Fiscalité : les mesures Macron en faveur du pouvoir d'achat

 |   |  429  mots
(Crédits : Reuters)
La refonte de l'ISF n'est pas la seule mesure fiscale dans le programme d'Emmanuel Macron... il y a aussi les mesures en faveur du pouvoir d'achat.

Le nouveau président propose également deux mesures phares à destination des classes moyennes et populaires : la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des contribuables et la baisse des cotisations sociales salariales.

Exonérations de la taxe d'habitation

C'est assurément une des mesures qui a le plus retenu l'attention lors de sa campagne. Le nouveau président de la République souhaite exonérer 80% des contribuables de la taxe d'habitation, impôt qu'il considère « injuste ». Il est vrai que la taxe d'habitation est un impôt local qui varie énormément selon les villes, et les habitants des communes les moins riches sont bien souvent ceux qui payent le plus. La taxe d'habitation a même tendance à augmenter dans ces villes faisant face à des besoins plus importants de financement, surtout depuis que l'État a diminué ses subventions. Le programme d'En marche ! précise que l'État consacrera 10 milliards d'euros par an à cette mesure afin de compenser le manque à gagner pour les communes.

Emmanuel Macron propose donc une exonération de la taxe d'habitation pour 80% des ménages, ceux dont le revenu fiscal de référence est inférieur à 20.000 euros par an et par part. Il y a tout de même un léger effet d'annonce, les 20% de ménages les plus modestes étant déjà exonérés de taxe d'habitation à l'heure actuelle. Cette mesure compensera aussi la hausse de la CSG pour environ 40% des retraités concernés.

Baisse des cotisations sociales et hausse de la prime d'activité

Emmanuel Macron propose également plusieurs mesures à destination des actifs. La suppression de la part salariale (3,15% du brut) des cotisations sociales d'assurance maladie et chômage, remplacée par une hausse de 1,7 point de la CSG, devrait ainsi profiter à tous les actifs. Le programme du nouveau candidat prend l'exemple d'un salarié touchant 2.200 euros nets par mois : il gagnera, grâce à cette mesure, 500 euros nets supplémentaires par an.

Ce sont les retraités qui perdront au change, mais l'ancien ministre de l'Économie a promis, en compensation, que les 40% les plus modestes seraient exonérés de cette hausse de la CSG, soit parce qu'ils payent le taux réduit, soit parce qu'ils bénéficieront de la suppression de la taxe d'habitation.

Pour les bas salaires, Emmanuel Macron souhaite enfin mettre en place une hausse de la prime d'activité. Ce dispositif, né de la fusion entre le RSA activité et la prime pour l'emploi, concerne 2,4 millions de foyers, qui verront donc leur revenu augmenter. Pour un salarié au Smic, le gain est estimé à 80 euros par mois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/05/2017 à 16:54 :
si le plafond est vraiment a 20 000 euros ils et vraiment bas,? a 30 000 cela toucherais plus de pauvres ex 2 smicares???
a écrit le 13/05/2017 à 7:38 :
Un renforcement d'un système qui est devenu incompréhensible pour tous, -qui comprend les sommes d'aides publiques, dégrèvements d'impôts et autres pour les 80% "défavorisés"? avec une redistribution à destination de 80% de la population (pour les APL, nous en étions "seulement "à 50% des foyers fiscaux qui perçoivent les APL).. Si ce n'est pas ce que l'on peut appeler une mesure POPULISTE, il faudra que l'on m'explique... une fuite en avant destinée à faire passer d'autres pilules, et le pire, c'est que cela marche..
a écrit le 12/05/2017 à 19:55 :
Et si on dépasse, comme mon mari et moi, légèrement les 20.000 euros par part, on n'aura pas droit à la suppression de la taxe d'habitation, par contre on aura droit à l'augmentation de la csg. Donc on sera perdant sur toute la ligne tout en faisant partie de la classe moyenne , vraiment moyenne. Nous avons voté en connaissance de cause pour Emmanuel MAcron mais ça fait quand même raler.
Réponse de le 12/05/2017 à 22:31 :
Fallait pas voter pour lui
Réponse de le 12/05/2017 à 23:08 :
L'honnêteté aurait voulu que ce plafond de ressources soit précisé par Macron et la presse bien avant. Mouvements sociaux en masse en vue en septembre.
a écrit le 12/05/2017 à 18:08 :
Les retraités sont aussi des actifs …à la retraite. Pourquoi donc subiraient-ils une perte de 1,7% de pouvoir d'achat (CSG). S'agit-il de renforcer le pouvoir d'achat de TOUS les actifs (salariés, fonctionnaires, retraités) ou bien plutôt de baisser (à moyen terme : "tu a gagné 1.7% cette année avec la mesure Macron, pourquoi je t'augmenterais ?") le "coût" des salaires au profit des marges et des dividendes ? Je vous laisse y songer… Réfléchissez bien : vieille hypothèse pour trouver le coupable : sous les alibi, le vrai motif. En général, ça se résoud quand on trouve la réponse à : à qui profite le crime ?…
a écrit le 12/05/2017 à 17:34 :
votre article est le premier qui parle de l'exo de la taxe d'habitation pour un grand nombre de non imposable a l'impot sur le revenu... 52 % des déclarants ne sont pas imposables... la taxe d'hab n'est pas exo pour tous... mais enfin... par contre la volonté de taxe a la CGS personne n'a parlé de la déduction ou pas de ce complement; le 0.3 % pour la dépendance de Ayraud n'est pas déductible de la base de mon impot il me coute donc 0.45 % curieux personne n'évoque cette question....massacrons les gens qui payent l'impot sur le revenu
a écrit le 12/05/2017 à 12:36 :
J'aurais aimé que Monsieur Baudino, au lieu de recopier le programme et annonces de M. MACRON creuse un peu les promesses. Ex: si l’augmentation de 1.7 points de CSG est de la CSG non déductible, donc imposable, le salarié n'y gagne rien bien au contraire, à la fin de l'année il est perdant. En effet, augmenter de la CSG imposable c'est un coup à deux bandes: plus de CSG et plus de rentrées fiscales au titre de l'impôt sur le revenu.

Je suis d'ailleurs en attente de la réponse d'En Marche sur ce point alors Monsieur le Journaliste, si vous pouviez creuser la question vous nous apporteriez alors une vraie information.
Réponse de le 12/05/2017 à 13:18 :
L'assiette de l'impôt ne changera pas donc l'impôt n'augmentera pas. Cqfd
Réponse de le 12/05/2017 à 23:01 :
@Hum: ah bon? 1.7 points en plus de csg imposable n'engendre aucune augmentation d'impôt sur le revenu? Cqfd
a écrit le 12/05/2017 à 11:55 :
A force d'exonérer en bas depuis des lustres, ils tirent toute la classe moyenne qui compense vers le bas aussi sauf qu'elle n'obtient finalement pas grand chose en retour.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :