Le parquet se penche sur l'affaire de l'hippodrome de Compiègne

Le parquet de Compiègne a décidé d'ouvrir une information judiciaire dans cette cession d'un bien domanial approuvée par Eric Woerth lorsqu'il était ministre du Budget.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Une information judiciaire contre X a été ouverte par le parquet de Compiègne (Oise) dans l'affaire de la vente de l'hippodrome de la ville, dans laquelle est mis en cause l'ex-ministre Eric Woerth, a-t-on appris mardi de source judiciaire.

L'avocat d'Eric Woerth, Jean-Yves Le Borgne, estime que cette démarche n'aura pas d'incidence pour son client, puisqu'il fait déjà l'objet d'une procédure distincte devant la Cour de justice de la République en raison de sa qualité de ministre au moment des faits.

"Cette affaire est déjà sous le regard d'un magistrat de la Cour de justice de la République", a-t-il précisé à l'agence Reuters. La Cour de justice qui a examiné le 2 décembre le cas de l'ancien ministre du Budget, se prononcera vraisemblablement courant janvier sur l'ouverture d'une éventuelle enquête pour favoritisme.

Le parquet de Compiègne a ouvert une information judiciaire contre X à la suite d'une plainte déposée par sept députés socialistes. Elle vise d'éventuelles infractions de complicité de prise illégale d'intérêts et de trafic d'influence, notamment. Dans un souci de bonne administration de la justice, le parquet de Compiègne a demandé le dépaysement de la procédure à Amiens (Somme).

Le Canard Enchaîné avait accusé l'été dernier Eric Woerth, maire de Chantilly (Oise), d'avoir "bradé" en mars 2010 pour 2,5 millions d'euros une parcelle de la forêt de Compiègne comportant un golf et un hippodrome à la Société des courses de Compiègne, lorsqu'il était ministre du Budget.

Eric Woerth, qui a quitté depuis le gouvernement après avoir été ministre du Travail, a toujours contesté la version de l'hebdomadaire satirique. "Ces accusations ne me semblent pas très sérieuses", a renchéri mardi Me Le Borgne.

Eric Woerth est également cité dans plusieurs volets de l'affaire Bettencourt, qui a été récemment "dépaysée" à Bordeaux. Pas moins de six juges d'instruction ont été désignés pour instruire les différents dossiers.

En direct dès 8h30 - Une époque formidable

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 22/12/2010 à 18:52
Signaler
L'affaire concerne l'hippodrome donc géré par une société. Celle ci est elle bénéfiçiaire ou déficitaire ,cela change tout quand a la valeur du bien. Si l'Aga Khan ne subventionnais pas l'hippodrome de Chantilly ,n'avait pas payé la dette celui ci se...

à écrit le 22/12/2010 à 18:02
Signaler
le duc d'aumale avait prévu que sa donation du château de chantilly , de sa collection d'oeuvres d'art et de l'immense forêt de compiègne ne soit jamais dispersée ni dépecée en petits lots ...il a fallu que Woerth arrive , même Gaymard avait refusé ...

à écrit le 22/12/2010 à 13:03
Signaler
Le parquet se penche sur l'affaire en tant que 1) La bonne fée salvatrice sur un malade 2) Justicier indépendant pour tirer au clair cette affaire ..????

à écrit le 22/12/2010 à 11:38
Signaler
Est-il prévu une déchéance des mandats publics et des droits civiques en cas de conviction, ou allons-nous assister à un nouveau scandale de la république-banano-française?

à écrit le 22/12/2010 à 11:21
Signaler
Il n'y a sûrement aucun lien avec le fait qu'Eric WOERTH, juste avant son départ du ministère, ait abaissé le taux d'imposition sur les gains des courses hippiques.... Décision qui était naturellemnt urgente et salutaire pour les comptes publics....

à écrit le 22/12/2010 à 8:16
Signaler
On me proposait la parcelle, j'en donnait 5 millions sans sourciller. A ce prix la, c'est déjà cadeau.

à écrit le 22/12/2010 à 8:14
Signaler
Si on ne peut plus se faire un peu de cash sur le dos du peuple quand on est élu. Vraiment, alors !

à écrit le 21/12/2010 à 22:12
Signaler
Ah si j'aurais su, je l'aurais acheté pour 2,5 M et revendu pour 10 M et l'état aurait gagné un peu plus en plusvalu.

à écrit le 21/12/2010 à 20:24
Signaler
Ce n'est pas cher payé 2,5 M d'euros pour une parcelle du bois de Compiègne avec un golf et un hippodrome.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.