La 5G, un levier pour redynamiser les aéroports après la crise du coronavirus

 |  | 880 mots
Lecture 5 min.
L'aéroport de Paris Charles de Gaulle.
Paris Air Forum. Même si la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) redoute que la 5G perturbe certains systèmes des avions et vient de lancer plusieurs enquêtes, cette technologie est très attendue dans les aéroports. L’automatisation pourrait permettre aux compagnies et aux opérateurs, touchés de plein fouet par la crise sanitaire, de réduire drastiquement leurs coûts, tout en améliorant « l’expérience voyageur ». Avec Guillaume de Lavallade, Directeur général de Hub One et Sergio Colella, Président Europe Sita (Animé par Pierre Manière, journaliste à La Tribune).

Avec le coronavirus, l'aérien essuie l'une des pires crises de son histoire. Les aéroports se sont vidés, et les compagnies comme les constructeurs d'avions multiplient les plans sociaux. En parallèle, la nouvelle génération de communication mobile, la 5G, arrive progressivement dans les pays développés. C'est notamment le cas dans les aéroports, où cette technologie est très attendue. Pour les professionnels, la 5G et ses débits faramineux, sa très faible « latence » (permettant une réponse immédiate du réseau lorsqu'on le sollicite), ainsi que sa capacité à gérer des myriades d'objets connectés, constitue une opportunité de moderniser leurs activités et de réduire les coûts. En dématérialisant démarches et procédures, la 5G promet aussi d'améliorer sensiblement « l'expérience voyageur », en lui redonnant, espèrent les industriels, la confiance et l'envie de reprendre l'avion.

Ce vendredi, au Paris Air Forum, organisé par La Tribune, Sergio Colella, le président de Sita Europe, un important fournisseur...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/11/2020 à 10:10 :
C'est parce qu'ils ont refusé que le titre est fait?
a écrit le 25/11/2020 à 8:38 :
En effet ce secteur d'imposteurs irait comme un gant au secteur aéronautique.
a écrit le 24/11/2020 à 21:41 :
Le fait que les bandes 5G aux USA soient différentes (voisines mais pas les mêmes) qu'en France (voire UE) ça présente les mêmes craintes que la bas ? Il faut faire des mesures pour "homologuer" le système, donc se rassurer.
Par contre les smartphones 5G en vente feront-ils UE et USA, ou faudra-t-il un modèle UE et un USA si on voyage (si on a besoin de la 5G bien sûr) ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :