Avec la 5G, le port du Havre veut gagner en compétitivité

 |  | 744 mots
Lecture 4 min.
Un navire en plein chargement, ce vendredi, au port du Havre.
Un navire en plein chargement, ce vendredi, au port du Havre. (Crédits : Pierre Manière)
Orange a allumé, ce vendredi, la 5G dans le second plus grand port de l’Hexagone. Cette technologie doit permettre aux myriades d’industriels présents sur place de gagner en efficacité, en sécurité, et de rester compétitifs.

Le port du Havre est désormais couvert en 5G. Le deuxième port de France, derrière Marseille, est le premier à bénéficier d'un réseau mobile de dernière génération. C'est Orange, l'opérateur historique, qui l'a déployé. Au total, dix antennes ont été installées. Elles recouvrent environ 70% de la zone industrielle portuaire, indique Mickaël Trabbia, le patron de l'innovation chez Orange. Ce réseau a été inauguré en grande pompe, ce vendredi, en présence de Stéphane Richard, le PDG de l'opérateur historique, de Cédric O, le secrétaire d'Etat en charge du numérique et des télécoms, du maire du Havre, l'ancien Premier ministre Edouard Philippe, et de Baptiste Maurand, le directeur général de HAROPA(*)-Port du Havre.

Il s'agit, ici, du réseau 5G commercial d'Orange. Tous les industriels et personnels du port peuvent désormais profiter de cette technologie. « La 5G constitue un élément majeur de notre compétitivité et de notre stratégie », souligne Baptiste Maurand. Pas question, dit-il, de rater le coche. « Tout le monde a conscience qu'un port qui réussit sa transition numérique gagnera des parts de marché demain, souligne-t-il. Celui qui ratera le train, malheureusement, risque d'être effacé par ses concurrents, parce que les marchandises iront moins vite, parce que les technologies seront moins performantes, moins fiables. »

Les ports, un terrain de jeu idéal pour la 5G

Stéphane Richard ne dit pas autre chose. La « révolution industrielle et technologique » qui arrive via la 5G permettra, promet-il, d'améliorer sensiblement les opérations maritimes et terrestres des ports, et notamment en matière de logistique et de sécurité. « Désormais, les entreprises bénéficieront de données en temps réel et pourront utiliser la robotique connectée, la maintenance en réalité augmentée, ou encore rendre possible des interventions à distance », argue l'opérateur. Orange voit dans les ports, qui concentrent des myriades d'industriels, une opportunité de choix pour inciter les entreprises à passer à la 5G. Au Havre, il a donc choisi de couvrir le port avant la ville. L'opérateur mène aussi des expérimentations sur la 5G au port d'Anvers, le numéro deux européen derrière Rotterdam.

Il faut toutefois souligner qu'au Havre, la 5G d'Orange n'est qu'une version « intermédiaire » de cette technologie. Elle n'offre pas encore la possibilité d'exploiter des caractéristiques prisées des industriels. Il faudra attendre 2022 ou 2023 pour que la 5G permette des échanges en quasi-temps réel, ou de sécuriser totalement les communications pour certaines activités. Le port du Havre travaille sur ces sujets depuis deux ans, sur des réseaux privés, avec EDF, Siemens et Nokia. Une application prometteuse consiste à connecter les dragues et vedettes bathymétriques, qui entretiennent le chenal et cartographient les fonds marins. La 5G facilite leurs travaux et échanges d'informations. Ils gagnent ainsi en efficacité, ce qui permet, in fine, d'accueillir davantage de navires, et d'éviter de les faire attendre trop longtemps au large. Le port planche sur d'autres cas d'usages, notamment « des smart grids sur des entrepôts logistiques », affirme Baptiste Maurand.

L'automatisation des terminaux : un « sujet sensible »

Certains usages, en revanche, suscitent la méfiance des autorités portuaires. Parmi eux, on trouve l'automatisation des terminaux de marchandises. En Chine, plusieurs ports s'y sont convertis. Cette manière de faire leur a permis, arguent-ils, de réaliser d'importants gains de productivité... tout en diminuant significativement leurs coûts et effectifs sur les quais. A ce sujet, Stéphane Richard se veut confiant. Selon lui, avec l'automatisation des grues et équipements de levage, « les métiers ne vont pas être supprimés »« Ils vont être transformés, assure le PDG. Au lieu d'avoir des opérateurs de grues dans des cabines à 50 mètres du sol et exposées aux intempéries, nous aurons des personnels qui dirigeront ces opérations depuis une salle, à l'aide d'un joystick et d'écrans, grâce à la 5G. » Dans la foulée, Baptiste Maurand a tenu a préciser qu'il s'agit « quand même d'un sujet sensible », notamment auprès des nombreux dockers. Il plaide, en diplomate, pour une adoption « raisonnée » de la 5G.

* HAROPA est un groupement d'intérêt économique regroupant les ports du Havre, de Rouen et de Paris.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/03/2021 à 23:13 :
Une belle brochette de prédateurs profiteurs cyniques pour inaugurer le naufrage de ce qu’était le fleuron des ports français, et qui va sombrer avec cette 5G inutile ruineuse energivore polluante et liberticide. Mais le chef d’orange va être content de son bonus de rémunération
a écrit le 20/03/2021 à 23:47 :
À force de tout interdire sur le net en France ,la 5g pour faire quoi ? Payer ses impôts ,gérer des pubs et voir ses factures EDF !
Pourquoi payer 40€ par mois pour cela ? je vais sérieusement voir comment m'en passer , j'irai en cybercafé pour wikipédia ..
a écrit le 20/03/2021 à 18:38 :
Je me demande ce que va advenir aux futures générations cette pollution des ondes magnétiques , radioactives etchimiques dans leurs vies. Déjà nous percevons des effets néfastes que l'on ne veut pas reconnaitre malformations à la naissance et ensuite dans leurs vies où leurs cellules seront perturbées et devront s'auto répliquées avec tous les risques possibles d'erreurs génétiques . Sans oublier la diversité.
a écrit le 20/03/2021 à 13:23 :
Ne manquez pas de lire "Oxymore" de Jean Tuan chez C.L.C. Edition (sortie 10 mars 2021). L'auteur observateur attentif de la Chine, le pays de son père, nous dévoile les desseins secrets de la Chine avec l'installation de la 5G en France. Un néo-polar épicurien et érudit dans lequel la fiction rejoint la réalité.
a écrit le 20/03/2021 à 11:30 :
La CGT a approuvé ? Car pour info, c'est elle qui dirige le port du Havre depuis des décennies hein...
Réponse de le 20/03/2021 à 21:27 :
La 5CGT a approuvé
a écrit le 20/03/2021 à 8:16 :
Le pb c'est qu'il va falloir compter avec la CGT dockers!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :