Seagate rachète les disques durs de Samsung

 |  | 174 mots
Lecture 1 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
L'américain resserre l'écart avec le leader mondial, Western Digital, grâce à cette acquisition de 1,4 milliard de dollars

La rumeur d'une cession courait depuis quelques jours. C'est confirmé. Le sud-coréen Samsung Electronics a annoncé mardi la vente de ses activités de disques durs pour un montant de 1,4 milliard de dollars, en cash et en actions, à l'américain Seagate Technology, le numéro deux mondial.

Rachat d'Hitachi par Western Digital

C'est la deuxième grosse acquisition dans le secteur en deux mois. Début mars, le leader mondial, Western Digital a annoncé le rachat des disques durs d'Hitachi pour la rondelette somme de 4,3 milliards de dollars. Les deux américains, au coude à coude avec environ 30% de parts de marché chacun en solo, font la course dans le secteur. A l'issue des deux acquisitions, Western avoisinera les 48% et Seagate les 40%. Il ne restera plus que Toshiba-Fujistu comme challenger.

De son côté, Samsung, qui souhaite se concentrer sur sa principale activité, la fabrication de cartes-mémoires, recevra l'équivalent de 9,6% du capital de Seagate, ce qui en fera le deuxième actionnaire et lui donnera droit à un siège au conseil d'administration.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :