Le premier smartphone pliable de Samsung annonce-t-il une révolution des usages ?

 |   |  697  mots
Samsung a présenté son premier écran pliable, qui permet de transformer le smartphone en tablette. Mais si les développeurs n'imaginent pas pour leurs applis de nouvelles fonctionnalités pour apporter au consommateur un réel bénéfice d'usage, l'écran pliable sera un gadget parmi d'autres. (Photo : présentation hier 7 novembre par Samsung de son nouveau concept à la conférence des développeurs à San Francisco.)
Samsung a présenté son premier écran pliable, qui permet de transformer le smartphone en tablette. Mais si les développeurs n'imaginent pas pour leurs applis de nouvelles fonctionnalités pour apporter au consommateur un réel bénéfice d'usage, l'écran pliable sera un gadget parmi d'autres. (Photo : présentation hier 7 novembre par Samsung de son nouveau concept à la conférence des développeurs à San Francisco.) (Crédits : Reuters)
A San Francisco, Samsung a présenté mercredi soir son premier écran pliable pour smartphone lors de sa conférence des développeurs. Baptisé "Infinity Flex Display", la technologie sera produite en masse "dans les mois qui viennent". Dix ans après l'apparition de l'iPhone, l'industrie du smartphone considère l'écran pliable comme la rupture technologique qui relancera le marché.

En le dépliant, le smartphone devient tablette. Après des mois et des mois d'attente, Samsung a enfin présenté, mercredi soir à San Francisco lors de sa conférence des développeurs, son premier modèle d'écran pliable pour smartphone. Une petite révolution technologique qui permet, en fait, de doubler la taille de l'écran, ce qui transforme le téléphone en tablette.

"Quand il est ouvert, c'est une tablette avec un grand écran. Quand il est fermé, c'est un téléphone qui tient parfaitement dans la poche", a expliqué Justin Denison, l'un des responsables du groupe en présentant un prototype lors de la conférence des développeurs Samsung à San Francisco aux Etats-Unis. L'appareil peut "être plié et déplié de façon répétée", sans risque d'abîmer la structure.

Samsung écran pliable smartphone

[L'écran pliable une fois refermé]

Course de vitesse entre les constructeurs de smartphones

Samsung a annoncé qu'il "sera prêt pour la production de masse" de ce nouveau type d'écran, baptisé Infinity Flex Display, "dans les mois qu viennent". Mais le groupe, qui met au point aussi bien des appareils mobiles tout entiers que des composants, n'a pas annoncé de nouveau modèle doté de cette technologie.

Pour le conglomérat sud-coréen, "l'écran pose les fondations du smartphone de demain". A priori, doubler la taille de l'écran de manière modulable va effectivement dans le sens de l'évolution des usages sur Internet, où le smartphone tend à supplanter l'ordinateur pour s'informer, acheter sur la Toile, regarder des vidéos -dont la consommation explose- et même écrire et travailler.

Depuis quelques mois, les trois grands constructeurs de smartphones asiatiques Samsung, LG et Huawei, se livrent une guerre à celui qui sortira le premier smartphone pliable du marché. Mais alors que Samsung semblait avoir pris une longueur d'avance dans le développement technologique, ils se sont tous fait griller la politesse par une marque américaine méconnue, Royole, qui a présenté récemment son modèle de téléphone/tablette à écran flexible, le FlexPai, déjà disponible en pré-commande pour la Chine et qui sera livré en décembre. Contrairement au modèle présenté par Samsung, le FlexPai a suscité les moqueries de la presse spécialisée car il reste très volumineux et ne se plie pas complètement. Mais il sera bien le premier modèle pliable, au nez et à la barbe de ses concurrents.

Une possible révolution... à condition d'adapter les OS et les applis

L'écran pliable est perçu par l'industrie du smartphone comme la prochaine avancée majeure, une technologie potentiellement révolutionnaire capable de donner un second souffle au marché, plus de dix ans après l'iPhone.

Mais la tache sera plus difficile que de simplement lancer de nouveaux modèles dotés de cette technologie. Pour que le grand public intègre ce "double écran", il faudra créer un système d'exploitation (OS) adapté et des applications mobiles conçues pour cet usage.

C'est justement ce que fait Google, qui conçoit le système d'exploitation Android sur lequel tournent tous les appareils mobiles de Samsung. Juste avant la présentation de Samsung, le géant californien a annoncé la compatibilité d'Android avec le système pliable de Samsung. Le sud-coréen a ensuite confirmé leur collaboration pour l'optimisation d'Android sur ses futurs appareils évolutifs et présenté une toute nouvelle interface utilisateur (icônes, onglets...) baptisée "One UI". Celle-ci sera disponible sur les derniers modèles Galaxy S9 et Note 9 et serait d'ores et déjà optimisée pour les futurs appareils à écran pliable.

La balle est désormais dans le camp des développeurs, qui ont été mobilisés par Samsung pour modifier leurs applications afin qu'elles puissent fonctionner sur écrans pliables. Leur enjeu est bien sûr de pouvoir intégrer leurs applications aux futurs modèles de smartphones pliables, mais surtout de tirer profit de cette nouvelle technologie pour imaginer de nouvelles fonctionnalités et apporter au consommateur un réel bénéfice d'usage. Sinon, l'écran pliable sera un gadget parmi d'autres.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/11/2018 à 11:58 :
Comme tout un chacun un ordinateur, une tablette (7" pour ne pas être inconfortable), un smartphone (4,5" pour tenir dans une poche). L'ensemble non Apple, car ni riche ni smicard... Si donc le projet Samsung aboutit, alors, OK. Enfin, après que la concurrence aura fait baisser le prix
a écrit le 09/11/2018 à 7:37 :
Je vois pas trop l’utilité, en fait c’est une tablette pliable: en quoi la réduction de la largeur de l’écran une fois pliée est plus désirable que la faible épaisseur de la tablette?
Le volume et le poids global ne va pas changer. Je pense même qu’il va augmenter du fait de la complexité supérieure. En pour ma part, je préfère en rester à mon iPhone 5se, dont la faible taille et le faible point sont des atouts certains: vous vous voyez avec une tablette pliée en deux dans la poche de votre jean?
a écrit le 09/11/2018 à 7:00 :
modifier un système d’exploitation ou une application pour aussi exploiter un écran pliable, ce n’est pas bien difficile!
a écrit le 08/11/2018 à 17:52 :
Ce serait la fin des tablettes !
a écrit le 08/11/2018 à 13:11 :
Comme d'habitude on essaye d'amortir des demis innovations à peine testées seulement à cause de l'actionnaire milliardaire qui veut un retour immédiat sur investissement. Parce que c'est pas un scientifique le gars hein, rien à foutre, s'il paye cher des chercheurs c'est seulement pour que ça lui rapporte beaucoup et rapidement.

La science entre les mains des possédants aliénés n'est que pure folie.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :