Facebook consent plus de confidentialité à ses membres

 |   |  306  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le célèbre réseau social Facebook a simplifié les paramètres de confidentialité des informations mises en ligne par ses utilisateurs.

Une fois de plus, la pression des membres de Facebook a fait plier le célèbre réseau social face à des pratiques de plus en plus décriées sur la politique de confidentialité.

Mark Zuckerberg, le jeune fondateur de Facebook, âgé de 26 ans a présenté mercredi les modifications apportées au cours d'une conférence de presse au siège de la société à Palo Alto, en Californie."Nous venons de passer quelques semaines intenses, à écouter toutes les réactions venues du monde entier aux changements que nous avons faits", a-t-il affirmé. Les paramètres modifiés concernent les réglages du niveau de confidentialité des informations mises en ligne.

Facebook assure que les options permettent désormais aux utilisateurs un contrôle unique quant à la protection du contenu et "réduire significativement" la quantité d'informations accessibles à tous, et notamment aux applications et sites Internet extérieurs (marques notamment). A condition de désactiver les paramètres par défaut, a précisé Mark Zuckerberg. Les paramètres par défaut du site continueront en effet à permettre aux utilisateurs d'obtenir facilement des informations les uns sur les autres, a souligné le patron du réseau, car si le réseau doit respecter le droit à la protection de la vie privée, son objectif reste d'encourager le lien social via internet.

"Les utilisateurs recourent à ce service parce qu'ils adorent partager des informations", a dit Mark Zuckerberg. "Les gens pensent que nous ne nous soucions pas de la confidentialité mais c'est totalement faux (...). Il y a un juste milieu.

C'est là tout le paradoxe de Facebook. Malgré les polémiques récurrentes autour de sa politique de confidentialité, sa courbe de recrutement n'en finit pas de grimper. Le site compte actuellement 400 millions d'adeptes. un nombre qui devrait franchir les 500 millions au cours des prochaines semaines.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :