Création d'un indice européen de l'actionnariat salarié

 |   |  221  mots
L'EESI, qui sera disponible fin 2009 sur NYSE-Euronext, permet une meilleure représentativité du secteur.

Alors qu'existe en France depuis 1998 l'IAS, un indice de l'actionnariat salarié, un nouvel indice européen dénommé EESI pour "European Employee Shareownership Index" est bien avancé après plus de deux ans de travail : les premières simulations sont disponibles sur le site de la Fédération des actionnaires salariés (FAS). "L'EESI atteint aujourd'hui son rythme de croisière : après six mois de tests et de calculs, il est publié chaque fin de trimestre sur le site de la FAS et devrait être disponible sur les écrans Nyse-Euronext d'ici la fin 2009", explique Nelly Voyeux, directrice de l'IAS.

Au sein d'un vivier de 600 entreprises de dix-huit pays européens, l'EESI sélectionne les cinquante plus grosses capitalisations dont au moins 1% du capital est aux mains des salariés. "Le grand intérêt de l'EESI réside dans sa meilleure représentativité sectorielle que celle de l'IAS, qui a une forte pondération de valeurs financières (42,7% à la fin juin)", souligne Nelly Voyeux. Une société de gestion envisage d'ailleurs de monter un fonds sur cet indice plus large que l'IAS.

Traditionnellement, les indices d'actionnariat salarié ont tendance à surperformer les indices traditionnels sur le long terme. Mais même sur douze mois glissants, l'IAS (-24,3% à fin juin) résiste mieux que le CAC (- 29,2%) et le SBF 250 (- 28,9%).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :