Menace sur Orange Sports en mal d'acquéreur

 |   |  261  mots
(Crédits : Reuters)
La chaîne Orange Sports fermera si aucun acquéreur ne se présente d'ici 2012, déclare Stéphane Richard, le patron de la maison-mère France Télécom dans une interview au "Parisien".

En mal d'acquéreur pour sa chaîne sportive Orange Sports, France Télécom se laisse encore deux ans pour la céder. "Quand une chaîne perd 200 millions d'euros chaque année, c'est normal qu'ils ne soient pas beaucoup à se bousculer au portillon", a expliqué Stéphane Richard, le patron du premier opérateur français.

Il tient néanmoins à souligner que "la porte n'est pas fermée avec la Ligue" de football professionnel. "Il existe aussi des possibilités, notamment du côté de TF1 ou de Canal+", dit-il. "Au delà de 2012, on fermera cette chaîne", prévient le patron. "Nous trouverons évidemment une solution pour nos abonnés et nos salariés concernés", assure-t-il.

Climat social chez France Télécom amélioré mais pas apaisé

Interrogé par ailleurs sur le climat social dans l'entreprise, Stéphane Richard a indiqué la mise en place chez France Télécom d'un médiateur national pour les salariés "les plus fragiles" d'ici la fin de l'année. Cette médiation sera présidée par "Jean-François Colin, l'un des meilleurs spécialistes des relations humaines dans les entreprises".

Le groupe a en effet déploré le suicide de 35 de ses salariés (le groupe compte plus de 100.000 personnes), dont certains sur le lieu de travail, entre 2008 et 2009. Depuis, le mois de janvier, 23 suicides ont eu lieu. "Les choses se sont améliorées même si on n'a pas encore atteint la situation d'apaisement, de sérénité, à laquelle j'aspire", déclare Stéphane Richard.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :