Samsung : une rentabilité en forte baisse

 |   |  303  mots
Le chiffre d'affaires du trimestre, pour ce groupe qui fabrique aussi des puces et des écrans, devrait aussi avoir nettement baissé, de 10% à 59.000 milliards de wons (45,9 milliards d'euros).
Le chiffre d'affaires du trimestre, pour ce groupe qui fabrique aussi des puces et des écrans, devrait aussi avoir nettement baissé, de 10% à 59.000 milliards de wons (45,9 milliards d'euros). (Crédits : Kim Hong-Ji)
Le numéro un mondial des téléphones portables a fait état mardi 8 janvier d'une forte baisse de sa rentabilité au quatrième trimestre, invoquant les "incertitudes macroéconomiques" et un "marché qui stagne et fortement concurrentiel".

Il ralentit. Le numéro un mondial des téléphones portables, le sud-coréen Samsung Electronics, a fait état ce mardi 8 janvier d'une forte baisse de sa rentabilité au quatrième trimestre, invoquant les "incertitudes macroéconomiques" et un "marché qui stagne et fortement concurrentiel". Le bénéfice opérationnel devrait se situer entre 10.700 et 10.900 milliards de wons (8,3 à 8,5 milliards d'euros), soit 28% de moins qu'un an auparavant, a indiqué le groupe dans un communiqué, faisant état d'une "demande plus faible que prévu".

Le chiffre est loin des 13.500 milliards de wons attendus par le consensus des analystes, et établi par le cabinet sud-coréen FnGuide. Le chiffre d'affaires du trimestre, pour ce groupe qui fabrique aussi des puces et des écrans, devrait aussi avoir nettement baissé, de 10% à 59.000 milliards de wons (45,9 milliards d'euros). L'avertissement sur résultats intervient six jours après celui de son rival américain Apple, qui avait révisé ses prévisions de résultats pour le 1er trimestre 2019 en citant "la montée des tensions commerciales" entre Chine et États-Unis.

"Conjoncture difficile"

L'action Apple avait chuté le lendemain de 9,96% à New York, et provoqué un mouvement généralisé de baisse des indices boursiers. Samsung Electronics semblait jusque-là plutôt épargné par le tassement de la croissance mondiale du marché des téléphones portables, alignant les records de bénéfices. Mais la concurrence des fabricants chinois, dont le numéro deux mondial Huawei, a compliqué les affaires du groupe.

Si Samsung Electronics table sur une "conjoncture difficile" dans les puces, il ne donne pas de perspectives concernant les téléphones portables, après un quatrième trimestre où les volumes ont été "stables". Les résultats annuels détaillés, y compris le bénéfice net, sont attendus dans le courant du mois.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/01/2019 à 16:31 :
LG aussi a annoncé une forte baisse des profits.
alors que la Corée Sud est très dépendante de cette poignée de conglomérats.
au vu de la forte baisse aussi de la fécondité (moins de 1 enfant par femme), on sent bien qu'il y a quelque chose qui cloche.
voir aussi le documentaire "Corée du Sud : une jeunesse en fuite" disponible sur le site Internet d'Arte.
a écrit le 08/01/2019 à 11:55 :
si même Samsung commence à ralentir, la Corée Sud est vraiment très mal.
déjà que la fécondité est aussi en forte baisse, à 0,95.
a écrit le 08/01/2019 à 11:32 :
La conjoncture est difficile c'est une évidence on est en pleine guerre commerciale que les chinois sont incapables de gagner mais comme c'est une dictature il faut montrer les muscles et faire semblant. Nous perdons de ce fait beaucoup de temps.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :