Tarifs bancaires : les associations mettent la pression sur Christine Lagarde

 |   |  738  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
L'UFC Que Choisir et l'Afub ont dévoilé leurs propositions en matière de tarification bancaire. Un rapport doit être remis à Christine Lagarde au mois de juin.

Au moment où Georges Pauget et Emmanuel Constans s'apprêtent à remettre un rapport sur la tarification bancaire à Christine Lagarde, les associations de consommateurs tiennent à mettre un petit coup de pression.

Ce lundi, l'UFC Que Choisir a envoyé aux responsables du rapport le compte-rendu d'une étude sur le sujet, portant sur les brochures tarifaires de 12 établissements bancaires. Bilan ? "Les brochures complètes atteignent 24 pages en moyenne, empêchant toute comparaison pour le consommateur" explique Maxime Chipoy, chargé de mission de l'UFC Que Choisir. "Et la formulation des tarifs est parfois incompréhensible, même pour les conseillers bancaires!" complète le président de l'association Alain Bazot. Quant aux "packages", ou bouquets de services, ils restent surfacturés de 26 % en moyenne eu égard aux services réellement utilisés par le consommateur.

L'UFC Que Choisir ne s'arrête pas au constat mais soumet également sept propositions afin d'améliorer les règles de la tarification bancaire (lire ci-dessous). "Nous allons être extrêmement attentifs à ce que fera Christine Lagarde prévient Alain Bazot. Chaque fois, les pouvoirs publics nous font le coup de l'autorégulation, de la gestion molle".

L'Afub, l'autre association phare d'usagers bancaires, n'a pas voulu être en reste et a annoncé, quelques minutes plus tard... ses huit propositions. Le message est, dans les grandes lignes, identique : plus de transparence, plus de contrôle, moins d'abus tarifaires (lire le détail ci-dessous).

Devant cette fronde des associations, la Fédération bancaire française a tenu a rappeler que « les banques s'engagent depuis 2004 afin de rendre la banque plus claire et plus simple pour leurs clients, à renforcer la transparence et tout ce qui peut permettre au client de faire jouer la concurrence »

Pour accéder à notre palmarès 2010  des tarifs bancaires, cliquez ici

Les 7 propositions de l'UFC Que Choisir:

1 - Comme pour tous les autres commerces, instauration d'une information préalable du consommateur avant le prélèvement des frais bancaires sur son compte.

2 - Mise en place d'une dénomination commune obligatoire des différents frais.

3 - Introduction en tête de brochure d'un encadré résumant les tarifs pratiqués pour les principales opérations.

4 - En cohérence avec la mise en place du relevé annuel des frais perçus, harmonisation des tarifs affichés dans les brochures en tarifs annuels et par opération

5 - Consécration dans la loi de la jurisprudence de la Cour de Cassation sur le calcul du TEG du découvert.

6 - Limitation du nombre et du montant des frais sanction.

7. Création d'un observatoire des tarifs bancaires sur les opérations les plus courantes

 Les 8 propositions de l'Afub:

1 - Un mémento tarifaire des 10 services les plus utilisés par les clients, ce mémento complétant les plaquettes tarifaires actuelles qui ne permettent pas réellement ni une compréhension ni une comparaison réaliste.

2 - Une homogénéisation du vocabulaire tarifaire.  Exemple : frais de forçage, frais d'écarté, commission d'intervention, commission de paiement irrégulier, tous ces termes pour une seule et une même réalité !

3 - Compléter le récapitulatif annuel des frais indiquant, sur chaque récapitulatif, le montant du récapitulatif le plus élevé et celui le plus bas, ainsi que la valeur moyenne des récapitulatifs émis par l'établissement, ceci pour conférer à ce document une valeur pédagogique permettant à l'usager un comparatif pour mesurer notamment sa pratique et adapter à l'avenir sa consommation, à l'instar des bulletins de notes scolaires.

4 - Un bordereau-réponse à annexer à la brochure tarifaire expédiée chaque année, ceci pour faciliter aux clients le refus de cette offre tarifaire nouvelle.

5 - Plafonnement des commissions d'intervention
- en limitant le nombre de débit de ces commissions à un forfait mensuel maximum (5 euros, par exemple)
- en limitant le montant des commissions d'intervention

6 - Gratuité des retraits d'espèces, auprès de l'agence où le compte est ouvert, nombre des banques violant actuellement leur engagement de novembre 2004.

7 - Un "panier de la ménagère bancaire" à publier périodiquement et composé des 10 services bancaires les plus utilisés, à l'instar de la publication trimestrielle des taux d'intérêts par la Banque de France, qui a été un facteur majeur de la baisse des taux.

8 - Une autorité de régulation, à l'instar de l'ARCEP, ceci pour assurer la mise en place réelle et concrète d'un véritable marché concurrentiel et plus transparent.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/02/2011 à 10:18 :
j'ai un plan de surendettement a la banque de France que j'ai du mal
a tenir de plus la banque Caisse d'Epargne me prèleve des frais pas possible
il vont me refusé un chèque de 66? alors qu'il y a sur mon compte 55? par contre il vont me prendre 50?de frais trouvez-vous cela normal au lieu de nous aider ont nous mais a la rue je suis révolte (pour le mois de Janvier j'ai eu 157?de frais de ce fait je n'es pu payer une traite a un créancier merci la France
a écrit le 01/02/2011 à 9:26 :
excellent article

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :