Sous pression de la Commission, la Belgique se serre la ceinture

 |   |  301  mots
DR
DR (Crédits : latribune)
Le budget belge 2012 a été recalé par l'Union européenne. Ses projections de réduction de déficit seraient trop optimistes. Le gouvernement a décidé de geler 1 milliard d'euros de dépenses.

Les effets du renforcement de la discipline budgétaire se font sentir en Europe et la première victime en est la Belgique.

Entre 1,2 et 2 milliards d'euros

L'accord entre les partis francophones et néerlandophones de novembre dernier prévoyait, sur la base d'une croissance de 0,8% cette année, un déficit budgétaire représentant 2,8% du produit intérieur brut (PIB), sous la limite des 3% imposée par l'Union européenne.

Or, la Commission européenne est d'avis que les projections sont trop optimistes et aboutiraient à un déficit de 3,1%, soit 0,1 point de plus que la limite acceptée.

L'information a été révélée, vendredi 6 janvier, par le quotidien De Morgen et a été rapidement confirmée. Le premier ministre Elio di Rupo a été prévenu par une lettre du commissaire aux Affaires économiques, Olli Rehn. Entre 1,2 et 2 milliards d'euros d'économies supplémentaires ont été demandées à la Belgique.

Révision début février

Dans un premier temps, le gouvernement a contesté les calculs de l'exécutif européen. Le ministre du Budget, Olivier Chastel, a estimé que l'Europe s'était "trompée". "Nous voulons démontrer que nous avons fait les efforts qui s'imposaient"

Toutefois, dans la même journée du 6 janvier, la Belgique a décidé du gel de 1 milliard d'euros de dépenses supplémentaires. L'achat d'hélicoptères par le ministre de la Défense sera reporté ainsi que certains investissements dans le chemin de fer. Ces mesures se veulent temporaires dans l'attente d'un contrôle budgétaire prévu pour début février.

L'avis définitif de la Commission européenne doit être rendu le 11 janvier.

Lire la suite de l'article Sous pression de la Commission, la Belgique se serre la ceinture

 Retrouvez toute l'actualité européenne, avec...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :