Adecco s'offre General Assembly, une "business school" pour apprendre à coder

 |   |  278  mots
Adecco entend créer des synergies avec General Assembly, notamment avec son propre pôle de formation, en particulier sa filiale Lee Hecht Harrison.
Adecco entend créer des synergies avec General Assembly, notamment avec son propre pôle de formation, en particulier sa filiale Lee Hecht Harrison. (Crédits : Stephane Mahe)
Le groupe suisse Adecco annonce ce lundi le rachat, pour 412,5 millions de dollars, de la firme américaine General Assembly, qui dispense des formations dans des domaines tels que la programmation informatique, la data science ou encore le marketing digital.

Adecco, numéro un mondial de l'intérim, annonce l'acquisition, pour 412,5 millions de dollars, du spécialiste américain de la formation continue General Assembly. Créée en 2011, la firme américaine dispense des formations accélérées à des professionnels axées sur les compétences numériques, allant de la programmation informatique au marketing numérique, en passant par la data science.

Présentée par Adecco comme "un pionnier dans l'éducation et la transformation de carrière", cette "business-school" délivre des cours en salle, à la carte, via un réseau d'une vingtaine de campus, ainsi que directement auprès des entreprises. En 2017, l'entreprise a réalisé un chiffre d'affaires d'une centaine de millions de dollars et son volume de contrats pour cette année est étoffé, a précisé le groupe d'intérim suisse.

Créer des synergies

"Le prix de reprise est élevé", note la Banque cantonale de Zurich. "Toutefois, il y a un potentiel de synergie important et le profil de croissance d'Adecco devient un peu meilleur", ajoute la banque, qui a déclassé ce mois-ci le groupe d'intérim à "pondération en ligne".

Avec cette opération, Adecco entend effectivement créer des synergies, notamment avec son propre pôle de formation, en particulier sa filiale Lee Hecht Harrison, qui accompagne les entreprises et les organisations dans leurs projets de transformation. Pour sa part, Jake Schwartz, le cofondateur et CEO de General Assembly, voit dans cette acquisition un signe indiquant que « le monde qui s'éveille à la pénurie de compétences à laquelle nous sommes confrontés. »

L'action Adecco est stationnaire en Bourse de Zurich vers 7h35 GMT.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/04/2018 à 8:57 :
il n'y a aucune pénurie de compétences dans ces métiers.
1/ Il suffit juste de ne pas refuser le cv des gens de plus de 35 ans, oui car après la trentaine ça n'embauche plus, car les recruteurs, se disent 30 ans, ses compétences sont obsolétes... Ou alors ce disent qu'ils ne peuvent être que cadre et que s'ils ne le sont pas, c'est par manque de comptétences or le nb de poste de cadre est tout de même inférieur en général au nb de poste lambda...
2/ Ne pas payer au smic, ni obliger à se mettre en auto entrepreneur pour obliger quelqu'un à travailler à moins du smic pour plus qu'un temps plein...
3/ Le secteur est comme même connu pour le nb de fausses annonces, supérieure aux vraies, pour inciter à un abaissement des salaires et mettre une pression sur les ingé...
a écrit le 19/04/2018 à 8:50 :
Adecco qui ne payent ni les heures supp, ni récompense les efforts et les heures pour combler le sous effectif chronique organisé et conserver les clients grand comptes à bout, qu'il faut bien faire pour ne pas impacter les contrats des intérimaires, car ils trouvent leurs salariés payés au smic trop cher, arrivent comme même à payer avec leur 3euros épargnés à faire des opérations à 400 millions...
a écrit le 17/04/2018 à 10:12 :
L'encodage, nouveau travail à la chaine.

On nous parle d'intelligence artificielle alors que nous n'avons même pas automatisé encore cette fonction... -_-
Réponse de le 19/04/2018 à 8:46 :
Le codage simple de bas niveau est déjà automatisable en partie...
Les lézards de l'infos disent que d'ici 2025-2030 la fonction aura disparue, à quoi bon faire ces formations, en tant que comptable, ma fonction a été automatisé, le nb de poste à été divisé par 10, pareil pour le droit qui m'intéressait pour une reconversion, je savais coder en bas niveau, mais pas d'avenir et salaire réel en général au smic....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :