La Tribune

Même à Bruxelles, on trouve que la France taxe trop !

Le commissaire européen aux Affaires économiques Olli Rehn
Le commissaire européen aux Affaires économiques Olli Rehn
latribune.fr  |   -  180  mots
Le commissaire européen aux Affaires économiques Olli Rehn estime que la France doit "absolument" éviter d'augmenter les impôts mais que, si elle devait s'y trouver contrainte, le gouvernement pourrait, "à la rigueur" recourir à une fiscalité écologique.

"Les hausses d'impôts en France ont atteint un seuil fatidique", souligne le commissaire européen aux Affaires économiques Olli Rehn dans un entretien au Journal du Dimanche.

"Lever de nouvelles taxes aurait pour effet de casser la croissance et de peser sur l'emploi. La discipline budgétaire doit passer par une baisse des dépenses publiques et non par de nouveaux impôts", plaide-t-il, en réitérant la position traditionnelle de l'exécutif bruxellois.

Mais "si le gouvernement doit imposer de nouveaux impôts en France, il peut le faire au moyen de taxes écologiques à la rigueur", note-t-il.

"Mais il doit à tout prix éviter de faire peser un fardeau supplémentaire sur le travail. La fiscalité de l'épargne et l'impôt sur les sociétés ont aussi atteint des seuils trop élevés. La Commission a fait part de ces recommandations à la France en juillet dernier ainsi que tous les États membres, relève-t-il.

Le responsable européen note également qu'une relance internationale de la croissance et de l'emploi passerait "par une meilleure parité euro dollar".

Réagir

Commentaires

bien peu bavard à l'époque  a écrit le 26/08/2013 à 16:47 :

On aurait aimé autant de conseils aussi avisés quand à la grande époque on creusait on creusait des miliards dans nos comptes publics au nom de la crise.Dans tous les cas, après avoir largement creusé, il faut maintenant combler et au bout du bout, c'est toujours le même qui paye , sauf bien entendu les financiers qui se s'ont fait depuis largement la cerise

samarinda  a écrit le 26/08/2013 à 15:54 :

Je lis beaucoup de commentaires sur notre mal et sur ce Monsieur qui lui serait une oie blanche. Relisons sa proposition une baisse des impôts mais à la place une taxe écolo. Pour résumer M. O.Rehn a tout compris il taxe par un impôts indirect au lieu d'augmenter les impôts directs mais sur le fond le citoyen paie toujours, le terme ou nom employé on s'en moque le seul sujet est combien, l'Etat vole dans la poche du citoyen. L'Etat politique est un escroc sans grand respect pour la personne. Je note également que ce monsieur ne parle pas de s'attaquer au mille feuille français car là bien sur la maffia politique a mis ce sujet hors de vue de l'Union il faut dire que la totalité des commissaires et de la commission en général sont d'anciens élus et dans cette mafia le plus important est de se serrer les coudes. Enfin AUCUN homme politique conçoit l'écologie sans le mot taxe, voilà une des raisons qui fait que cette économie de demain ne sera pas celle de l'Europe mais celle des pays émergents d'aujourd'hui à contrario, nous serons à cause des politiques et par leur irresponsabilité de petits personnage sans envergure pour leur seul bonheur personnel, les pays du déclin.

L'INTERVENTION DE BRUXELLES SUR LES TAXES FRANCAISES. 1.2  a écrit le 26/08/2013 à 15:46 :

L'INTERVENTION DE BRUXELLES SUR LES TAXES FRANCAISES. 1.2 Si nous pouvions nous libérer des syndicats, nous n'aurions pas besoin d'augmenter les taxes et nous pourrons facilement redresser notre pays. Essayez au moins une fois, même pour une période définie, pour voir si oui ou non, nous avons raison. Déclarez, même provisoirement, le système syndicat banni de la France. Vous verrez que les investisseurs étrangers viendront par milliers. En un an, nous pourrons diminuer notre taux de chômage. La France est un pays qui a de la valeur dans le monde. Sa richesse, ses coutumes, ses cultures, son architecture, ses patrimoines... La France n'est pas devenue populaire seulement grâce à sa Tour Eiffel. Elle est devenue populaire grâce à la générosité du peuple Français. La marque française n'est pas n'importe quoi ? Elle est reconnue partout. Mes ses valeurs ont été détruites par le système syndicat. Il est temps de retrouver nos trois couleurs et de redresser la France, mais pas par l'augmentation des taxes, par les valeurs de la France. Ce que je viens de dire a été déjà dit par un journaliste lors d'un débat télévisé. Mais il s'est trahi lui-même dans sa parole en ne répondant pas correctement à une question. Un économiste lui a demandé un truc genre : « Si les marques françaises ont de la valeur, pourquoi les voitures Allemandes se vendent mieux en France que les voitures Françaises ? » Le journaliste a répondu : « Ah ! Ça c'est autre chose ! ». ( Lorsqu'un journaliste sent qu'il perd dans un débat, il dit toujours « Ah ! Ça c'est autre chose ! ».) soit le journaliste ne connaît même pas la réponse à sa question, soit il n'a pas le courage de donner la bonne réponse. La réponse est que nos industrie sont en otage auprès des syndicats. Le système syndicat est tel que si nous voulons égaliser les voitures françaises aux voitures allemandes, cela reviendra beaucoup plus chère. C'est la raison pour laquelle nos voitures ne passent pas au-dessus de celle Allemandes. Je suis triste pour ce journaliste.

L'INTERVENTION DE BRUXELLES SUR LES TAXES FRANCAISES. 1.1  a écrit le 26/08/2013 à 15:45 :

L'INTERVENTION DE BRUXELLES SUR LES TAXES FRANCAISES. 1.1 Trop de taxes ! C'est trop de taxes ! C'est une véritable claque ! au Gouvernement de la part de Bruxelles. Pourquoi quelque chose que tout le monde se dit dans sa tête est arrivé jusqu'à Bruxelles ? Le Gouv' ne fait qu'augmenter les taxes, 'indésirablement' et sans réfléchir. C'est à un tel point que le Gouvernement, lui n'a pas compris la douleur du peuple, alors que Bruxelles quelqu'un du Dehors l'a su et l'a dit à voix haute. Le peuple le dit partout depuis des mois de ne pas inventer taxes après taxes, car si le peuple ne peut pas gagner, il ne pourra pas non plus donner de taxes. Or le gouvernement est tellement négligent envers son peuple que Bruxelles est intervenu. D'un autre point de vu, il est temps d'arrêter de danser avec les Verts et les Communistes parce qu'il faut comprendre qu'avec eux vous n?arriverez jamais à augmenter votre popularité et à gouverner tout seul comme l'UMP l'a fait plusieurs fois. Au lieu de danser avec eux, pensez plutôt à comment vous allez faire pour gouverner le pays tout seul. En s'alliant avec quelqu'un, on ne peut ni avancer, ni faire quelque chose d?utile pour son pays. Si vous dépendez toujours des autres, si vous voulez, par exemple faire des lois, vous aurez toujours besoin de l'approbation des autres partis, mais ça risquerai alors de tourner à la pagaille. Aujourd'hui nous sommes dépendants des syndicats et c'est la raison pour laquelle on ne peut prendre aucune décision. Nous sommes obligés de négocier avec eux. Mais pourquoi serions nous obliger de négocier avec eux. Nous devons être dépendants de nous-même parce nous avons été élus par la voix du peuple. Avec le peuple, nous avons négocié et après le peuple nous a autorisé à faire le nécessaire. La source du pouvoir c'est le peuple. Pourquoi accorder une telle importance aux syndicats ? Pourquoi donner raison à 4 000 000 de syndicats pour laisser dans l'ombre 61 000 000 d'humains ?

OUI AU DEBAT POUR LES REGOUPEMENT FAMILIAL.  a répondu le 26/08/2013 à 16:13:

OUI AU DEBAT POUR LES REGOUPEMENT FAMILIAL. J'insiste sur le fait que le Président de la République, le Premier Ministre et sa femme se sont privés de vacances et ont fait beaucoup de choses, ont fait pas mal de déplacements pour l'avenir de la France. Leur popularité a aussi gagné des points. Quand un des journaux a dit que la popularité de F. Hollande avait augmenté d'un point et que celle du Premier Ministre était resté stable, c'était faux. Leur popularité a au moins augmenté de huit %. nous avons craint que les fruits de leur plantations soient détruites par un petit Ministre revenu des vacances en disant n'importe quoi. Nous avons cru que ce serait un petit Ministre alors qu'en fait, ça a été des grands Ministres qui ont fait le coup. Ce sont les grands Ministre de l'Intérieur et la Ministre de la Justice. En revenant des vacances, ils se sont disputés et à cause de ça, ce qu'ont fait le Premier Ministre et le Président sont tombés à l'eau. Mais je suis quand même en faveur du Ministre de l'Intérieur. Il faut au moins faire un débat sur les regroupement familiaux. Après ce débat, les étrangers sauront quel sera leur position et ce qu'ils devront faire. Si un français se marie à une étrangère, pour que sa femme vienne en France, lorsqu'on lui donne son visa, on ne lui dit pas ce qu'elle doit ou ne doit pas faire. Et beaucoup des étrangers ne savent pas, ou n?essaient pas de savoir ce que sont les lois françaises. un étranger reçoit sa nationalité française, on ne lui dicte pas non-plus les lois. Lorsqu'un étranger est victime, parfois il sait pourquoi il devient victime et parfois il ne le sait pas car il ne connaît pas les lois. Entre les deux hommes, il y a une différence de connaissance, de savoir. Mais nous pensons que les deux sont des méchants. En réalité, c'est faux. Alors si il y a un débat, tout le monde saura quels sont les droits et les interdictions des étrangers. Les étrangers connaîtront leur droits et les français sauront quels sont les droits des étrangers. Comme soit, tout le monde gagnera et la société deviendra calme. Les différents partis du gouvernement n'auront pas a voir des problèmes partout. De cette manière nous pouvons mettre fin aux problème de tous sur les étrangers. Donc, c'est pour ça que je suis en faveur du ministre de l'Intérieur.

lemans  a écrit le 26/08/2013 à 13:42 :

Ce n'est pas une grande decouverte.

robindesbois  a écrit le 26/08/2013 à 12:59 :

Pour une fois Brussel ne dit pas des âneries ? Il faut dire que La France est bien le seul
pays au monde à taxer (I.R) de l'argent non perçu ex/ CSG, cela n'a aucunement indigné
les syndicalistes, no les Élus. Que dire de la taxe sur les mutuelles santé ? comme
j'ai pu le dire à un VIP de la politique que les députés votaient n'importe quoi ?

@ Robois des pins  a répondu le 26/08/2013 à 13:20:

Que n'inventerait-on pas pour tenter de sauver la retraite Ponzi de la génération des jouisseurs ...

ivanleterrib  a écrit le 26/08/2013 à 12:10 :

Y en a marre de Bruxelles on fait ce qu'on veut on est chez nous. On taxe comme on veut et qui on veut. Pour en finir avec cette UE la solution est d'annexer la Belgique la Saare et le le Val d'Aoste a la France. L'Italie et l'Allemagne doivent etre dvisés en petites entités sous controle Francais. Plus

@Ivan  a répondu le 26/08/2013 à 12:51:

Heureusement qu'il y a Bruxelles pour jouer les grades fou car si l'on continue à rien dire, Hollande va nous tuer à petit feu et ruiner la France. Regarder les OAT, ils sont en forte hausse. Preuve que plus personne n'a confiance en cet incapable.

driver  a écrit le 26/08/2013 à 12:09 :

aaah...... BON on a bien décoré un SOCIALOS de la FRANCISQUE pas moi les autres moi je tenais un manche par contre vous en avez un bon

ton87a12  a écrit le 26/08/2013 à 10:56 :

Trop taxer!
Ce gouvernement est de gauche. Face à l'impératif de réduction du déficit de l?État car les partenaires et les créanciers de la France l?observent attentivement, le gouvernement a deux outils a sa disposition que sont la hausse d'impôt et la réduction des dépenses de l?État. L'inconvénient est que ils sont sont tous impopulaires. Le souhait de tout homme politique normalement constitué est de ne pas commette un suicide politique. La gauche a toujours préférer la hausse des impôts pour ne pas heurter son électorat. Que peut-on attendre de ce gouvernement? Rien de nouveau! sous ce gouvernement. quant à la réforme de retraite, on préfèrera filer le bébé au gouvernement suivant à moins qu'une hausse de l'intérêt qui l'oblige à réformer l?État dans la douleur sous peine de faillite assurée car la Fed ne peut pas imprimer des dollars sans conséquences sur l'économie américaine, en particulier le déficit commercial

Didier  a écrit le 26/08/2013 à 9:53 :

Je ne comprends pas ces choeurs de pleureuses sur les augmentations d'impôts. Les finances publiques sont dans un état lamentable. Leur redressement passe inévitablement par des hausses d'impôt et des baisses de dépenses, les deux. Parmi les dépenses, on pourrait commencer par arrêter de financer seuls des expéditions militaires faites au nom de la communauté internationale et pour défendre des intérêts communs à toute l'Europe.

@Didier  a répondu le 26/08/2013 à 12:53:

Mais le problème, c'est qu'il n'y a pas de baisses de dépense et des réformes de structure. Hollande augmente juste les impots et taxes et attends la reprise.

Claire  a répondu le 26/08/2013 à 14:20:

Didier, je parie que vous faites partie des 50% de contribuables français qui ne payent pas l'impôt sur le revenu. Eh oui, selon vous, le problème existe uniquement pour les autres 50%
faisant partie des gagnants.
Eh bien non, il concerne tout le monde, voyez-vous, ne serait-ce que par les répercussions sur la vie économique : autant de projets, d'investissments ou de développements qui tombent à l'eau car plus possibles compte tenu des ponctions fiscales de toutes sortes, autant d'achats, de recrutements qui ne se feront pas...
Les dépenses publique actuelles ? Des perles données aux pourceaux pour combler le tonneau des Danaïdes. Et nous devons l'accepter sans rechigner ?!
Faire des économies est comme l'idée d'un régime, toujours bon pour les autres et, quand il s'agit de se priver soi-même, c'est de l'ordre de l'impossible. Ce refus se traduit par les hauts cris des syndicats de tous bords, l'actuel discours hypocrite de justice qui veut que ce soit normal de faire rendre gorge aux riches... Aller faire comprendre à la majorité qu'on peut peut-être dans ce pays faire des économies sans nécessairement moins de rentabilité pour les usagers. Au contraire même. Nos services publics sont-ils effectivement organisés à l'optimum, j'en doute...

Dexia  a écrit le 26/08/2013 à 9:48 :

Olli Rehn qui fait la leçon publiquement à Pierre Moscovici ministre des finances de la France et celui ci ne dit rien. Supprimer le gouvernement fantoche français nous reviendrait moins cher et permettrait à la Commission européenne de nous faire marcher aux pas de l'oie.

@ Dexia  a répondu le 26/08/2013 à 10:59:

Nostalgie ou maman a fauté il y a 70 ans ?

Gilles1  a répondu le 26/08/2013 à 11:46:

En attendant les "vaincus de 1945" sont les vainqueurs de 2013. C'est un fait. pas de l'oie ou pas. Il suffit de parcourir les 2 rives du Rhin pour voir le contraste. Il saute aux yeuxL

@ Gilles1  a répondu le 26/08/2013 à 12:03:

Pis c'est tellement sympa la teutonnie pour y vivre ou y passer les vacances, hein ? Et pis un futur peuple de vieillards, ça change des sauvageons hein ?

cWal  a répondu le 26/08/2013 à 17:54:

Vous voulez la réussite à l'Allemande ? Alors vous devez être prêt à accepter un "mini-job", payé 700? par mois. Ca fait un tabac outre-Rhin !
Parce qu'hélas, il n'y a pas de mystère voyez-vous...

@cWal  a répondu le 27/08/2013 à 1:12:

Ben oui, les emplois Schroeder...
Faire bosser les turcs pour assembler du Wolkswagen à pas cher et nous les vendre à bon prix...
Y'a pas qu'une maman qui a du fauter...

dette de L'ex  a écrit le 25/08/2013 à 20:11 :

DETTE 2010

Quelle est la dette publique française ?


Fin 2012, le gouvernement estimait l'encours de la dette publique à 89.1% du PIB

En 2011, au total, le service de la dette de l'etat représentait 173,7 milliards d'euros, ce qui équivalait à la totalité de ses ressources fiscales directes.

A fin septembre 2011, la dette publique française était de 1688.9 Mrd EUR selon France Tresor. Ce pourcentage amène la dette à un niveau de 1788.42 Mrd fin 2012 (2515 Eur par seconde).

Au 30 juin 2010, la dette de la France au sens de Maastricht s'élevait à 82,9% de la richesse produite par la France en un an, soit le niveau visé par le gouvernement pour la fin 2010. En chiffres bruts, cela représentait 1591,5 milliards d'euros, selon l'Insee, soit une hausse de 56 milliards ? par rapport au 31 mars.

? Dette de la France à la fin 2010 : 1 700,8 milliards d'euros, soit 77,9 % du PIB
? Déficit public français 2010 : 173,7 milliards d'euros (soit 5508 euros par seconde)
? La charge de la dette, les intérêts, à verser pour 2010 prévu dans la loi de finance : 42,5 milliards ?

Fin 2010, gouvernement prévoyait au niveau de dette record de 82,9% du PIB en 2010 et une hausse à 86,2% en 2011 et à87,4% en 2012, avant de retomber à 86,8% en 2013 et 85,3% en 2014

Fin 2009, La dette publique de la France était de 1 489 milliards d'euros, soit 77,6 % du PIB, contre 67,5 % du PIB en 2008. Le déficit public de la France était 7,5 % du PIB en 2009, à 144,8 milliards d'euros. Ces niveaux étaient bien supérieurs aux limites autorisées par les traités européens: 3 % du PIB pour le déficit public et 60 % du PIB pour la

pmxr  a écrit le 25/08/2013 à 19:36 :

me voilà depuis quelques mois convaincu de mettre la clé sous la porte ... pas le choix ! Merci FH !!!!!!!!!!!

Jackadi  a écrit le 25/08/2013 à 18:07 :

D'une démocratie parlementaire, nous sommes passé à une démocratie financière pour le bien de l'humanité, forcément !!! L'occident s'est donné comme objectif de développer toutes les nations de la planète, en rejetant toutes les cultures et valeurs autre que la sienne. C'est une colonisation mondiale du modèle économique le plus nuisible et malveillant. L'europe qui nous donne aujourd'hui des conseils est celle qui nous a enlisé dans ce bourbier.

Kirk  a écrit le 25/08/2013 à 17:44 :

Mr Olli Rehn devrait plutôt s'occuper de savoir si l'éco taxe mise en place par quelques pays européens est conforme à la réglementation européenne sachant quelle n'ait appliquée que par quelques états membres.Entre en France Mr Mariton avait déjà soulevé plusieurs problème d'applications sur les divers système techniques qui s?avèrent difficilement compatible voir pas du tout "Un manque d'inter-opérabilité entre les systèmes européens.Ce dispositif se doit d'être inter-opérable : les poids lourds soumis à la taxe devront être dotés de boîtiers de type OBU (On-Board Unit ou équipements embarqués ), équipés de système GPS permettant de les géo-localiser par satellite. Autostrade s'est engagé à fabriquer 800.000 de ces boîtiers et assurer leur maintenance. Or, le député craint un manque d'harmonisation avec les taxes poids lourds analogues dans les autres pays européens et estime que le gouvernement ''n'a pas suffisamment pris en compte l'enjeu de l'inter-opérabilité'' au niveau de l'UE. "l'effet de report de trafic en termes de recettes complémentaires sur les différentes sections de réseau et à en apprécier l'impact sur chaque concession''. Cette évaluation juridique et économique doit servir de préalable à une ''négociation relative à la récupération éventuelle de cet "effet d'aubaine" par le biais d'une revalorisation de la taxe domaniale acquittée par les sociétés d'autoroutes''.Si je comprends bien les autoroutes à sections payantes ne seront assujettis à cette taxe"

Claude87  a écrit le 25/08/2013 à 17:29 :

C'est l'hôpital qui se moque de l'infirmerie !

xavier-marc  a écrit le 25/08/2013 à 17:06 :

Pendant les 30 glorieuses les impôts sur les sociétés étaient de 50% et les impôts à la marge dépassaient 80% même en angleterre et aux états-unis.

non, le vrai problème ce sont les charges( liées principalement aux retraites et à la sécu), à fur et à mesure qu'elles grossissaient on a été "obligé" de baisser les impôts pour compenser.

Et en résultat de la montée monstrueuse des charges, les impôts sont devenus quasi forfaitaires, ayant perdu la progressivité, et donc ils ont favorisé la création d'une classe de riche en corollaire d'une classe de pauvres, le tout au détriment de la classe moyenne, garante de la démocratie.

En résumé, un riche ne voudra pas qu'on baisse les charges mais uniquement baisser les impôts; une personne qui veut travailler ou embaucher voudra exactement le contraire.

@xavier-marc  a répondu le 26/08/2013 à 12:57:

Vous comparez ce qui n'est pas comparable. Maintenant, les entreprises sont mondiales et choississent le meilleur pays ou s'installé. La vous allez me dire, c'est pas normal. Ben si et tout le monde, même les plus pauvres font marcher la concurrence. Regardez quand un opérateur à sortir un forfait à 19.9?, beaucoup l'on pris même si cela cachait moins de personnel et un service moindre.

agathe  a écrit le 25/08/2013 à 16:22 :

le problème est que les enarques de gauche ne peuvent se resoudre a vraiment toucher aux dépenses, c est le coeur de leur electorat et leur gagne pain .
si un socialiste ne dépense plus a quoi sert il ?

Mémoire de poisson rouge ?  a écrit le 25/08/2013 à 14:57 :

Mémoire sélective ou connivence de taille avec les spéculateurs ? La Commission Européenne avait proposé en 2011 un prélèvement de 0,1% sur les actions et les obligations et de 0,01% sur les produits dérivés, qui aurait permis de collecter ?? 57 milliards ?? d?euros par an. Après plusieurs mois de discussion et le refus par le conseil d'aller plus loin (on ne touche pas aux intérêts de la spéculation financière) plusieurs Etats membres ont démarré des négociations pour mettre en place un tel instrument via un processus de coopération renforcée. Oui, mais? ceci n'était sans compter sur le pouvoir incommensurable des lobbies, essentiellement, financiers ! http://www.lemonde.fr/economie/visuel/2013/07/18/comment-les-lobbies-detricotent-la-taxe-sur-les-transactions-financieres_3449160_3234.html

MES EUROPEEN NOUS TUS  a répondu le 25/08/2013 à 20:12:

Avec les milliards qu'il faut donner au MES européen (voté sous SARKOZY en février 2012) cela n'est pas facile de faire des économies?, et en plus ont vient de donner 1, 6 milliard d'euro a la banque européenne???? Copie Le Parlement français a ratifié une participation au capital du MES de 140 milliards d'euros sur 700 milliards, dont 16 milliards d'euros de capitaux propres, qui seront versés en trois tranches de 2012 à 2014: 6,4 milliards d'euros versés mi-octobre, sur le budget 2012; 6,4 milliards début 2013; 3,2 milliards d'euros début 2014. Le reste du capital est apporté sous forme de garanties. cette Europe nous saigne, pour donner aux pays du sud , qui eux sont de vrai gouffres a milliards: Le 21 février 2012, l'Assemblée nationale française a autorisé la création du MES par 256 voix pour, 44 contre et 131 abstentions, la majorité présidentielle votant en faveur, les socialistes s'abstenant et les Verts, Front de Gauche, MPF, Debout la République et d'autres votant contre ce texte LA MAJORITÉ DU GOUVERNEMENT SARKOZY A VOTER POUR? ET NOUS ONT MIS DANS CACA COMPLET ???,,, SARKOZY C' EST BARRE, MAIS A LAISSER ENCORE UNE DETTE SUPPLÉMENTAIRE

ppa3775am  a écrit le 25/08/2013 à 14:49 :

Il faut foutre ce gouvernement en l' air, le plus vite possible : le pays crève sous ce socialisme étouffant !!!!

@ papa machin  a répondu le 25/08/2013 à 16:49:

Vas- y premier, on te suit ...

Et après ?  a répondu le 25/08/2013 à 17:34:

Oui, mais pour faire quoi ? Remettre les mêmes qu'avant, ceux qui ont augmenté la dette de centaines de milliards et aussi augmenté les prélèvements ?
Vous parlez d'un changement !

biendit  a répondu le 25/08/2013 à 20:26:

tout a fait d'accord

annees60  a écrit le 25/08/2013 à 14:22 :

dans la gestion d'une entreprise il y a un quota pour la fonction frais de fonctionnement,nos soit disant dirigeants FRANÇAIS s?évertuent a assumer l'inverse,les frais sont si imposant que l'EUROPE se devrait de se porter GESTIONNAIRE avant le CLASH ,cela s'appelle une mise sous tutelle;;;;!

Le PS a besoin d'argent...  a écrit le 25/08/2013 à 14:18 :

Le PS est le parti de la redistribution. Il a besoin d'argent, et dépense sans compter pour son électorat cible. FH est bien soutenu par les immigrés naturalisés qui sont acquis au PS. L'école gratuite, la santé gratuite, les allocations sociales font rêver les Africains... Ils n'ont pas tout ça chez eux. Ils s'adaptent très bien au système Français.
Cela fait 40 ans qu'ils sont les bien accueillis par l' UMPS en France.
FH l'a d'ailleurs bien reconnu en souhaitant cet été un "Bon ramadan" à tous les Français. Et il a confirmé la poursuite de la politique migratoire et ce malgré 3,5 millions de chomeurs officiels.

jkarl  a répondu le 25/08/2013 à 16:13:

je trouve tous ces commentaires d'une haine et d'une mauvaise foi incroyable !!! il n'y a aucune réflexion économique sur la politique économique menée mais seulement des commentaires de comptoir !! donc de niveau de caniveau. Quant à Monsieur Rehn, il devrait faire profil bas quand il donne des conseils à la France. Lui qui a imposé des politiques uniquement basées sur la baisse aveugle de la dépense publique et d'augmentation de TVA considérable qui ont eu pour conséquent de détruire l'appareil productif grecque, espagnol et portugais. L'autocritique n'est vraiment son point fort !!!

@ Le PS a besoin d'argent....  a répondu le 25/08/2013 à 18:10:

Hélas, 3 fois HELAS !!!

leducmichael  a répondu le 25/08/2013 à 18:11:

C'est créer son électorat...

tonio32  a répondu le 25/08/2013 à 18:58:

@le ps a besoin d'argent: vous avez en partie raison sauf que l'école gratuite, la santé gratuite et les allocations sociales: cela n'existe pas dans beaucoup de pays développés. notre modèle est obsolète.

Couleur BLEU MARINE  a répondu le 25/08/2013 à 20:30:

Votons le plus possible pour Marine !!

jkarl  a répondu le 25/08/2013 à 22:14:

si je comprends bien on doit revenir au 19ème époque où le droit social et du travail n'existaient pas !!! Je pense que 'est la société moderne à laquelle on doit aspirer !!!