Dassault renonce au Parisien

 |   |  176  mots
La holding familiale du groupe Dassault ne déposera pas d'offre pour racheter le journal Le Parisien-Aujourd'hui en France, vient d'annoncer un porte-parole du groupe industriel.

"Nous ne donnons pas de suite sur le dossier du Parisien", a déclaré ce mercredi à Reuters Rudi Roussillon, conseiller de Serge Dassault pour la presse. "On reste dans les meilleures relations possibles avec Mme Amaury", a-t-il ajouté refusant tout autre commentaire dans l'immédiat.

Serge Dassault, qui possède déjà Le Figaro, avait rencontré fin août Marie-Odile Amaury, propriétaire du groupe Amaury, et lui avait envoyé une lettre d'intention, avait précisé un porte-parole du groupe industriel. En septembre, la holding avait confirmé qu'elle étudiait un rachat de 100% du journal contrôlé par la famille Amaury. Mais un manque de synergies aurait rendu l'opération moins intéressante aux yeux du groupe industriel, rapporte le magazine Challenges.

D'autres candidats restent en lice pour un éventuel rachat du quotidien qui tire à près de 480.000 exemplaires. Il s'agit du tandem composé du groupe de presse belge Rossel et du fonds d'investissement Fondations Capital ou bien encore de Vincent Bolloré. La presse cite pour sa part l'éditeur allemand Axel Springer et des fonds d'investissement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :