Smartphones : le tiercé de tête encore bouleversé

 |  | 522 mots
Lecture 3 min.
La Tribune Infographie
La Tribune Infographie
Samsung détrône Apple qui avait délogé Nokia, lequel maintient cependant sa place de leader mondial avec 106,6 millions d'appareils vendus, tous types de mobiles confondus.

Les positions acquises n'ont jamais été aussi fragiles ni aussi vite remises en cause dans le secteur de la téléphonie mobile. Pour la deuxième fois en trois mois, le trio de tête des fabricants de smartphones a changé : selon le cabinet Strategy Analytics, Samsung vient de détrôner Apple, qui avait lui-même chassé Nokia de la première place au premier trimestre. Les chiffres ne sont pas officiels car le groupe sud-coréen n'a pas publié dans ses comptes trimestriels le nombre exact d'appareils vendus. Selon le cabinet d'études, Samsung a écoulé 27,8 millions de smartphones entre juillet et septembre, loin devant les 17,07 millions d'iPhone vendus par Apple sur la période et les 16,8 millions de Nokia.

Pour autant, « en termes de chiffre d'affaires et de profits, Apple est toujours leader avec une bonne longueur d'avance, en raison du prix élevé de l'iPhone », relève Neil Mawston, de Strategy Analytics. Apple est devenu l'acteur générant le plus de bénéfices dans les smartphones au troisième trimestre 2009 et le numéro un en valeur au premier trimestre 2011. Le californien et le sud-coréen seront « au coude à coude sur la fin de l'année », selon cet expert. En revanche, le canadien RIM devrait continuer à se faire distancer. Numéro deux des smartphones derrière Nokia en 2010, l'inventeur du BlackBerry n'est plus que cinquième - derrière le taïwanais HTC - avec une part de marché que l'on estime autour de 10 %, contre 16,7 % en 2010. L'an dernier, RIM avait signé une entrée fracassante avec Apple dans le top 5 des fabricants de mobiles toutes catégories : pour la première fois, des « pure players » du smartphone éclipsaient des acteurs généralistes, Motorola et Sony Ericsson. Il est peu probable que le canadien, à l'image ternie par la panne géante de son réseau au début du mois, revienne dans le top 5 qu'il a quitté depuis le deuxième trimestre.

Ralentissement des ventes

Le classement des fabricants de mobiles toutes catégories devrait être chamboulé dans les semaines à venir. Par exemple, Apple pourrait grimper encore d'un cran. La firme à la pomme a régressé au trimestre dernier, à cause du ralentissement des ventes d'iPhone dans l'attente de la sortie de sa nouvelle version, et rendu la quatrième place au Chinois ZTE, mais elle « fera un bon quatrième trimestre et repassera devant ZTE, et même sans doute devant LG, s'imposant à la troisième place », prédit Neil Mawston. Ce serait un sérieux revers pour le sud-coréen qui est numéro trois du marché mobile depuis la fin 2008. LG n'a pas démérité dans les smartphones mais subit la concurrence des acteurs chinois, ZTE et Huawei, dans les modèles plus basiques.

Son compatriote Samsung n'a pas encore délogé Nokia de son rang historique de leader du mobile. Avec 106,6 millions d'appareils écoulés au troisième trimestre, l'avance du géant finlandais reste importante sur le sud-coréen (88 millions). « Historiquement, Nokia fait de bonnes ventes au quatrième trimestre. Il devrait rester en tête », selon l'expert de Strategy Analytics.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/10/2011 à 9:44 :
c'est facile de faire plus de vente en ayant au pas loin de 18 "smartphones" allant de la bouse bas de gamme sans mémoire interne exploitable uniquement des carte sd pour étendre les capacités, au téléphone haut de gamme comme le GSII. Faire une comparaison avec un modèle serait sans doute plus réaliste et représentatif de la réalité du marché.
Réponse de le 10/11/2011 à 10:35 :
Bien au contraire, cette news est tout à fait représentative d'un point de vue commercial et économique et non d'un point de vue technique ou marketing comme vous semblez le penser. Ce qui compte au final, c'est bien de vendre le maximum de produits en faisant le maximum de marge et pour le coup Apple reste très fort par les marges importantes qu'il fait en visant uniquement le haut de gamme mais, revers de la médaille, il laisse totalement le champ libre aux autres constructeurs sur le marché des smartphones moins perfectionnés, que vous appelez affectueusement des "bouses", qui reste malgré tout lucratif de part son volume.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :