Télécoms : les données de 15 millions de clients volées lors d'une cyberattaque

Des hackers ont eu accès aux adresses et numéros de sécurité sociale de 15 millions d'abonnés à la filiale américaine de l'allemand Deutsche Telekom au cours d'une cyberattaque chez un de ses sous-traitants.
Les informations sur les cartes bancaires n'ont pas été piratées par les hackers, assure John Legere, le patron de T-Mobile US.
Les informations sur les cartes bancaires n'ont pas été piratées par les hackers, assure John Legere, le patron de T-Mobile US. (Crédits : © Pawel Kopczynski / Reuters)

Nouvelle cyberattaque d'ampleur aux Etats-Unis. Experian, numéro un mondial de la gestion du risque crédit à la consommation, a fait état jeudi 1er octobre d'une intrusion informatique survenue en septembre et par laquelle ont été dévoilées les données personnelles d'une quinzaine de millions de personnes. Ces dernières avaient sollicité des services auprès de l'opérateur de télécommunications mobiles T-Mobile US.

Vols d'adresses et de numéros de sécurité sociale

Les informations volées sont les noms, dates de naissance, adresses, numéros de sécurité sociale et autres données sur la solvabilité des clients, énumère le quatrième opérateur télécoms américain dans une lettre à ses clients.

Les informations sur les cartes bancaires n'ont pas été piratées par les hackers, assure John Legere, le patron de T-Mobile US.

Deuxième intrusion informatique liée à Experian

Experian est la dernière victime en date de cyberattaques de grande ampleur qui ont abouti au vol de millions, voire de dizaines de millions, de données confidentielles. Le gouvernement américain en a fait les frais cette année, après JPMorgan Chase l'an passé et Target en 2013.

C'est également la deuxième intrusion informatique liée à Experian, la première indirectement toutefois. Experian avait acheté en 2012 une société qui avait été victime auparavant d'un vol massif de données, en l'occurrence les numéros de sécurité sociale de 200 millions d'Américains. Quatre Etats américains au moins, dont le Connecticut, avaient enquêté sur cet incident.

(Avec AFP et Reuters)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.