Polémique sur les tarifs bancaires : les banques ajustent le tir

 |   |  250  mots
BNP Paribas a annoncé qu'elle supprimait une commission qui avait été jugée abusive par l'UFC Que Choisir.

Le 1er juin dernier, les associations d'usagers UFC Que Choisir et Afub ont mis la pression sur Christine Lagarde pour qu'elle légifère sur le sujet épineux des tarifs bancaires.

Pour étayer ses propositions, l'UFC Que Choisir mettait en avant plusieurs tarifs jugés abusifs de la part de plusieurs établissements bancaires.

BNP Paribas a rapidement réagi en annonçant la suppression d'une commission pointée du doigt dans l'étude de Que Choisir: il s'agissait de la "contestation non fondée sur opération carte", facturée plus de 40 euros au client.

Selon BNP Paribas, cette commission, qui s'appliquait lorsque qu'un client a contesté à tort une opération réalisée avec sa carte, n'était toutefois "facturée que de manière tout à fait marginale".

Par ailleurs, comme chaque année, de nombreuses banques modifient leur grille tarifaire au 1er juillet. Ainsi, selon l'Observatoire "Testé Pour Vous", La Banque Postale va apporter plusieurs nouveautés : le transfert de compte d'épargne passe de 45 à 40 euros, les frais d'opposition de 12,8 à 10 euros. En revanche les frais de tenue de compte pour compte inactif augmentent de 20 centimes et la carte bancaire Swing internationale coûtera 1 euro supplémentaire (de 11,5 à 12,5 euros).

De même, la plupart des caisses locales du Crédit Mutuel vont changer leur tarification au 1er juillet prochain.

Pour consulter le palmarès 2010 des tarifs bancaires "La Tribune" "Testé Pour Vous" dans 114 établissements, remis à jour en continu, cliquez ici.

Pour en savoir plus, cliquez sur les liens ci-dessous

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :