Vingt-deux pays européens lancent un appel commun pour leur agriculture

 |   |  282  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Vingt-deux pays de l'Union européenne, qui en compte 27, ont lancé ce jeudi un "appel de Paris" pour une politique agricole et alimentaire "forte", financée à un "niveau ambitieux".

Ce jeudi, 22 des 27 pays de l'Union européenne ont lancé un "appel de Paris" pour une politique agricole et alimentaire commune (PAC) "forte", qui prendra en compte une alimentation diversifiée, la défense des revenus des agriculteurs ainsi que les aspects environnementaux.

"La discussion a été compliquée", a reconnu le ministre français de l'Agriculture, Bruno Le Maire, à l'origine de cette réunion, à laquelle ne participaient pas cinq pays, dont la Grande-Bretagne, la Suède et le Danemark qui ne partagent pas les mêmes vues politiques en matière d'agriculture.

"Nous souhaitons prendre un autre point de départ", d'abord "nous entendre sur les objectifs politiques avant de fixer le budget" de la prochaine PAC, a poursuivi le ministre.

Quel financement ?

Le secrétaire d'Etat polonais en charge de l'Agriculture, Andrzej Dycha, s'est félicité de cet accord. "Nous avons envoyé un signal fort, celui de la nécessité d'avoir une politique européenne forte en ce qui concerne le secteur agricole, cette politique doit être financée à un niveau ambitieux", a-t-il déclaré à la presse. Il a estimé que le budget devait au moins être équivalent au budget actuel.

Le budget de la PAC représente 47% du budget total de l'Union Européenne, qui s'élevait à 116 milliards d'euros en 2008. 

Le budget en cours de l'UE, qui court sur sept ans, arrive à échéance fin 2013. Dans un document de travail produit en novembre, la Commission européenne a prôné pour le futur exercie budgétaire une "diminution significative" des fonds alloués à a la PAC, au profit d'un rééquilibrage en direction de l'emploi, de l'énergie, de la protection du climat et de la politique extérieure.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :