Toshiba se lance dans les légumes

 |   |  426  mots
Toshiba prévoit aussi de cultiver des légumes ayant des particularités précises, comme une plus forte teneur en vitamine C. (Photo: Reuters)
Toshiba prévoit aussi de cultiver des légumes ayant des particularités précises, comme une plus forte teneur en vitamine C. (Photo: Reuters) (Crédits : Reuters)
Le groupe japonais s'apprête à produire en usine des légumes sans pesticides ni autres substances chimiques, grâce à un phénoménal appareillage électronique permettant de maintenir une ambiance aseptisée. L'objectif: contribuer à maintenir les hommes en bonne santé.

Les appareils électroniques et les réacteurs nucléaires ne suffisent plus à Toshiba. Le conglomérat industriel japonais a annoncé jeudi qu'il allait se lancer dans une nouvelle activité: la production et la vente de légumes.

Des salades sans pesticide grâce à l'électronique

Sans pesticides ni autres substances chimiques, les légumes seront fabriqués dans une usine totalement aseptisée et régie par un phénoménal appareillage électronique. Le groupe est notamment en train d'équiper un établissement inutilisé dans la banlieue de Tokyo, qui sera doté "d'éclairages fluorescents spéciaux optimisés pour la croissance des végétaux, d'un air conditionné qui maintient toujours la même température et un degré d'humidité constant, d'un dispositif de surveillance de l'état physique des plantes et d'équipements de stérilisation pour l'emballage des produits".

"En minimisant l'entrée en contact de particules avec les produits, il est possible d'en augmenter considérablement la conservation en bon état", a expliqué Toshiba.

La délicate gestion de l'ensemble reposera sur des moyens similaires à ceux employés dans les usines de semi-conducteurs, autre spécialité du groupe.

Des laitues en guise de médicaments

Sur une surface de près de 2.000 mètres carrés, le groupe va produire l'équivalent de 3 millions de salades par an, pour approvisionner supermarchés, supérettes et restaurants. 

Cette nouvelle activité est parfaitement cohérente avec la stratégie du groupe, a expliqué Toshiba:

"Nous allons donner une nouvelle dimension à notre division de soins sanitaires".

Le conglomérat, qui est aussi un spécialiste des équipements médicaux et gère son propre hôpital à Tokyo, dit vouloir contribuer à maintenir les hommes en bonne santé, par la fabrication en usine, sous certaines conditions technologiques, d'une nourriture saine. Le groupe japonais prévoit d'ailleurs aussi de cultiver, en fonction de la demande, des légumes ayant des particularités précises, comme une plus forte teneur en vitamine C.

Plusieurs "usines à légumes" au Japon

D'autres groupes d'électroniques du Japon se sont déjà intéressés aux "usines à légumes". Panasonic et Fujitsu ont aussi des "exploitations agricoles" de ce type, ouvertes récemment dans la préfecture de Fukushima où une partie de la population craint que les légumes cultivés dans les champs ne soient radioactifs.

Toshiba de son côté voit grand: il dit aussi étudier la construction d'une grande usine de légumes hors du Japon ainsi que la vente d'équipements dédiés à ce type d'installations.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/05/2014 à 14:40 :
La culture sous environnement aseptisé, c'est probablement le premier pas vers la colonisation de l'univers... ou à court terme les espaces désertés par l'espèce humaine.
a écrit le 18/05/2014 à 11:10 :
Pour ceux qui le peuvent produisez au fond de vos jardin, même du pas bio et vous verrez que les légumes ont du goût contrairement a ceux soit disant bio que vous achetez !
a écrit le 16/05/2014 à 2:42 :
Y'en a qui cri au feu, mais n’hésite pas a fumer certaines feuilles illégale, cultivées dans des greniers, des caves, avec lampe UV, humidificateur,..... cherchez l'erreur.
a écrit le 15/05/2014 à 23:59 :
ah ? les serres Hydroponiques ? du reve a la réalité , espérons que les salades et consorts ne seront pas toutes en OGM ?.. sur le fond je veux bien .. mais coté transparence , transparence de ces produits commercialisés un jour .. ce sera autre chose qu'aller chercher le lait a la ferme du coin pour ceux qui vivent a coté d'un fermier ..
a écrit le 15/05/2014 à 16:39 :
avec une bonne dose de radiation l'asepsie est garantie
a écrit le 15/05/2014 à 14:06 :
La bonne blague . . . pendant ce temps là Toshiba est un énorme pollueur avec tous ces matériels électroniques et batteries non recyclées . . .C'est maintenant devenu une tactique de beaucoup de multinationales . . créer des amusements pour les médias, le publique et cacher derrière ce rideau de fumée leur réelle pollution de masse.
a écrit le 15/05/2014 à 12:35 :
"une partie de la population craint que les légumes cultivés dans les champs ne soient radioactifs." Non. Ils le savent. Et coté poissons, je vous explique pas. Commerciale-ment, c'est bien visé : tous aseptisés...
a écrit le 15/05/2014 à 12:16 :
Le cauchemar ou le fantasme du poulet fabriqué en usine que l'on voit dans le film avec Coluche et de Funès "L'aile ou la cuisse" devient réalité...Ça promet!!!
a écrit le 15/05/2014 à 12:11 :
Des salades qui n'auront pas vu le soleil aucun pouvoir nutritif !!!!!! ou sont les vitamines ?
Réponse de le 15/05/2014 à 12:33 :
Vu et à l'odeur des légumes de supermarchés, là non plus, y'a pas des masses de soleil... Notes, d'ici qu'ils nous mettent des parfums artificiels... y'a pas loin non plus.
Réponse de le 15/05/2014 à 14:37 :
Nul besoin de soleil mais de lumière.. la terre ne sert à rien non plus... la recherche apporte l' évolution, l' évolution le progrés. Faut pas vivre dans la crainte de tout, refuser tout, se recrocquevillé en pensant qu' aprés nous la fin du monde..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :