Crédit immobilier : qui a intérêt à renégocier ?

 |   |  342  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : DR)
La réponse de Christian Camus, Directeur général de Meilleurtaux.com

Même si décembre a connu un léger frémissement à la hausse, le niveau des taux proposés par les banques est aujourd'hui particulièrement bas, parce que celui des taux de marché est à un niveau historiquement faible. Si beaucoup de personnes sont tentées de renégocier leur contrat de prêt afin de bénéficier des prix actuels, tout le monde n'y a pas forcément intérêt. Tout d'abord, les crédits éligibles doivent avoir une durée de vie assez longue : ce sont en effet durant les premières années que sont payés la majorité des intérêts. Ils doivent aussi porter sur des montants relativement élevés pour bénéficier à plein d'une baisse de taux. Cela concentre, de fait, le marché de la renégociation aux seuls crédits immobiliers, à l'exclusion des prêts à la consommation. Ensuite, les crédits doivent présenter un taux d'intérêt initial avec au moins un point de différence avec celui du prêt renégocié. Au regard de la situation actuelle, cela concerne généralement les emprunteurs ayant contracté avant mi 2004 ou entre juillet 2007 et le printemps 2009. En dehors de ces dates, le différentiel de taux n'est en effet pas forcément assez important pour que les bénéfices d'une renégociation couvrent les frais inhérents à ce type d'opération : pénalités de remboursement anticipé demandées par l'organisme prêteur et frais d'hypothèque ou de caution.

Pour un emprunt de 200.000 ? souscrit sur 20 ans en décembre 2008 au taux de 5,05 % + 0,36 % d'assurance, le gain potentiel avec une renégociation en novembre 2010, à 3,39 % sur les dix huit années de remboursement restantes est de 24.176 euros. Qui plus est, grâce à la possibilité désormais facilitée de souscrire une assurance de prêt autre que celle proposée par l'organisme prêteur, l'emprunteur, selon son profil, peut diminuer par deux son coût d'assurance et ajouter un gain potentiel de plus de 5.600 euros sur la période.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :