Apple : les ventes d'iPhone grimpent, les bénéfices avec...

 |   |  312  mots
Apple a enregistré un bénéfice net de près de 40 milliards de dollars sur l'ensemble de l'année.
Apple a enregistré un bénéfice net de près de 40 milliards de dollars sur l'ensemble de l'année. (Crédits : reuters.com)
La marque à la pomme s'est encore laissé porter par les ventes de son smartphone, tandis que celles de l'iPad ont déçu. Les analystes sont toutefois optimistes quant aux perspectives de croissance grâce à de nouveaux produits.

L'iPhone reste la star incontestée de la galaxie Apple. Le célèbre smartphone a encore tiré les ventes et les bénéfices de la marque à la pomme. Fin septembre, celles de l'iPhone ont augmenté de 16% avec 39,27 millions d'unités. Mieux! Apple profite d'une hausse du prix de vente moyen pour améliorer sa rentabilité. La marge brute du groupe passe ainsi de 37 à 38%, sur son exercice annuel clos fin septembre.

La société informatique a ainsi enregistré un bénéfice net en hausse de 6,7% à 39,5 milliards de dollars en un an. Sur le seul dernier trimestre, celui-ci augmente de 13% à 8,5 milliards de dollars. Le chiffre d'affaires a progressé de 7% à 182,8 milliards de dollars sur l'ensemble de l'exercice.

Les iMac décollent

Les ventes d'ordinateurs affichent également une excellente performance sur le dernier trimestre puisque sa part de marché n'a jamais été aussi élevée depuis... 1995. Avec 5,52 millions d'unités, les ventes d'iMac ont grimpé de 21%.

En revanche, l'iPad ne remplit pas ses objectifs et enregistre une baisse plus marquée qu'attendue. Les ventes de la tablette numérique ont ainsi baissé de 13% à 12,32 millions d'unités entre juillet et septembre.

Une nouvelle gamme d'iPhone très prometteuse

Les analystes se montrent néanmoins optimistes notamment avec la montée en puissance de la nouvelle gamme d'iPhone (le 6 et le 6 Plus). Celle-ci s'est déjà vendue à plus de 10 millions d'exemplaires sur les trois premiers jours. Le lancement d'Apple Pay qui a démarré ce lundi aux Etats-Unis, et l'arrivée annoncée de l'Apple Watch en 2015 sont autant de perspectives de nouveaux relais de croissance pour le groupe américain.

"Dans l'ensemble ces résultats soutiennent l'idée que l'iPhone 6 devrait aider les bénéfices à accélérer sur les prochains trimestres, avant que la croissance soit relayée par des nouveaux produits comme l'Apple Watch", estime la banque Barclays dans une note.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/10/2014 à 6:16 :
Par contre les impôts sur les bénéfices pour la zone Euro eux ne devraient pas augmenter puisque l'Irlande n'envisage pas avant 2020 ses mesures de "normalisation" fiscale.
Réponse de le 22/10/2014 à 11:58 :
On a tous compris que l'argumentation sur la fiscalité n'est qu'une tentative de rationaliser ce qui est une haine obsessionnelle à l'égard d'une entreprise...
Réponse de le 23/10/2014 à 7:08 :
Aucune haine envers une entreprise, seulement un sentiment d'injustice envers les artisans, PME, PMI etc qui font travailler en France et qui sont tondus fiscalement pendant que cette multinationale échappe à toutes les contraintes de la production en les délocalisant chez les marchands d'esclaves, et fait preuve d'aucun patriotisme social en ne payant pratiquement pas d'impôts.
Réponse de le 23/10/2014 à 11:09 :
Dans ce cas ce sont les politiciens que vous devriez poursuivre de votre hargne à longueur d'articles et forums... Pas une entreprise qui ne fait que respecter les lois, en l'occurrence, même si c'est à son avantage (vu que tous ses concurrents font de même, et c'est logique...)
Réponse de le 23/10/2014 à 15:54 :
Mais non tonton je n'ai pas de hargne, je suis seulement réaliste et lucide sur une société dont la politique ne correspond pas forcement à sa communication.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :