Un Conseil national du numérique pour aider le secteur à se réguler

 |   |  363  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Pierre Kosciusko-Morizet a rendu son rapport à Eric Besson sur la création d'un Conseil national du numérique. Pour le patron de PriceMinister, ce Conseil devra être saisi en amont des projets de loi et des textes réglementaires. L'objectif : éviter une nouvelle taxe Google ou un prochain Hadopi.

Eviter les cafouillages de la "taxe Google" (projet de prélèvement de 1% sur les dépenses des annonceurs sur Internet qui touchait les acteurs français et non Google), ou les ratés de la loi antipiratage Hadopi, en aidant le législateur, telle est, pour Pierre Kosciusko-Morizet, la principale mission du futur Conseil national du numérique (CNN).

Eric Besson a entendu la requête de Pierre Kosciusko-Morizet

Le patron de PriceMinister vient de rendre à Eric Besson son rapport sur la création de cette entité promise par Nicolas Sarkozy aux acteurs du Web en décembre dernier. Le CNN devrait être installée au printemps. La requête a été entendue par Éric Besson. Le CNN sera désormais consulté sur les prochains projets de textes législatifs et réglementaires ainsi que sur l'action des pouvoirs publics dans le numérique. Selon le rapport que La Tribune a pu consulter, le CNN devra être systématiquement saisi avant le passage des textes en conseil des ministres. Afin de garantir l'indépendance de ses membres, ses avis devront être rendus publics.

Le CNN pourra être associé aux réfléxions internationales

Des parlementaires ou des associations pourront aussi le consulter. Le CNN pourra être associé aux réflexions internationales, aux travaux menés dans le cadre du G8 et du G20. Financièrement rattaché au Premier ministre, le CNN sera composé d'un collège "d'experts" élus, représentant tout le secteur (des utilisateurs aux opérateurs, en passant par les hébergeurs de contenus ou les acteurs de l'e-commerce), et de parlementaires.

Le casting reste à déterminer

Les modalités d'élection restent à définir. L'Elysée doit désigner le premier collège, dont le mandat serait de deux ans renouvelable, selon le rapport. Concernant le casting, le "Château" devrait se concentrer sur des personnalités de l'Internet, pas forcément des télécoms ni de la culture, qu'il juge déjà bien représentés en France. Pierre Kosciusko-Morizet ne présidera pas le premier CNN. Il a rappelé qu'il ne souhaitait pas "être membre" du conseil, une mission qui nécessite "un fort investissement personnel".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/02/2011 à 6:37 :
Certaines règles du commerce internationale et de la concurrence ne sont pas toujours en odeur de sainteté sur le NET. Il est vrai qu'aujourd'hui n'importe qui peut ouvrir un site ou un blog pour faire une prétendue information consacrée à une seule entreprise et ses produits. Jusque la rien d'extraordinaire si c'est une démarche d'un fan, par contre si ces sites écrivent en permanence des articles "orientés" sur les produits des entreprises concurrentes c'est plus louche. Quand ces mêmes sites vivent en grande partie de la publicité de l'entreprise qu'ils promotionnent, et des clics vers les sites officiels Apps de l'entreprise ça n'est plus très objectif.
Si en plus au site est accolé un blog ou sont bienvenus les commentaires des lecteurs (toujours les mêmes) démolissant les produits concurrents ça devient douteux.
Et quand en plus ces sites ont leurs propres sites de ventes de périphériques et accessoires pour les produits de l'entreprise qu'ils promotionnent ça pue.
Au final le lecteur/consommateur sait il devant du publireportage, de la publicité comparative/négative démolissant la concurrence.
De fait comme les sites "d'avis des consommateurs" ce n'est pas très franc du collier.
a écrit le 25/02/2011 à 17:50 :
Sa famille !.. Comme système idéologique, vous pûtes en faire 1#COMPILATION
a écrit le 25/02/2011 à 13:18 :
PNK : " je me suis fait tout seul, ma famille n'a rien à voir dans ma réussite"... c'est vrai, par contre pour ce qui en est de la suite, un petit coup de main ça peut aider !
a écrit le 25/02/2011 à 11:34 :
REJET IMPÉRIEUX face aux initiatives proactives, de cette 'entente établie' à mi chemin entre des intérêts impossibles ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :