Les perspectives de France Télécom font mouche

Lors de la présentation de ses résultats au titre du troisième trimestre, France Télécom a confirmé l'ensemble de ses objectifs financiers ainsi que la distribution d'un dividende de 1,4 euro par action pour 2010, 2011 et 2012. Le marché a apprécié
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Les perspectives de France Telecom ont fait mouche à la Bourse de Paris. Le premier opérateur télécom français figure en tête des plus fortes hausses du jour avec un bond de plus de 3%. Il a fait état d'un Ebitda de 4,260 milliards d'euros au troisième trimestre, représentant une marge de 36,6% (-1,1 point), pour un chiffre d'affaires de 11,628 milliards, en croissance de 1,1% en excluant l'impact des mesures de régulation.
Ces résultats trimestriels sont égèrement supérieurs aux attentes, aidé en France par le rebond marqué de ses conquêtes de nouveaux abonnés dans le fixe et la croissance de ses ventes dans le mobile. Le premier opérateur télécom français a fait état d'un Ebitda de 4,260 milliards d'euros au troisième trimestre, représentant une marge de 36,6% (-1,1 point), pour un chiffre d'affaires de 11,628 milliards, en croissance de 1,1% en excluant l'impact des mesures de régulation. le consensus Reuters calculé à partir des estimations de 15 analystes attendait des ventes de 11.369 millions d'euros et un Ebitda de 4.153 millions.
 

"Le repositionnement du prix de notre service triple-play et le succès de l'offre Orange Open nous permettent de retrouver une part de conquête ADSL de plus de 30%", a commenté le groupe dans un communiqué. France Télécom a confirmé l'ensemble de ses objectifs pour 2010 et de moyen terme, relevant à la marge sa prévision de chiffre d'affaires, pour tabler désormais sur une légère croissance à base comparable et non plus une stabilité.
 

Le niveau des conquêtes de nouveaux abonnés dans l'ADSL en France a atteint 32,8% au troisième trimestre, se redressant nettement après un début d'année particulièrement faible, et à comparer avec un taux de 15,5% au deuxième trimestre.

A ces bonnes nouvelles s'ajoute la perspective de versement d'un dividende de 1,4 euro par action pour 2010, 2011 et 2012.  Le titre, qui recule de 1,31% depuis le début de l'année contre une progression de plus de 7% pour l'indice des télécoms du DJ Stoxx 600, se paye 9 fois ses bénéfices estimés pour 2010.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.