L'éditeur de journaux gratuits Metro sort du rouge

 |   |  445  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : metro)
L'éditeur suédois de quotidiens gratuits Metro, qui revendique près de 17 millions de lecteurs dans le monde, a dégagé un bénéfice de 4 millions d'euros en 2010, contre des pertes de 21,7 millions d'euros en 2009. La France, son premier marché, est en perte de 1,2 million d'euros alors qu'il était en quasi-équilibre en 2009.

Malgré des résultats en baisse en France, son premier marché, Metro International qui édite les quotidiens gratuits du même nom est sorti du rouge en 2010. Et ceci, "grâce à des restructurations et la reprise du marché publicitaire", a annoncé jeudi l?éditeur suédois. Après une perte de 21,7 millions d?euros en 2009, Metro a dégagé un bénéfice net de 4 millions d'euros l?an passé. Sur la même période, son chiffre d'affaires a progressé de 1% à 222,5 millions. Hors cessions et acquisitions, les ventes ont progressé de 8%.

Des bons résultats tirés par le 4ème trimestre
Ces bons résultats ont été tirés par la Suède, le Canada, Hong Kong, la Russie et l'Amérique du Sud, mais ralentie par la France, les Pays-Bas et le Danemark, souligne Metro dans ce rapport. C?est le quatrième trimestre, qui avec Noël est traditionnellement riche en pages de publicité, a permis à l?éditeur d?inverser la tendance grâce à un chiffre d?affaires en forte progression de 15% à 70,5 millions d?euros et un bénéfice net qui a atteint 8,3 millions d?euros.

La France à la traîne
Quant à la France, l?éditeur justifie la baisse des résultats par des investissements réalisés dans la diffusion "pour combattre la concurrence" des autres gratuits, à savoir 20 Minutes et Direct Matin. Pour Jean-Michel Arnaud, président de Metro France, "en France, le développement a subi l'impact direct d'une érosion du prix du marché du fait de la crise et d'une vive concurrence entre les titres ». Mais le titre a également souffert, poursuit-il, "des multiples arrêts de travail du syndicat du Livre dans les imprimeries de presse, particulièrement à l'automne qui l?ont lourdement pénalisé par rapport à ses concurrents directs"

Metro France présent dans 15 villes

Dans l'Hexagone, le quotidien gratuit, associé à TF1, a augmenté son tirage en 2010, en région parisienne, à Nice et à Toulouse et des nouvelles éditions ont vu le jour dans trois nouvelles villes, Metz, Nancy, Toulon, portant à 15 le nombre de ville où le titre est distribué. En 2010, le chiffre d'affaires en France a attaint 32 millions d'euros, en recul de  7%, pour une perte opérationnelle de 1,2 million d'euros, contre un quasi-équilibre en 2009.

Près de 17 millions de lecteurs dans le monde

Lancé en 1995 en Suède, Metro revendique au total 16,69 millions de lecteurs, contre 16,81 millions fin 2009, avec pour principaux lectorats la France avec 2,44 millions de personnes chaque jour, en baisse de 4%. Son deuxième marché, les Pays-Bas avec 1,73 million de lecteurs, est également en baisse de 8% tout comme l'Italie (1,55 million, en baisse 5%). En revanche, la Suède avec 1,53 million de lecteurs progresse de 1%.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :