Bouygues Telecom poursuit son redressement

 |   |  473  mots
Alors que Bouygues avait un temps envisagé de céder sa filiale de télécoms à Orange, le directeur général délégué du groupe, Philippe Marien, a indiqué mercredi qu'une telle opération n'était plus d'actualité.
Alors que Bouygues avait un temps envisagé de céder sa filiale de télécoms à Orange, le directeur général délégué du groupe, Philippe Marien, a indiqué mercredi qu'une telle opération n'était plus d'actualité. (Crédits : © Christian Hartmann / Reuters)
L’opérateur de Martin Bouygues a fait état d’un bénéfice net de 18 millions d’euros au premier trimestre, contre une perte de 40 millions d’euros à la même période l’an dernier.

Bouygues Telecom est repassé dans le vert au premier trimestre grâce à ses "bonnes performances commerciales" et à la "forte amélioration de ses résultats financiers", confirmant ainsi le redressement observé en 2016. La filiale télécoms du groupe Bouygues a dégagé de janvier à mars un bénéfice net de 18 millions d'euros contre une perte de 40 millions sur la même période l'an dernier, détaille un communiqué diffusé mercredi. L'opérateur, qui avait comme ses concurrents Orange et SFR souffert ces dernières années de l'arrivée de Free sur le marché mobile, était déjà parvenu à redresser la barre courant 2016 et poursuit donc sur sa lancée.

Alors que Bouygues avait un temps envisagé de céder sa filiale de télécoms à Orange, le directeur général délégué du groupe, Philippe Marien, a indiqué mercredi qu'une telle opération n'était plus d'actualité.

Dans un marché à quatre acteurs, ""nous 'délivrons' de façon tout à fait satisfaisante les objectifs que nous nous sommes fixés trimestre après trimestre", a-t-il estimé lors d'une conférence téléphonique.

"Si dans les mois ou les années qui viennent le paysage évoluait et si nous avons la possibilité de jouer un rôle majeur et moteur pour se renforcer dans les télécoms, on regarderait", a-t-il ajouté. Mais pour l'instant "on ne peut rien dire de plus et rien dire de moins".

1,2 milliard d'euros d'investissements

Le bénéfice dégagé par Bouygues Télécom au premier trimestre s'appuie sur un chiffre d'affaires en hausse de 8% à 1,22 milliard d'euros. L'opérateur a profité de quelque 364.000 nouveaux clients dans le mobile, son parc total atteignant fin mars 13,4 millions de clients. Environ 88.000 nouveaux clients ont opté pour le service fixe de Bouygues Telecom, qui en compte désormais 3,2 millions. L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) du groupe a progressé pour sa part de 66% à 243 millions d'euros.

"Cette croissance s'explique par la hausse du chiffre d'affaires réseau et par les baisses des charges d'exploitation dont un tiers provient d'économies de coûts récurrentes liées à l'optimisation de la marge brute et à une meilleure efficacité dans le fixe", avance Bouygues Telecom.

Son résultat opérationnel repasse lui aussi dans le vert à 34 millions d'euros contre une perte de 55 millions d'euros en 2016 sur la même période. Le groupe a confirmé à l'occasion de la publication de ces résultats son objectif de marge d'Ebitda de 25% pour l'ensemble de l'année et de flux de trésorerie de 300 millions d'euros dans les trois ans. Bouygues Telecom, qui a investi 309 millions d'euros sur le trimestre, prévoit également toujours d'investir au total sur l'ensemble de l'année 1,2 milliard d'euros notamment pour l'arrivée de la 5G et l'accélération du déploiement de la fibre.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/05/2017 à 13:55 :
Les operations actuelles italo-espagnoles dans les autoroutes en prejugent d autres avec des acteurs francais. C est en effet eux qui favorisent les premieres au benefice des Beneton qui agissent a tous les echelons en Italie.
Il faut donc prevoir une OPA de Bollore sur Telecom Italia avec un objectif de 51% avant la reprise de Bouygues qui ajoutera un maillon francais au groupe et un axe de diffusion pour Vivendi. Une operation preventive a minima jugee plus prudente. Bouygues sera alors un bon repreneur pour Mediaset. Un swap de titres pour Bollore. Par ailleurs la poste italienne qui est a 95% un transporteur fait aussi l objet d une exploration attentive de la part des français toujours avec les Beneton. Alitalia pour sa part devrait aller a IAG l operateur aerien espagnol.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :