Prix 10.000 startups 2020 : découvrez les finalistes dans la catégorie "Smart tech"

 |  | 947 mots
Découvrez les finalistes dans la catégorie Smart tech de la saison 8 du prix 10.000 startups pour changer le monde, organisé par La Tribune.
Découvrez les finalistes dans la catégorie "Smart tech" de la saison 8 du prix 10.000 startups pour changer le monde, organisé par La Tribune. (Crédits : DR)
Au terme d'un tour de France d'un mois réalisé pré-confinement, La Tribune et son jury d'experts de l'innovation (BNP Paribas, Enedis, WeHealth Digital Medicine, Bpifrance, Business France) ont désigné les 8 finalistes régionaux dans la catégorie "Smart tech" du prix 10.000 startups pour changer le monde 2020. Qui sera le grand gagnant national ? Découvrez Facil'iti, Ideel, LED's chat, Mobee Travel, Redison, ThirtyOne, Wonder Partners et Yeeld. Résultats le lundi 7 septembre.

Puisque l'innovation bouillonne partout en France, La Tribune s'engage depuis 8 ans à repérer et à mettre en avant toute la diversité de l'entrepreneuriat made in France. Après un lancement exceptionnel au CES de Las Vegas en janvier dernier, notre jury d'experts et de journalistes a réalisé un tour de France de l'innovation dans 8 métropoles (Lille, Strasbourg, Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Nantes et Paris), en janvier et en février, à la recherche des entrepreneur(e)s qui changent le monde.

Dans chaque ville, un lauréat régional a été primé dans chacune des six catégories qui incarnent les plus grands défis du XXIè siècle : l'industrie du futur ; l'environnement et l'énergie ; la santé ; les innovations d'usage (smart tech) ; l'exploitation du trésor des données (data & IA) ; et une dernière catégorie, Start, pour les projets naissants dans tous les domaines. 47 lauréats régionaux ont été désignés, mais il n'y aura que 7 grands gagnants nationaux, un par catégorie ainsi qu'un prix coup de cœur. Qui succédera à nos anciens lauréats Doctolib, ManoMano, Dataiku, iAdvize, Shadow by Blade, Argolight ou encore Golem.ai ?

Inscrivez-vous pour assister virtuellement à la cérémonie de remise des prix, en direct depuis le plateau TV de La Tribune, le lundi 7 septembre à 12h30 en présence de Cédric O, secrétaire d'Etat à la Transition numérique et aux communications électroniques, et Kat Borlongan, directrice de la Mission French Tech !

Inscrivez-vous également aux débats de La Rentrée de la Tech, des table-rondes à Paris le 7 septembre et dans les 12 autres métropoles French Tech jusqu'au 18 septembre, sur les enjeux de l'écosystème tech post-Covid, en direct sur le site latribune.fr. Découvrez le programme.

Découvrez les 8 finalistes 2020 dans la catégorie Smart tech :

  • Facil'iti, l'outil qui rend les sites web accessibles à tous / Limoges

Représenté par Frédéric Sudraud, 52 ans, CEO.

La startup a développé un outil capable de modifier l'affichage de 99% des sites web, pour les rendre accessibles aux internautes ayant un trouble visuel, moteur ou cognitif. Un enjeu de société important alors que la plupart des sites web ne sont pas adaptés aux internautes en situation de handicap.

  •  Ideel, la plateforme qui gère vos abonnements pour vous / Paris

Représenté par Edouard Alexandre, 29 ans, cofondateur et CEO.

Il s'agit de la première plateforme française de gestion des abonnements pour les particuliers. Ses utilisateurs peuvent visualiser l'ensemble de leurs dépenses sur un même espace, recevoir des alertes et notifications pour ne plus rater un réengagement ou un tarif qui augmente. Toutes les démarches pour résilier un contrat et pour changer d'opérateur sont automatisées et facilitées.

  • LED's chat, la dalle connectée qui fait parler les murs / Marseille

Représenté par Guillaume Bonello, 47 ans, CEO.

LED's chat dispose d'une technologie brevetée pour concevoir et commercialiser le produit MOZAÏK, conçu à Marseille et fabriqué en France. Il s'agit d'une dalle murale LED qui permet de créer des expériences visuelles en Pixel Art pour communiquer, décorer ou divertir dans les espaces professionnels.

  • Mobee Travel, le tourisme sur-mesure pour les handicapés / Lyon

Représenté par Rémy Pitaval, 22 ans, directeur général adjoint.

Ce "booking.com de l'accessibilité" permet aux personnes handicapées, à mobilité réduite ou qui ont besoin d'assistance, de réserver des séjours touristiques adaptés à leur condition et de bénéficier de l'aide dont ils ont besoin sur place.

  • Redison, des capteurs pour jouer de la musique... sans instrument / Lens

Représenté par Jérôme Dron, 36 ans, président et fondateur

La solution Senstroke démocratise la pratique de la batterie dans le monde, grâce à des capteurs qui permettent de transformer n'importe quel objet autour de soi (une table, des parties du corps...) en caisses, tandis que le smartphone reproduit en temps réel le son. Sa technologie brevetée et unique au monde rend la pratique de la batterie accessible à tous, de manière nomade.

  • ThirtyOne, le vélo made in France qui se recharge à la décélération / Toulouse

Représenté par Christophe Baeza, 45 ans, fondateur et CEO.

La startup conçoit le premier vélo électrique made in France doté d'une technologie de recharge à la décélération et de changement automatique des vitesses. L'entreprise cible à la fois les particuliers et les professionnels pour équiper leur flotte d'entreprise, ainsi que les collectivités comme Toulouse métropole ou la ville de Vannes.

  • Wonder Partners, la réalité augmentée pour vendre des produits / Nantes

Représenté par Alexis Thomas, 32 ans, cofondateur et CEO.

Grâce à ses technologies de réalité augmentée, Wonder Partners permet aux marques de valoriser leurs contenus pour augmenter leur taux de conversion. Elle a notamment conçu le catalogue de Noël de l'enseigne Carrefour, distribué à 16 millions d'exemplaires, en animant 700 objets en 3D. Wonder Partners ambitionne aussi d'intégrer la réalité augmenter dans l'enseignement pour rendre l'apprentissage plus ludique pour les enfants.

  • Yeeld, l'appli pour épargner sans s'en rendre compte / Nancy

Représenté par Beydoun Nagib, 36 ans, cofondateur et CEO.

La startup de Gondreville, près de Nancy, a lancé un compte épargne mobile qui permet d'économiser de manière indolore et ludique environ 1000 euros par an, grâce à l'automatisation de l'épargne (arrondi à l'euro supérieur pour chaque transaction, dispositifs d'épargne par le jeu...). La plateforme permet également de créer des sous-comptes pour financer ses projets.

Qui sera le grand gagnant 2020 dans la catégorie "Smart tech" ? Découvrez les résultats le 7 septembre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :