Gilles Kemoun : sa startup met du digital dans la rééducation à domicile

 |   |  837  mots
« J'ai découvert qu'associer une tâche cognitive à une tâche motrice permet de décupler les effets de celle-ci », explique le professeur Kemoun (en photo).
« J'ai découvert qu'associer une tâche cognitive à une tâche motrice permet de décupler les effets de celle-ci », explique le professeur Kemoun (en photo). (Crédits : DR)
PORTRAIT. Gilles Kemoun a mis au point un dispositif associant un logiciel et un écran équipé de détecteur de mouvement pour améliorer la rééducation neurologique.

Manque de kinésithérapeutes, vieillissement de la population, augmentation des maladies neurodégénératives : en France, la rééducation neurologique concerne 8 millions de patients.

Pour améliorer ce processus, le professeur Gilles Kemoun, spécialiste en médecine physique et de réadaptation, a choisi d'utiliser le digital et a fondé la startup Neuradom. « Les ressources actuelles sont insuffisantes et les patients se retrouvent à leur domicile avec l'obligation d'organiser eux-mêmes leur suivi », explique-t-il.

Après un AVC, par exemple (140 000 par an, soit 1 toutes les 4 minutes et 40% de séquelles neurologiques importantes selon la Fondation pour la recherche sur les AVC), on a moins de 20% de chances d'être accepté dans un centre de rééducation neurologique. Et pour une durée moyenne de six semaines, alors qu'il faut douze à dix-huit mois de rééducation.

Lire aussi : Medtech : Dessintey lève un million pour la rééducation post-AVC

Outils digitaux et télé-rééducation à domicile

Sachant que la création de nouveaux centres de rééducation est très hypothétique, le fondateur de Neuradom s'est tourné vers une solution qui associe outils digitaux et télé-rééducation à domicile,...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :