Facebook : les principales données du rapport d'introduction

Facebook dresse la liste de ses ennemis Le réseau social prépare une entrée en bourse en mai. Il évoque les risques à affronter. Un article de notre partenaire suisse Le Temps.

3 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Bloomberg)

Des centaines de chiffres sur plus de 150 pages. Depuis des mois, la communauté financière attendait de connaître les données de base de Facebook. Mardi soir, après la clôture de Wall Street, le réseau social a publié sur le site de la Securities and Exchange Commission son dossier d?introduction en bourse. Place aux chiffres avant une introduction en bourse qui pourrait intervenir en mai. Facebook pourrait alors lever entre 5 et 10 milliards de dollars.

Les performances

Les résultats de Facebook sont proches des estimations des analystes, avec en particulier un chiffre d?affaires passant, de 2009 à 2011, de 777 millions à 3,711 milliards (Google: 38 milliards). Le bénéfice net suit une courbe parallèle, s?élevant à 229, puis 606 et enfin 1000 millions de dollars. Facebook tire 85% de ses revenus de la publicité, le solde des jeux en ligne de sa plateforme et d?autres abonnements. L?éditeur de jeux Zynga fournit 12% du chiffre d?affaires de Facebook ? et Facebook lui offre en retour 90% de ses revenus. Le nombre de publicités affichées a bondi de 42% en 2011, pour un prix par annonce augmentant de 18%. De 2010 à 2011, les dépenses en recherche et développement sont passées de 9 à 114 millions.

Les internautes

Facebook compte 845 millions de membres, dont 57% se sont connectés en décembre. Un an auparavant, cette proportion s?élevait à 54%. Mais la croissance du nombre de nouveaux inscrits ralentit. Ainsi, le nombre d?utilisateurs actifs a progressé de 5,6% au dernier trimestre 2011, contre une augmentation de 10,5% lors des trois derniers mois de 2010. Chaque jour, 250 millions de photos sont mises en ligne.

Zuckerberg, l?homme fort

Mark Zuckerberg, cofondateur du site en 2004, demeure l?homme fort de la société, avec 28,4% du capital entre ses mains et 57% des droits de vote. Le second actionnaire le plus important en termes de droits de vote est Accel Partners (11,4%). Dustin Moskovitz, l?un des cofondateurs, arrive en troisième position avec 7,6% des droits.

Les menaces

Facebook détaille de manière précise les menaces à affronter. Il y a la régulation concernant la vie privée ? le terme «privacy» est écrit 35 fois dans le document. Facebook mentionne en particulier la législation européenne voulant créer un «droit à l?oubli numérique». Autre menace, l?explosion de la consultation de Facebook sur téléphone. Le site estime qu?il risque d?afficher moins de publicités via ses applications et son site mobile, ce qui pourrait ralentir la croissance de son chiffre d?affaires. Facebook cite aussi la concurrence du réseau social Google?+, des risques de piratage ou encore la compétition future qu?il devra affronter sur le marché chinois.

La valorisation

Une valorisation de 100 milliards de dollars en mai ferait payer aux actionnaires 26,9 fois son chiffre d?affaires, soit le double du prix payé par les actionnaires de Google lors de son entrée en bourse en 2004. Actuellement, l?action de Google se traite à cinq fois les revenus, contre un multiple de 27 pour Facebook avec une valorisation de 100 milliards.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site du Temps en cliquant ici


Le Temps © 2012 Le Temps SA
 

3 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 04/02/2012 à 1:08
Signaler
LUTTE CONTRE L'HIPPOPHAGIE NON ! UN CHEVAL CA NE SE MANGE PAS ! Obtenez un autocollant gratuit en écrivant à : AEC Résidence La Pléiade 98, rue de Canteleu 59000 LILLE Joindre une enveloppe timbrée pour le retour du courrier. M...

à écrit le 03/02/2012 à 13:37
Signaler
fma444 : un peu de patience, j'arrive !! ;)

à écrit le 03/02/2012 à 13:31
Signaler
c'est pas certain que l'action Facebook soit une bonne affaire pour les acheteurs

à écrit le 03/02/2012 à 11:01
Signaler
Facebook, Google, Microsoft, Yahoo, Dell que des Américains, les reste du monde est-il incapable de faire quelque chose en techno ? Étrange ? Il y a eu un certain Megaupload (non américain), mais sto...

à écrit le 03/02/2012 à 10:11
Signaler
Le FACEBOOK est tout simplement un instrument pour semer le désordre entre famille et couples. N'importe qui l?utilise pour dire n'importe quoi. C'est un excellent moyen de commérage et d'espionnage.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.