Betclic Everest s'endette

 |   |  109  mots

La société de jeux en ligne Betclic Everest Group (ex-Mangas Gaming) a emprunté l'an dernier 40 millions d'euros à la Société Générale, moitié via un emprunt remboursable sur sept ans, moitié via une ouverture de crédit. Les deux actionnaires (Stéphane Courbit et la Société des Bains de Mer) se sont portés cautions solidaires. Le prêt, qui n'a pas été entièrement utilisé, a notamment servi à financer l'achat d'Everest Poker. Sur le semestre clos fin septembre 2010, Betclic Everest Group a réalisé une perte opérationnelle de 3,4 millions d'euros, et une perte nette de 26 millions, sur un produit brut des jeux de 122 millions.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :