Série noire pour Sharp, contraint de renégocier une prise de participation

Après la dégringolade du fabricant japonais de téléviseurs LCD en Bourse, le groupe taïwanais Hon Hai (Foxconn) exige de revoir le prix de sa participation de 10% prévue pour être signée en mars.
Copyright Reuters
Copyright Reuters

Mauvaise passe pour Sharp. Son partenaire taïwanais Hon Hai (connu sous le nom de Foxconn) a décidé de revoir son accord avec le constructeur japonais. Le fournisseur d'Apple, notamment, devait prendre 10% du capital de Sharp, au prix de 550 yens par action (5,7 euros). En mars prochain, Hon Hai sera ainsi le premier actionnaire du fabricant japonais de matériel électronique. Mais ce prix est désormais considéré comme trop élevé par l'entreprise taïwanaise

Sharp perd un tiers de sa valeur en Bourse

Cause de ce revirement: la dégringolade de Sharp à la Bourse de Tokyo. Vendredi, son titre a perdu 28%, et encore 5,72% lundi, pour finir à 181 yens (1,9 euros), ce qui correspond à une perte totale de 95,5 milliards de yens (955 millions d'euros). De quoi faire perdre au groupe un tiers de sa valeur!

A l'origine de cet effondrement, l'avertissement sur résultats lancé par Sharp la semaine dernière. Le groupe a multiplié par huit sa prévision de perte nette pour l'exercice 2012-2013, après un déficit de 138,4 milliards de yens (1,4 milliard d'euros) pour le seul premier trimestre de son exercice fiscal. Des pertes causées notamment par une concurrence accrue et des ventes de téléviseurs LCD en berne.

5.000 postes supprimés

Sharp a également annoncé la suppression de 5.000 postes, une première depuis plus de soixante ans. Pour couronner le tout, Standard & Poor's a abaissé d'un cran la note de sa dette à long terme à "BBB", maintenue sous "perspective négative". Dans ces conditions, difficile pour Sharp de refuser la reprise des négociations avec son partenaire. 

En direct dès 8h30 - Une époque formidable

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.