Tablettes : le français Archos souffre des baisses de prix de l'iPad

 |   |  453  mots
Copyright Pascal SITTLER/REA.
La société implantée dans l'Essonne accuse une chute de 10% de ses ventes consolidées au troisième trimestre et de 36% sur le marché américain. Il subit la concurrence des tablettes d'Apple d'ancienne génération et des Kindle d'Amazon à prix cassés.

Dur de résister face à des géants. Le petit français Archos subit de plein fouet la guerre des prix dans les tablettes. La société implantée dans l'Essonne, qui fait fabriquer ses baladeurs et tablettes sous Android en Asie, accuse une baisse de 10% de ses ventes consolidées au troisième trimestre, à 30,9 millions d'euros (voir le communiqué). Sur le marché américain, la chute est même de 36% (à 3,4 millions d'euros). «Le marché des tablettes est impacté par les effets conjugués du maintien de l'iPad 2 à prix réduit après le lancement de l'iPad 3, des déstockages de produits concurrents et de l'arrivée de produits «subventionnés» par des nouveaux entrants: Amazon avec les tablettes Kindle Fire (HD ou non) qui seront déclinées en plusieurs tailles d'écran et Google avec la Nexus 7. Ces dernières tablettes sont proposées pratiquement à prix coûtant et viennent encore renforcer la guerre des prix», fait valoir la société, elle-même positionnée sur l'entrée de gamme. «Nous vendons notre tablette à prix coûtant pour ensuite vendre à nos clients des contenus. C'est sur la vente de contenus que nous gagnons de l'argent. En onze mois, nous avons pris 22% du marché des tablettes», s'est récemment félicité Jeff Bezos, le PDG d'Amazon.

Une part de marché en baisse même en Europe
Archos souligne que les Etats-Unis ont été particulièrement frappés par le phénomène du fait de la domination d'Apple. Mais en Europe aussi, où son chiffre d'affaires a reculé de 12% au troisième trimestre, sa part de marché a fondu à 13% environ sur le segment des tablettes à moins de 400 euros, «au profit des leaders du marché», contre 16% sur janvier à avril, selon l'institut GfK. Tous segments confondus, Archos se maintient en volume à la troisième place, derrière Samsung et Apple. Son objectif est de «préserver sa place sur le marché des tablettes et de conquérir de nouveaux clients en marque blanche» tout en réduisant ses frais fixes et son besoin en fond de roulement. La société dirigée par Henri Crohas, qui avait lancé un avertissement sur ses résultats en avril et accusé une perte nette de 21,9 millions d'euros au premier semestre, «n'est pas en mesure de donner de prévisions de chiffre d'affaires ni de niveau de marge brute, compte tenu des incertitudes pesant actuellement sur le marché des tablettes et de l'électronique grand public». L'annonce d'un nouvel iPad mini ce mardi par Apple risque en effet de restreindre encore l'espace économique pour les petits acteurs. L'action Archos, qui a perdu la moitié de sa valeur depuis janvier, a cédé 4,58% ce mardi et capitalise 85,9 millions d'euros.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/10/2012 à 22:33 :
bonjour
mettez là sous linux (pas android) et j'achete.
a écrit le 24/10/2012 à 9:30 :
Les pouvoirs publiques choisissent un concurrent à une boite française en lui offrant la plus grosse vente de marché publique que le concurrent ait remporté et après on s'étonne que la boite française ait des difficultés.
Dire qu'ils s'étouffaient tous y'a pas 4 mois pour dire qu'il faut que les gens achètent patriotique et je sais pas quelle bêtise encore mais en attendant on a élu un gars qui préfère soutenir un boite américaine (la plus coté au monde c'est ça?) plutôt qu'Archos.
Charité bien ordonné commence par soi-même, arrêter de nous pourrir la vie avec des principes que vous ne respecter même pas.
a écrit le 24/10/2012 à 6:00 :
montebooouuurg!a l'aide!
a écrit le 23/10/2012 à 23:18 :
Si elles etaient plus fiable et moins 1er prix ca marcherait peut être mieux pour eux
a écrit le 23/10/2012 à 21:28 :
Pas de problème, Mr Montebourg va bien trouver une solution ...
a écrit le 23/10/2012 à 20:14 :
Voilà encore un exemple de manque de compétitivité. Comment résister aux mastodontes US ?
Réponse de le 23/10/2012 à 23:10 :
Très bonne remarque. Et la compétitivité ça n'est pas seulement une question de cout du travail, mais de taille de l'entreprise, d'environnement réglementaire, de monnaie....
a écrit le 23/10/2012 à 19:57 :
Il faut tout de même dire qu'ils ne sont pas aidé par le gouvernement. faut il rappeler que Mr hollande a commandé pour la Corrèze des Ipad, La grande fierté de François Hollande, c?est l?opération « Ordicollèges » : un portable offert à tous les élèves de 5e, 4e et 3e... et un iPad pour les 6e. Un budget de 1,5 million d?euros par an => importé directement de chine (foxconn)
Réponse de le 23/10/2012 à 23:51 :
Il me semble que Archos fabrique également ses tablettes en chine donc... Archos est une belle entreprise qui lutte depuis toujours face au géants américains; La matière grise est en France, et c'est effectivement pas de chance pour eux. Belle remarque sur les iPad a Hollande.
Réponse de le 24/10/2012 à 10:15 :
J'ai voulu acheter des tablettes Archos pour mes petites filles et je me suis rendu d'abord sur le web pour lire les remarques sur le matériel d'Archos. Eh bien, ce n'est vraiment pas encourageant. Les problèmes de fiabilites sont énormes. Ont-ils été résolus ? La Sté doit communiquer si c'est le cas !
Réponse de le 24/10/2012 à 10:49 :
J'ai une tablette Archos depuis deux ans jamais de panne.
L'arnova de ma soeur n'a jamais eu le moindre soucis.
Un ami a une tablette 8 pouces plus récente qui fonctionne impeccablement.

Le net concentre les mécontents avant les satisfaits, les gens on tendance à poster quand
cela ne va pas plutot que lorsque cela fonctionne.
Réponse de le 25/10/2012 à 21:43 :
J'ai également une tablette Archos 10 pouces G9 depuis 1 an. Le produit n'est certes pas tape a l'oeil, mais néanmoins très efficace. Le rapport qualité-prix est pour moi excellent, le tout avec une connectique plus ouverte que certains produits a la mode. Il n'y a bien sur pas le tapage médiatique des grandes marques ... avec un peu plus de notoriété, la marque aurait sûrement une plus grande audience auprès du grand public.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :