Canon croque un morceau du français Median

Le groupe japonais a acquis 15% du capital de l'éditeur de logiciels, pour 8,6 millions d'euros. L'objectif : se renforcer dans le domaine de l'imagerie médicale.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Joli coup pour Median Technologies. Moins de deux mois après son introduction à la Bourse de Paris, le 20 mai, cet éditeur de logiciels médicaux - créé en 2002 et qui compte une quarantaine de collaborateurs seulement - attire le géant Canon au sein de son capital. Le groupe japonais d'électronique a acquis 15% de Median, pour 8,6 millions d'euros. Une opération qui a provoqué une envolée de 15,5% du cours de l'éditeur de logiciels, lundi en séance, valorisant ce dernier 81 millions d'euros.

Si Canon s'intéresse à Median, c'est parce que le petit français est spécialisé dans le domaine très porteur de l'imagerie médicale. Median développe notamment des logiciels d'interprétation d'images médicales en 2D et en 3D, afin de faciliter la détection, le diagnostic et le suivi de cancers. En 2010, Median a réalisé un chiffre d'affaires de 1,14 million d'euros, en repli de 1%, mais a réduit sa perte nette de 6%, à 3,4 millions.

Intéressante sur le plan stratégique, cette opération l'est également au chapitre financier. Canon a acquis 15% du capital de Median sur la base d'un prix unitaire de 8,95 euros, inférieur de 29% au cours de clôture de vendredi, et guère éloigné du prix d'introduction en Bourse (8,05 euros).

Cet investissement en laisse augurer bien d'autres. En début d'année, Canon avait indiqué qu'il profiterait de la force de la monnaie japonaise pour prendre des participations dans des sociétés étrangères spécialisées dans les technologies médicales. Le groupe prévoit ainsi de débourser près de 10 milliards d'euros en opérations de croissance externe, d'ici à 2015.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.