Crédit conso : mauvaise surprise pour les courses de Noël

 |   |  459  mots
Copyright Reuters
Christine Lagarde vient d'annoncer la publication de plusieurs décrets concernant la réforme du crédit à la consommation. Plus de transparence sur le crédit de la part des établissements mais aussi... l'apparition de pénalités de remboursement anticipé.

Christine Lagarde vient d'annoncer des nouvelles mesures d'application renforçant la transparence en matière de crédit à la consommation.

Les 3 premiers vont dans le sens d'une plus grande liberté et d'une plus grande transparence pour l'emprunteur. Ils consistent à :

- Donner le choix aux consommateurs entre crédit amortissable et crédit renouvelable pour tout emprunt au-delà de 1000 euros. En magasin, les vendeurs auront l'obligation de proposer aux consommateurs le choix entre ces deux types de crédit. "Cette mesure met fin à une situation où le crédit renouvelable est bien souvent le seul crédit disponible sur les lieux de vente alors même qu'il n'est pas toujours le plus adapté aux besoins des consommateurs" a précisé Christine Lagarde. Cette mesure sera également applicable aux crédits octroyés au moyen d'une technique de communication à distance.

- Renforcer les sécurités à l'entrée dans le crédit - La loi a prévu que pour tout crédit accordé dans un magasin, le vendeur et le consommateur-emprunteur devront remplir une fiche de dialogue comprenant des informations relatives à l'endettement et aux revenus du consommateur qui aideront le prêteur à apprécier la solvabilité de l'emprunteur. Un autre décret fixe la liste des justificatifs que les prêteurs auront l'obligation d'exiger des emprunteurs pour accorder un crédit de plus de 3000 euros. Ces justificatifs devront au minimum porter sur l'identité, le domicile et le revenu de l'emprunteur.

- Interdire les cadeaux excessifs offerts à l'occasion d'un crédit - Un arrêté plafonne à 80 euros le montant des cadeaux pouvant être offerts lors de la souscription d'un crédit à la consommation. "Ceci évitera que les consommateurs ne soient poussés à s'endetter pour de mauvaises raisons. La loi a par ailleurs interdit que ces cadeaux soient mentionnés dans les publicités pour du crédit à la consommation" a précisé la Ministre.

Ces mesures étaient déjà connues. Mais Bercy s'est bien gardé de mettre en avant un autre article du décret. Et pour cause: il va sanctionner financièrement les emprunteurs. Un article qui n'a pas échappé au consultant spécialiste du crédit Denis Cotte :

Dans le détail, les emprunteurs pourront écoper de pénalités de remboursement anticipé sur un prêt personnel dès lors que le montant emprunté atteint 10.000 euros. C'est déjà le cas pour les emprunts immobiliers mais les crédits à la consommation échappaient jusqu'à présent à cette règle. "Les pouvoirs publics ne sont toutefois pas pour grand-chose dans ce "recul" des droits des consommateurs français. En effet, cette disposition est incluse dans la directive européenne d'avril 2008 que la loi Lagarde a du transposer"  tempère Denis Cotte.

Toutes ces mesures entreront en vigueur le 1er mai 2011.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/12/2010 à 12:05 :
information relatives à l'endettement!!!!! l'emprunteur qui demande un pret et qui est endette va surement dire attention je suis tres endette?
a écrit le 03/12/2010 à 10:45 :
"Christine Lagarde vient d'annoncer la publication de plusieurs décrets concernant la réforme du crédit à la consommation viennent de paraître."
Pouvez-vous traduire en français? Merci d'avance.
Réponse de le 04/12/2010 à 5:54 :
C'est corrigé. Merci. Excès de précipitation.
a écrit le 03/12/2010 à 8:22 :
Sanction sur le remboursement anticipé : en effet, il s'agit de ne pas laisser le droit à un individu de se refinancer. C'est un privilège qui ne peut être le fait que des grandes structures (multinationales, Etats, Banques et organismes financiers de tout genre), adhérents de ClearStream et abonnées au gichet des Banques Centrales.
Il n'y en a pas pour tout le monde, alors donnons le aux plus beaux ! Le droit d'affranchissement de l'esclave moderne (l'endetté) est un peu laminé par ce décret.
Réponse de le 03/12/2010 à 23:01 :
Le remboursement anticipé permet à l'emprunteur de récupérer sa liberté. On augmente le prix de l'affranchissement.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :