Google sous la loupe de Bruxelles

 |   |  265  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Des fournisseurs de service de recherche en ligne se sont plaints de Google auprès de la Commission européenne. Une enquête pour abus de position dominante est ainsi ouverte.

La position dominante de Google dans la recherche en ligne pourrait être abusive. L'enquête que la Commission européenne a décidé d'ouvrir sur cette question le déterminera. "L'ouverture de la procédure formelle fait suite au dépôt par des fournisseurs de service de recherche en ligne de plaintes selon lesquelles leurs services seraient pénalisés dans les résultats de recherche payants et gratuits de Google", indique l'exécutif communautaire dans un communiqué.

"Les plaintes allèguent également que Google favoriserait ses propres services. Cette ouverture de procédure n'implique pas que la Commission possède des preuves de l'existence d'une infraction", est-il précisé.

L'enquête, approfondie et prioritaire, cherchera en particulier à voir si dans ses résultats de recherche gratuits, Google a abaissé le rang des résultats renvoyant à des services concurrents, comme de comparateurs de prix, tout en fournissant à ses propres services payants un placement préférentiel.

L'enquête portera également sur d'autres allégations, comme la dégradation du "score de qualité" de services de recherche concurrents dans ses résultats de recherche payants, l'imposition de clauses d'exclusivité à des partenaires publicitaires ou des restrictions à la portabilité de campagnes de publicité en ligne à des plates-formes concurrentes.

Dans un bref communiqué publié un peu plus tard, Google assure "toujours indiquer clairement les publicités, en permettant aux utilisateurs d'exporter facilement leurs données quand ils changent de services". Selon lui,  une "marge de progression" est possible. Il s'engage à collaborer avec la Commission.

La Commission n'est contrainte à aucun délai légal pour mener son enquête.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :