La Tribune

En grève, les professeurs des écoles sont moins payés que des agents de police

Copyright Reuters
Ivan Best  |   -  359  mots
Les professeurs des écoles, en grève notamment à Paris contre la réforme des rythmes scolaires, se sentent déclassés. A juste titre: primes comprises, ils sont moins bien rémunérés que les gardiens de la paix, selon les statistiques officielles

Les professeurs des écoles suivent massivement le mouvement de grève lancé à Paris, contre la semaine de quatre jours et demi. Revendication catégorielle, assurément, qui est largement incomprise. Mais derrière le refus de travailler quelques heures de plus, il y a aussi le malaise lié au sentiment de déclassement des ex instituteurs. Un sentiment qui repose sur une réalité bien concrète : les professeurs des écoles sont aujourd'hui moins bien rémunérés que les agents de police. Ce sont les syndicats qui l'affirment, et les chiffres officiels du ministère de la fonction publique le confirment: les professeurs des écoles sont très mal rémunérés. En moyenne, leur rémunération est moins élevée que celle des agents police de niveau gardien de la paix ou brigadiers, théoriquement de rang bien inférieur dans la hiérarchie de la fonction publique, selon le dernier rapport annuel sur l'état de la fonction publique.

Seuls les empoyés et ouvriers de catégorie C sont moins bien payés
Comment est-ce possible ? Les professeurs des écoles, qui relèvent de la catégorie A de la fonction publique, disposent a priori d'un traitement brut, avant primes et heures supplémentaires, bien supérieur à celui des gardiens de la paix. En moyenne, ils touchent 28.319 euros brut par an, selon le dernier rapport annuel sur la fonction publique, qui fait état de données pour l'année 2010, contre 21.444 euros pour ces derniers. Un écart conséquent. Mais, tandis que les ex-instituteurs n'ont droit à quasiment aucune prime ni heures supplémentaires, les agents de police, brigadiers... les cumulent. La rémunération totale de ces derniers, primes et heures sup' comprises, atteint 33.701 euros par an, contre 30.561 euros pour les professeurs des écoles. Cela correspond à des salaires nets mensuels (une fois les prélèvements déduits) de 2.328 euros pour les policiers contre 2.132 euros pour les ex-instituteurs (sur 12 mois).
En fait, seuls les personnels de catégorie C (employés et ouvriers, tout en bas de la hiérarchie) disposent d'une rémunération globale inférieure à celle des professeurs des écoles.

 

 

Réagir

Commentaires

Flo  a écrit le 23/09/2013 à 23:34 :

Certains instituteurs auraient droit aux appartements, sur quels critères ?

Thibaut  a écrit le 23/09/2013 à 23:31 :

Les profs ne sont pas payés, mais les députés ont le droit de faire fortune dans l administration avec la sécurité d emploi. Pas étonnant que les gens fassent grève si les études ça sert à rien, ça ne permet même pas de choisir son emploi ? Ben et les millionnaires ?

méhariste  a écrit le 15/03/2013 à 23:07 :

La tribune devrait préciser le nombre d'heures de travail dans l'année y compris celles de préparation pour être honnêtes. Il ne doit pas y avoir photo.
Mais d'un autre côté il faut voir aussi qu'un bon nombre des instituteurs est logé.... et les autres ont une indemnité en dehors de leur salaire.

Prof des écoles du 75  a répondu le 16/04/2014 à 17:07:

Ah bon ? Serions nous logés et je ne le saurais pas ? Ah c'est vrai j'ai une indemnité de logement...50 euros à Paris, encore moins ou rien en province...avec ça !
Pour le reste, je consacre la moitié de mes week-ends et de mes vacances minimum à la préparation de mes cours. Le tout pour moins de 2000 euros par mois avec un bac+5. Arrêtons le fantasme...

fred-071  a écrit le 15/03/2013 à 20:56 :

Le présidents de la république doit réformé le passage l?heure d?été, avec le gouvernement européen!
L?heure d?été, du 7 mois, contré seulement 5 mois, en heure d?hiver, on trouve ça
pas l?égal du tout!
De plus les enfant craigne beaucoup c?est heure d?été, qui comme dés fin, mars alors que les grande vacances d?été, ne sont pas avant début juillet!
Il faut obligatoirement, réformé l?heure d?été pas avant le dernier dimanche, d?avril, au lieu de fin mars!
Et sella qui fera, 6 mois pile en heure d?hiver et d?été, sa serai plus l?égal.

comikey  a écrit le 18/02/2013 à 20:57 :

ok dans l'ensemble je peux comprendre, sauf que les gardiens de la paix risquent leur vie TOUS les jours, et en ce qui concerne le travail qu'on ramène le soir ou le Week end beaucoup de gens dans le privée font pareil ! Regardez un peu autour de vous et vous verrez qu'ailleurs c'est bien pire ! Nous n'avons que 5 semaines de congés par AN et bcp de boulot à ramener chez nous car dans l'industrie y a de la concurrence ! et oui petits caliméros !!!!!! A bon entendeur......

peillon manipulation  a écrit le 18/02/2013 à 11:51 :

Les élèves allemands du primaire font 213 h de moins à l'école que les élèves français chaque année scolaire .Les élèves finlandais font encore mieux avec 310 h de moins que les élèves français . L'élève français a donc 6h de cours de plus qu'un élève allemand et 8h50 de plus qu'un élève finlandais chaque semaine de quatre jours . Il est donc possible de faire des journées allemandes de 4h30 voire mieux des journées finlandaises de 3h50
aux élèves français des écoles primaires sur 4 jours .La journée plus longue de manipulateur peillon n'arrange que son auteur pour laisser son nom à une loi qui rappelle
les bienfaits de la lecture globale dont on vantait en son temps les qualités qui ont rendu tant de personnes illettrées .Monseigneur peillon , au surnom tant redouté de serpent par son président , se conduit comme un reptile en manipulant l'opinion . Et le président peut déjà préparer son départ en 2017 . Car sa gauche peillonnade est une belle couillonnade
bien pire que le sarkozisme .

Annabelle  a écrit le 31/01/2013 à 22:24 :

Les enseignants sont en colère!! Grève le 12 février !!!

Le ministre de l?éducation nationale entend adopter un projet de loi dit de « refondation de l?école », qui placerait les écoles en partie sous la tutelle des collectivités territoriales, complété par un décret modifiant les rythmes scolaires (avec notamment l?instauration de la semaine de 4,5 jours avec école le mercredi
Un nombre croissant d'enseignants nous alerte sur les graves conséquences qu?impliqueraient cette loi et ce décret.
Quatre raisons pour refuser ensemble le projet du ministre sur les rythmes scolaires.

1- Les rythmes des enfants ne seraient en rien respectés, bien au contraire !
Les élèves arriveront (sauf exception) aussi tôt à l'école et en repartiraient au moins aussi tard. (Le ministre s?y était engagé).
Le temps de classe ne dépasserait pas 5h30 par jour (3h30 maximum pour une demi-journée)
Ainsi vos enfants verront augmenter le temps d'interclasse du midi et « le temps d'activité pédagogique complémentaire » après les cours, l?après midi, en lien avec « le projet éducatif territorial » (organisé par la collectivité territoriale : mairie, entreprise, association)
Ce temps serait donc partagé entre les enseignants et les agents territoriaux.
Nous savons que les temps d?interclasse sont souvent générateurs de fatigue ou de stress et nous refusons cette confusion entre scolaire et périscolaire, même si est important de souligner les qualités du périscolaire.
Les 60h de soutien aux élèves en difficulté actuelles se verraient réduites à 36 heures.
Mais, en plus, tous les élèves devront maintenant venir à l?école le mercredi!
Où est l'amélioration pour les élèves prônée par cette loi? Des générations d'élèves ont bénéficié de cette interruption dans la semaine, mais à présent on améliorerait leurs rythmes en instaurant la semaine continue ? L'enfant a besoin de la coupure du mercredi. Beaucoup peuvent souvent dormir un peu plus (même œ heure de plus, pour un enfant, c?est déjà bien.) Nous le voyons à leur bonne écoute en classe le jeudi matin. En outre, la grande majorité des familles est bien organisée le mercredi matin : associations culturelles et sportives, grands-parents, nourrices, rendez-vous médicaux??.

2- Des activités à la charge des familles
Ce projet engendre des coûts considérables : personnels supplémentaires, intervenants divers, chauffage des écoles, transports, équipements. L?aide financière de l?Etat que les communes vont percevoir (uniquement la première année !!!) ne suffira pas à couvrir les frais !
Qui va payer ces activités périscolaires ? Les contribuables ? (et/ou) Les parents ???.......
Pour les enseignants, c?est la fin de la scolarité obligatoire et gratuite jusqu?à 16h30 ! C?est à dire la fin de l?école de la République !

3-Des inégalités considérables
Entre les quelques communes qui seront en mesure d'organiser des activités attractives (et éducatives ?) avec des personnels formés, et la masse des communes qui ne pourront mettre en place qu'une simple garderie dans une salle quelconque, l'inégalité de traitement des élèves deviendrait la règle.
L?amélioration des « rythmes biologiques » va se traduire en fait par des interclasses ?à rallonge? encadrées à minima, sans moyens ni locaux suffisants, par des personnels précaires.
Les normes d'encadrement des animateurs seront revues, c'est-à-dire que moins de personnel prendra en charge un plus grand nombre d'élèves !
Où est l?intérêt de l?enfant dans la réforme ?
4- Ce qui pèse sur les conditions d'enseignement des élèves (et donc sur leurs rythmes) n'est pas résolu et est même aggravé...
Le gouvernement vient de promulguer un décret qui va réduire à une peau de chagrin la présence des AVS (Aide à la vie scolaire) auprès des enfants handicapés présents dans les classes?.
Mais aussi :
- Le manque de remplaçants.
Les réformes incessantes, modifiant les programmes (plus de matières au détriment des fondamentaux)
La formation des jeunes enseignants insatisfaisante

........et l'on voudrait nous faire croire que ce sont les rythmes scolaires qui nuisent aux écoliers français !

Navrant...  a écrit le 30/01/2013 à 1:02 :

L'inertie en mouvement , que rien ne change brave gens .

Vestiges du siècle passe :des paysans fortunés , des instituteurs avisés , des policiers respectés .

Le monde à chang? , c'est le règne de la cupidité . De tous les post rares sont ceux qui mettent en avant le rôle fondamental de la fonction publique : l'intérêt commun .

La société est à notre image et à l'image de ces post , haineuse et prostrée sur elle même .
Il n'y a vraiment qu'en France ou on vous jette les années d'études comme revendication salariale . La réalité c'est à quoi servent les bac +3 + 5 ? À passer des concours ? À occuper des emplois pourris ?

On a oublier de vous dire qu'il fallait faire une école et bénéficier de moyens financiers et de l'appui d'un réseau pour rejoindre nos castes dirigeantes familiales et assouvir votre soif capitalistique ?

Ah Non il ne manquerait plus que n'importe qui puisse échapper à sa condition sociale .
À bon entendeur :-)




golden 5  a écrit le 27/01/2013 à 15:06 :

Il n'y a pas que le travail devant élève. On est dimanche et moi, je prépare ma semaine. On a des RDV, (des réunions)... . On est dans les moins payés d'Europe pour un nombre d'élèves supérieur par classe. Est-ce normal? Chaque métier à ses contraintes mais personnellement je pense travailler plus qu'un gardien de la paix et je pense avoir plus de diplômes. Tout n'est pas pris en compte. Et je ne parle pas de la fatigue.

michel57  a écrit le 26/01/2013 à 17:19 :

mais enfin, la simple différence de salaire net s'explique peut être par le travail de nuit , de week-end, de jours fériés......en imaginant que les enseignants aient à travailler le dimanche et le soir après 21h ou le matin avant 6 h , ils gagneraient sans doute beaucoup plus qu'un policier?
que ces contraintes soient rémunérées me semble tout à fait normal

kwoman  a répondu le 28/01/2013 à 19:38:

Mais un enseignant travaille le dimanche et le soir après 21h!

neo157  a répondu le 19/02/2013 à 9:19:

Professeur des écoles :
- 20 heures par semaine
- 6 mois de vacances par an (2 mois l'été et 15 jours toutes les 6 semaines)

Si vous n'êtes pas satisfaits de votre salaire, faites don gardien de la paix et arrêtez de regarder dans la gamelle des autres et réclamer leurs avantages.

tuto  a répondu le 24/07/2013 à 10:07:

correction : 24 à 26 /semaine + le temps pour les parents + réunion parents, cycle, conseil d'école, partenaires... 4mois de vacs pas 6 et oui niveau vacances on est bien loti mais c'est l'Etat qui a décidé ce système. Car en parlant de rythmes pour l'enfant : bon nombre d'enseignants réduiraient leurs vacances pour que les élèves fassent moins d'heures chaque jour. Mais quand on parle de toucher aux vacances tout le monde est contre (ne venez pas vous plaindre sur les professeurs). Niveau horaire : travail plus conséquent que sur le papier week end et soir. Niveau prime enseigner du coté de Paris c'est 50e de plus qu'en province pour des logements 1.5x plus élevés. Niveau reconnaissance du métier : très bas on le voit sur le forum contrairement à bcp de pays d'Europe. Si bcp considèrent qu'enseigner est facile, qu'il essaie de gérer un gpe de 30 enfants déjà, on verra la partie apprentissage après. Logement enseignement c'est la même chose pour tous les fonctionnaires et cela n'est pas facile à obtenir. Au niveau des pauses : un enseignant ne peut pas en avoir quand il le désire, il doit etre vigilant 100% du temps. Je ne plains pas du salaire qui reste convenable même s'il est bien inférieur aux profs d'Europe/ rapport au niveau de vie et par rapport aux profs de collège lycée qui font 18h et les profs de prépas qui en font 11h (et qui sont payés plus et ont moins de responsabilités de surveillance merci aux surveillants). Je me plains de l'image qu'ont les francais du métier de professeur (garderie, facile à gérer, bcp de vacances). Ca pour moi c'est triste. Pour avoir fait de l'usine aussi à toutes heures du jour ou de la nuit même si on est fatigué à la fin de la journée le travail s'arrête dès la porte de l'entreprise passée. Devenez prof si c'est si facile! Il en manque dans les écoles primaires, dans les collèges lycées en maths et anglais.

neo157  a répondu le 07/02/2014 à 16:27:

Justement, je parle en connaissance de cause !
7 ans comme prof et ensuite, dégouté de la mentalité en vogue dans l'éducation nationale j'ai totalement changé de métier pour intégrer 'armée.

Johnny Boy  a répondu le 30/03/2014 à 1:51:

En même temps quand on voit la simplicité du concours de professeur des écoles, leur rémunération est déjà trop élevée. Il est au moins 3 fois plus facile que le concours de gardien de la paix :
http://www.lexpress.fr/education/education-4-20-suffit-pour-etre-admissible-au-concours-de-professeurs-des-ecoles_1267473.html

Maria  a écrit le 25/01/2013 à 23:34 :

A ben si l'Allemagne paye le double, question de convergence, il faudra doubler monseigneur. Imaginez qu'un diplômé du supérieur en France est payé comme un composteur ou bien un postier!

Nul  a répondu le 26/01/2013 à 0:12:

Les BTS sont payés au prix des serveurs de bar...

shaft  a écrit le 25/01/2013 à 18:50 :

Les profs ne sont pas assez payés vu la difficulté du métier!!

Oncle Picsou  a écrit le 25/01/2013 à 17:30 :

Toujours les mêmes paresseux qui se plaignent tous les jours de l'année pour creuser un peu plus la dette du pays. L'envie du métier s'estime aujourd'hui au nombre de zéros alignés sur le fiche de paie. Saviez-vous que dans le privé il y existe ce qui s'appelle "la concurrence"? Si vous estimer que votre patron vous exploite vous pouvez toujours demander une augmentation ou aller voir une autre société où se négociera très cher vos talents.

kwoman  a répondu le 28/01/2013 à 19:23:

Picsou... Le pseudo est révélateur
Allez faire un tour par là pour savoir où passe une bonne partie du budget de l4EN :
http://paiecheck.com/2013/01/09/salaires-au-ministere-de-leducation-nationale/

léon  a écrit le 25/01/2013 à 13:00 :

Eh bien dites cette article va t'il rester en pôle position et atteindre les 500 commentaires.

kwoman  a écrit le 24/01/2013 à 22:57 :

ridicule! que ces mauvaises têtes non-pensantes arrêtent de vomir sur des sujets qu'ils ne maîtrisent pas. Pourquoi ne passez-vous pas le concours s'il est si idyllique d'être enseignant? Rétablissons la vérité : 17 ans d'ancienneté, payée 1900 euros par mois. 26heures devant élèves mais 42 en tout avec le travail préparatoire et les corrections, rendez-vous avec les parents et j'en passe, travail 6 jours/7 (et oui, une classe, ça se prépare et on y passe le mercredi et le dimanche, sans compter les heures de "formation" qui ont lieu le mercredi matin) . 16 semaines de congés? Oui mais 10 ne sont pas payés !!! (l'été) donc à 7heures d'heures supp (non payées) et non récupérées (pas de RTT) et bien... je considère que les 6 semaines qui restent sont la récupération de ces heures supplémentaires. Donc pas de congés payés du tout! Faisons le calcul... Cela doit faire environ 15 euros de l'heure...Qui dit mieux? Qui veut mon boulot? Puisqu'on a décidé d'être con, soyons-le jusqu'au bout! Pauvre France pleine de haine, de jalousie et sans aucune solidarité, c'est répugnant....

G  a répondu le 26/01/2013 à 3:22:

Et vous, pensez-vous maitriser le sujet???

La légende des 2 mois de congés impayés est tenace, il ne s'agit que d'une info relayée en boucle par les syndicats.
FAUX et archi FAUX :
http://tatoufaux.com/?Les-profs-sont-payes-10-mois http://www.cgteduc-action22.com/article-salaires-des-enseignants-tordez-le-coup-aux-idees-re-ues-98166823.html

Par ailleurs, je rajouterais en tant qu'enseignant également que les phrases du style "si vous trouvez que nous sommes des privilégiés, passez le concours" sont aussi stupides que les interlocuteurs auxquelles elles sont destinées. Qui nous oblige à être prof?
On pourrait imaginer l'idée inverse, personne ne nous a fait miroiter un job en or, changeons de métier si nous ne sommes pas contents...(tout aussi stupide!)

kwoman  a répondu le 28/01/2013 à 19:17:

Nous n'avons pas les mêmes sources (pas les syndicats et non!)
http://www.marianne.net/Salaire-des-profs-les-vacances-ont-bon-dos_a194120.html
Mais s'il est vrai que nous sommes réellement payés les 10 semaines d'été c'est encore plus pitoyable : 10 euros de l'heure youpi!
Avec bac+7 j'ai choisi ce métier par vocation... et savais à quoi je m'engageais... Mais avouez que la situation n'a cessé de se dégrader depuis 15ans ! Avec la meilleure volonté du monde, à force de tirer sur un élastique, il craque...
Je ne vois pas en quoi il est stupide d'inciter les personnes à passer le concours, (visiblement, il y en a besoin). Et si ces personnes n'avaient pas trouvé d'inconvénients à cette profession, ils l'auraient fait...
Ma reconversion? J'y pense... De toutes façons je ne vois pas comment je serai efficace dans une classe jusqu'à 67 ans n'êtes vous pas d'accord avec moi?
Et malgré tout j'adore mon métier et suis très appréciée de mes élèves et de leurs parents, comme beaucoup d'enseignants... Ce qui causera notre malheur c'est que nous acceptons beaucoup trop, on exploite toujours plus notre conscience professionnelle.
Je tiens quand même à préciser : tant mieux pour les gardiens de la paix, et pour tous ceux qui gagnent plus que nous , je veux juste qu'on arrête de casser du sucre sur le dos des instits et que leur travail soit enfin reconnu!

kwoman  a répondu le 28/01/2013 à 19:36:

Si les grilles sont les mêmes pour tous les fonctionnaires de catégories A, comment expliquez-vous qu'il y ait 600 euros /mois de différence entre le salaire d'un enseignant du primaire et celui d'un enseignant du secondaire en milieu de carrière? Comment expliquez-vous qu'un enseignant du secondaire fasse partie des métiers dits "intellectuels" et qu'un enseignant du primaire ait été dégradé au niveau des métiers "intermédiaires" par l'OCDE au vu du salaire? Le recrutement se fait pourtant au même niveau...
Mieux : avec la revalorisation des salaires des enseignants DEBUTANTS, un prof des écoles débutant gagne autant qu'un autre ayant 10 ans d'ancienneté. Est-ce ça la justice? Je dirais plutôt diviser pour mieux régner, une fois de plus...

pitoyable !  a répondu le 14/02/2013 à 23:02:

kwoman pas la peine de vous énerver ! On abien compris que les profs gagnent une misére, qu'il font 42 h par semaine (ATTENTION 44 h c'est interdit par le droit du travail) etque c'est un travail précaire car "lourdé" pendant 2 mois sans salaire...........Je suppose que l'absenteisme est également une légende comme les 12 jours payés "enfants malades" et quid alors des profs absent pour "journée pédagogique" ? mensonge car vous nous dites que les formations sont dispensées le mercredi. Moi je serais vous je démissionne !

sarah  a répondu le 22/02/2013 à 18:12:

les profs se plaignent sans arret il peuvent s'occuper de leurs enfants pendants toutes les vacances scolaires beaucoup sont profs pour mieux s'occuper de leurs enfants pourquoi ne pas demissioner si ca ne leur convient pas qu'il cherchent un travail a la chaine au froid payé au smic ils verront ce que c'est le vrai travail dur les profs en france font honte qu'ils se taisent beaucoup aimerait leur place

G  a répondu le 22/02/2013 à 20:23:

"Beaucoup aimerait leur place"...!? Pourquoi ne pas passer les concours dans ce cas là!? Peut être parce que c'est trop difficile non...?

Mamie 70  a répondu le 23/02/2013 à 18:43:

Mais je n'ai pas envie de passer votre concours mon travail me plait et si ce n'est pas le cas je démissionne .... Alors stop les pleurnichards !!!!!

G  a répondu le 24/02/2013 à 0:17:

Vous n'avez peut être pas envie de passer le concours parce que je ne m'adresse pas à vous...!? (il faut éviter de répondre à un com qui répond déjà à un autre com lorsqu'on n'est pas concerné!). Quant au fait d'être des pleurnichards, perso, j'ai 32 ans, je suis enseignant dans le supérieur à 2500? nets et effectivement je trouve qu'étant donné le niveau d'études exigé nous sommes mal rémunérés...

JohnnyBoy  a répondu le 30/03/2014 à 3:00:

@ G trop difficile le concours de professeur des écoles. Ahahahah. Sortez de votre caverne et renseignez-vous. C'est sûrement le concours le plus facile de la fonction publique. Entre 4 et 7/20 selon les académies pour être admissible. Et un taux de réussite de plus 50%... des inscrits, alors imaginez parmi les gens qui se présentent...

etpitetpat  a écrit le 24/01/2013 à 19:22 :

Je suis stupéfaite de voir comment un article de presse peut à ce point susciter tant de haine, de mépris, d' injures, d'intolérance vis à vis des enseignants. C'est navrant... Comment peut on espérer faire évoluer les choses de cette façon ?
Quelle est l'utilité de vouloir comparer, à travers tous ses avantages ou ses manques, des professions différentes.? Certes, l'école n'est pas parfaite, certes il y a des choses à améliorer. Evidemment, les citoyens sont en droit de s'interroger sur le " rapport qualité/prix " de l'enseignement, mais n'oublions pas tout de même que l'école, n'est pas "un packaging" avec un prix de vente, et un prix de revient. Cette école, elle "packaged" des êtres humains qui évoluent dans un environnement social , culturel, familial, environnemental.... sans cesse en interraction et en évolution. Les choses ne sont pas aussi simples, et ne se résument pas à un simple constat positif ou négatif. les résultats de l'école ne se lisent pas comme un bilan financier .......

mister B  a écrit le 24/01/2013 à 16:13 :

Toujours le même discours.
Les élèves ont en moyenne 36 semaines de cours / an, les enseignants également.
soit 16 semaines de congés pour les professeurs et élèves. Combien d'heures en moyenne travaille un professeur par semaine 30h environ ? (intégrant les heures de correction, présence scolaire,.... ).
Combien de congés pour les autres fonctionnaires qui n'ont pas droit aux RTTs. 5 semaines de congés par an ? pour 35h par semaine voire 40h pour les nouveaux contrats.
Un prof travaille 1080h par an. à 2000% net par mois c'est 22?/h. Vous prenez un ouvrier qui gagne le meme salaire en fin de carriere et qui bosse 35h/sem pendant 47 sem. => 15?/h. Et encore les enseignants ont la sécurité de l'emploi, aucun risque de délocalisation.

Un autre fonctionnaire 1645h soit 60% de plus ........... et donc !!!
Et encore les enseignants ne travaillent pas en équipe postée ou la nuit, non ?

Il faudrait leur faire faire des stages dans le privé et attendre leur réaction aprés avoir bossé 8h par jour pendant 5 jours.

Est ce que les professeurs agrégés font la grêve ? On les entend rarement ....

hervé  a répondu le 24/01/2013 à 18:36:

tout à fait d'accord, la plus grande mesure est d'obliger à au moins faire des stages pour tout fonctionnaire pour apprendre la vraie vie. les suédois ont tout compris, il n'y a plus de fonctionnaires, mais des prestataires payés en fonction du service rendu. et ils ont de bien meilleurs services pour beaucoup moins de dépenses

PES  a répondu le 11/02/2013 à 20:17:

Pour avoir travaillé dans le privé, en tant que cadre dans la communication, je connais les heures supp. J'en ai fait beaucoup... Je me suis reconvertie et je suis prof des écoles. Résultat : je gagne beaucoup moins et je fais plus d'heure supp.
Voilà mes horaires : 8h00-11h30 (non stop hein) puis correction des cahiers/copies ou préparation matérielle des ateliers l'après-midi jusqu'à 12h30. OU Aide personnalisée jusqu'à 12h10 et correction copie/cahier après. Déjeuner - reprise à 13h20 jusqu'à 16h30. Puis correction ou préparation jusqu'à 19h30. Donc chaque jour devant les élèves, je fais 10 heures. Je travaille en plus le mercredi et le dimanche... J'avoisine les 50 heures de travail... alors ça serait bien de parler de ce que l'on connait !

nadine  a écrit le 24/01/2013 à 15:24 :

le salaire n'a pas de sens, il faut regarder les heures et les résultats. comme écrit ci dessous, si on ramène à l'heure de travail, ils sont bien payés, si on ramène aux résultats, là ils nous doivent de l'argent ! et la remarque vaut pour tout le domaine public, le monstre qui pompe toute la richesse produite par le privé et nous rend la gigantesque dette de 1900 millards. Avec 30% de moins de dépenses, on peut facilement avoir de bien meilleurs résultats, il suffit de copier les pays du nord, suéde, québec...

combien  a écrit le 24/01/2013 à 12:43 :

346 commentaires, record battu ?

alain  a écrit le 24/01/2013 à 12:31 :

LA FINLANDE A DE BIENS MEILLEURS RESULTATS EN DEPENSANT 30% DE MOINS PAR ELEVE. DONC C'EST PAS + 60 000 RECRUTEMENTS MAIS - 200 000 !!!!!!!! 20 000 n'ont jamais enseigné. PEILLON = GASPILLAGE, DETTE ET ABSENCE DE GESTION, la méthode de gestion publique classique...

et on pourra d'autant lieux payer les enseignants, mais pour y arriver, gros travail de remise en cause, sur l'organisation, les méthodes, l'efficacité, mesurer les résultats et une paye en fonction des résultats individuels...-> montée en compétence et chacun respectera les enseignants et d'accord pour être mieux payés tout en baissant de 30% le plus gros budget de l'état

et arreter d'obliger les élèves à aller au bac en ajustant les notes pour qu'ils soient reçus !!! ils s'ennuient et perturbent les classes ! ils seront bien mieux en école professionnelle, apprentissage... mare des ces intellos à coté de la plaque !

yvon  a répondu le 24/01/2013 à 14:53:

+1

Benoît  a répondu le 24/01/2013 à 17:10:

Tout a fait d accord, ça doit bien faire 30 ans et ça continue malgré une évidence dont la gauche en particulier doit avoir honte, c est que l on a fait croire a tout les élèves qu ils pouvaient bosser dans le tertiaire sans se salir les mains, ce qui ne risque pas d arriver a un prof, si ce n est avec une craie!! Faux faux faux! Il faut de tout pour faire un monde! A cause de ça les filières techniques sont presque mortes car plus personne ne veut faire plombier ou boucher!! Après il faut que ces métiers soient payés a leur juste valeur! Je crois que certains profs sont bien contents de trouver un bon boucher, quand le leur prendra sa retraite (si il le peut) et personne pour reprendre derrière, ils feront la gueule!

Zac  a répondu le 26/01/2013 à 0:10:

Dans un pays dans lequel un boucher gagne plus qu'un prof, y a plus d'éducation...

Benoît  a répondu le 26/01/2013 à 16:52:

Ah parce que tu crois que tous les bouchers gagnent plus que les profs?

Benoit  a écrit le 24/01/2013 à 10:00 :

Article complètement démago! Je suis policier et je ne gagne pas,33000 euros par an! Ou alors dans une quinzaine d années! Et je ne travaille pas 4 jours par semaines!

Infirmière  a écrit le 24/01/2013 à 8:30 :

Et les infirmières sont moins bien payées encore que tous ces gens là.
Des horaires de dingues, travaillant jour nuit dimanches et féries, responsable de vos vies, celles de vos proches, de vos enfants...

G  a écrit le 24/01/2013 à 1:46 :

Quel beau torchon cet article, comparer des boulots que tout oppose...histoire de créer le buzz et une indignation générale!

Cela dit, ce n'est rien en comparaison des idioties qu'on peut lire de façon récurrente dans de nombreux commentaires, afin de ne pas favoriser un camp, je ne citerais que 2 types de commentaires qui reviennent souvent ;

- sous prétexte qu'un ouvrier (policier, travailleur dans le BTP....) puisse se couper le doigt et que ses conditions de travail soient plus dures que celles d'un prof, il devrait, au moins, gagner autant...(le niveau d'étude et les concours, servent aussi à ça...sinon autant travailler dès 18 ans et s'économiser des efforts). Arrêtons de vouloir comparer ce qui n'est pas comparable. A partir du moment où le poste est accessible à Bac+5 (est-ce réellement justifié??), une rémunération en conséquence devrait être appliquée...Sauf qu'on ne peut avoir le beurre et l'argent du beurre, soit effectivement un prof doit être mieux payé car plus diplômé et en toute logique mieux formé, soit on recrute plus de profs, mais les 2 semblent impossible (or, j'ai bien l'impression que c'est ce qu'il se passe)!

Je passe à l'autre camp maintenant...pour beaucoup de profs, la rengaine du travail hors classe, du travail perpétuel pendant les vacances et tout ce qui va avec...
Plutôt que de dire « je dois bosser à la maison » j?ai envie de me demander : Y a t il beaucoup d?autres boulots dans lesquels on peut se permettre de « travailler à la maison »??
- Les vacances, le sujet qui fâche?ok, il y a de la préparation pour l?année suivante (en parlant des vacances d?été), ok pendant l?année il y a des copies à corriger?.et les autres? que font-ils pendant ce temps?? ils bossent? je ne suis pas persuadé qu?en période de vacances on se lève non-stop à 6h du matin pour corriger nos copies ou préparer nos cours?
Les premières années d'enseignement sont effectivement chargées en préparation, mais la refonte des cours tous les ans c'est "peanuts"! Bref, en quelques années la base des cours est établie et ne nécessite pas non plus 30 jours de boulot entre juillet et aout afin de remettre tout à plat. Et puis des enseignements en primaire ou secondaire, ça reste relativement facilement accessible?

Sinon en tant qu'enseignant-chercheur, je tiens à dire qu'elle est tenace cette légende urbaine qui consiste à dire que les enseignant ne sont pas payés durant les vacances scolaires...(info relayé en boucle par les syndicats)
FAUX et archi FAUX :
http://tatoufaux.com/?Les-profs-sont-payes-10-mois
http://www.cgteduc-action22.com/article-salaires-des-enseignants-tordez-le-coup-aux-idees-re-ues-98166823.html

Un enseignant qui en a marre des idées reçues ;-)

Jean  a écrit le 23/01/2013 à 23:44 :

Parlons peu mais parlons bien: 1400 net pour un camioneur sans formation, 1400 brut pour un prof Bac+5 en précarité... à salaire égal, travail égal.

Peillon V  a écrit le 23/01/2013 à 21:59 :

Je suis prof des écoles depuis plus de six ans, mon salaire n'est pas de 2100 euros par mois, mais de 1750 euros net par mois. Effectivement, nous sommes vraiment mal payés!

Demain  a répondu le 26/01/2013 à 0:02:

Et comment vous réglez votre déficit?

Parent  a écrit le 23/01/2013 à 20:52 :

Les profs sont trop payés. Ils n'ont aucun résultat. Ils ne pensent qu'à eux.
On devrait les payer en % des progrès de leurs élèves.

Mcgovern  a répondu le 23/01/2013 à 23:34:

C'est sûr que c'est pas avec ce qu'ils vous ont appris qu'ils auraient gagné de l'argent

champelogne  a répondu le 23/01/2013 à 23:44:

Pas de problème ! Je viens de voir que les enseignants Américains pouvaient gagner jusqu'à 100 000 euros avec ce système !! Si le contribuable français est prêt à faire l'effort !! De plus, les quelques enseignants qui ne font pas grand chose et qui font surtout de la mauvaise pub à toute la profession seront virés !!
Alors moi je suis preneur ! Je vais aller m'installer dans un beau quartier sans problème pour me garantir de belles primes supplémentaires !!

Nico  a répondu le 23/01/2013 à 23:55:

Mais enfin, l'ensemble des français sont trop payés puisque nous avons le déficit. seulement si on fait payer les riches, selon la formule traditionnelle, ils ont une trentaine de milliards et puis c'est tout, or il faut 90 par an... prélever sur l'entreprise, vu le niveau du chômage c'est conamner encore des millions de gens. C'est bien de la responsabilité du public. L'OCDE nous a fourni des informations claires, nous avons le PIRE ETAT du monde!

Poyepoye  a répondu le 24/01/2013 à 0:04:

Puisque c'est le top d'être instit passe ton concours si tu en es capable : privilégié tu pensera devenir et de ton erreur tu te rendra compte

Abracadabra  a répondu le 24/01/2013 à 0:12:

Tu as le pouvoir de transformer les ânes en chevaux de course..... Donne nous ton secret ...... L école est ouverte à tous les élÚves les surdoués, les handicapés, les primo-arrivants.... Comment veux tu payer en fonction des progrÚs quand tu as autant d'hétérogeneité

champelogne  a répondu le 24/01/2013 à 0:17:

A bien réfléchir, je veux bien mais sans tes enfants . Avec un père aussi ignare, ils feraient baisser ma paye !!

La luciole  a répondu le 24/01/2013 à 1:09:

Et pourquoi payer les allocations familiales en fonction de l'éducation que vous parents vous donnez . L'instruction est obligatoire mais pas l'école alors braves gens a déscolariser vos enfants plutôt que de laisser avec des incompétents tels que nous . Instruisez les à la maison !!!!

marc  a répondu le 24/01/2013 à 14:55:

tout à fait d'accord, comme dans la vraie vie, payé en fonction des résultats, au moins ça déclencherait un début de commencement de remise en cause !!!!!

Nova  a répondu le 24/01/2013 à 20:43:

Effectivement, cela serait une véritable remise en cause...
Les profs sur-noteraient des élèves n'ayant pas le niveau pour passer en classe supérieure, et la scolarité de dizaines d'enfants seraient ruinée. Intéressant...

Au lieu de ça, une réforme des enseignements dispensés en IUFM gagnerait à être engagée. Quand on voit le peu de stages et de cours concernant la pédagogie ou la psychologie que les futurs instits reçoivent, ce n'est pas étonnant que l'échec scolaire existe, y compris pour les enfants qui ont largement les capacités nécessaires.

Cela dit, comme un commentaire l'énonce très justement plus haut : seule l'instruction est obligatoire. Et elle est possible à domicile. A bon entendeur....

marc  a répondu le 24/01/2013 à 23:53:

à nova : propos débile, allez travailler en entreprise et vous verrez si on surnote les résultats...ça boucle ...aucune capacité de remise en cause, il n'y a que dans le public que l'emploi est garanti et le salaire indépendant des résultats (minables)

burnouf  a écrit le 23/01/2013 à 19:13 :

Interventionnisme excessif à la sauce Sarkozy ou socialisme., ça revient au meme. L 'enseignement au sens large a-t-il été consulté avant de décider le recrutement de je ne sais combien de milliers d'enseignants supplémentaires ? Les enseignants sont parait-il 2 x mieux payés en Allemagne. Ne fallait-il pas tout simplement augmenter les salaires au lieu d'augmenter les effectifs.

jules ferry  a écrit le 23/01/2013 à 18:50 :

Une catastrophe cette "éducation nationale", 65 milliards d'euros de budget ( le quart du budget global de l'état Français) un enseignement en déphasage total avec les besoins professionnels d'aujourd'hui, des orientations d'élèves faites en dépit du bon sens, un abandon total de notre jeunesse pour un soutient et un enseignement de qualité, un absentéisme record dans ce corps de métier, un milieu politisé comme il n'en existe dans aucune autre corporation professionnelle.
Alors sans hésiter, aujourd'hui, je dis oui au chèque éducation!.

alex  a répondu le 23/01/2013 à 19:58:

"un enseignement en déphasage total avec les besoins professionnels " surtout pour un article traitant du primaire. Amalgames stupides et poncifs éculés. " absentéisme record " c'est faux, vous avez des chiffres ? "un milieu politisé" on voit que vous ne faites pas partie de l'E.N, dont les personnels sont très peu politisés (et peu syndiqués). Vous racontez n'importe quoi sur un sujet que vous ne maitrisez pas.

Laurent  a répondu le 23/01/2013 à 22:52:

Que penser de ces enseignants qui font la moitié des programmes et pourtant y en a pas lourd. Quel retour pour la société?

marie  a répondu le 24/01/2013 à 14:58:

à alex : les résultats sont tristement catastrophiques, illettrisme, niveau en baisse permanente, beaucoup d'enseignants qui ne savent pas tenir une classe....oui, un très gros problème de résultat et d'efficacité, les pays du nord dépensent beaucoup moins pour de bien meilleurs résultats....avec une autre capacité d'écoute, de remise en cause, d'adaptation..du concret et de l'efficace

Objectif  a écrit le 23/01/2013 à 18:48 :

J'ai 4 niveaux de classes et 36 élèves de 3 à 7ans. Certains sont dyslexiques, une est autiste et j'en passe. Je ne maltraite pas les élèves "comme au bon vieux temps". Avec de tels effectifs je n'ai pas le temps de rêver derrière mon bureau avec les oiseaux en fond sonore si je veux pouvoir consacrer 10 minutes par jour par élèves ce qui déjà est illusoire. Je travaille environ 50 heures par semaine car les cours ne se préparent pas seuls et les cahiers ne se corrigent pas seuls non plus. Maintenant problème:

Je travaille 36 semaines x 50h soit 1800h/an, sans compter le temps de travail durant les vacances c'est cadeau.
Si je travaillais 47 semaines comme tout le monde je travaillerais donc 38h/semaine (1800/47=38) soit 152h/mois. Sachant que je gagne 1580e/mois cela fait 1580/152 soit 10,40euros/h net soit 3euros de plus que le SMIC a bac+5.
Sachant par ailleurs qu'un jeune diplômé bac+5 commence sa carrière à 2200euros/mois sans les primes et qu'il gagne grosso modo le double.
Question : Pourquoi ne suis-je pas content quand on me demande de faire plus et que la plupart des gens me crachent au visage ?

odeal  a répondu le 23/01/2013 à 19:54:

Parce que, par définition, nous sommes de gros feignants???? plus sérieusement,
- parce que notre métier est une vocation et qu'à ce titre, on se doit d'être corvéable à merci,
- parce que notre métier ne demande aucune qualification particulière, car toute la France se permet de juger notre travail en permanence et que cette France,est donc tout aussi compétente que nous

- parce qu'on est toujours en vacances et que pendant ces looooooooooooongues semaines de vacances, nous n'ouvrons aucun livre, aucun cahier, nous ne faisons aucune recherche pour améliorer notre travail quotidien

René  a répondu le 23/01/2013 à 22:12:

Il existe un temps de travail légal, c'est un pays civilisé avec des lois, l'enseignement c'est 35h. N'oubliez pas qu'il faut que la sécurité d'emploi ça compte et les efforts aussi. Si un député gagne 20 000 euros plus avantages et votre ministre se paye en primes en millions, pourquoi les autres n'auraient pas droit d'avoir un salaire! Quand à votre diplômé en question il a pas le choix bien souvent et pas toujours à la hauteur, on fait faire des questionnaires à ceux qui sortent d'école... Les salaires bien entendu c'est un problème, voyez ce qu'on nous dit, chez les Allemands c'est le double. Seulement il existe une différence majeure: ils font 170 milliards d'excédent commercial, nous faisons 70 milliards de pertes plus 30 milliards pour la balance des comptes, l'argent sort du pays. Et en plus à côté le déficit que les allemands n'ont pas et qui va faire plonger le niveau de vie. Nous avons affaire à un désastre! Il faut pas se voiler la face, c'est grave! On a fait des erreurs, le niveau d'investissement en RetD est trop faible, on n'applique même pas Lisbonne.

Jean  a répondu le 23/01/2013 à 23:11:

Vous avez un salaire de pêcheur, soit de quelqu'un qui n'a aucune formation académique.

sam  a répondu le 23/01/2013 à 23:42:

N'oubliez pas monsieur l'instituteur qui faites du bon travail que votre système c'est la gérontocratie. Vos échelons condamnent ceux qui font du bon travail. Quand aux retraites, les boomers vont tout vous coller sur le dos... ils partent à 55 ans voire moins, cf la sncf, et 65 pour les salariés, belle justice, et vous en revanche n'aurez pas de retraite, c'est si vous lisez les rapports du sénat et les comptes publics, dans la case engagement hors bilan, retraites entre 700 et 1000 milliards... Qu'on se plaigne c'est normal, mais ça va être bien pire! Si on vous paye comme un camioneur, faites du travail à ce niveau, normal puisque votre travail n'est pas valorisé. Qu'allez-vous embêter les gens avec des études puisque ça sert à rien?

instit  a répondu le 24/01/2013 à 13:28:

Monsieur, NON un professeur des école ne part pas en retraite à 55 ans mais 62 depuis le récente réforme des retraites!!!!!

Louise  a répondu le 26/01/2013 à 0:08:

Pour payer la retraite à 55 ans voire 50 aux boomers, il faut bien que les suivants travaillent jusqu'à 75 ans! Tels sont les comptes de leur égoïsme...

Benoit  a écrit le 23/01/2013 à 18:36 :

Faut arrêter de se moquer du monde: j'ai vu récemment un ingénieur bac+5 en sciences à qui on faisait faire des cours à des classes de collège... ne peut-on pas trouver plus utile? après on s'étonne que ça ne marche pas!

riton  a répondu le 23/01/2013 à 22:02:

@ Benoit, si tu as vu récemment un ingénieur bac +5 en science à qui on faisait faire des cours à des classes de collège, ne crois tu pas que tu t'est trompé, tu sais il y à des intervenants qui viennent dans des collèges pour leur expliquer ce qu'il fait, tu sais les mirages on ne les voit que dans les déserts enfin ....... l'apparence est parfois trompeuse

Benoit  a répondu le 24/01/2013 à 10:17:

Ben c est que tu te fais avoir et/ou que tu n es pas titulaire, sinon tu gagnerais plus! Moi je suis titulaire de la fonction publique également, et la semaine dernière j ai été payé 3euros de l heure en comptant tous les avantages que je peux retirer de mon travail, et je fais partie d une institution que l on entend jamais...le boulot est fait pourtant! Même si il est vrai que ça râle, on se plaint tous les 10 ou 15 ans! Donc les petits soucis de gens qui passeront leur vie à l école me,fait doucement sourire! À bon entendeur...

pathinder  a répondu le 24/01/2013 à 12:06:

@ Benoit : oui même à 3 euro de l'heure vous avez la sécurité de l'emploi.

Benoit  a répondu le 24/01/2013 à 15:37:

Sécurité de l emploi certes, mais heureusement qu on a pas la mentalité de certains profs, je dis certains car je ne fais pas de généralité, la majorité a un vrai sens du devoir et du service public, mais je sais pas si toi par,exemple tu ferais le 1/4 de ce qu on fait pour le même prix, vu la hauteur de ta réponse! Quand à l article de base, les policiers et gendarmes sont passés cat B en ce qui concerne la grille indiciaire, d ou la réduction de l écart mais les 33000 euros, meme avec primes etc, on en est loin, meme au bout de 15 ans d ancienneté et d evoDe plus une amie instit a prit plus de 200 euros d augmentation en 2 ans grâce à des inspections, donc relativisont, mais les profs titulaires n ont ils pas la sécurité de l emploi?! Calcule le taux horaire et reparlons en!

pathinder  a répondu le 24/01/2013 à 16:20:

Benoit, je viens de retrouver un emploi à mi-temps dans un IUFM je suis d'accord avec toi la mentalité de certain professeur est égale à celle d'un gardien de prison malgré qu'il comme partout des gens sympa et des gens qui se sente supérieur à toi, tu sais pour moi cette mentalité est à chiez la vie est tellement difficile qu'on devrait pas être jaloux de son voisin, à tu pensez à ce que touche une personne qui est au RSA bon et même si on les traites d'assisté, comme le pense certains internaute, (n'est-ce churchill, ou ouin ouin) on à des aides mais tu sais je préfère travailler à 3 euro de l'heure que 15 voir moins quand est au chômage ou une personne handicapé, je te pose la question suivante préfère tu
être au chômage ou avoir un boulot et avoir un travail ou tu as la sécurité de l'emploi, quand tu as 50 ans sans vraiment avoir fait un boulot qualifiant sans permis, tu sais il y à pas mal de critère qui sont dans la balance (cadence de travail infernal, des payes de misère, des fin de mois difficile ce cas est dans la plupart des emplois payé au SMIC voir moins, la pression des petits chefillons qui sont frustré qui nous mettent la pression, et si on à pas le caractère pour leur faire face on pense à quitter son emploi, même à faire une dépréssion, à arriver à avoir des envies de suicide) on est dans une société ou il y à des gens sympathique ceux là sont rare, des gens qui vomisse leur méchanceté sur les autres, tout dépend de la mentalité que tu as et que tu à dans ton boulot.

Benoit  a répondu le 25/01/2013 à 11:00:

Je suis d accord avec toi, mais ce n est plus le même sujet malheureusement, tu en abordes beaucoup d ailleurs, (comme le fait que l Etat emploie des gens en CDD plus que de raison, la devalorisation du vrai travail, ainsi que la devalorisation des emplois manuels), plus importants en tout cas que le mariage pour tous! Mais comme le gouvernement, socialiste soit il, ne fera rien pour les gens dans le besoin, il ne feront que du sociétal pendant 5 ans! Pour répondre a ta question, bien sur que je préfère avoir un boulot avec la sécurité de l emploi, ce qui est le cas des profs, et ce sont pourtant ceux que l on entend le plus se plaindre dans la fonction publique? Je pose la question suivante, pourquoi?

Zinnia  a répondu le 26/01/2013 à 23:40:

Peux-tu demander à ta copine instit quel est cet échelon qui ne dure que 2 ans et qui accorde une augmentation de 200 euros ? J'ai eu beau vérifier ma grille de salaire (hé oui je suis instit) et je ne l'ai pas trouvé. Nous n'avons que 11 échelons pour toute notre carrière et je crois que le dernier passage rapporte 150 euros.

Benoît  a répondu le 28/01/2013 à 18:43:

Ben c est qu elle a du me mentir alors! Peut être jalouse car en tant que gendarme je gagne plus qu elle!

un pavé dans la gueule...  a écrit le 23/01/2013 à 18:24 :

il ne faut pas comparer: prendre des risques comme agent de police,horaires décalées et insatisfaction...
les instit ou professeurs ont moins de risques de se prendre un parpaing sur la gueule sans compter des vacances a long terme...
ainsi que des arrêts maladie a outrance...tel que dénoncé par l'ex ministre de l'éducation ,Mr Allégre...

raslebill  a répondu le 23/01/2013 à 19:04:

Quand on a de belles théories on les illustre sans fautes d'orthographe.
Un instit.

Map  a répondu le 23/01/2013 à 19:47:

Il est question de gardien de la paix!!!!! Pas des CRS !!!! Il ne risque pas plus leur vie que des enseignants qui doivent faire face à des classes surchargées, tout en gérant les élèves difficiles ainsi que bien souvent les parents....il est vrai qu'aucun enseignant ne s'est jamais fait frapper par qui que ce soit...cela se saurait !!!

Lol  a répondu le 23/01/2013 à 20:08:

merci de ne pas généraliser pour les arrêts maladie ....il faut les gérer les 28 élèves , c' est sûr pas de risque de prendre un parpaing quoique on a intérêt de nos jours à ménager les parents quand il y a un soucis ......sinon la violence verbale c' est pas mal non plus .....et alors les vacances à long terme le top !!!tout au prix max ! on reste chez soi .......et pourquoi ne pas passer le concours si vous voulez des vacances à long terme ....et puis on n' ouvre pas notre cartable ....on ne prépare rien pendant les vacances ....on arrive devant la classe et on dit alors qu' est ce que l' on va faire aujourd' hui ....c' est bizarre il y a des problèmes de recrutement ....je ne vois pas pourquoi ....

Tyfen  a répondu le 24/01/2013 à 0:05:

Oui je suis prof. Ce n'est pas une vocation. Je l'ai choisi que tard dans mon cursus orienté littéraire.
Je suis titulaire depuis 4 ans et j'ai fait ma première rentrée à 34 élèves en moyenne section de maternelle sans assistante maternelle. Toute cette année, je n'étais pas chez moi avant 19h puisque je restais en classe pour les recherches et autres mises en place et une fois rentrée à la maison, je passais ma soirée à préparer mes séances parce que oui, à la maternelle on apprend ! J'y ai sacrifié ma vie de couple, mes vacances, ma famille que je n'ai vu que deux fois dans l'année et ma santé !
L'année suivante, année d'inspection, j'ai appris une semaine avant la rentrée que j'étais affectée en CM1. Autant pisser dans un violon. Tout était à refaire.
En 4 ans de carrière, j'ai vu mes collègues se faire harcelés et même agressés par des parents d'élèves, d'autres qui devaient intégrer un élève handicapé sans AVS avec une classe de 30 élèves, des élèves se sont ligués contre moi lors de l'inspection pour dixit "me faire virer", je dois faire face chaque jour aux côtés de mes élèves à la violence du quartier, parfois à la maltraitance de leurs parents ou l'abandon pur et simple.
Et surtout les mettre en situation de réussite en assurant le programme inhumain qu'on nous inflige.

Alors oui, on peut me traiter de corporatiste, oui on peut dire que ces satanés profs passent leur temps à gueuler, et toutes ces foutaises qui nous collent à la peau. J'ai signer, je m'y étais préparée.
Mais je mets au défit QUICONQUE de venir dans nos classes et faire le boulot à notre place. Au moins, je pourrais me payer de VRAIES VACANCES. Trop chères en période scolaire, pas le temps : je travaille (corrections, préparation de matériel et de séances, ...).
De plus, un récent sondage estime que le temps réel de travail d'un prof des écoles est de 45h. Non la journée ne s'arrête pas à la fermeture des portes de la classe: entretien avec les parents d'élève, réunions, formation, ... Et tout cela sur notre temps "libre".

Mais venez ! Enseigner en banlieue difficile à 30 élèves par classe, venez bricolez faute de moyens, venez bosser la boule au ventre en priant que qu'untel soit malade aujourd'hui tellement il vous pourrit la classe au quotidien, ...
Je ne conseillerai même pas à mes enfants de faire ce boulot !
Vous trouvez toujours que c'est un métier pépère et que je suis trop payée ???

Luciole  a répondu le 24/01/2013 à 1:07:

Moins de chance de se prendre un pavé dans la gueule mais mr vous avez déjà travaillé dans des quartiers difficiles ? Moi oui et les parpaings les tirs de flashball j'ai connu . Alors la nantie fainéante gréviste et toujours malade vous dit m.... Vous savez ce que c'est de bosser avec des enfants de toujours faire face d se montrer encourageant disponible d'être vigilant à chaque instant . J 'ai choisi mon métier et je le fait avec mon cœur mon âme . Je donne de ma personne et mes collÚgues aussi . Et concernant les arrêts maladie sur une équipe de 14 nous devons totaliser un semaine à nous tous d'arrêt maladie parce qu'en effet comme tout à chacun je peux attraper la grippe surtout quand momo qui a la grippe à éternué 12 fois sur moi dans la journée . Alors si ce métier est si facile s'il y a tant d'avantages sautez sur l'occasion le ministÚre recrute !!! Oncle Vincent need you!!!

Patrice  a écrit le 23/01/2013 à 18:23 :

En effet, on ne tient pas compte des années d'études. Même on a des tas de master sur le carreau... faudrait arrêter de raconter n'importe quoi! Le mérite républicain, c'est une gigantesque farce! Pas étonnant que le travail ne soit pas fait!

Ras le bol!  a écrit le 23/01/2013 à 18:21 :

Je crois que le pire dans le métier d'enseignant c'est que tout le monde à un avis car tout le monde a connu des enseignants par sa propre expérience, du coup tout le monde nous sort une vision biaisée par sa propre vie...C'est sur que si qqun vous dit qu'il technicien d'inspection visuel vous aurez bien moins à dire!
Et vous vous offusquez des heures des enseignants mais pourquoi ne pas s'offusquer d'un animateur qui bosse 1h par jour, d'un joueur de foot qui bosse 1h30 chaque week end, d'u nacteur de théatre qui bosse 1h30 par jour???

Parce que le mythe du prof qui ne bosse pas chez lui il faut arrêter! quand on passe 26h pour le primaire ou 18 pour le secondaire à la maison on atteint vite les 15-30h de boulot par semaine, corrigé un bac blanc en philo ou histoire de 35 élèves (sachant qu'il faut autour de 30mn par copies!) De nombreuses études montre qu'un enseignant de CM2 bosse 50h par semaine plus une vingtaine d'heures lors de ses "vacances"...Alors oui certains ne font rien mais comme dans toutes les professions...Mais une chose est sure les enseignants français ne sont vraiment pas reconnus à leur juste valeur alors que malgré ce que la plupart des ignorants pensent, l'enseignement c'est le meilleur moyen pour la France de se créer une économie solide. En effet c'est en formant des jeunes très qualifiés que l'on pourra concurrencer les pays émergents...Mais bon c'est trop demandé de comprendre l'intérêt de son pays quand on est enfermé dans un tel carcan de préjugé!

Florent  a écrit le 23/01/2013 à 18:19 :

Et si on parlait des vrais faux programmes?

salarié moi  a écrit le 23/01/2013 à 17:43 :

les professeurs oublie qu'aux nombres d'heures ils sont bien mieux payé que toutes les autres salariés du privet et aussi des fonctionnaires moyen. Ils oublient aussi les vacances.

nadine  a répondu le 23/01/2013 à 18:11:

oublieNT - qu'au nombre d'heures - payéS- privé - moyenS. et vous votre grammaire, conjugaison etc... vous deviez souvent être en vacances aussi....

A  a répondu le 23/01/2013 à 18:16:

Et vous oubliez vos cours de conjugaison...

Nous avons autant besoin  a écrit le 23/01/2013 à 17:42 :

de policiers que d'enseignants. Cet article est une provocation à l'encontre des métiers en général, on ne peux pas comparer deux métiers si ce n'est que pour soulever des commentaires aussi haineux.

Ah  a répondu le 24/01/2013 à 0:03:

Vous parlez de la police dans les bureaux ou ceux du terrain?

Ben  a écrit le 23/01/2013 à 17:10 :

Peut-on savoir durant quels jours dans quelle plages horaires les policiers font-ils généralement leurs heures supplémentaires ? Les professeurs des écoles seraient-ils preneurs de ces conditions ?

Alors évidemment, la méthode consistant à exiger une réduction du temps de travail pour ensuite exiger des heures supplémentaires lourdement rémunérées est très efficace.

Une dernière chose : à combien se montent les divers déficits publics pour 2012 ?

T'es flic t'as fait un choix  a répondu le 23/01/2013 à 17:43:

T'es prof t'as fait un choix, l'enseignement et la police ne sont pas dé déficits publics, c'est l?armature de notre société.

Gael  a répondu le 23/01/2013 à 18:15:

Comptez les policiers sur le terrain et ceux dans les bureaux.

Xav  a écrit le 23/01/2013 à 17:01 :

Rappelons au passage la malhonnêteté du système: nous avons des attributions de diplômes arbitraires, comme des thèses sur des critères régionaux et non pas de travail. Nous avons des gens qui ont passé des concours et qui n'ont pas eu de place, on se demande bien pourquoi. On compte nombre de diplômés avec des bac+5 qui n'ont pas eu droit à un concours. Enfin les profs ont le culot d'imposer la précarité aux autres alors qu'ils se payent la sécurité d'emploi. C'est aussi le népotisme. Enfin on emploie les gens n'importe comment.

Hé couillon  a écrit le 23/01/2013 à 16:37 :

Voilà un journaliste déformé, il devrait savoir dans son BABA que les agents de police n'ont pas le droit de greve et que les professeurs ne devaient pas etre remunerés lorsqu'ils sont en grebve

Ils ne sont pas réméunérés  a répondu le 23/01/2013 à 17:34:

les policiers ont l'interdiction de grêve car c'est un service trop sensible.

En cas de grêve les enseignants  a répondu le 23/01/2013 à 17:44:

ne sont pas rémunérés.

euryphee  a répondu le 23/01/2013 à 17:53:

La meilleure du jour : si nous étions rémunérés pour faire grève nous ferions TOUS grève dès qu'il y en a une!!!! Il faut arrêter de dire n'importe quoi!!! Je suis CPE, c'est à dire logée à la même enseigne que mes collègues professeurs des écoles : pas d'heures sup etc. Pour louer mon logement c'est mon frère, gardien de la paix qui s'est porté caution, car, à l'échelon 3, il gagne 300? de plus que quoi chaque moi alors que moi je suis à l'échelon 8. Il travaille de nuit, 3 nuits environ par semaine, le reste du temps il est en RTT alors STOP!!! Nous ne sommes pas payés à notre juste valeur, et que ceux qui critiquent aient le courage d'aller passer un concours de recrutement cat.A, on verra ensuite.

Paul  a écrit le 23/01/2013 à 16:22 :

Salaires qui sont sur le déficit... 90 milliards à mettre en face des 120 des salaires du public. Toujours notre problème de croissance... Ils y en a des profs en emploi de 4 mois pour 1200 euros. Mais il vrai que les allemands touchent le double, seulement eux n'ont pas de déficit. donc notre système est bien mauvais!

Zac  a répondu le 23/01/2013 à 17:21:

Si gouverner c'est prévoir, ils ont raison de ne plus faire le travail, puisqu'on va dans le mur...

news  a répondu le 23/01/2013 à 18:20:

Ah l'Allemagne n'a pas de deficit? D'où viennent ces 80.6% de dettes publiques?

Sisi  a répondu le 24/01/2013 à 0:07:

1% en 2011 et 0,5 en 2012... nous on est dans le mur...

salaire  a écrit le 23/01/2013 à 16:22 :

Dommage pour eux pour les salaires!!!mais les instits peuvent toujours demander à etre affectés comme gardien de la paix !!on recrute!!!oui c est vrai ,ils vont perdre leurs longues vacances!!!et puis ils pourront travailler à noel ,au jour de l an,les dimanches ,la nuit etc!!!le bonheur !!quoi!!!

Danièle  a répondu le 23/01/2013 à 17:57:

Les vacances, super quand on n'a pas d'argent à dépenser!!! et travailler les jours fériés ou la nuit, ce n'est pas un problème quand la rémunération suit!!! C'est toujours une question de choix, celui qui veut travailler la nuit le demande (j'en sais quelque chose, je suis gardien de la paix - motocycliste PN) et j'ai expressément demandé le travail de nuit pour gagner plus. je suis donc aussi souvent en congé....

therese  a écrit le 23/01/2013 à 15:53 :

tout cela n est que pure jalousie de la part des profs et des instits
quel exemple pour nos chers tetes blondes

Dolores  a répondu le 23/01/2013 à 17:59:

Chères têtes blondes, êtres égoïstes et sans éducation, à l'image de leur géniteurs pour la plupart, n'hésitant pas à frapper, cracher et insulter ceux qui doivent les instruire, ha non les éduquer.... Car il est vrai que l'éducation se fait à l'école maintenant. Allez vous en occuper, on verra ensuite!

nanard  a écrit le 23/01/2013 à 15:30 :

quand j'étais à l'école, l'institutrice gérait 3 classes en même temps, plus de 40, personne qui bronche et d'excellents résultats
désolé, mais les résultats dégringolent et avec moins d'effectifs, la faute à qui ?

AH Avant..;  a répondu le 23/01/2013 à 16:14:

Il est vrai qu'avant les instituteurs géraient plusieurs classes en même temps et les résultats étaient positifs mais malheureusement l'éducation a bien changé.. ce n'est pas aux enseignants de faire l'éducation des enfants. Ils sont là pour apprendre mais il est dur de se faire respecter quand les parents interviennent pour la moindre punition.. De plus, si les résultats dégringolent c'est aussi qu'il y a beaucoup d'enfants étrangers qui doivent tout apprendre et l'on sait que notre langue n'est pas facile... Donc la moyenne baisse...

AH Avant +10  a répondu le 23/01/2013 à 16:29:

Les parents font de leurs enfants des enfants roi et exigent l'autorité de l'école puis tapent sur les enseignants quand ils sanctionnent. Il faut redonner ses lettres de noblesses au métier d'enseignant. Mais le problème est que le savoir agresse aussi pas mal de parents.

Tirelire  a répondu le 23/01/2013 à 18:08:

@ nanard Encore un vieux retraité qui n'a pas compris que la France à changé.

champelogne  a répondu le 23/01/2013 à 23:55:

Nanard, passe moi une bonne règle en fer et tu vas voir si les gamins bronchent !!

nanard  a répondu le 24/01/2013 à 12:36:

vous avez raison, il faut tout laisser faire, distribution de H à la récré, boxon dans la classe, résultats catstrophiques, et donc chomage.... que les 68tards qui se cachent derrière "l'évolution de la société" assument leur choix de lacheté et laxisme, et ne viennent pas nous faire payer les pots cassés par nos impôts !!!! trop facile de toujours faire payer les autres de ses insuffisances !

guich80  a écrit le 23/01/2013 à 15:26 :

COMBIEN de vacances ont ils par an ?
Quel sont les risques vitales de leur métier?

Oulala  a répondu le 23/01/2013 à 15:38:

effectivement ils n'ont pas pris de risques vitAUX en vous enseignant l'orthographe.

patou  a répondu le 23/01/2013 à 16:32:

GUICH80 est comme moi!!un grand nombre de jours de greve et donc pas d ecole ont fait que moi aussi j ai des difficultés avec l orthographe!!!le principal finalement c est que chacun puisse s exprimer!!!avec ou sans faute!!!

En effet  a répondu le 23/01/2013 à 16:44:

dans la police vous pourrez réussir.

patou  a répondu le 23/01/2013 à 17:05:

@en effet,et pourquoi pas ? c est pas honteux d etre policier!!

@patou  a répondu le 23/01/2013 à 18:24:

ça le devient quand les dits policiers ne défendent plus la population mais seulement leurs patrons: les cochons des différents parlements, ça le devient lorsque les policiers suivent les ordres à la lettre sans discernement, ça le devient lorsque les policiers flirtent avec les crapules,...

luciole  a répondu le 24/01/2013 à 12:02:

@ patou : non ce n'est pas honteux d'être policier, seulement que dans certains cas et certains endroit on se demande " MAIS QUE LA POLICE "

Meslier2000  a écrit le 23/01/2013 à 15:25 :

Les profs des écoles souffrent d'un complexe, celui de ne pas avoir réussi au CAPES ni à l'agreg, concours bien plus exigeants et sélectifs que le concours des profs des écoles. A force de se plaindre, ils ont obtenu la plus forte revalorisation de la fonction publique en passant en catégorie A tout en obtenant une réduction de 3 heures par semaine.

Mathieu  a répondu le 23/01/2013 à 19:53:

L'agrégation est effectivement un concours plus sélectif - et surtout plus exigeant en terme de contenus académiques - que le CRPE (concours de profs des écoles).
En revanche, s'agissant du CAPES, c'est beaucoup plus discutable : la sélectivité des concours est variable selon les disciplines (CAPES), selon les académies (CRPE) et il serait faux par exemple de prétendre que le CAPES de maths est moins accessible que le CRPE en Auvergne où moins de 13% des candidats sont reçus ...
En outre, vous parlez de revalorisation mais on voit bien que vous méconnaissez totalement le sujet ; pour deux raisons au moins :
1) les instituteurs sont recrutés à un niveau master donc ils appartiennent de facto à la catégorie A de la fonction publique
2) il n'y a pas eu de réduction du temps de travail des enseignants mais un réaménagement de l'organisation de leur service : les trois heures dont vous parlez sont d'ailleurs consacrées à des aides personnalisées à destination des élèves et à des réunions institutionnelles.
En somme, votre commentaire n'est que mépris et désinformation ...

Meslier2000  a répondu le 23/01/2013 à 20:37:

La vérité vous fait perdre votre sang froid. Simplement, je constate quels sont les étudiants qui passent le CRPE! Vous oubliez cher monsieur que les instituteurs assuraient 30 heures de cours avant 1969, sans compter les heures d'étude. Je vous renvoie aux études et aux analyses du grand historien de l'éducation, Antoine Prost. Il dépore une perte de 20% de l'horaire en primaire depuis la fin des années 1960, avec les résultats que l'on sait!

champelogne  a répondu le 24/01/2013 à 0:01:

En 1969,si vous aviez tenu de tels propos à votre instituteur, vous vous seriez pris un bon coup de pied où je pense !! Vous avez dû contribuer au manque de respect qu'on les parents et les enfants, aujourd'hui, pour les professeurs

Meslier  a répondu le 24/01/2013 à 20:32:

En quoi y-a-t-il un manque de respect? Quelle confusion qui en dit long!

bernard  a écrit le 23/01/2013 à 15:19 :

vous ne faites pas les nuits, vous ne travaillez pas les jours feriés ,fetes de noel et jour de l'an, vous avez plus de congés payer.Ils ont plus de riques pour exercer leur métier.alors les policiers mérite leurs salaires.

@bernard  a répondu le 23/01/2013 à 15:44:

1000 dislike, comment vous savez ecrire, lire?? si il y a pas de bons profs comme nous, tu peux bien reussir?? et tes enfants aussi?? Avec tous ca, ils méritent le très bon salaire!

descartes  a écrit le 23/01/2013 à 15:16 :

Si vous voulez être peinard, pas fatiguer dur, bien boire, bien manger et avoir de bons revenus, lancez vous dans la politique!.

Faut pas pousser quand même  a écrit le 23/01/2013 à 15:11 :

Après les horaires exorbitants du personnel enseignant de l'éducation national, j'ai lu ci et là, le problème de sureffectif des classes!, alors expliquez moi comment on peut appeler un sureffectif dans les classes avec 1067000 enseignants pour 12500000 élèves?.
Si je ne m'abuse, grosso modo, ça doit faire un enseignant pour à peine 12 élèves!.
De mon temps, le maître d'école, ( car à l'époque ils maitrisaient), avaient des classes de 30, voir 35 élèves, et il y avait des résultats!.

pfff  a répondu le 23/01/2013 à 18:13:

Vous sortez des chiffres sans y réflechir, sur 1067000 on compte les enseignants en arrêt (grossesse), les remplaçants, ceux à l'étranger, ceux en disponibilités....
Dans la réalité il y a entre 22-25 élèves en zep 26-30 en primaire normal et autour de 35 en collèges et lycées...
Et votre maitre d'école on n'attendait même pas un quart de ce qu'on attend aujourd'hui des instit d'aujourd'hui, les programmes sont plus complexes et les moyens disciplinaires ne sont pas les mêmes...

vous voulez nous faire rire je suppose  a répondu le 23/01/2013 à 18:37:

Lorsque l'on voit les résultats obtenus sur le niveau scolaire catastrophique des élèves d'aujourd'hui, vous aurez beaucoup de difficultés à nous persuader de la complexité de l'enseignement actuel!.

john galt  a écrit le 23/01/2013 à 15:06 :

et pourquoi ne pas remplacer les profs par des cours vidéo sur internet?l'état ferait des économies et les élèves ne seraient plus hotages des profs absents ou en congés

François  a répondu le 23/01/2013 à 15:44:

Oui des vidéos de John Galt en cours d'économie : Laurent Gerra pourrait prendre sa retraite !

ok doky  a répondu le 23/01/2013 à 18:00:

c'est une supère bonne idée John, des cours pédagogiques faits par les meilleurs profs, pour toutes les écoloes francaises, qu'un élève peut visionner plusieurs fois, sur un support informatique, jusqu'a comprendre ses cours, et les profs seraientt soulagés et se concentreront justes sur les élèves qui ont des difficultés à comprendre ou à repndre aux autres questions.
Mais bon, tu te bas contres des fantômes John, ca va être fait, mais dans les écoles du futur, et une fois que le socialisme aura fait ses dérnieres catastrophe, car il y a des gens qui doivent vivre l'experience pour en etre convaincus.
Sorry for the accent, I guess I was clear

solene  a écrit le 23/01/2013 à 14:59 :

l'éducation nationale est en pleine dérive, baisse alarmante des résultats et des niveaux. Il faut moderniser cette armée russe, mais il faut aussi les aider et non obliger des élèves à faire une scolarité obligatoire alors qu'ils s'ennuient comme des rats crevés. Il y a 500 000 emplois non pourvus, on manque de manuels, et on veut obliger les racailles à apprendre molière !Il Il faut remettre en place la formation professionnelle, les apprentis, comme en allemagne, et beaucoup seront bien plus heureux d'avoir un travail. et les prfs auront des éléves intéressés. reste à convaincre peillon, la machine à recruter et augmenter la dette et fermer les yeux sur le reste :! pas gagné avec des tels politiciens idéologqiues

marion  a écrit le 23/01/2013 à 14:53 :

si on applique les méthodes de la finlande, ON PASSE DE LA 22eme PLACE en acquisition scolaire A LA 3eme EN DEPENSANT 30% DE MOINS PAR ELEVE. (cf étude ocde). Ce n'est donc pas un problème d'effectifs (bien trop) mais d'organisation, de méthodes, de performance...20 000 enseigants n'ont jamais enseigné, planqués dans des rectorats où ils ne savant même pas qui est en service ou non, donc payés pendant qu'ils font grève....trés gros travail sur la capacité de remise en cause, de démarche de progrès, d'écoute.....ceci étant, il y a d'excellents profs qui se dépensent sans compter, mais il y a aussi des nuls, des catastrophes pour les élèves qui peuvent leur gâcher la scolarité, et qui sont immuables, payés pareil que les autres..il faut des salaires variables en fonction des résultats, comme dans la vraie vie...et il faut former les profs à la tenue de la classe, la capacité à gérer des situations critiques... car il y a aussi des racailles qui polluent les classes. Il faut être ferme, et non baisser les yeux, vous n'avez pas de H dans la classe : non non a rien vu, on n'est pas là pour collaborer...ah bon ? alors nous non plus par nos impôts !

yan  a répondu le 23/01/2013 à 15:52:

tout à fait d'accord, besoin de professionnaliser ce domaine comme tout domaine public qui se regarde le nombril avec une paye indépendant de tout résultat même pas mesuré, parlons pas d'objectif !

pouletbibi  a écrit le 23/01/2013 à 14:43 :

Bonjour,

Je me permets de réagir à votre article publié le 22 janvier à l'adresse suivante :http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20130122trib000744089/en-greve-les-professeurs-des-ecoles-sont-moins-payes-que-des-agents-de-police.html

Deux types de remarques méritent d'être formulées, sur la forme et sur le fond.


Sur la forme, vous affirmez que, selon les syndicats et le dernier rapport annuel sur l'état de la fonction publique , "les professeurs des écoles sont très mal rémunérés. En moyenne, leur rémunération est moins élevée que celle des agents de police de niveau gardien de la paix ou brigadiers, théoriquement de rang bien inférieur dans la hiérarchie de la fonction publique".

Ce rapport, que j'ai parcouru rapidement, n'emploie pas, il me semble, ces termes dévalorisants à l'endroit des gardiens de la paix par rapport aux professeurs des écoles, de "rang bien inférieur dans la hiérarchie de la fonction publique".

Un tableau est certes annexé à ce rapport, il s'agit du "Tableau ?6.4-2 : Salaires nets annuels moyens en euros par catégorie socioprofessionnelle (*) des agents titulaires des ministères civils et militaires employés à temps complet en métropole en 2010".

Il s'agit d' un document de l'INSEE et ne possède qu'une valeur statistique, même officielle. Les catégories socio-professionnelles qu'il définit sont un choix de leurs auteurs, et n'ont pas de valeur juridique en tant que telles. Elles présentent des incohérences que vous n'avez malheureusement pas relevées.

Par exemple, le tableau classe les simples gendarmes ("Sergents et sous-officiers équivalent de l'armée et de la gendarmerie") en "employés et ouvriers de catégorie C" alors que les adjudants, adjudants chefs et Majors de gendarmerie sont classés en "profession intermédiaires de catégorie B", au même titre que les instituteurs.

Les gardiens de la paix, brigadiers, brigadiers chef et Major de Police sont quant à eux classés en "employés et ouvriers de catégorie B".

Comment expliquez vous, dès lors, que les gardiens de la paix, par leur grille indiciaire soient alignés sur les "simples" gendarmes? Ne sont ils pas alors de la même catégorie socio-professionnelle? Les "simples" gendarmes ne peuvent ils être perçus comme des "employés et ouvriers de catégorie B" alors même qu'une passerelle est instaurée entre les deux grades depuis quelques temps déjà?

De même, les brigadiers de police, les brigadiers chef de police et les Major de police ("gradés" du corps d'encadrement et d'application) sont, à peu de chose près (primes familiales par exemple), alignés sur les adjudants, adjudants chef et Major de gendarmerie ("sous officiers de rang supérieur, selon le tableau précité)... Les gradés de police ne peuvent ils alors être considérés de facto comme des "professions intermédiaires de catégorie B"?

Avez vous noté ces incohérences et vérifié ces alignements, avant d'affirmer directement ou indirectement que les gardiens de la paix et brigadiers sont "théoriquement de rang bien inférieur dans la hiérarchie de la fonction publique" par rapport aux instituteurs?

Peut être l'utilisation de l'adverbe "théoriquement" vous absout, à vos yeux, de ces démarches préalables pourtant essentielles dans tout travail sérieux de journaliste.

En conséquence, vos propos me paraissent peu objectifs et me semble t'il, méprisants envers les policiers qui ne mériteraient pas, selon vous, leur salaire.

Sur le fond, le métier de gardien de la paix est particulier.

Les horaires sont atypiques (nuit, jours fériés, dimanches). La zone de travail est principalement la voie publique, avec ses imprévus, ses dangers... C'est sur la voie publique que nous risquons la blessure par arme blanche ou à feu, que nous risquons d'être piqués par une seringue contaminée, que nous risquons d'être pris à partie par des individus agissant en nombre et souvent armés. C'est sur la voie publique que nous constatons tous les jours la misère sociale et la détresse humaine...Que nous sommes presque quotidiennement insultés, outragés. Mais c'est dans notre vie provée que nous subissons les séparations, divorces et parfois, suicides.

Nos congés et repos sont équivalents en nombre à ceux des professeurs du primaire ou du secondaire (en comptant les repos hebdomadaires dits "de cycle", autrement dit nos "week ends").

Nos salaires sont certes, en valeur absolue, supérieurs à ceux des jeunes instituteurs qui débutent mais grâce à nos primes qui incluent celles compensant l'interdiction de faire grève, et celle qui a pour objectif de nous "fidéliser en zone difficile" (1800 euros par an au bout de 9 ans).

Nos heures supplémentaires ne nous sont pas payées, contrairement à ce que vous semblez sous-entendre. Tout au plus pouvons nous ouvrir un compte épargne temps.

Enfin, vous mentionnez une moyenne de salaire net mensuel, pour les gardiens de la paix et brigadiers, de 2328 euros par mois. Avez vous examiné la grille de nos salaires ? (consultable sur les sites syndicaux). Pour qu'un gardien de la paix, affecté à Paris, atteigne ce niveau de rémunération, il faut qu'il soit au 10 eme échelon (soit plus de 20 ans de service). En province, un gardien de la Paix à l'échelon sommital gagne actuellement 2335 euros nets mensuels.

Je doute que vous ayez vérifié tout cela avant d'écrire et de faire paraître votre article. A moins que dans ce chiffre de 2328, vous incluez l'ensemble des agents du corps d'encadrement et d'application, parisiens et provinciaux, de gardien de la paix à Major de Police.

Dans ce cas, au mieux, vous ne précisez pas l'origine de ce chiffre, au pire, vous prenez pour argent comptant la nomenclature de l'Insee sans remarquer les incohérences ci-dessus évoquées.

Vous avez le droit de dire que ce métier, on l'a choisi. c'est vrai, mais c'est aussi vrai pour les professeurs des écoles.

Cordialement,

sophie  a répondu le 23/01/2013 à 15:01:

si on calcule en salaire horaire, vous êtes trés bien payés, si on évalue par rapport aux résultats (comme partout ailleurs dans la vraie vie ), vous nous devez de l'argent !!!!

le savoir faire !  a répondu le 23/01/2013 à 17:40:

Quantifier le savoir au résultat ? ah oui comme les policiers qui mettre un quotas de PV, ça c'est facile en effet à quantifier. Vos enfants ne sont pas a brader ce ne sont pas des marchandises. Depuis quand l'école doit être rentable ? elle doit hisser les gens et pas ramener les personnes à ce genre d'analyse. L'éducation c'est la réussite d'une nation, de son système, mais pas d'un enseignant. Le résultat se voit pas ses progrès intellectuelles, sociales, entrepreneuriales, économique ! Pourquoi faut t'il tout marchandiser ? C'est un concept tellement répandu que vous n'arriver plus à raisonner autrement.

debout!  a répondu le 23/01/2013 à 18:35:

Ce que je voit c'est qu'à 14h43 vous êtes devant votre ordi à consulter les articles de la tribune alors au boulot!! Allez faire une tour à Château Rouge ou à Barbès il y a du trafic de drogue sous vos yeux au cas vous ne seriez pas au courant!

Benoit  a répondu le 25/01/2013 à 11:23:

@pouletbibi : la grille indiciaire des sous officiers de gendarmerie passe en catégorie B d ici à 2015, mais comme d habitude, ce sont les gradés qui vont se gaver car leur indice prend plus de points!! En tout cas merci de confirmer ce que j ai dis plus haut à savoir que l article de base est démago car il faut de nombreuses années en effet à un policier pour gagner ce qui est déclaré!
@sophie ton commentaire est dépourvu d arguments et de bon sens! Tu dois être prof non? Tu veux qu on soit payé aux résultats, pas de soucis, on va se mettre sur le bord de la route et verbaliser à tout va, nos chefs seront contents, donc nous aussi, et hop, on aura de bons résultats! Et sache que je m acharnerai sur les véhicule se dirigeant ou sortant d un collège ou d un lycée, c est ça que tu voudrais?!!! Non et moi non, plus, je ne fais pas ce métier pour faire chier les honnêtes gens! Mais pourquoi vouloir tout quantifier? Comment veux tu quantifier la prévention qui est un principe de base devant se compléter avec la recherche d auteurs de délits ou de crimes déjà commis! Parallèlement à ça, il n y a pas assez de policiers et gendarmes sur le terrain et trop dans les bureaux, et ce a cause des tâches administratives trop lourdes!
Donc ne vient pas dire qu on doit,de l argent, car les gens qui pensent comme toi sont les premiers à se rendre au commissariat l été après s être fait piquer un téléphone portable sur la plage parce qu il est resté bien en évidence! Dans ce cas, tu es bien contente de trouver des policiers et gendarmes payes par les impôts que tu paies si,c est le cas! Donc le pognon on le garde!

cifra42  a écrit le 23/01/2013 à 14:22 :

les policiers n'ont pas d'horaires mais la montre.Les profs ont la montre mais pas d'horaires.
Les profs sont protegés par les policiers mais pas le contraire.Vacances d'hiver,d'eté,la tous
sainte,paques,etc.etc.Les policiers sont toujours au travail mais pas les profs.
Les résultas sont la devant tous.

Calcul  a répondu le 23/01/2013 à 14:51:

Comment sont comptabilisés les heures de récupération dans la police : 20 minutes supplémentaires après une mission ayant débordée sur l'horaire légal = 30 minutes de récup "convention de la police" = 50 minutes d'heures supplémentaires. Le fonctionnaire de police chargé de la saisie sur le tableau des heures de récupération pour simplifier, arrondi à 10 minutes de plus ce qui fait au total 60 minutes de récupération. Je m?abstiens d'aborder les heures supps de la fonction hospitalières publiques qui est aussi un vrai scandale d'état.

MARC  a répondu le 23/01/2013 à 14:52:

les enseignants se comportent de très mauvaises manières aux yeux de la majorité des citoyens nous ne somment pas surpris des resultats de nos enfants .......

Mettez les donc  a répondu le 23/01/2013 à 15:37:

dans le privé vos enfants puisque les enseignants sont des incapables, à vous écouter...

Marc  a écrit le 23/01/2013 à 13:32 :

Il est urgent de réformer les services publiques suffit de voir l'éducation nationale avec des résultats désastreux lors des classements avec d'autres pays. Privatisons l'éducation, responsabilisons les enseignants et les proviseurs par des objectifs et évaluations. Licenciement obligatoire pour les incompétents, paresseux et les abonnés à l'absentéisme. Pour l'intérêt de nos enfants, la pédagogies doit passé avant tout. Comme il est dit plus bas dans un commentaire l'état doit revenir à des fonctions régaliennes. Notre pays s'enfonce à cause d'une minorité de 5,2 millions de fonctionnaires qui ne veulent pas participer à la modernisation de notre pays. INADMISSIBLE !

Grincheux  a répondu le 23/01/2013 à 13:59:

@ Marc: Il est urgent que vous retourniez au cours préparatoire !

Mais juste une remarque  a répondu le 23/01/2013 à 14:20:

le problème n'est pas l'enseignant mais juste le fait que les classes sont en sureffectif. Dans ce cas comment allez vous les prendre en charges nos chers bambins.

le fonctionnaire  a répondu le 23/01/2013 à 14:22:

ben oui, et les droits d'inscription à l'université, ce sera 15 000 ? au lieu de 130?.

yves  a répondu le 23/01/2013 à 14:42:

l'école n'est pas gratuite, elle est payée par nos impôts !!!!!!!!!!!

Marc  a répondu le 23/01/2013 à 15:01:

Aucun concours ou contrôle de niveau à l'entrée à l'université dans une filière. Un étudiant qui abandonne au bout de 2 ans pour incapacité ou simplement que la formation ne lui convient pas revient au contribuable entre 30000 et 80000 euros un sacré gaspillage. Ne soyons pas surpris que la France soit surendetté. Comme cité ci-dessous la méthode suédoise peut-être une piste. L'école ne doit pas être entièrement gratuite pour responsabiliser. Adoptons le "générique" dans l'éducation nationale.

marc  a répondu le 23/01/2013 à 15:13:

@ yves : exact, et donc très cher pour payer cette grande armée qui diffuse le socialisme, pas étonnant que la france soit nulle en économie

alex  a écrit le 23/01/2013 à 13:23 :

bonjour, moi je suis payé 21 euros brut de l'heure et je pense être sous payé. Je ne vois pas ou est le problème. Les profs ont aussi plus de vacances que les gardiens de la pais et courent moins de risques.

RUBIS  a répondu le 23/01/2013 à 13:38:

Vous avez mon approbation

@alex  a répondu le 23/01/2013 à 13:49:

A mon avis tu n'es pas prof, cf la faute: "de la pais"

anonymous  a répondu le 23/01/2013 à 14:00:

prenez en compte le nombre d'heures passées à corriger des copies et à préparer les cours du lendemain et vous changerez peut être d'avis. Autrement dit, les heures sup ne sont pas payées!
Quant aux vacances.....ne croyez pas qu'ils ne travaillent pas!
J'ai une prof des écoles à la maison et je sais de quoi je parle.

Job  a répondu le 23/01/2013 à 14:14:

si vous ne le saviez pas les instits ne sont pas payés pendant les vacances.Ils sont payés 9 mois répartis sur 12 mois.

Cricket  a répondu le 23/01/2013 à 14:57:

@Job Exact ! Et cela concerne tous les enseignants, pas seulement les profs des écoles (notons au passage que leur grille des traitements est celle des professeurs certifiés, donc l'article concerne tous les enseignants) : le calcul des traitements des enseignants sur 9 mois (ou dix mois, je ne me souviens plus exactement) a été décidé lors de la refonte des grilles de salaires de la Fonction Publique après la seconde guerre mondiale. On peut en conséquence affirmer que les grandes vacances des enseignants ne sont pas rémunérées.

Meslier  a répondu le 23/01/2013 à 15:45:

Les profs des écoles ont eu la plus forte revalo de la fonction publique en passant en catégorie A, alors que les certifiés et agrégés qui passent des concours nationaux exigeants et sélectifs ont eu la portion congrue. Ces gens -là veulent le beurre et l'argent du beurre!

Cricket  a répondu le 23/01/2013 à 16:26:

@ Meslier Certes ils ont obtenu la grille de salaires des certifiés (indice terminal 658 au lieu de 508 soit + 30% sur cet indice) MAIS ils ont perdu l'indemnité de logement ET l'âge de la retraite est passé à 60 ans au lieu de 55. Drôle de revalorisation ! De plus cette "revalorisation" prenait en fait en compte le niveau des néo instits (bac+3 minimum). Compte tenu de la perte du droit au logement et de l'âge de la retraite passant à 60 ans cette revalo ne présentait guère d'intérêts pour les instits plus âgés voire proches de la retraite.
Je reconnais toutefois que la revalorisation des certifiés par Lang/Rocard dans les années 90 a été peu glorieuse (création de la Hors classe qui a permis à environ 50 % des certifiés de s'approcher de la grille des agrégés mais allongement de la durée dans les derniers échelons). Rocard a reconnu sur France inter il y a deux ou trois ans que les salaires des enseignants étaient misérables et qu'ils les avaient revalorisés...

ROBERVAL  a écrit le 23/01/2013 à 13:22 :

Les pauvres "petits" professeurs des écoles, c'est vrai qu'ils sont très malheureux avec leurs 6 mois de vacances, leurs jours fériés, leurs jours excessifs de grève et leurs inséparables congés de maladie!! De plus, combien de bléssés et de morts comptent t'ils dans leur rang chaque année en comparaison avec un agent de la force publique ???

euryphe  a répondu le 23/01/2013 à 18:08:

Avant de dire n'importe quoi, renseignez-vous! et pourquoi pas 9 mois de vacances aussi! Vous n'êtes qu'un jaloux doublé d'un ignare et ça, c'est indéniable.

arakao  a écrit le 23/01/2013 à 13:01 :

Comparaison n'est pas raison. Une idée : comparez le salaire net moyen (tout compris) sur une base "salaire par heure effective de travail". Sans calcul et sans risque on peut affirmer que la plupart des enseignants sont alors les mieux payés de tous les fonctionnaires.
Au travail les profs....!!!

On va le répéter pour les retardataires :)  a répondu le 23/01/2013 à 13:32:

20h00 de cours + 20h00 de préparation de cours + toute la gestion administrative + toutes les réunion parents/élèves, je vous assure un enseignant ne touche pas de prime et est bien moins rémunéré au taux horaire. Enfin pour vous éclairer, un enseignant touche 10 mois de salaire répartis sur 12 mois, au cas ou vous auriez une réflexion à sortir sur les vacances scolaires ;)

araao  a répondu le 23/01/2013 à 14:06:

Soyez sérieux et honnête SVP. Votre "argument"...!!! heures de préparation etc.....ne correspond à aucune réalité pour les écoles et collèges et a pas grand chose pour la plupart des matières au lycée. Il n'est sérieux que pour les jeunes profs qui ont à "investir". Pour être un peu polémique : il est bien connu.....!!!! qu'un "cours" de français ou d'histoire pour des CE, CM, etc....demande une "ENORME" préparation.....Il est bien connu aussi que certains proviseurs doivent se battre pour obtenir 2 notes de certains profs pour être à même de "faire une moyenne".....il est bien connu que les QCM demande un ENORME travail de correction......il est bien connu que les parents d'élève ont toutes les facilités (hors LA réunion du trimestre voire de l'année) pour faire passer du temps "non payé" aux Profs.....il est bien connu que dans l'année (10/12 mois ou autre pour un argument éculé,qui n'a aucun sens....sauf dans "le monde enseignant") un prof travaille à moins que mi-temps après prise en compte des vacances scolaires que TOUS s'accordent à trouver trop longues (vacances+WE+fériés).......etc......etc..... La seule vrai solution : Profs plus respectés et considérés-payés comme dans d'autres pays du monde d'ACCORD mais Profs qui TRAVAILLENT PLUS et MIEUX.......voir là encore dans d'autres pays du monde.

coco  a répondu le 23/01/2013 à 14:22:

Désolé, mais on a privilégié la quantité de postes créés à la qualité de rémunération. Vos "faible" rémunération est la conséquence de tous les planqués entretenus par l'éducation nationale. Je vous conseille de faire un tour en Allemagne pour saisir l'ampleur du problème.

Stranger  a écrit le 23/01/2013 à 12:33 :

Ils devraient être payés au résultat...

poutine  a répondu le 23/01/2013 à 13:11:

Arrêtez!, la paupérisation de la France est assez engagée comme ça!.

Esprit trop entrepreuneurial  a répondu le 23/01/2013 à 13:30:

On en quantifie pas le savoir faire, et surtout l'atteinte des résultats. La ou vous vous tromper dès le départ est le fait que chaque enfant évolue différemment et à sa vitesse. Le problème n'est pas les enseignants mais la façon dont l'éducation a mis en place le système d'enseignement. La note par exemple peut mettre une pression de dingue aux enfants. Les enfants ne sont pas des marchandises.

mdr  a répondu le 23/01/2013 à 13:40:

STRANGER ils gagneraient peu :))

@Stranger  a répondu le 23/01/2013 à 14:19:

Je n'aimerai pas voir mes enfants élevé en batterie sous prétexte de productivité :)

marie  a répondu le 23/01/2013 à 15:22:

je donne des cours professionnels et je suis évaluée par les stagiaires. C'est très intéressant, une démarche constructive, un progrès permanent pour coller aux remarques. Il n'y a aucune raison de ne pas le faire au collège ou au lycée, la première vertu serait de développer l'esprit d'écoute et de remise an cause, très absent dans tout le domaine public, et donc l'amorce d'une démarche positive et valorisante. et ça obligerait ceux qui n'en font pas lourd à se bouger un peu, qui peut être contre ?

Champelogne  a répondu le 24/01/2013 à 0:14:

Pas moi !! Sur TF1 ce soir, ils ont parlé de la rémunération qui correspondait aux USA : 100 000 euros par an ! Je suis preneur car je suis persuadé que 90 % des PE font bien leur boulot ! Les autres nous font seulement de la mauvaise pub !!

vercaud  a écrit le 23/01/2013 à 12:02 :

Les profs réclament à longueur de temps que ça change mais ils sont en grève à chaque fois qu'on essaie de mettre en place une réforme .d'où qu'elle vienne ...............
IL n'y a pas plus conservateur et nul en communication en France !

tatoufo  a répondu le 23/01/2013 à 13:25:

touches pas à mes avantages !!! c'est le maître mot des fonctionnaires je te montre ma feuille de "traitement" (et ils sont bien traités) ou mon titre de pension à 55 ans (75% des 6 derniers mois/6) inscrit à la dette de l'Etat et donc budgétés. Et "on" compare avec le privé maintenant avec les traitements des policiers mais il est une catégorie (réservée aux manoeuvres) qui mérite parcequ?ils nettoient la Mxxxx des autres ce sont les éboueurs..mais ils n'ont pas été à l'école eux!!!!!!

Queenie  a écrit le 23/01/2013 à 11:46 :

quelle idée stupide de vouloir se comparer à des policiers : les horaires ne sont pas les mêmes, et les risques non plus ( même, si hélas, il y a quelques exceptions envers les instits). Qu'ils soient payés 10 mois alors qu'ils ne travaillent que 8 mois, (congès en cours d'année + 2 mois d'été = 16 semaines) je ne suis pas sûre qu'ils soient perdants. Allez demander à une caissière de supermaché avec bac + 3 payée au smic si ses clients sont plus sympas que les élèves (et sans aucun droit de répondre ni de punir), et entre ses heures d'embauche elle doit souvent rester sur place car pas de temps de faire l'aller-retour à son domicile.Mère de deux enfants, je n'ai dû rencontrer qu'une fois un instit qui était là par vocation...

futurible  a écrit le 23/01/2013 à 11:42 :

Un professeur des écoles a la responsabilité d'amener des générations d'èlèves (calcul simple: une classe de 25 à 30 élèves pendant 40 ans) à la maitrise des concepts de base pour le futur (français, calcul...) sans lesquelles l'échec dans la vie active est assuré. Il a une formation Bac + 5. Mais dans un contexte difficile, avec une administration rigide, des programmes qui changent au gré des humeurs des ministres ou de leurs collaborateurs plus que des besoins réels des élèves, il est payé tout juste comme un bac +2. avec des avantages supplémentaires dans le public par rapport au privé (alors que la mission est la même). Il faut vraiment moins d'administration et mieux traiter les professeurs des écoles Un rôle important donc pour la collectivité d'autant qu'on leur demande souvent de compenser les lacunes des parents.

Moins d'administration  a répondu le 23/01/2013 à 12:44:

Pour que les profs soient mieux payés et les enfants mieux accueillis, les enseignants feraient mieux de réclamer la privatisation des écoles, des collèges et des lycées, leur mise en concurrence avec fixation d'objectifs par le ministère, la gestion et les recrutements étant libres, de même que les méthodes pédagogiques, l'organisation de la semaine ou le choix des périodes de congés, puis mesure comparative semestrielle des résultats en fonction des objectifs. Pour les familles qui en ont besoin, l'instauration de chèques scolaires leur permettrait de dépenser cette aide dans l'école de leur choix. Pour améliorer de manière significative l'éducation dans ce pays, il ne manque que la volonté politique de s'intéresser aux clients des écoles au lieu de favoriser les corporatismes, la bureaucratie et s'obstiner dans un dirigisme socialiste d'un siècle révolu.

Boaf  a répondu le 23/01/2013 à 12:56:

ils sont importants pour la collectivité tout autant que les éboueurs sans lesquels on vivrait dans la puanteur, tout autant que les transporteurs qui nous permettent d'avoir accès à tout ce qui nous est vital, tout autant que tout un tas de gens!! Et pourtant qui c'est qui gémit en permanence???? Qui??? si ce n'est toujours les mêmes??????

Très bien indexé le cout du privé  a répondu le 23/01/2013 à 13:35:

avec le cout de la vie, bon courage pour payer. Le privé est très largement subventionné par l'état, sinon il serait inexistant. Par ailleurs il n'y pas de meilleurs résultats dans le privé que dans le public. sauf pour le privé élitiste. L'enseignement doit être accessible à tous. ne faisons pas une société incapable de penser par soi même car faut d'avoir eu accès à la connaissance.

eloise  a répondu le 23/01/2013 à 15:26:

problème pour payer ?, mais on paye déjà : l'école est payée par nos impôts, donc il n'y a aucun problème à privatiser. tout à fait d'accord pour avoir accès à la connaissance, mais avec des profs réellement évalués par des résultats et avec des objectifs, pas une administration nombriliste et incapable de la moindre évolution

dédé  a écrit le 23/01/2013 à 11:33 :

les chiffres:instituteur a la retraite a 55 ans:2000 euros de retraite par mois

Je doute de votre propos  a répondu le 23/01/2013 à 11:53:

Donc dans ce cas il faudrait qu'il soit à plus de 3000? net, ca c'est possible pour un agrégé en fin de carrière, pas un instituteur.

DODO ?  a répondu le 23/01/2013 à 11:59:

dédé : il faut être précis plutôt que d'écrire n'importe quoi.
Les instituteurs sont en voie de disparition : ils ont été intégrés dans le corps des professeurs des écoles et c'est le régime légal d'âge de départ à la retraite qui s'applique pour eux

dédé  a répondu le 23/01/2013 à 12:54:

@dodo:jeparle d'un ami instituteur qui a pris sa retraite il y a 5 ans.a mon avis il continue a toucher sa retraite pour une bonne raison:il est toujours vivant.donc mes amis ,c'est a vous de vous renseigner

gégé  a répondu le 23/01/2013 à 12:57:

voici les chiffres des syndicats:http://www.snuipp.fr/Evolution-des-retraites-des

@ dédé  a répondu le 23/01/2013 à 14:54:

Il faut donc bien se renseigner : un tel cas ne peut plus ce produite : il n'y a plus d'instituteurs mais des professeurs des écoles ! Lisez donc ce que l'on vous dit. On n'est pas au café du commerce ! Votre ami DODO

Cricket  a répondu le 23/01/2013 à 15:15:

Il est impossible qu'un instituteur parti à 55 ans avec une carrière complète (37,5 ans avant 2003, davantage après) touche une retraite de 2.000 ? net. Avec un indice terminal maximum de 508 points il peut tout juste recevoir 1650 ? net (cotisation mutuelle déduite : environ 50 ?/mois).

dédé  a répondu le 23/01/2013 à 17:06:

@mon ami dodo:la retraite de mon ami est bien réelle,et elle sera payée pendant de nombreuses années.je doute qu'il soit le seul,c'est un FAIT.que le statut de professeur des écoles ait changé la donne,n'impacte pas la retraite des anciens instituteurs:elle sera payée
@cricket:allez sur le site du snuipp et vous verrez:la moyenne des retraites brut est de 2000 euros environ.il y a donc des gens qui touchent plus,d'autres moins.le brut ,je ne sais pas a quoi ça correspond pour une retraite

Cricket  a répondu le 25/01/2013 à 22:58:

@dédé Pour avec le montant de la retraite nette il faut enlever 10 % au montant brut (cotisation Mutuelle incluse dans ces 10%).
Je ne parlais pas de la retraite moyenne mais du montant net maximum que pouvait toucher avant 2003 un instit ayant une carrière complète -de plus en plus rare depuis- et ayant atteint l'indice maximal, cas de figure devenu rare aussi !), cela avant la création du corps des profs des écoles (grille des certifiés). Un instit dans cette situation perçoit 1 650 euros net.

Ed  a écrit le 23/01/2013 à 11:21 :

Quel est l interet de comparer les salaires des gardiens de la paix et ceux des professeurs des ecoles ????? Pas le meme metier pas, pas les memes risques, pas les memes horaires, pas les memes congés. Bref Rien en commun.

Queenie  a répondu le 23/01/2013 à 11:49:

désolée, nos réponses a peu près similaires ont dûes se croiser...

belmi  a écrit le 23/01/2013 à 10:57 :

Je suis enseignant. Avant cela, j'ai travaillé 10 ans dans le privé. Mon expérience montre que le salaire d'un enseignant est cohérent dans les zones rurales mais insuffisant dans les zones urbaines (pour info, je suis en zone rurale) les revenus devraient être modifiés selon la zone.
J'entends beaucoup de critique sur le travail des professeurs des écoles (car n'oubliez pas que c'est de ceux là dont on parle dans l'article) mais je dois avouer que j'ai été surpris par l'engagement de nombreux enseignants. Une grande partie d'entre-eux sont très sérieux, malheureusement on ne remarque que les pires.
Je reviens sur le fait qu'on parle des professeurs des écoles. Ce sont eux et pas le profs de collège ou de lycée qui sont visés par l'étude. En effet, les chiffres du ministère montrent que les professeur du secondaire sont beaucoup mieux payés. On pourra noter au passage qu'un prof de collège a moins d'heures de cours(24 contre 18), moins de responsabilités pour le même niveau de recrutement tout cela pour un salaire supérieur. Elle est là l'injustice !!!

Céline  a répondu le 23/01/2013 à 11:48:

"les revenus devraient être modifiés selon la zone"

Bien d'accord avec ça. J'ajoute que les impôts aussi devraient être modulés en fonction de la zone. C'est pas pareil de gagner 3000? à Paris qu'en province.
Je m'étonne que les égalitaristes du PS n'aient pas encore mis ce genre de propos sur la table.

Cassis  a écrit le 23/01/2013 à 10:43 :

Sauf que les enseignants ne prennent pas autant de risques que les policiers, ont toujours les mêmes horaires plutôt agréables et sont payés pour 141 jours de travail. C'est d'ailleurs pour cela, que nombre d'enseignants donnent des cours privés. Bref, pas mal, finalement !

Les policiers  a répondu le 23/01/2013 à 11:42:

Peuvent choisir de travailler la nuit ou pas, et touchent des primes. Les heures de préparations soit 20h00 par semaine + les heures de réunions et de gestion administratives ne sont pas payer avec des primes. Enfin rappelez vous quand vous deviez commencer les cours à 8h00 le matin en pleine hiver. Un enseignant doit arriver bien plutôt pour préparer sa classe.

MATHEO  a écrit le 23/01/2013 à 10:37 :

Ramenons aux nombre d'heures effectués ILS SONT TRES BIEN PAYES

FACTEUR préposé de la poste  a écrit le 23/01/2013 à 10:03 :

d'abord un instituteur nommé professeur c'est surclassé tout comme un balayeur classifié technicien de surface! çà fait bien sur une carte de visite et çà permet de se croire.. voyez tous les jeux de tv surbooké par les profs des écoles: ils ont du temps de libre pour aller s'exhiber à la tv.. Il touchent moins qu'un gardien de la paix qui a plus de travail à rattraper les erreurs éducatives de la dite "éducation nationale" qui elle aussi est surclassée son rôle n'est pas d'éduquer mais d'enseigner.LE MAL CE SONT LES TITRES ATTRIBUE A TORT ET A TRAVERS.

FACTEUR préposé de la poste  a répondu le 23/01/2013 à 10:26:

Il n'y a pas de profs pour corriger mes fautes? je vous mets sur la voix il manque des S

Toto  a répondu le 23/01/2013 à 11:52:

et il reste un x de trop à voie !

s4m  a répondu le 23/01/2013 à 12:03:

"je vous mets sur la voiE !"

riton  a répondu le 23/01/2013 à 14:04:

@ Facteur préposé de la poste : vous voulez passer à la télévision dans ces jeux débile ou dans des télé-réalité pourquoi pas.

gavroche  a écrit le 23/01/2013 à 9:44 :

Ben dites donc les "collectivistes"!, vous ne savez pas ce que vous voulez!, après avoir mis en place cynique 1er pour la défense de vos intérêts, vous venez ensuite manifester votre mécontentement sur la politique suivie, faudrait peut-être un jour vous mettre en accord avec vous-même!.
Si vous connaissez vos classiques, comme vous devriez les connaitre, la méprise n'aurait pas été possible.
https://www.ygora.net/nav/recits/contes/traditionnels/loups/ysengrin.htm

Jarod  a écrit le 23/01/2013 à 9:35 :

Il y a un bug dans l'application iPhone, quand on répond à un post ça poste un nouveau message !

CJA  a écrit le 23/01/2013 à 9:31 :

Article tout simplement ridicule et sans intérêt. Et pour les "prof" qui se sentent déclassés, quelle belle preuve, quelle image donnent-ils à nos enfants :" travaillez moins, pleurez plus et vous gagnerez plus!"
A ce rythme on décrète un salaire fixe pour tout travailleur français , privée ou public, cadre ou non...comme ça il n y a plus de jaloux! J ai l impression d être dans une cours d école...
Le gars qui bosse 40 voir 50h/semaine, qui a 5 semaine de congés payé ou non, qui bosse dans le froid, ou qui paye des tonnes de charge sans se prendre un ?...celui là il a pas le temps de faire grève ou de se plaindre...il bosse! Sans parler d'Arcelor, renault, PSA...ils ont la sécurité de l emploi eux? Si la France arrêtez de pleurer et bossait, ça irait beaucoup mieux!!!!

étonnant  a écrit le 23/01/2013 à 9:14 :

quel étonnement de voir que les policiers ont des remunerations equivalentes ou legerement superieures à celle des prof. Ils devraient etre en moyenne beaucoup mieux payé avec les insultes, les coups, le travail jour et nuit tous les jours de l'année et des juges qui n'ont aucune considération pour eux en laissant impuni la majorité de leurs interpellations, sans parler des journalistes qui montent en épingle contre eux la moindre bavure

Céline  a répondu le 23/01/2013 à 13:02:

J'ai été très surpise de l'apprendre aussi. Les profs n'ont aucune pudeur. Leurs enfants sont grandement favorisés dans ce système franco-français où seul le diplôme compte. Personne n'en parle jamais.

Jarod  a écrit le 23/01/2013 à 9:11 :

C'était une réponse à @plusieurs niveaux

legal  a écrit le 23/01/2013 à 9:09 :

L'exemple est bien choisi entre instits et agents de police. Toutes les pseudos démocraties savent que leurs pouvoirs reposent sur les forces répressives qui les protègent. Il faut donc bien les payer, surtout les cerbères.

arakao  a répondu le 23/01/2013 à 13:12:

Quel argument...!!! 1968 c'était il y a plus de 40 ans....!!! lamentable.

legal  a répondu le 23/01/2013 à 18:15:

1968? mais nous vivons chez Orwell, au mieux chez Huxley, wake up cher lamentable!

valor  a écrit le 23/01/2013 à 9:08 :

A relire http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20120911trib000718927/les-cadres-percoivent-53.800-euros-annuels-en-moyenne.html ou http://www.challenges.fr/entreprise/20121130.CHA3757/pharmacien-boulanger-coiffeur-combien-gagnent-les-commercants-et-artisants.html.

Jarod  a écrit le 23/01/2013 à 8:49 :

C'est au contraire une très bonne vitrine. Curieuse réaction que de vouloir casser le thermomètre et de réclamer de la sensure ! Rassurer moi vous n'êtes pas prof ??

fainéants  a écrit le 23/01/2013 à 8:14 :

comme disait J.Martin" Je te foutrais ça à l'usine"

François  a répondu le 23/01/2013 à 11:54:

Encore faudrait-il savoir ce qu'est l'usine avant d'y envoyer les autres .....

Jean  a répondu le 23/01/2013 à 13:26:

@ Francois, je pense que vous avez raison, car le travail d'usine, autant que les travaux de l'hôtellerie, du BTP, des employés des commerces de la grande distribution, les éboueurs, les agents hospitalier, les toubibs, sont certainement plus difficile que le métier d'instit, quoi que si l'instituteur est muté dans les collèges que les élèves ont pris le plis sur un instituteur fraichement sorti des IUFM, ce n'est pas facile, ils ne choisisse pas ou ils seront mutés seul l'académie scolaire est seul juge, par contre ceux qui enseigne dans des établissements ou il à moins de problème, là c'est autre chose, les instituteurs à la sortie de l'IUFM c'est comme le poker si on à des bonnes cartes, on gagne, mais si on à les mauvaises tant pis pour vous, la seul boulot ou on est sur d'avoir un boulot tranquille est pour les fonctionnaires.

Thierry  a écrit le 23/01/2013 à 8:09 :

Plutôt que de recruter tous les jeunes qui se présentent au concours utilisons plutôt les technologies actuelles pour former les enfants. Rémunérons grassement les meilleurs spécialistes dans chaque matière pour préparer des cours de qualité, équipons les enfants de tout le matériel ad hoc pour passer au e-learning. Ainsi nos enfants apprendrons très tôt à utiliser des outils dont ils se serviront toute leur vie et l'état fera d'énormes économies. Les plus grandes universités américaines diffusent depuis longtemps leurs cours gratuitement sur youtube, combien de temps allons nous mettre avant de conduire ce changement chez nous ?

Claude  a répondu le 23/01/2013 à 8:36:

"Les plus grandes universités américaines" forment les enfants de 6 ans à la lecture, l'écriture et le calcul, c'est bien connu !!

Bertrand  a répondu le 23/01/2013 à 9:06:

@Thierry: +1 tout à fait d'acord. Mais vous savez qu'aux US, Les Universités ne sont pas pour tous mais nous, oui. Alors, on n'a pas trop besoin de ça chez nous. En plus, les grands ecoles français sont les top des meilleurs universités au monde. Maintenant, notre gouvernement dois monter le salaire des enseignants et chercheurs. Notre système éducatif est parfait, le top au monde.

bob  a répondu le 23/01/2013 à 11:01:

le E-learning n'est qu'une arnaque au financement des df. Celui qui en parle pour autre chose n'y a pas gouté.

Le e-learning a ses défauts  a répondu le 23/01/2013 à 11:46:

le suivi, l'assiduité, la persévérance, la concentration, + les problèmes de coordination entre étudiants pour travailler sur des projets communs, et je sais de ce que je parle, j'ai vu comment ca se passait avec des MBA au Canada. Ce n'est pas la solution à tout, mais sur certains problèmes précis.

plusieurs niveaux  a écrit le 23/01/2013 à 8:06 :

L'école ne va pas bien c'est certain, mais vu le niveau des commentaires beaucoup devraient y retourner. Vraiment la Tribune vous devriez fermer "les commentaires" car de plus en plus souvent ceux-ci sont délirants, injurieux et débiles.

changez!  a répondu le 23/01/2013 à 8:26:

@plusieurs niveaux.Ces commentaires sont déplaisants ,mais ils sont à l'image que la population se fait des enseignants.Pour réhausser le niveau,la "balle" est dans le camp des profs.

noximus  a répondu le 23/01/2013 à 13:43:

faux, le peuple se fait une fausse image des profs , car beaucoup ont écouté les politiciens tel que notre ancien président qui prônait "la supériorité du curé sur le prof".

a bas les privileges  a répondu le 11/03/2013 à 17:19:

faux ! l'image qu'on les français des profs est tres proche de la réalité. Je connais 8 profs, dans des ecoles differentes, a des niveaux differents, aucune de ces personnes n'arrive a comprendre qu'elles gagnent bien plus et ont une calité de vie bien superieur a celle de la tres grosse majorité de la population. De plus, le niveau des profs est pitoyable ! si il est vrais que la formation specialisée des profs est tout a fait correcte, il est aussi vrai que la plupart des enseignants passe pour des attardés lorsqu'ils doivent tenir une conversation avec quelqu'un qui a l'obligation de se mettre a niveau pour gagner sa vie !

le gros  a écrit le 23/01/2013 à 7:47 :

Ils ont voté Hollande , qu'ils assument leur choix

Philippe  a répondu le 23/01/2013 à 8:08:

Vous plaisantez, ça fait bien longtemps qu'ils sont de droite, leur comportement le prouve largement.

gauche-droite (dans ses bottes)  a répondu le 23/01/2013 à 10:24:

ils sont de droite qu'est ce qu'ils font au gouvernement? il est vrai qu'au temps de François 1er il n'y avait que çà à l'assemblée et au gouvernement: monseigneur s'en était plaint (Mauroy 2 était différent), ils sont formés gauchistes avant d'être formés enseignement: il y en a qui sortent de la gauche mais si peu....

bob  a répondu le 23/01/2013 à 11:02:

Le mythe prof = gauche a la peau dure, laissont les bofs s'accrocher a leur idées preconcues.

Stéphane  a écrit le 23/01/2013 à 7:21 :

l'école de la république est devenue une école décadente , gangrénée par les égoismes, l'individualisme, les arrêts maladies, . Il ne faut pas s'étonner qu'elle reproduise les inégalités sociales. On passe des heures à parler du tri des déchets et on n'apprend pas à lire et à écrire aux enfants.Rares sont les enseignants consciencieux.

des enfants gâtés  a écrit le 23/01/2013 à 7:01 :

au lieu d'exiger un bac +6 pour le recrutement , il ferait mieux de baisser le niveau et d'embaucher des gens volontaires, ayant du vécu, citoyens .
ce sont à des enfants gâtés qu'on a confié l'école. Des fils de cadres qui comparent avec les salaires du privé !! Mais qu'ils y aillent dans le privé et qu'ils laissent la place à des gens motivés !!!

bob  a répondu le 23/01/2013 à 11:06:

Si les gens qui postent des commentaires ici deviennent porfs, etes vous vraiment sure que ca aidera le pays ???

des enfants peu doués  a répondu le 23/01/2013 à 11:17:

Bac poubelle ou bac scientifique?, car ce n'est pas pareil!.

jean  a répondu le 23/01/2013 à 16:36:

@ des enfants peu doués, bien sur que oui, vous avez entièrement raison

GILOU  a écrit le 23/01/2013 à 6:58 :

Les instits sont payés pour ce qu'ils valent...et encore.

@gilou  a répondu le 23/01/2013 à 13:44:

passez le concours de professeur des écoles et nous en reparlerons...

Rolars  a écrit le 23/01/2013 à 2:42 :

Stop ! les comparaisons sont toujours dangereuses. Moi tout simplement pour ce que les instis "fouttent" entre les vacances à rallonge ,les grèves, les reunions, et les arrets maladie, c'est encore trop payé.et en plus c'est fatigeant instit, la retraite il faut la prendre 10 ans avant tout le monde. J'attends toujours pour le dégraissage du mammount

Augusta  a écrit le 23/01/2013 à 0:45 :

Est-ce que cette comparaison est valable. Au taux horraire sont-ils moins payes? N'oublions pas que leur remuneration est lisse sur l'annee pour prendre en compte leurs conges.....
Prenons en compte tous les avantages et inconvenients avant de faire de telles comparaisons....

joli discours  a répondu le 23/01/2013 à 7:38:

Tous ces commentaires me révoltent à l image du votre : que tous ceux qui critiquent ce metier fassent une heure d enseignement dans leur vie , ce que j ai fait, 'prof vacataire en iut' , ensuite on discute. Comparer des taux horaire est stupide pour ce metier ,

lily  a répondu le 23/01/2013 à 10:30:

On ne doit pas comparer les taux horaire mais on doit comparer les salaires ? et si je vous dis : Comparer le salaire est stupide pour ce genre de métier ?. Vous faites un travail admirable mais vos réactions deviennent abjectes à force de penser qu'à votre petite pomme, pis, maintenant vous dénigrer le travail des autres pour revaloriser le votre, sympa. D'autant que c'est bien connu, les policiers, ils servent à rien et ils sont très riches eux! Dehors y a des tas de jeunes qui galèrent, qui ont pas de boulot et qui, si ils arrivaient à financer leurs études, piqueraient bien votre place ( la preuve : moi ) . "Que ceux qui critiquent fassent ce métier ? " Ouai ok, je vous le retourne : ben aller y, faire flic si ça vous fait envie, on vous attend en Seine-saint Denis. Et la faudra pas chialer parce que y a personne pour garder les gosses le soir. On croit rêver...

Tigralex  a répondu le 23/01/2013 à 10:56:

Un taux horaire! Quel taux horaire? Celui où tous ces les critiqueurs bossent 35h par semaine et rentrent chez eux pour se reposer de leurs journées harassantes devant la télé. Celui où je passe 11h dans mon ecole, pour préparer ma classe unique ( ah mais suis-je bête vous ne savez même pas ce que c'est!) sans parler des heures que je passe chez moi à ruminer, penser et travailler pour mes élèves et leurs apprentissages!
Vous êtes bien ridicules avec vos a priori sur les enseignants... Vous êtes vous documentés avant de publier qq chose sur ce site? Mais non bien sur, je critique mais je ne regarde que du haut de la fenêtre, j'écoute ce que les journalistes veulent bien me faire avaler et surtout je ne vais pas lire les documents officiels pour essayer de comprendre. Ne réfléchissez pas mais continuez à montrer la tristesse de votre esprit.... En vous grattant dans le canapé!

bob  a répondu le 23/01/2013 à 11:05:

Le jour ou on vous proposera de travailler une demie journée de plus a salaire egal on en reparlera.

tigralex  a répondu le 23/01/2013 à 13:39:

C'est une blague cette réponse???? C'est exactement ce qui se passe!!! Mais il me semble que si vous preniez la peine d'écouter les revendications des enseignants, vous comprendriez que ce n'est pas de travailler le mercredi matin qui pose problème, ni même notre salaire misérable, mais bien une réforme qui n'est en aucun cas utile aux enfants, et encore moins à leur rythme chronobiologique puisque les spécialistes rejettent le mercredi matin et assure que le mieux serait un retour au samedi matin...je pourrai épiloguer encore longtemps mais je sais que je ne serai pas entendu puisqu'au delà des préjugés, beaucoup sont totalement hermétiques aux propos rationnels et intelligents... Je me demande combien parmi ceux qui critiquent les enseignants grévistes, sont allés manifester en bon homophobe contre le mariage pour tous....

@La Tribune  a écrit le 22/01/2013 à 23:45 :

Je remercie la Tribune pour enfin metrte sur la place publique le problème du salaire des enseignants. Le même problèem se pose dans la recherche : de plus en plus de chercheurs français partent à l'étranger, notamment aux USA, en Suisse, Royaume Uni, voire ailleurs pour certains (j'en connais au Mexique et au Chili !!!). IL est temps de stopper cette hémorragie.

Snowkitesurf  a répondu le 23/01/2013 à 0:50:

Euhhh , une hémorragie de départ de profs à l étranger !!! Ce serait plutôt LA solution ... Mais ne rêvons pas ils sont pas si mal ici ... Et par la même occasion , je pense qu il serait bon d offrir un député ou un sénateur à chaque pays qui accepte l adoption d un fonctionnaire français !!!

bertrand  a répondu le 23/01/2013 à 4:31:

@La Tribune : +1000, je souhaite que notre gouvernement va régler ce problème en montant notre salaire au moins 1.5 fois plus par rapport actuel. Je voudrais aussi que tous les enseignants et les chercheurs doivent être les fonctionnaires d'Etat.

Home  a répondu le 23/01/2013 à 4:45:

Il n'y a pas que les chercheurs français qui partent à l'étranger. Toute personne lucide qui souhaite réussir dans la vie envisage la même chose. En France il restera les assistés, les fonctionnaires et les hommes politiques qui ne paient presque pas d'impôts, les autres, ceux qui le peuvent, prennent le large.

Corneilles  a répondu le 23/01/2013 à 11:35:

Je n'ai jamais vu de profs partir travailler à l'étranger. la place est trop bonne en France.
Si la police est plus payée, cela vient des profs qui ne font pas leur boulot.
Si être prof en France, faites comme notre Gégé, taillez la route et bon vent.

@Corneilles et Home  a répondu le 23/01/2013 à 13:45:

Les étudiants sont de moins en moins intéressés par la filière master enseignement à cause du salaire, de même pour la recherche. cf les statistiques.

Et aussi  a écrit le 22/01/2013 à 23:43 :

La faible rémunération des enseignants explique que le gouvernement ait tant de difficultés à en recruter. Plus aucun jeune ne veut faire ce métier, qui n'est plus assez attractif : salaire trop faible pour métier trop difficile et trop exigeant. Le nombre de candidats au CAPES de maths a été divisé par 5 an dix ans, passant de 7000 à 1400, vérifiez ces chiffres dans le rapport du jury du capes si vous ne me croyez pas. Alors qu'on arrète de dire que les conditions sont trop favorables quand plus personne ne veut faire ce métier.

A lire ces inepties  a écrit le 22/01/2013 à 23:26 :

on constate une grande méconnaissance de l'enseignement et de son système et une bonne dose d'idées reçues. Parfois certains s'envoient joyeusement en l'air sur le cas d'éducation par rapport à leur petit cas personnel, j'imagine que certains n'ont même pas d'enfant pour venir des propos aussi haineux. Il est bien dommage qu'un article ne traite des abus dans les entreprises. Seul problème est que le privé (entreprise) n'est pas autant médiatisé que l'éducation, sur qui on en fait un bouc émissaire idéal. A mon sens le véritable abus vient de ceux qui sont soi disant "rentable productif".

mdr  a écrit le 22/01/2013 à 23:23 :

Plutot que de vous quereller , faites comme moi dites à ces gens là que personne ne les empèche de changer de métier !!!

Patrickb  a répondu le 22/01/2013 à 23:36:

@mdr: oué, et n'oubliez pas de signaler à votre élu local que les Chinois sont moins chers :-)

???  a répondu le 22/01/2013 à 23:37:

Non mais vous délirez ? Vous croyez vraiment qu'après bac+5 les gens changent si facilement de métier, abandonnant ainsi 5 ans d'études après le bac ? Réfléchissez un peu mon vieux avant de sortir des conneries aussi monumentales.

alco  a répondu le 23/01/2013 à 9:06:

le niveau bac + 5 n'est pas reservé aux enseignats que je sache !
le mileu de l'education nationale est completement sclérosé, impossible de le faire evoluer; des qu'un quelconque ministre veut faire sa reforme, quelle qu'elle soit, 50% des enseignants seront contre et iront manifester. Quant à l'interet des eleves c'est secondaire !

mdr  a répondu le 23/01/2013 à 10:43:

Il faut peut être bac+5 pour être enseignant mais çà ne se voit pas dans l'enseignement qui est dispensé aux élèves !!!

freetv75  a écrit le 22/01/2013 à 22:47 :

Il fallait réfléchir avant de vote hollande
Lol

des manipulateurs  a écrit le 22/01/2013 à 22:46 :

quand je vois qu'on confie nos gosses à des manipulateurs pareils, faut pas s'étonner que les familles pauvres se fassent berner !!!! vous faites grève pour pas bosser davantage mais vous dissimulez ce vrai motif pour en avancer d'autres qui ne tiennent pas la route

Trader  a écrit le 22/01/2013 à 22:25 :

En fait, seuls les personnels de catégorie C (employés et ouvriers, tout en bas de la hiérarchie) disposent d'une rémunération globale inférieure à celle des professeurs des écoles. L'écart se resserre entre les cadres et les ouvriers comme dans le privé, et c'est très bien.

N'importe quoi  a répondu le 22/01/2013 à 22:43:

vous plaisantez , et les personnels de catégorie B, ???? En plus vous n'êtes mêmes pas obligés de rester dasn les établissements scolaires en dehors des heures de cours comme en alllemagne et vous en profitez pour diminuer votre taxe d'habitation !!! Vous ne voulez que des avantages et jamais bosser . En plus ce sont les profs qui ont les meilleures retraites de la fonction publique . SOYEZ OBJECTIFS

Babou  a répondu le 23/01/2013 à 15:18:

Whaaoo! Expliquez moi comment en tant que prof je peux baisser ma taxe d'habitation. Je vous remercie par avance. Je vous fait un gros poutou.

Squer  a écrit le 22/01/2013 à 21:40 :

Vu qu'ils bossent 18h par semaine.. Ils sont payés comme des ministres...il faudrait sacrement les secouer et les remettre au boulot

Patrickb  a répondu le 22/01/2013 à 21:59:

@squer: et c'est pour ça qu'on leur donne le mercredi, pour assiter au conseil des ministres :-)

François  a répondu le 22/01/2013 à 22:11:

Pauvre homme. La jalousie le la rancoeur sont mauvaises conseillères : elles font raconter les pires bêtises. Bonne nuit Squer. PS : quand on ne connaît pas un métier, ses missions et ses implications horaires concrètes : on a l'ardente obligation de réfléchir (pardon pour ce gros mot) avant d'écrire des inepties !

@François  a répondu le 23/01/2013 à 0:58:

Mais bien sur ... Et le prof il enroule le chocolat dans du papier d aluminium ... Ok vous faites plus dans l éducation que dans l enseignement avec les garnements d aujourd hui , mais il n empêche que dans tous les boulots il y a des responsabilités et des comptes à rendre tout aussi pénible ( voire plus) ... La seule différence avec vous, c est que vous êtes déconnectés de la vie normale avec vos horaires a mi temps et vos 4 mois de vacances...

@ Squer  a répondu le 23/01/2013 à 8:58:

Votre réponse démontre décidément que vous ne comprenez rien et n'avez pas lu mon commentaire. A moins que vous ne soyez vexé ! Celui qui est déconnecté c'est bien vous. Quand on ne connait pas et que l'on ne pratique pas : on a le droit de s'écraser. Continuez donc à prendre vos délires pour la réalité mais déversez votre haine et votre rancoeur ailleurs. Ou devenez enseignant pour montrer ce qu'est la connexion avec la vie normale .... Fançois

Squer  a répondu le 23/01/2013 à 13:38:

quel beau parleur :)

c-loss  a écrit le 22/01/2013 à 21:33 :

Un ouvrier ou employé du privé fait 1600 h par an....un prof moins de 1000, cela fait juste 60% d'écart....et sans compter le reste des inégalités de STATUTS.

La France est un pays d'inégalités de Statuts plus que d'inégalités de Revenus.

Bonne soirée

Patrickb  a répondu le 22/01/2013 à 21:47:

@c-loss: oué, et même qu'un type qu'un illéttré devrait gagner la même chose qu'un prof, parce qu'ils s'occupent tous les deux des enfants dudit illéttré :-)

Pourquoi tant de haine ?  a écrit le 22/01/2013 à 21:31 :

Au risque de vous surprendre, les professeurs des écoles ne forment pas une catégorie d'individus homogène. Ainsi, je ne me trouve pas odieux, je m'intéresse particulièrement aux élèves en difficulté (j'ai lu Bourdieu), j'ai pleinement conscience des privilèges inouis que représentant la sécurité de l'emploi et 4 mois de congés par an... Ah, oui, je suis aussi favorable à la semaine de 4 jours et demi, ainsi qu'à la privation du droit de grève aux enseignants (au moins le temps que nous réapprenions à l'utiliser avec modération). Seulement voilà, malgré tout cela, je ne peux pas m'empêcher de constater que la "refondation" de l'école telle que pensée par Monsieur Peillon est un bricolage très mal improvisé qui n'arrangera rien pour personne, ni élèves, ni parents, ni enseignants. Mais ce n'est pas de ça que vous parliez ?

Patrickb  a répondu le 22/01/2013 à 21:52:

@pourquoi..: c'est pas de la haine, pour certains, c'est le règlement de vieux comptes avec des enseignants qui les ont tant fait souffrir à vouloir leur inculquer un semblant d'éducation, et pour d'autres, c'est de la jalousie pure et dure :-) je rcois que le mieux serait de tout supprimer et de laisser chacun se débrouiller avec sa marmaille et ses problèmes personnels.

juste un constat ,  a répondu le 22/01/2013 à 21:56:

je ne prétend pas que la réforme de peillon est très bonne, la place donnée aux activités culturelles est bien trop importante mais quand on vous propose de travailler moins , vous manifestez pas et quand on vous demande de travailler plus , vous protestez. Je fréquente beaucoup d'enseignants et ils me répugnent carrément , quand je vois tous les subterfuges dont ils disposent pour bosser le moins possible ça me dégoûte. La plupart sont des feignants et n'ont pas la vocation. Ils ne sont enseignants que par opportunisme à cause des vacances , de la paye, ... et surtout , ils ne me cachent même plus qu'ils ne s'occupent que des gosses qui réussissent car ça leur donne moins de boulot et ils se croient bon profs ainsi !!!

Pourquoi tant de haine ?  a répondu le 23/01/2013 à 8:48:

Eh bien les enseignants que vous fréquentez me dégoutent aussi. Mais ce ne sont pas ceux que je fréquente..

floppy  a écrit le 22/01/2013 à 21:27 :

heureux d entendre que finalement ma décision de refuser l´entrée à normalsup technique, 30 ans plus tard, est la bonne. attention: il faut avoir des enseignants bien payes et performants pour TOUS nos enfants. pas forcément des fonctionnaires.

il faut tout dire  a écrit le 22/01/2013 à 21:21 :

Les enseignants devraient parler de leur retraite qui est largement supérieure à celles des cadres A des autres administrations car calculée sur un salaire dans lequel la part des primes ést réduite. Mais les enseignants ne sont jamais objectifs, ils n'ont jamais évoqué tous les cadeaux financiers que leur a fait SARKOZY pour les heures supplémentaires qu'ils s'arrachent et la défiscalisation ,.

C'est une tarte à la crème  a répondu le 23/01/2013 à 9:59:

que vous nous faites là, il faudrait un peu réviser vos informations. Sarkozy n'a rien offert, il a juste supprimé des postes et demander aux enseignants de travailler en plus des 20h00 de cours et des 20h00 de préparation de cours + le temps à passer pour régler les problème administratifs et des parents/élèves + les réunions. Mais un ensignant est humain et cette proposition était impossible à tenir. Et si vous aviez des enfants vous sauriez le temps important et nécessaire que cela demande pour s'en occuper, l'instruire et l'éduquer.

JEANNE  a écrit le 22/01/2013 à 20:59 :

les instituteurs sont devenus odieux , il n'e s'intéressent qu'aux les gosses des familles de cadres, délaissent les enfants en difficulté, méprisent les cas sociaux , choisissent la facilité en ne faisant plus écrire les enfants. Aucune volonté d'élever le niveau, de sortir des gosses de la pauvreté, seules leurs vacances et leurs fiches de paye les préoccupent.

alco  a répondu le 23/01/2013 à 9:13:

ceux que je connais, sont principalement motivés par leurs points d'indice , le reste etant secondaire !
c'est ce qui ressort de nos conversations. triste n'est ce pas !

Et les salariés aussi dans le privé  a répondu le 23/01/2013 à 11:48:

ne se soucient guère de leurs collègues mais que de leur carrières et peu importe si on écrase les autres. Donc c'est humain ce que les enseignants font, et tous les métiers ne sont pas roses vous savez.

Tresorier  a écrit le 22/01/2013 à 20:43 :

Augmenter les salaires des 2 000 000 d'agents de l'EN est economiquement intenable pour tout gouvernement.

Est il coherent d'embaucher des Bac+5 pour surveiller des enfants de maternelle ??

Pourquoi avoir cree le statut de professeur des ecoles en lieu et place de celui d'instituteur ??

Les syndicats de l'EN ont multiplie les emplois inutiles. La consequence : on les paye mal.

Travailler 18 h par semaine 8 ou 9 mois par an, c'est loin dzs 35 h. C'est presque du mi temps.

Patrickb  a répondu le 22/01/2013 à 21:41:

@Tresorier: parce que tu considères que commencer l'éducation tout petit, cela ne sert à rien ?

Meslier2000  a écrit le 22/01/2013 à 20:39 :

Il y a quelques décennies, les instititueurs travaillaient 5 jours par semaine (6 heures quotidiennes), assuraient souvent une heure d'étude très peu payée de 17h à 18h, et s'occupaient du secrétariat de mairie dans les villages. Le nombre d"élèves était plus élevé, avec des niveaux différents! Et ils avaient de meilleurs résultats et transmettaient des valeurs.

DerRichter  a répondu le 23/01/2013 à 13:54:

@ Meslier2000 : Oui, c'était le bon temps du Maréchal, n'est-ce pas ? :-)

Meslier2000  a répondu le 23/01/2013 à 15:04:

C'est vraiment de mauvais goût! Les syndicats du Primaire ont détruit l'Ecole, et par ricochet mis en péril tout le système éducatif. Aujourd'hui, il vaut mieux être prof des écoles que dans le secondaire dévalorisé. D'ailleurs, ce sont les étudiants les moins bons qui préparent ces concours régionaux de peur d'échouer aux CAPES et à l'agrégation!

DRRW  a écrit le 22/01/2013 à 20:33 :

Corporatisme quand tu nous tiens

Yaris  a écrit le 22/01/2013 à 20:18 :

Je suis Policier et cette comparaison est insultante ... Si vous n êtes pas heureux dans votre travail ..les instits...partez et faites autres choses
Je suis gardien de la paix j ais un bac +5 et comme beaucoup de collègue je suis bien content d avoir un travail et d aimer les missions régaliennes qui nous sont attribuées
Pas drôle tous les jours mais content

Paulo  a répondu le 22/01/2013 à 22:53:

Ca fait plaisir qu'il y ait au moins un commentaire qui relève cette incroyable comparaison avec les rémunération de la Police. Je ne suis pas policier, mais j'ai assisté à des interventions suite à des agressions, et je voudrai encourager les profs des écoles à mieux considérer une profession qui risque sa vie pour de vrai ... La rue c'est devenu la jungle ...

bébel  a répondu le 22/01/2013 à 23:06:

@ Yaris : enfin un internaute qui ne se plaint pas et qui assume sa profession et qui je pense est réaliste, merci

@Yaris  a répondu le 23/01/2013 à 13:47:

par contre bac+5 pour gardien de la paix, c'est bien dommage... il fallait passer des concours pour officier

Louison69  a écrit le 22/01/2013 à 19:56 :

Le maire de Paris va t il leur demander de rembourser les frais de nettoyage après la manif, c'est un piètre democrate

Jimmy69  a répondu le 22/01/2013 à 20:58:

Je dirai mieux, c'est un pauvre demagogue

Carlos  a répondu le 22/01/2013 à 21:38:

On pourrait aussi dire un petit dangereux (pour la démocratie)

Martine A.  a répondu le 23/01/2013 à 0:03:

Le maire de Paris est un parisien devoye

Foxy  a répondu le 23/01/2013 à 23:35:

Et bien sur, Martine n'est pas homophobe...

Normal. Euhhh  a écrit le 22/01/2013 à 19:53 :

C'est normal, ils ont des règles en bois, pas des pistolets

Raffardeux  a écrit le 22/01/2013 à 19:45 :

C'est triste mais l'article se contente de reprendre des chiffres et de les plaquer dans un article. Où est le travail journalistique ? L'analyse est dans les commentaires des internautes : congés scolaires et d'été, pénibilité et risque pour les agents de police.... Comme le dit Blackole, ce qui ferait du sens serait de comparer leur rémunération à d'autres catégories de personnel, mais pas aux agents de police. Une comparaison avec leurs collègues européens serait la bienvenue également, avec ajout d'informations concernant : durée de travail, hebdomadaire, congés annuels, possibilité d'avancement...

Titou 2013  a écrit le 22/01/2013 à 19:41 :

Vous évoquez toujours les salaires, et comparez uniquement des postes du public....mais peux-t-on prendre en compte :
1/ la garantie de l'emploi à vie : +20 % du salaire annuel
2/ le nombre d'heures travaillées par mois :
3/ le nombre de jours de congés annuels : 2 mois en été + la Toussaint + Noël + février + Paques + les arrêts maladie......
4/ le régime et les conditions de départ en retraite
Et comparez tout ceci au salariés du privé, notamment ceux qui sont dans des secteurs d'activité exposés (automobile, batiment, restauration.....)

jefferso  a écrit le 22/01/2013 à 19:38 :

Je ne crois pas du tout que l'on puisse comparer ce qui n'est pas comparable en définitive . En particulier , faut-il encore parler de diplômes ?

Meslier2000  a écrit le 22/01/2013 à 19:37 :

Les profs des écoles, ex-instituteurs, est la catégorie d'enseignants qui a été la plus revalorisée, en passant de la catégorie B à la A. Ils ont les mêmes indices que les professeurs certifiés dont les concours sont plus difficiles et désertés. Les profs des écoles passent des concours académiques et non nationaux; et ils sont nommés dans l'académie de recrutement. En vérité, ils n'ont pas à se plaindre.

Patrickb  a répondu le 22/01/2013 à 19:50:

@Meslier: oué, qu'est-ce qu'ils ont à se plaindre. Ils n'ont qu'à tous démissionner et nous rendre nos bambins. On est plus qualifiés qu'eux et s'y on prend nous-mêmes en charge nos enfants, on en fera des bac + 10 à notre image :-)

amnesique  a répondu le 23/01/2013 à 13:19:

@Meslier, cette réforme est de type sociétale. Elle n'a pas eu que des avantages (perte du logement de fonction dans certaines villes/villages, age de la retraite etc ...), certains instituteurs ont d'ailleurs fait le choix de ne pas devenir professeur des écoles (d'autres ont bien négocié ...).
Mais s'il est si facile d'être professeur des écoles, je vous propose de passer le concours dans une académie du Sud ... vous savez celles qui sont particulièrement demandées.
Ensuite, vous serez payé 10 mois ramenés sur 12 ... Pour les cours, ne vous en faite pas le CNDP (CDDP) fourni d'excellents supports ...

Simplet  a écrit le 22/01/2013 à 19:26 :

A lire les commentaires, j'ai l'impression que les profs sont payés sur 10 mois annualisés sur 12. Ils n'ont pas droit à 5 semaines de congés payés ?

Dub  a écrit le 22/01/2013 à 19:20 :

Les taxis ont fait deux heurs de grève et ont eu gain de cause, j'espère qu'il en sera de même pour les profs !

BlackHole  a écrit le 22/01/2013 à 19:11 :

La comparaison avec la police n'a pas de sens ; le gardien de la paix travaille selon le principe de la rotation des tranches horaires (matin, après-midi, nuit) y compris les week-end et jours fériés et quel que soit le temps qu'il fait. Les risques encourus n'ont également rien à voir (confrontation quotidienne aux incivilités, à la violence physique, à la délinquance...). Il conviendrait, de manière plus convaincante, de comparer les sujétions des enseignants avec celles des personnels des services publics à vocation sociale (pôle Emploi, Sécurité sociale, etc.).

EMMA  a écrit le 22/01/2013 à 18:57 :

En tant que professeur,je peux témoigner que les élèves les plus médiocres ( ex serie STI, bac po ), sachant à peine d'exprimer et branleurs dans leur majorité souhaitent devenir gardiens de la paix,gendarmes , crs ou militaires , non par vocation mais pour la solde ,le salaire ou le départ à la retraite dès 45, 50 ou 55ans selon les statuts.Et pas républicains pour un sou ( voir l'enquete du CEVIPOF lors des dernières elections présiendentielles, 37% se sentaient proches du FN..

fr  a écrit le 22/01/2013 à 18:33 :

Ce n'est pas nouveau !
Le pire, c'est qu'avec la nouvelle réforme, imposée par le président précédent, le recrutement à bac+ 5 va devenir un problème !
En regardant d'un peu plus près les rapports de l'OCDE, on s'aperçoit que ceux-ci sont en général plus diplômés que leurs confrères européens et qu'ils ont des salaires deux à trois fois moins élevés !
Je vois mal comment un BAC + 5 (ingénieur ou titulaire d'un master / ou plus) sera motivé pour devenir "prof", d'autant plus "prof des écoles" (instituteur), si le salaire reste si faible ?
Il est déjà avéré que les concours de l'éducation nationale n'attiraient plus les jeunes diplômés avec des BAC + 3 alors avec des concours de niveau bac + 5, vu le niveau des salaires, j'ai des doutes ? Les dernières campagnes de recrutement le montrent bien.
Si l'Education Nationale a des difficultés pour recruter dans certaines filières, ce n'est pas pour rien.
J'ai juste l'impression, comme certains, que le déclassement et la précarité vont devenir la norme...

éee  a répondu le 22/01/2013 à 18:39:

mais à t'on vraiment besoin d'un bac+5 pour être professeur des écoles?

SG  a répondu le 22/01/2013 à 19:19:

Autrefois un simple BAC suffisait pour être instituteur, je ne ferai pas le raccourci qui consisterai à dire que la BAC d'autrefois équivaut à un BAC+5 d' aujourd'hui.

fr  a répondu le 22/01/2013 à 19:25:

Absolument pas ! C'est inutile et contre-productif !
Bac + 3 est largement suffisant...

Patrickb  a répondu le 22/01/2013 à 19:46:

@fr: tout à fait exact un bac + 3 actuel (c'est-à-dire le bac + le seau + la serpillère + le détergent) est équivalent au vieux certif d'antant :-)

cat aplasme  a répondu le 22/01/2013 à 20:57:

@Patrickb : On peut légitimement se poser la question du bien-fondé de la formation initiale des professeurs des écoles. (ça fait d'ailleurs partie de leurs revendications) Mais pour cela, nul besoin d'être insultant ! (ceci dit, le fruit ne tombant jamais très loin de l'arbre, le comportement insolent, voire insultant des élèves vis-à-vis de leurs enseignants prend ici tout son sens.)

Je ne comprends pas comment vous pouvez encore confier vos enfants à une engeance aussi médiocre.

Patrickb  a répondu le 22/01/2013 à 21:24:

@cat: il faut certes des réformes, mais les commentaires plus jaloux les uns que les autres me font bien rire. Si on éduque pas les enfants, que va franchement devenir le pays ??? Certains suggèrent MacDo comme avenir :-)

Incroyable  a répondu le 22/01/2013 à 23:28:

Vos commentaires sont encore une fois identiques, vous n'êtes qu'un simple moqueur et très égocentrique.

Patrickb  a répondu le 23/01/2013 à 2:15:

@incroyable: égocentrique de quoi ? je ne suis pas enseignant, mais je crois que si nos enfants ne sont pas correctement éduqués, ils n'ont aucun avenir et le pays non plus. Alors, comparer des gens qui n'ont ni les mêmes responsabilités, ni le même niveau d'études, ni les mêmes qualifications relève tout simplement, à mon humble avis, de la jalousie et de l'idiotie pure et simple. Dommage en effet que l'on ne puisse pas supprimer l'éducation pour que chacun se prenne en main avec ses gamins. Cela permettrrait de plus utiliser l'argent du contribuable et mettrait chaque famille devant ses propres responsabilités puisque les gens ne pouraient s'en prendre qu'à eux-mêmes au lieu de critiquer et de jalouser en bloc !!!!

Hé vous êtes à temps plein ici ;)  a répondu le 23/01/2013 à 11:47:

Vous vous dépensez beaucoup ici je trouve. C'est vrai vous êtes dans le privé, avez mis vos enfants dans le privé, embauché une nounou et comme ça vous avez tout votre temps libre :)

francois  a écrit le 22/01/2013 à 18:27 :

salaires nets mensuels de 2.328 euros pour les policiers contre 2.132 euros pour les ex-instituteurs (sur 12 mois).
explication : les instituteurs n'ont que 5 semaines de congés payés comme tout salarié MAIS ils ont 2 mois de congés l'été, 15 jours à la Toussaint, 15 jours à noël, 15 jours en février, 15 jours à pâques, soit 16 semaines de congés.
en fait, les instituteurs sont comme qui dirait en temps partiel "forcé", qui dit temps partiel dit salaire réduit, ce qui explique qu'ils ne touchent "que" 2132 euros par mois (salaire normal - temps partiel le tout lissé sur 12 mois)

françoise  a répondu le 22/01/2013 à 18:33:

les instits en début de carrière sont très loin des 2132 euros nets

éee  a répondu le 22/01/2013 à 18:40:

en effet, tous comme les gardiens de la paix.

les policiers  a répondu le 22/01/2013 à 18:49:

ont des salaires d'agrégés !

Guillaume  a répondu le 22/01/2013 à 18:55:

Et 16 semaines de congés payés, c'est autant de temps soit pour travailler, soit pour se faire plaisir. Bref, le métier d'instituteur n'est pas vraiment précaire... Où sont les horaires de nuits ? Où est l'insécurité de l'emploi ? Où sont les journées de 10h à 12h ?

bob  a répondu le 23/01/2013 à 11:17:

Ou est le choix de mission ou est le choix de quand prendre les vacances ou est la remuneration de la competence... Les 3/4 des flics ne tiendraient pas une journée dans une classe avec 20 petits a gerer.

Réformes structurelles urgentes !  a écrit le 22/01/2013 à 18:21 :

Avec 30h de travail hebdomadaire (ce qui leur donne largement le temps de faire de la politique suffit de jeter un coup d??il à la composition du gouvernement et des politiciens en général) 3 mois de congés payés; retraite spécifique; arrêt maladie avec aucune carence de jour pris en compte pour la sécurité sociale sachant que l'absentéisme est d'un niveau élevé dans l'éducation nationale; sécurité de l'emploi; aucune obligation de résultat, objectif, évaluation (Merci les syndicats du publique)... La Suède (comme le Canada) a réformé son éducation nationale en basculant dans le privé ainsi que ses enseignants avec des contrats de droit privé résultat la Suède se classe dans le trio de tête des pays ayant le meilleur enseignement au niveau mondial alors que la France se traîne dans les bas fond. Il est urgent de réformer l'éducation nationale et les services publiques. L'état doit revenir simplement à des fonctions régaliennes... Comme beaucoup de fonctionnaire au vu des résultats et de la productivités, ils sont trop bien rémunérés...

c'est dingue  a répondu le 22/01/2013 à 18:29:

ils sont payés sur 10 mois donc pas 3 mois de congés payés... renseignez vous et si c'est si bien que ça en Suède, allez y ! mais arrêtons de penser pouvoir faire la même chose avec 7 millions d'individus et 65 millions de l'autre côté. la France a un des meilleurs système d'éducation publique donc arrêtez avec vos comparaisons :

J'adore ce genre de commentaire  a répondu le 22/01/2013 à 18:30:

qui ne se base sur aucun chiffre de productivité :) arrêter de regarder la télé, le savoir faire c'est précieux et ça ne s'évalue pas ainsi, c'est une obligation de l'état, un service, le privé n'a rien à voir là dedans, vu les conditions actuelles très pénibles laissons les enseignants tranquilles.

public  a répondu le 22/01/2013 à 18:36:

on peut même"basculer" ds l'inconséquence, quant à l'orthographe je ne sais pas si elle s'apprend encore... ( public )

Guillaume  a répondu le 22/01/2013 à 19:02:

Bien sûr qu'il faut comparer. Et il ne faut jamais s'arrêter de le faire, et il faut surtout arrêter de se donner tous les prétextes pour ne pas faire cette démarche. Les enseignants sont les bâtisseurs de la matière grise de notre pays. En d'autres termes, l'intelligence des français dépend en parti des enseignants. Je ne comprends pas que l'on puisse dire cesser de comparer. Si nous étions seuls au monde, et bien il n'y aurait pas besoin d'évaluation, nous pourrions décider autour d'un thé à quel rythme nous ferons évoluer les compétences des français.
Mais ça n'est pas le cas, alors nous comparons, parce que nous ne sommes pas seuls, et encore moins au-dessus de tout ça... Si vous voulez défendre vos intérêts, ayez au moins le courage d'affronter la comparaison, autrement on ne voit plus que votre dédain pour nos inquiétudes, et c'est insupportable.

retraité sud éducation nationale  a répondu le 22/01/2013 à 19:36:

il faut arreter de mettre la productivité a toutes les sauces comme les néo libéraux le préconisent!mozart était il productif?les loups sont ils productifs?

alco  a répondu le 23/01/2013 à 9:37:

n'oublions pas que le budget education de la france est un des plus elevés pour un resultat mediocre
beaucoup de commentaires sur la remunération supposée faible. Aucun par contre sur les raisons de ces mauvais resultats. Comment est il concevable que des eleves sortent du primaire sans maitriser la lecture ? Que peut il en advenir apres ?
Comme tout le monde j'ai gardé d'excellents souvenirs de bons enseignants et de mauvais souvenirs d'enseignants mediocres. J'ai constaté alors, qu'un bon enqseignant interesse ses eleves et ce n'est pas donné à tout le monde. Donc oui il y a des enseignants motivés..... et les autres qui ne pensent qu'à leur salaire leurs congés et leurs greves.

Patrickb  a écrit le 22/01/2013 à 18:10 :

à lire les commentaires, on sent que certains ont de très mauvais souvenirs de leur passage à l'école :-) ne devrait-on pas tout simplement supprimer l'école obligatoire ??

Oui ils en gardent un mauvais souvenir  a répondu le 22/01/2013 à 18:19:

et doivent l'infliger indirectement à leurs enfants, on le voit souvent ans les conflits dans les écoles entre élèves, parents et enseignants. L'enseignants la bête noire, l'enfant est roi. Faites garndir vos petiots et grandissez aussi. Supprimer l'école obligatoire, quel intérêt ?

Patrickb  a répondu le 22/01/2013 à 18:28:

@oui ils en gardent...: l'intérêt ? on évitera les jalousies et commentaires et comme chacun sera responsable de l'éducation de ses bambins, on verra s'ils font mieux :-) En plus, l'État n'aura plus à payer les instits puisqu'ils seront tous dans le privé. Et comme certains le préconisent, on aura vraisemblablement plus d'employés dans la restauration :-) Tous chez MacDo et Cie, quel avenir sensationnel, non :-)

J'adore votre trosième degré  a répondu le 22/01/2013 à 18:50:

Il fauttout pour faire un monde ;)

bob  a répondu le 23/01/2013 à 11:08:

Oui c'est comme les retraites, facile de se plaindre une fois qu'on a bien profité du systeme.

Les retraites dans le privé  a répondu le 23/01/2013 à 11:51:

regardez le résultat avec les fonds privés. Mettez de côté et ensuite pour perdrez tout au profit des spculateurs.

calcul  a écrit le 22/01/2013 à 18:09 :

un prof ayant 5 classes de 6 eme par exemple de 30 elèves, considéront 2 mn par copie de correction ,soit 2*30*5 =300 mn soit 5 heures tous les 15 jours donc 2.5 h par semaine ,plus la préparation 2h environ, les conseils de classes et réunion de parents ,plus les cours. en conclusion il me semble que leurs salaires soient justifiés. étant pourtant un ouvrier dit du "privé" .Un examen de conscience des "critiqueurs" serait appréciable !!!!!!

faux  a répondu le 22/01/2013 à 18:18:

on ne parle pas du collège là !

Calcul +1  a répondu le 22/01/2013 à 18:20:

les critiqueurs sont souvent les plus grands méconnaisseurs du sytème enseigant. Une chose aussi le savoir ca hérisse aussi souvent les poils de certains.

calcul juste  a répondu le 22/01/2013 à 18:27:

2 minutes de correction par copie ??? 2 heures de préparation par semaine ??? Etant donné la qualité de vos calculs, vous avez du prendre comme référence votre professeur de mathématiques...
Sinon la 6 ème est au collège, la on parle de professeur des école....

question  a répondu le 22/01/2013 à 18:30:

pourquoi parlez vous du collège? On parle des enseignants du primaire dans ce cas précis. Comme aurait dit ma prof de philo : "Hors sujet"

maurice  a répondu le 22/01/2013 à 18:38:

vous arrivez à préparer une semaine en 2 heures vous? non parce que moi ça me prend mon dimanche... mais bon je dois être trop zélé

Franchement  a écrit le 22/01/2013 à 18:09 :

La photo craint un peu, soit on pense à une enseignante qui matraque ses élèves à la règle soit à une enseignante habillée un peu trop sexy. C'est une photo de fotolia ?

Vs  a écrit le 22/01/2013 à 18:05 :

Et moi je suis patron d'entreprise, travaille 80h par semaine et suis moins bien payé qu'un prof en ayant pris tous les risques ! Et l'état fait quelque chose pour moi ? Ah oui, me prendre la très grande majorité de ce que j'aurai (hypothétique) si un jour je gagne bien ma vie, et surtout de rien me donner (ni chômage) si je dois fermer ! Ce monde est formidable !!!!!!!

christine  a répondu le 22/01/2013 à 18:17:

si tu es chef d'entreprise et que tu risque tout, tu ne devrais pas perdre ton temps à lire cet article et travailler ! bon courage pour tous ces risques

Vous avez peut être fait une mauvais étude de marché  a répondu le 22/01/2013 à 18:17:

les entrepreneur ne sont tous comme vous, et puis c'est le choix de votre vie pas celui des ceux qui ont décidé de faire un métier plus noble.

C'est n'est pas la quantité d'heure de travail qui compte  a répondu le 22/01/2013 à 18:21:

et qui vous fera augmenter votre salaire proportionnellement mais les choix stratégique que vous faites. Votre comparaison n'a pas de sens.

Christine +1  a répondu le 22/01/2013 à 18:23:

L'Etat est la pour éduquer nos enfants qui deviendront de grands entrepreneurs.

Patrickb  a répondu le 22/01/2013 à 18:31:

@christine + 1: le problème, c'est qu'ils ne veulent pas de venir de grands entrepreneurs et trouvent donc dictatorial et anti-démocratique de les obliger d'aller à l'école :-) conclusion: il faut supprimer l'école obligatoire et la rendre totalement privée :-)

Nous ne sommes pas tous  a répondu le 22/01/2013 à 18:53:

obligé de vivre sous une même voie, vives la liberté, et surtout la liberté de penser. Par ailleurs je connais le privé, ça ne donne pas forcément de meilleurs résultats. Enfin nous n'avons pas tous les mêmes moyens.

Patrickb  a répondu le 22/01/2013 à 19:36:

@nous ne sommes..: exact, on obtient pas forcément de bons résultats dans le privé, mais au moins les frais ne sont plus à la charge du contribuable et on ne peut s'en prendre qu'à soi d'avoir fait le mauvais choix :-) je crois quand même que dans le privé, l'intérêt de l'entreprise étant de gagner de l'argent, on vire les plus incompétents :-)

halte aux prejuges  a répondu le 22/01/2013 à 19:49:

l'ecole n(est pas obligatoire,seule l'enseignement l'est

Patrickb  a répondu le 22/01/2013 à 21:33:

@halte..: on joue sur les mots :-) alors en saignant nos enfants, les enseignants peuvent les instruire à la boucherie, à moins qu'ils ne tentent de leur infuser une éducation dans un salon de thé :-) dans tous les cas, ils le feront sur la pente glissante d'une station de ski :-)

Petite remarque  a répondu le 23/01/2013 à 10:03:

Le privé est largement subventionné par l'état, le 100% privé est rare et est réservé à l'élite. Sauf que le privé subventionné est géré à la façon d'une entreprise, l'humain en moins et on tranche dans les moyens. Alors quand vous êtes un parent en galère car en retard souvent il ne vous le garde pas, ensuite quand un enseignant est malade (ce qui arrive souvent) aucun remplacement. C'est bien de payé, mais l'école n'est pas une entreprise c'est avant tout un service, un lien social dans la société. Si tous nos gamins devenaient des calculateurs en passant dans le privé, vous n'imaginez pas le résultat de notre société. Par ailleurs un enseignant est un manager car il doit gérer souvent 3-4 soit entre 120 et 150 élèves, un entrepreneur s'en fiche du cas par cas, il impulse des directives et laisses ce sujets gérés par la DRH.

Lne2403  a écrit le 22/01/2013 à 18:02 :

On est sensé se sentir mieux quant on gagne plus qu'un gardien de la paix ????

LNe2403 +1  a répondu le 22/01/2013 à 18:22:

Comme toutes les comparaisons sans raisons faites par les medias entre les métiers.

lol  a écrit le 22/01/2013 à 18:01 :

en greve ils ne devraient pas etre payés

rouillon  a répondu le 22/01/2013 à 18:15:

ils ne le sont pas

Olmor  a répondu le 22/01/2013 à 18:17:

Ils ne le sont pas !

Il n'a pas tord rouillon  a répondu le 22/01/2013 à 18:24:

je crois qu'il faut relire le titre :)

préjugés  a écrit le 22/01/2013 à 18:00 :

Nous critiquons toujours les instits,je faisais parti de ce groupe,pour après avoir épousé une instit qu'une bonne partie de mes préjugés étaient faux , peut êrte que le corporatisme syndical n'y est pas étranger ???

germain de gascogne  a écrit le 22/01/2013 à 18:00 :

Lorsque l'on est pas content de son job, et bien, il n'est pas interdit d'en changer, pourquoi ne pas aller travailler dans le BTP ou la restauration, ces professions embauchent à tour de bras!.

Domage quel esprit bas  a répondu le 22/01/2013 à 18:13:

Le métier d'enseignant est d'abord un métier de conviction et de personne passionnée. La France est le pays d'Europe il est l'un des moins bien rémunéré par rapport au niveau d'étude. Autant dire à quelqu'un d'aller brosser les wc parce qu'il gagnera plus. Ben oui monsieur germain il y a des personnes qui encore une certaine envie et une certaine dignité dans le choix de leur métier, ce qui fait leur efficacité. Faites le parce que vous aimez pas parce que vous vous sentez obligé, enseigné ça à vos enfants et ils réussiront beaucoup mieux dans la vie. A bon entendeur. PS : ce métier contrairement à votre méconnaissance est un métier très pénible.

éee  a répondu le 22/01/2013 à 18:45:

tous les métiers ou presque sont des métiers de conviction, dans le btp en particulier ou les connaissances techniques sont immenses, le restauration ensuite, ou il faut se remettre en question tous les jours et développer des trésors d'imagination pour séduire les clients, sans espoir de gagner un salaire tous juste supérieur à celui d'un professeur des écoles.

Je pense que Germain  a répondu le 22/01/2013 à 18:54:

parlait des métiers embauchés à tour de bras dans le BTP et la restauration, c'est à dire les petites mains, les moins qualifiés, l'intérim quoi.

germain de gascogne  a répondu le 22/01/2013 à 18:59:

;@Domage quel esprit bas
La description que vous me faites du métier d'enseignant s'apparente à une vocation, si j'ai bien compris le sens de votre exposé?.
Bien, mais alors dans ce cas, pourquoi faites vous passer vos revenus avant toutes autres préoccupations?.
Il serait par exemple intéressant de savoir pourquoi les 3/4 des élèves qui rentrent en 6ème ne savent pas lire ni écrire correctement, sans doute vos méthodes pédagogiques qui sont trop épuisantes pour vous et les élèves?.
Ce que je peux vous dire aujourd'hui, c'est que de mon temps, vos turpitudes n'auraient pas eu cours, et autrefois les maitres et maitresses (des vrais ceux là, pas les individus d'aujourd'hui qui savent tout, mais qui ne connaissent rien) avaient à coeur de bien faire leur métier pour obtenir des résultats positifs pour assurer à leurs élèves le meilleur avenir possible!.
Quel gâchis et quel scandale lorsque l'on pense que l'éducation nationale en France absorbe le quart du budget de l'état (65 milliards d'euros)!.

Les 3/4 des élèves ne savent pas lire et écrire  a répondu le 23/01/2013 à 10:13:

Car de 1 les classes sont en sureffectifs, et que l'école public n'a pas pour vocation à mettre les élèves dans la rue contrairement au privé et de 2 l'état doit afficher des résultats en terme de réussite au niveau international et donc pousse à ce que les directeurs fassent passer un maximum d'élèves. Et tout cela n'est pas la faute de l'enseignant qui dispose malheureusement de peu de moyens. Et autre effet pervers à souligner certains parents poussent absolument à ce que leurs enfant ne redoublent pas et exigent qu'en plus de l?instruction de leur bambin que l'enseignant l'éduque et ce qui de loin n'est pas son role. Et vous 5 milliards ce n'est pas suffisant vous savez, nous sommes l pays le plus fécond en Europe, et cela coute de l'argent. Regarder déjà ne serait ce que le budget nounou que vous payez à l'heure, imaginer si vous deviez payer les enseignants à l'heurse selon leur niveau d'étude. Il faut ramner les choses à la réalité. 65 milliards c'est aussi avant tout un investissement dans une société instruite et un investissement à long terme qui aura forcément des effets positifs. Je préfère avoir des ouvriers instruits qui comprendront que l'économie doit évoluer et qui soient capables de s'adapter que des ouvriers non instruits qui suivront le premiers syndicats qui jouera sur de demagogie pour les influencer dans des grèves. Mais c'est aussi valable pour tout autre organisme comme le Medef.

churchill  a écrit le 22/01/2013 à 17:58 :

ils ne travaillent pas bcp en semaine, ont 2 mois de vacances en ete, 15 jours a la toussaint, 15 a paques, 15 en fevrier, 15 a noel ( et on ne compte pas les 12% d'arrets maladie, contre 3% chez leurs concitoyens) ... une fois retraite le termps de travail, ca donne quoi comme resultat... ils ont des salaires de cadres sup a temps partiel, mais chez eux c'est un choix de vie, qu'ils ne viennent pas se plaindre, ils ne font pleurer personne....

Eh mettez vous au diapason  a répondu le 22/01/2013 à 18:14:

Les enseignant n'ont pas un salaire sur 12 mois mais sur 10 mois répartis sur 12 mois. Alors renseignez vous ca sera plus sympa pour discuter la prochaine fois ;)

Rémi13  a répondu le 22/01/2013 à 18:20:

Vous ne devez pas avoir de prof dans votre entourage. Je vois ma fille toujours remplaçante après 6 ans d'ancienneté. Elle passe ses WE à préparer ses cours. Vous devez également savoir que les professeur s'ils ont 2 mois de vacance en été sont rémunérés 10 mois annualisés ce qui veut que quand on donne le salaire mensuel d'un professeur ne multipliez pas par 12 pour avoir le salaire annuel mais par 10. Ils reçoivent chaque mois les 10 douxieme du salaire mensuel que tout le monde affiche. Vous devriez également passer une seule journée dans une classe pour comprendre que le travail d'un prof n'est pas de tout repos! Comme beaucoup j'avais moi aussi une idée toute faite du métier de professeur. Ce sont des préjugés totalement erronés. Et pour tout vous dire je suis cadre dans une entreprise avec une moyenne de travail de 50h par semaine

rémi 13 +1  a répondu le 22/01/2013 à 18:32:

je suis tout à fait d'accord avec vous. arrêtons toujours les mêmes caricatures. des profs il y en a des cons mais c'est pareil dans tous les métiers. c'est pas parce que deux profs prennent des arrêts maladies que ce sont tous des fainéants !!!!

churchill  a répondu le 22/01/2013 à 18:38:

j'entend bien, moi je regarde ce qu'ils gagnent ' sur l'annee', je sais bien qu'ils ne sont pas payes les deux mois d'ete... ca change rien a ce qu'ils touchent in fine, si? ft rendre les bases comparables..... maintenant la preparation des cours, ok, ca va les deux premieres annees, apres ils ne refont pas tt from the scratch, si? ( ils se trouve que j'enseigne aussi essentiellement a des allemands et a des polonais, et je ne connais personne qui refait entierement son cours tous les ans... merci de ne pas tenter l'intox de bas niveau)... maintenant vu qu'on en est a la lecon de morale, je connais bcp de gens qui devienent enseigant a l'ecole pour des raisons toutes autres qu'une vocation, et en general il s'agit precisement de la paye, des conges, des mercredis, etc... personne n'est dupe

Patrickb  a répondu le 22/01/2013 à 18:40:

@ Rémi13: on ne doit jamais forcer à boire un âne qui n'a pas soif. Par conséquent, tu devrais, comme moi, prêcher pour le tout privé pour éviter les commentaires. Ceux qui en auront les moyens paieront et ceux qui n'en auront pas les moyens garderont leurs charmants bambins à la maison :-) Un peu comme au bon vieux temps, non :-) Je propose même qu'on intente un procès à Jules Ferry et consorts :-)

C'est très rétrograde :)  a répondu le 22/01/2013 à 18:56:

Donc on revient à l'ancien système, bientôt la femme à la maison. Je doute que ca soit une esprit évolutif.

Patrickb  a répondu le 22/01/2013 à 19:39:

@très rétrograde: rétrograde peut-être, mais c'est ce que semble vouloir la majorité des commentateurs, et surtout...ça leur permettra de prendre eux-mêmes en charge leurs charmants bambins sans l'argent des contribuables :-)

alco  a répondu le 23/01/2013 à 9:24:

patrickb
et oui, j'ai fini par mettre mes enfants dans le privé, car les enseignants sont présents et les cours assurés.
désolé pour le public mais je suis pragmatique. Donc mesdames et messieurs du public, faites votre travail correctement et on arretera de vous critiquer. ( demontrer par l'exemple est le meilleur argument )

red57  a écrit le 22/01/2013 à 17:55 :

Moi mon salaire est de 20 000?/an, je dois également me mettre en gréve car je gagne qu'un instit ou un gardien de la paix. Pour le nombre d'heures effectuées, c'est cher payé.

@red57  a répondu le 22/01/2013 à 18:32:

vous accepteriez d'être payer le même salaire tout en faisant 5 heures de plus?

jean charles  a écrit le 22/01/2013 à 17:53 :

les professeurs ne font pas grève contre la semaine de 5 jours, ils font grève car la pause entre midi et deux heures va être rallongé... les gamins n'auront pas cours pendant une pause déjeuner de 3 heures mais en étant toujours dans l'école... c'est idiot ! les mairie n'auront pas les moyens de les occuper donc ce sera de la garderie (jeux de sociétés, coloriage) en plein milieu de la journée dans la salle de classe. c'est stupide ! En plus, comment voulez vous qu'un prof puisse travailler ou corriger les copies dans une classe où 30 gamins font des jeux... en tant que parent je suis un peu déçu

Jean charles +1  a répondu le 22/01/2013 à 18:16:

C'est là toute le case tête, car les écoles ne pourront pas les prendre en charge, qui vont raler en premier les parents, et donc ceux qui ralent ici. Je suis dépité à lire les commentaires de certains sur ce site à propos du métier d'enseignant.

Yves  a écrit le 22/01/2013 à 17:53 :

D'une manière générale, la France ne fait plus de différence entre un qualifié et un non-qualifié ! Tout le monde au SMIC ! Merci qui ?...

Vs  a répondu le 22/01/2013 à 18:07:

C'est ce qui se passe quand réussir n'est pas normal et que l'on fait la chasse aux sorcières !

Yves  a écrit le 22/01/2013 à 17:52 :

Le déclassement est général ! Demandez donc aux infirmières ce qu'elles en pensent ?...

çàcmoi  a écrit le 22/01/2013 à 17:48 :

ils ont choisi leur profession. Ils peuvent passer le concours pour la police et en cas de réussite ils gagneront plus. C'est facile non ?

Patrickb  a répondu le 22/01/2013 à 17:56:

@cacmoi: c'est sûr que le concours de la police doit être nettement plus facile que celui d'instituteur :-)

Patrickb  a répondu le 22/01/2013 à 18:18:

@cacmoi: ok, mais tout le monde n'a pas le niveau bac+ 5 pour réussir le concours de la police :-)

éee  a répondu le 22/01/2013 à 18:49:

il est vrai que le concours ne nécessite pas un bac+ 5, il arrive que des bac +5 ne soient pas retenu néammoins, allez savoir pourquoi, mais commencez par vous entrainer physiquement parce que c'est loin d'être une promenade comme ça à pu l'être par le passé.

Patrickb  a répondu le 22/01/2013 à 19:43:

@eee: bon c'est vrai qu'il faut manier la matraque vigoureusement :-)

bob  a répondu le 23/01/2013 à 11:49:

Les instits aussi ont passé des epreuves physique ou je suis sure que certaint flic échouraient (recuperation de manequins au fond de la piscine par example, endurance de natation...)

salaires  a écrit le 22/01/2013 à 17:43 :

peut -etre , mais ils travaillent 2 fois moins : soit 2 fois moins de jours travaillés sur une année

Patrickb  a répondu le 22/01/2013 à 17:57:

@salaires: conclusion ?? virons tous les instits pour en faire des agents de police ???

Vs  a répondu le 22/01/2013 à 18:06:

Bien dit.

Comme vous  a répondu le 22/01/2013 à 18:28:

quand vous perdez votre temps sur internet au boulo, au resto, à faire des pauses café à tout va, des pauses discussions, des réunions sans tête ni queue, des déjeuner pro, ou avec collègue, du shopping entre midi et deux... en étant payé sur 12-13-14 mois. Un enseigant gagne sur 10 mois répartis sur 12 mois. leur temps de travail comprends la préparationd es cours qui double ce temps de présence au sein d'un établissement. Alors tentez ? :)

Idée  a écrit le 22/01/2013 à 17:40 :

On manque de policiers... Je suggère donc que des professeurs mécontents de leur sort l'améliore quelque peu en postulant dans la police !

churchill  a répondu le 22/01/2013 à 17:59:

oui, et on pourrait les envoyer dans des quartiers difficiles, pour voir s'ils se plaignent aussi...

Vs  a répondu le 22/01/2013 à 18:06:

Je suis d'accord avec vous.

Patrickb  a répondu le 22/01/2013 à 18:15:

@churchill: il n'y a pas d'instits dans les quartiers difficiles ???

chaneg  a répondu le 22/01/2013 à 18:25:

le corps enseignant "c 'est l'état dans l'état" il est impossible de les faire réformer quoi que ce soit!!! Bon nombre de ministres s'y sont risqués et le résultat est toujours le même!! mot d'ordre GREVE!!!!Il il avait raison Allègre quand il disait qu'il fallait dégraisser le mamouth!!
il n'y a plus de vocation!!!! dommage!!

a1039  a écrit le 22/01/2013 à 17:30 :

Et le produit des heures de cours particuliers, on pense à l'ajouter, lui ?

Patrickb  a répondu le 22/01/2013 à 17:53:

@a1039: es-tu en train de nous dire que celui qui fait 14 heures par jour devrait être payé au même tarif que celui qui en travaille 7 ??

bimbo  a répondu le 22/01/2013 à 23:11:

certains travaillent peu et gagnent beaucoup ; d'autres ne travaillent pas et gagnent beaucoup; parmis ces personnes, certains s'exilent fiscalement...

crissa  a répondu le 23/01/2013 à 14:12:

Qui vous a empêché de passer bac +5 et de passer un concours très difficile? Vous vous gargarisez avec des idées issues de votre jalousie. Je ne suis pas professeur, mais j'admire et respecte ces enseignants qui forment la France de demain, malgré des classes et des enfants souvent difficiles.... et je ne parle pas des parents qui couvent leurs petits chéris! Allez-y si leur place est si enviable!

lafrance  a répondu le 06/02/2013 à 9:37:

Beaucoup parlent des filières professionnelles et les vantent , surtout les gens de droite mais c'est curieux ils mettent tous leurs enfants dans des filières générales souvent privées pour devenir ... fonctionnaire
Marre de faire culpabiliser les petits, les fonctionnaires pendant que d'autres par le fric et les réseau profitent à fond du système et sont de plus en plus riches

Mag  a répondu le 20/02/2013 à 14:48:

Je suis enseignante et je suis effarée des propos tenus envers les enseignants! Que de mépris, de préjugés... Si nous sommes si mauvais, il faut peut être penser à garder vos enfants à la maison pour les instruire! Mine de rien, vous êtes bien contents de nous avoir pour garder vos enfants pendant que vous travaillez ... nous avons au moins une fonction de nounou qui ne vous coûte pas grand chose!!! C'est désolant! Comment voulez vous que les enfants nous respectent si les parents ont une telle opinion de nous.

ils me cassent les...  a répondu le 19/03/2013 à 16:57:

J'ai deux couples d'amis professeurs des écoles et ils pleurent toujours en nous disant que leur métier est dur et qu'ils ne sont pas assez payés (fallait pas passer le concours) mais en revanche ils sont fiers de leurs vacances (fallait passer le concours là haha).

Le plus pénible c'est lorsqu'ils pensent être au centre du monde et être des intellectuels. Ils s'écoutent parler et tentent de faire de belles phrases (ils n'y arrivent pas toujours). Ils ne sont ni chercheur, ni énarques, ni docteurs, ni commissaires de police, ni magistrats. Ils ont pour la plupart bac +3 (licence) + une année de prépa (pas un diplôme) et une année d'IUFM (pas un diplôme non plus). Seul les derniers doivent être dotés d'un bac +5 (master).

Un peu d'humilité mesdames et messieurs, ce métier est louable mais pas plus que celui d'infirmière, de policier, de pompier....

Je connais des profs qui font des fautes d'orthographes depuis toujours et qui réapprennent des leçons qu'ils avaient oubliés en les préparant pour les enfants.