L'autoconsommation d'électricité passe l'épreuve du Sénat

 |   |  468  mots
Le gouvernement veut inciter les Français à devenir autonomes électriquement parlant.
Le gouvernement veut inciter les Français à devenir autonomes électriquement parlant. (Crédits : Reuters)
Loin du tumulte de la campagne présidentielle, les Sénateurs ont voté le 24 janvier un projet de loi visant à favoriser le développement de l'autoconsommation d'électricité.

Voilà un sujet qui rassemble (presque) tous les parlementaires, de tous bords politiques. Après avoir été adopté par l'Assemblée nationale fin décembre, le projet de loi relatif à l'autoconsommation d'électricité a été voté par le Sénat le 24 janvier 2017. Ce texte, pour lequel le gouvernement a demandé la procédure accélérée a été approuvé en première lecture par 311 voix et 21 contre, celles du groupe Communiste, républicain et citoyen (CRC). Le projet de loi contient une ordonnance qui avait publiée en juillet 2016 et qui définissait un cadre légal pour l'autoconsommation d'électricité.

Lire aussi : Grand ciel bleu pour l'autoconsommation d'électricité ?

Celle-ci est donc reconnue par l'Etat comme "le fait pour un producteur, dit auto-producteur, de consommer lui-même toute ou partie de l'électricité produite par son installation". Mettre en place un cadre légal et un nouveau statut est important car l'auto-consommation pourrait être amenée à se développer dans les prochaines années. Actuellement, les particuliers qui disposent d'un système de production d'électricité à leur domicile, comme des panneaux solaires photovoltaïques par exemple, revendent la plupart du temps l'électricité produite au réseau public (ERDF) avant de la racheter à EDF ou à un autre fournisseur. Produire pour revendre et racheter peut paraître saugrenu mais cela s'explique par deux facteurs :

  • Il est difficile de stocker l'électricité à son domicile. Les particuliers dotés en panneaux photovoltaïques risquent de produire beaucoup l'été mais d'avoir besoin de consommer davantage l'hiver. Pour être parfaitement autonome, il faut donc disposer de batteries. Des offres de système photovoltaïque avec batteries commencent cependant à être commercialisées
  • ERDF rachète très cher l'électricité produite par les particuliers. Cela signifie que les ménages producteurs s'y retrouvent financièrement parlant en revendant puis en rachetant bien moins cher.

Quelques nouveautés apportées par le Sénat

Le projet de loi adopté par le Sénat vise donc à favoriser la généralisation des systèmes complets de production d'énergie à domicile. Pour cela, il ratifie les ordonnances publiées cet été qui obligent notamment les gestionnaires du réseau électrique à faciliter les opérations d'autoconsommation, donnent une définition des opérations d'autoconsommation collective et prévoient un tarif d'utilisation des réseaux publics d'électricité spécifique

Le passage du texte au Sénat lui a donné de nouveaux contours. Ainsi, le passage en commission des affaires économiques avait notamment ajouté des dispositions sur l'autoconsommation : afin d'en faciliter le développement et d'étendre le champ de l'autoconsommation collective pour permettre les échanges d'énergies entre deux bâtiments. Le projet doit maintenant être étudié en commission mixte paritaire (regroupant sénateurs et députés), afin d'arriver à une version commune.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/02/2017 à 15:04 :
"ERDF rachète très cher l'électricité produite par les particuliers. Cela signifie que les ménages producteurs s'y retrouvent financièrement parlant en revendant puis en rachetant bien moins cher."

Il faudrait être fou pour autoconsommer
Réponse de le 18/06/2017 à 14:41 :
"Il faudrait être fou pour autoconsommer"

autocommutateur depuis 8ans
rentabiliser par les facture que je n ai pas eu en 6 ans !
depuis c est gratuit !
pas de raccordement, pas d abonnement, pas de pane, pas de facture ( je l'ai déjà dit mais j aime bien )

