Les syndicats divisés sur les suites à donner au plan de rigueur

La Confédération générale du travail a appelé ce vendredi à une mobilisation syndicale début octobre contre le plan de rigueur budgétaire annoncé par François Fillon. Les autres organisations syndicales ont répliqué à ce plan d'austérité en ordre dispersé.

3 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Pour Bernard Thibault, le plan de rigueur annoncé mercredi vaut au gouvernement non pas "la note triple A, mais triple zéro". Faisant référence à la note maximale toujours attribuée à la France par les agences de notations,  le secrétaire général de la CGT a critiqué, ce vendredi,  le plan d'austérité du gouvernement.

Selon lui, il s'agit de mesures visant seulement à "rassurer les marchés" tout en étant "dangereuses" pour la croissance. "On ne peut pas sortir de cette crise en donnant encore et toujours plus de gages aux marchés financiers", a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse.

Vers une journée de mobilisation en octobre

La CGT a de nouveau appelé vendredi à une journée de mobilisation des salariés début octobre contre le  politique d'austérité. Le secrétaire général de la CGT a estimé qu'il y avait "de fortes probabilités" pour que l'intersyndicale ( CGT , CFDT, Unsa, FSU, Solidaires), qui se réunira le 1er septembre,  décide d'une journée de manifestations et d'éventuels arrêts de travail. "La situation appelle une intervention forte des salariés", a-t-il déclaré.

Les dernières mobilisations sociales importantes, dans le cadre de la réforme des retraites en 2010, n'avaient pas fait reculé le gouvernement. Les syndicats y étaient apparus relativement divisés. Une nouvelle journée de manifestations organisée par une intersyndicale semble toutefois faire son chemin estime Bernard Thibault. "Les avis progressent", a-t-il ainsi observé.

Réticences de la CFDT et de FO

Bernard Thibault a dit espérer que FO, la CFDT, et la CGC - qui n'ont pas rejoint à ce jour l'intersyndicale - changent d'avis. Mais il a toutefois assurée : "Je ne fais le deuil d'aucune organisation syndicale."

La CFDT, elle, semble réticente à faire descendre les salariés dans la rue. Son secrétaire général, François Chérèque a estimé jeudi à l'issue d'un entretien avec le Premier ministre que "le plan de rigueur n'est pas le bon, car il est inégal", les salariés étant mis à contribution. Il ne s'est pas prononcé sur un éventuel mouvement social, assurant aux journalistes: "On en est au stade du débat".

Jean-Claude Mailly, le secrétaire général de Force Ouvrière, qui est hostile à l'idée d'organiser des manifestations contre ce budget, s'est démarqué des autres organisations en jugeant jeudi que le plan anti-déficit présenté par François Fillon "aurait pu être pire". "Il n'y a pas de remise en cause des droits sociaux collectifs", avait ajouté le dirigeant syndical. "Il y a des mesures sur les mutuelles qui risquent de se traduire par une augmentation du coût pour les assurés, ça c'est évident", avait-il cependant remarqué.

Après un entretien avec le premier ministre ce vendredi, Jean-Claude Mailly a annoncé que son syndicat allait publier un "livre noir" sur la Révision générale des politiques publiques (RGPP), lancée en 2007 par le gouvernement. Pour le dirigeant de FO, la RGPP serait "durcie" par ce nouveau plan d'austérité.

Depuis jeudi, le Premier ministre, François Fillon, reçoit les organisations syndicales une par une pour discuter du plan de rigueur de 12 milliards d'euros sur 2011 et 2012 alors que la plupart demandaient à être reçues ensemble.

 

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 28/08/2011 à 10:38
Signaler
Entièrement d'accord avec @CGT. A quand de vrais syndicats qui défendent les travailleurs ???

à écrit le 27/08/2011 à 12:00
Signaler
ALLEZ BERNARD, faut y aller au charbon. On est prêt, la coupe est pleine

le 28/08/2011 à 11:12
Signaler
Oui, on est prêt à y aller. Que fait notre Bernard national. Il fume les cigares offerts par Sarko ?

à écrit le 26/08/2011 à 14:09
Signaler
Le pseudo plan de rigueur de François Fillon fait hurler la CGT. C'est à hurler ... de rire.

à écrit le 26/08/2011 à 13:44
Signaler
il manque pas d'air celui là, à part dire toujours non et s'opposer à avancer.. ces mesures sont nettement insuffisantes à ce qu'il faudrait. il n' ya pas de quoi crier au loup. Pas étonnant que les français se syndiquent plus avec des braillars comm...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.