Les 10 faits marquants de 2010 pour vos finances

 |   |  882  mots
DR
Immobilier, assurance-vie, crédit, copropriété... 2010 aura durablement changé la donne pour vos finances. Retour sur une année riche en records.

15 janvier : historique, les loyers baissent !

Pour la première fois depuis sa création en 2008, l'indice de revalorisation des loyers baisse. Il s'est établi à 117,47 contre 117,54 un an plus tôt, soit un recul de 0,06 %. Conséquence : de nombreux locataires n'ont pas vu leur loyer réévalué par le propriétaire. Certains ont même pu exiger une légère baisse.

16 février : Location : une garantie relookée

Le premier contrat « garantie risques locatifs » (GRL) nouvelle génération est enfin disponible. Il s'agit d'une assurance des loyers impayés pour inciter les bailleurs à louer à des personnes ne pouvant produire de caution. Presque un an après, le constat est sans appel : « Le bébé n'est pas aussi beau qu'on aurait pu l'espérer », a reconnu Benoist Apparu, secrétaire d'État chargé du Logement.

21 mars : les syndics mieux contrôlés

Après deux ans et demi de bataille, Hervé Novelli signe enfin l'arrêté régissant l'activité des syndics de copropriété. Objectif : lister les services qu'ils doivent intégrer dans le forfait correspondant à la « gestion courante » que payent chaque année les copropriétaires. Jusqu'alors, chaque gestionnaire de syndic était libre de fixer ce qu'il considérait relever de la gestion courante d'une copropriété. Le reste (appelé « tâche particulière ») étant facturé au coup par coup, en plus de ce forfait annuel. Résultat, certains professionnels affichaient des forfaits très bas afin d'attirer le chaland, mais se rattrapaient sur les « extras ».

15 juin : on s'arrache une pièce en or

À cause de la flambée des cours du métal jaune, la pièce de collection en or de 100 euros vaut plus que sa valeur faciale. Ouverte à la commercialisation le 7 juin, elle était déjà quasiment introuvable au bout de 48 heures. Les revendeurs spécialisés sont allés jusqu'à la proposer au prix de... 120 euros. Sur un site Internet, la fameuse pièce était même affichée à 230 euros. D'ordinaire, la valeur en poids or d'une pièce ne représente pas plus de 50 % à 60 % de la valeur faciale.

1er août : Assurance-vie : nouvelle donne pour les taux garantis

Les assurances-vie voient les taux garantis mieux encadrés. Un arrêté ministériel prévoit de renforcer l'équité entre assurés en introduisant une règle garantissant que l'ensemble des assurés d'une compagnie ne finance pas les taux garantis à seulement certains d'entre eux. Mettant fin, ainsi, à une course au taux sur les fonds en euros entre compagnies d'assurances.

31 août : plébiscite pour le livret A

Avec un taux porté à 1,75 % le 1er août, alors qu'il était resté inchangé depuis un an et se situait à son plus bas niveau depuis 1818, le livret A a enregistré en août sa plus forte collecte depuis 17 mois. L'encours cumulé du livret A et du LDD (ex-Codevi) a ainsi augmenté de 2,45 milliards d'euros, pour atteindre 259,5 milliards.

20 septembre : tous à la mairie !

À l'annonce de la suppression de l'avantage fiscal des jeunes mariés et pacsés dès le 1er janvier 2011, les couples se sont rués dans les mairies et les tribunaux d'instance pour profiter des quelques mois de sursis. En 2011, il faudra choisir entre deux déclarations séparées ou une déclaration commune, pour l'ensemble de l'année, quelle que soit la date du mariage. Le surcoût va de 4.300 à 8.700 euros pour un couple gagnant 100.000 euros net. Et plus les revenus étaient proches, plus l'économie était importante.

29 novembre : les cadres respirent

En pleine polémique sur les retraites, les partenaires sociaux ont reconduit jusqu'au 30 juin 2011 le dispositif dit « AGFF », qui permet aux salariés de partir avant 65 ans sans pénalité, à condition d'avoir effectué tous les trimestres requis. Sans cet accord, les salariés devraient travailler jusqu'à 65 ans pour obtenir leur retraite complémentaire à taux plein (Arrco pour l'ensemble des salariés et Agirc pour les cadres). Une nouvelle très intéressante pour les cadres partant en retraite avant le 30 juin car ils continueront de bénéficier d'un fort « effet de levier » en rachetant des trimestres à la Sécurité sociale.

1er décembre : l'immobilier flambe

Enfin, le mois de novembre aura été marqué par un nouveau record des prix de l'immobilier. Selon l'indice PAP (Particulier à Particulier), les prix des appartements ont augmenté de 5,92 % par rapport au même mois de l'année dernière, ceux des maisons de 13,36 %. À Paris, les prix dépassent même allègrement les 7.000 euros par mètre carré. Le nouvel indice des notaires sur le troisième trimestre 2010, qui prend en compte les promesses de vente, confirme ce chiffre : explosion de 13,8 % des prix dans la capitale sur un an et de 5,1 % sur le trimestre. Au global, sur 2010, les notaires tablent sur une hausse de 20 % et des prix voisins de 7.500 euros le mètre carré. Dans plusieurs grandes villes de province (Rennes, Nantes, Bordeaux, Lyon, Marseille, Toulouse, Brest), la hausse s'échelonne entre 5 % et 15 % sur un an. Elle atteint 10 % en moyenne sur l'Île-de-France.

2 décembre : les crédits au plus bas

Selon l'Observatoire Crédit Logement-CSA, les taux des crédits immobiliers ont touché en novembre un plus-bas depuis 1945, à 3,22 % en moyenne. Deux jours après l'annonce de l'observatoire, des courtiers en crédit annonçaient... une hausse des taux, de 0,1 à 0,25 point selon les régions et les durées.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/01/2011 à 13:23 :
Très bonne article éco, cependant : Les loyers baissent...certe pas d'augmentation mais pas de baisse non plus !..ce qui ma le plus marqué cette année c'est les réformes au niveau des syndics de copropriété, avec le mien, GIEP, j'ai renégocié mon contrat et nous avons pu obtenir ce que l'on voulait, même si nous n'avons jamais eu de problème avec eu.
a écrit le 27/12/2010 à 21:31 :
enfin une rétro de l'année 2010 100% économique... ça change des articles inutiles!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :