Doro veut convertir les seniors au smartphone

Interface simplifiée, fonctions intuitives, son compatible avec les appareils auditifs: avec son nouveau Doro 8031, la société suédoise espère se faire une place sur le marché très disputé des smartphones pour seniors.
Sylvain Rolland

5 mn

Si peu de seniors sont équipés en smartphones, la compétition est rude pour les séduire (Illustration : le Doro 8031).
Si peu de seniors sont équipés en smartphones, la compétition est rude pour les séduire (Illustration : le Doro 8031). (Crédits : Doro)

Fini les téléphones mobiles inélégants à grosses touches ! Pour séduire les seniors de plus de 65 ans, les constructeurs misent désormais sur des smartphones tactiles modernes, tout en leur proposant un produit adapté aux difficultés liées à l'âge.

Si ce créneau, prometteur, est déjà pris d'assaut par Huawei (avec son Senior Ascend S-Plus et son Senior Y-Plus), Thomson (le Serea 405), ou encore le groupe EasyPhone, le suédois Doro a décidé de frapper un grand coup en lançant le Doro 8031.

Dans la tête des séniors

Révélé au Mobile World Congress de Barcelone (MWC), en février, le dernier-né de la société scandinave est disponible depuis le 7 avril sur le site du fabricant. Fonctionnant sous Android et en 4G LTE, le Doro 8031 se veut le smartphone le plus abouti et le plus pratique du marché pour les seniors.

Ce modèle moyen-de-gamme (179 euros) a été conçu pour "penser et agir comme le fait un senior", assure Jérôme Arnaud, le président de Doro. Son interface d'accueil, simple et intuitive, se compose de trois grosses icônes tactiles intitulés "appeler", "voir", et "envoyer", ainsi que de quatre bulles personnalisables plus petites, qui servent de raccourcis pour les contacts et les applications préférées de l'utilisateur.

Comme les autres smartphones, il permet aussi de surfer sur Internet, de télécharger et d'utiliser des applications, de prendre des photos et des vidéos et de jouer. Pour séduire les plus de 65 ans, il est également compatible avec des appareils auditifs. Pour effectuer les réglages, Doro mise sur la simplicité : lors du premier usage, un questionnaire défile à l'écran. En fonction des réponses, le système ajuste les réglages sonores, la grosseur du texte et active ou désactive les fonctionnalités, notamment le "scroll", qui consiste à faire glisser les pages avec son doigt sur l'écran.

Techniquement, le Doro 8031 apparaît tout à fait respectable : écran de 4,5 pouces, 8 Go de stockage interne (extensible jusqu'à 32 Go avec une carte microSD), Wi-Fi, Bluetooth 4.0, module GPS, et capteur de 5 millions de pixels pour l'appareil photo et un poids correct de 142 grammes.

La complexité du smartphone, frein à l'achat

Pour imaginer Doro 8031, le groupe s'est appuyé sur une étude maison, réalisée avec l'institut River Research auprès de personnes âgées en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et en Suède. Une manière d'identifier clairement les freins à l'achat d'un smartphone et le marché potentiel. Selon l'étude, seuls 35% des plus de 65 ans utilisent un smartphone, tandis que 64% préfèrent toujours les téléphones mobiles classiques.

En revanche, 41% d'entre eux souhaiteraient s'équiper d'un smartphone à l'avenir. "Il nous restait alors à identifier les freins à l'achat et à les corriger", explique Jérôme Arnaud. A savoir la complexité des smartphones traditionnels, l'abondance de l'offre, l'idée qu'accéder à Internet n'est pas indispensable dans la rue, et, pour certains, le refus de la modernité. S'il sera difficile d'aller chercher ces deux dernières catégories d'individus, Jérôme Arnaud fonde de grands espoirs sur les deux premières :

"Avec ces données en tête, nous misons tout sur la simplicité. Nous avons conçu un téléphone qui part de l'action souhaitée et qui va directement au but. Si je désire envoyer une photo à mon petit-fils, j'appuie sur le bouton "envoyer" sur l'écran d'accueil, puis le téléphone se charge du reste. Il me demande ce que je veux envoyer et me propose des actions -je sélectionne alors une photo- puis il me demande à qui je destine le message -j'appuie sur le visage de mon petit-fils. Quant au format, sous chaque contact est indiqué le numéro de téléphone et l'adresse courriel. Si je préfère envoyer ma photo par courriel, je n'ai plus besoin d'ouvrir ma messagerie mais seulement d'appuyer sur l'adresse. En devenant totalement intuitif, nous supprimons le frein de la complexité".

Seulement 5% des plus de 70 ans équipés d'un smartphone

La cible est claire. Le Doro 8031 vise "les personnes qui recherchent la sécurité, qui ne sont pas réfractaires à la modernité, mais qui ne connaissent rien aux smartphones", ajoute Jérôme Arnaud. Autrement dit, les fameux 4 utilisateurs de téléphones mobiles sur 10 qui peinent toujours à franchir le pas. Il est également possible pour un proche de l'utilisateur de prendre le contrôle du smartphone à distance. Et de gérer un réseau social d'entraide, baptisé My Doro Manager et pré-installé sur le téléphone, qui permet de créer des "cercles" (famille, personnes aptes à intervenir rapidement comme l'infirmier, le voisin ou l'aide ménagère) auxquels l'utilisateur peut envoyer des alertes en cas de besoin.

Avec ce nouveau modèle, Doro, spécialiste des téléphones adaptés pour les seniors, repart à l'assaut d'un marché prometteur. L'entreprise, cotée à la Bourse de Stockholm et valorisée 150 millions d'euros, espère que le Doro 8031 représentera 30% de ses ventes de téléphones d'ici un an.

Encore un marché de niche, malgré le vieillissement de la population

Selon les chiffres d'Eurostat, près de 20% de la population européenne aura plus de 65 ans en 2020. Et si l'appétit des seniors pour les nouvelles technologies est de plus en plus marqué, comme le montre le dernier baromètre TNS Sofres, seulement 5% des Français de plus de 70 ans étaient équipés de smartphones en 2014, selon le Credoc. Ainsi, bien qu'on assiste à un petit engouement des plus âgés pour les smartphones deux ans, ce marché reste une niche, ce qui explique pourquoi les leaders du secteur, Apple et Google, n'ont toujours pas cherché à le coloniser.

Sylvain Rolland

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 08/04/2016 à 12:51
Signaler
SI CES SOCIETES INVESTISER PLUS DANS LES AIDES AUDITIVES ILS AURAIS AUSSI UN GRAND MARCHE SUPLEMENTAIRE???

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.