Réseau 3G : les opérateurs historiques feraient bloc contre Free

Free se plaint du refus de ses concurrents France Télécom (Orange), SFR et Bouygues Telecom de négocier avec lui au sujet de l'accès à leur réseau de troisième génération de téléphonie mobile (3G).
(Crédits : Reuters)

Free (groupe Iliad) assure que les opérateurs France Télécom (Orange), SFR et Bouygues Telecom lui opposent tous une fin de non-recevoir quant à l'accessibiilté de leur réseau 3G

Or, selon une décision de l'Autorité de régulation des télécoms (Arcep), dès que le réseau de Free, détenteur de la quatrième licence de téléphonie mobile depuis décembre, couvrira 25% de la population, il pourra utiliser les infrastructures des opérateurs existants sur le reste du territoire. Mais cela ne concerne que les réseaux 2G, pas la 3G. Un problème pour Free qui brique ce réseau plus rapide et permettant de transmettre des données plus "lourdes" (courriels, surf sur Internet, téléchargement de musique,...). En cas de refus définitif de la part de ses concurrents, la filiale d'Iliad s'estimerait donc pénalisée.

Le gendarme des télécoms a beau ne pas avoir intégré la 3G dans sa réglementation, il a déclaré veiller à ce que soient offertes des conditions de gros permettant (au nouvel) opérateur de faire une entrée pertinente sur le marché de détail". Aussi n'est-il pas exclu que Free saisisse l'Arcep, rapporte ce lundi "Les Echos" arguant du fait que les opérateurs mobiles virtuels louant leur réseau (MVNO) aux opérateurs historiques Orange, SFR et Bouygues ont obtenu de ces derniers le droit d'utiliser leurs infrastructures 3G.

 

 

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 18/05/2010 à 14:25
Signaler
Ca y est Free la pleurnicheuse est allée se plaindre à l'ARCEP la bienveillante. Encore une fois c'est facile de s'appuyer sur les investissements des autres opérateurs, d'avoir des marges garanties et de faire des plans de licenciement quand on rach...

à écrit le 17/05/2010 à 16:34
Signaler
Free a besoin de la 3G pour conserver son image avant-gardiste; il est donc probable que le nouvel entrant finira par trouver un terrain d'entente avec un des opérateurs existants, pour être capable de fournir les services innovants que tous les free...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.