vous avez raison il faut être fou :)
a écrit le 09/02/2017 à 12:58 :
Cela devrait peser moins lourd pour les finances de EDF car moins de rachats à prix garanti. Tant pis pour le particulier car son propre KWh autoconsommé sera de toute façon plus cher et plus incertain que celui du réseau. A moins que de nouvelles aides publiques soient mises en place.
a écrit le 28/01/2017 à 11:54 :
C'est bien de penser que chaque consommateur français peut être un autoconsommmateur d'electricité (de gaz ? fuat-il encore avoir une source degaz proche de chez soi ou idem pour le pétrole ? Ah oui c'est vrai le sous-sol n'appartient pas en France aux propriètaires contrairement à certains états aux USA !) Donc être autoconsommateur est peut-être une bonne chose mais il faut surtout bien faire le calcul de l'installation de panneau photovoltaiques sur une maison ( a-t-on assez e soleil pour devenir totalement autonome en electricité ? combien de fois avons-nous été appelez pour une etude de faisabilité d'installation de panneaux photovoltaiques ( bien sur venant de CHine et non d'Europe !) . Oui être producteur d'electricité est certainement une bonn chose mais il faut d'abord faire le bon calcul technique et voir si on est autosuffisant c'est à dire que l'on produit plus delectricité que l'on en consomme par an ! DOnc méfiance avec toutes ses enquêtes et démarches téléphoniques pour les sources d'énergie. on a fait une analyse des sols : pas de poche de gaz ni de pétrole dans la région ( dommage pour le gaz de schiste !!) idem pas assez d'ensoleillement l'année donc l'installation de panneaux n'est pas rentable à la production !!!
a écrit le 28/01/2017 à 7:54 :
Ici en Coree, quand l'on decide d' une installation solaire, L'energie electrique produite est systematiquement renvoyee sur le reseau d'EK.(EDF coreen), ce quelque soit l'utilisation du moment de la part du foyer.
Le mois suivant la facture est calculee au prorata de la consommation personnelle : Simple et efficace.
En cas de forte production, en ete notamment, une partie du jus est envoyee a l'aide d'un repartiteur electronique sur les batteries en sous-sol.
Depuis la facture a ete divisee par deux sur l'annee.
a écrit le 28/01/2017 à 2:01 :
Les français connaissent encore mal ce sujet. Il faut d'abord utiliser des panneaux ou tuiles hybrides qui produisent à la fois électricité et chaleur donc rendement de plus de 80% (voir Dualsun, Nelskamp, Systovi etc). Ensuite du stockage sous forme de chaleur (Systovi avec Stock-R, Sunamp avec des matériaux à changement de phase de récupération etc) ou sous forme électrique avec des batteries sel/eau type Aquion Energy peu chères et non toxiques vendues en France (Annecy) ou bientôt Aquabattery (Pays-Bas) ou des batteries Li-ion de récupération automobile comme le font Tesla, Samsung, LG, Mercedes, BMW etc, marché nouveau mais prix de moins de 3600 euros pour une maison, et neuves ces batteries coûtent moins de 4500 euros désormais. Tous ces systèmes sont assez rapidement rentables et fiables si l'on couple l'hybride avec les différentes formules de stockage selon ses principaux usages, chaleur ou électricité ou les 2 (et c'est encore plus évident lorsque l'on a un véhicule électrique dont on se sert souvent !). Reste à trouver les bonnes entreprises d'installations, ce n'est pas toujours évident partout en France. Mais ensuite adieu les chers abonnements d'électricité et si l'on fait les bons choix c'est assez rapidement amorti et nécessite très peu de frais d'entretien qui n'est pas annuel mais environ tous les 3 ou 4 ans. La production solaire va généralement bien au delà des 30 ans en pratique, les premiers panneaux de 1954 continuent d'ailleurs de produire avec plus de 70% de leur rendement initial, donc à moins de tomber sur une mauvaise marque on peut tabler sur plus de 25 ans et même au delà. Les onduleurs ont également fait des progrès en terme de durée de vie. Et pour le stockage chaleur et les matériaux à changement de phase couplés par exemple à des ventilo-convecteurs c'est bien au delà de 30 ans pour le système avec des cycles de charges/décharges quasi illimités.
Réponse de le 09/02/2017 à 14:51 :
Cher, l'abonnement électrique ? 96,5 euros TTC par an pour 6 kW disponibles à tout moment. Et environ 15 cts TTC le kwh chez ENGIE. Avez-vous des retours d'expérience de vos propositions sur la durée d'amortissement du matériel, sans aides publiques, concernant le prix du kwh ainsi obtenu ? L'avez-vous réalisé chez vous ? Et le bilan carbone de tout cela ? Et la consommation de ressources minières ?
a écrit le 28/01/2017 à 0:57 :
Lorsque l'on connait la vraie durée de vie des panneaux... Néanmoins, pour ceux qui ont fait un minimum de physique, la production d'énergie est TOUJOURS plus efficace pour une grosse installation que pour une petite soit, particulière. Et si c'est pour avoir un éclairage nul chez soi, non, merci. Je tiens aux yeux de mes enfants.
Réponse de le 28/01/2017 à 23:36 :
Belle idée reçue ! Savez-vous qu'en France il faut produire 3kWh par nos centrale nucléaire pour pouvoir consommer 1kWh chez soi ? La.decentralisation de l'énergie permet de réduire les pertes, de rendre responsable le consommateur (adaptation de la çonso à la production), de réduire la paralysie en cas de problème sur les réseaux... Et en plus l'électricité produite est la même que celle du réseau (pas de danger pour vos enfants). small is beautiful
a écrit le 27/01/2017 à 17:07 :
Dans la mesure où les prix ( imposés ) à la fourniture de l’électricité auto-produite à l'EDF dépassent ceux des fournitures normales, il faudra encore plus de subventions pour faire machine arrière.
Est-ce qu'on change le système, pour produire un résultat final similaire?
Pour l'instant l'amortissement se fait sur plus de 10 années, sans tenir de possibles pépins et frais d'entretien.
a écrit le 27/01/2017 à 15:48 :
Une mesure progressiste et si le sénat commence à opter pour des mesures progressistes c'est que l'heure est grave. Une bonne mesure donc mais presque inquiétante.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :