ArcelorMittal continue de réduire la voilure en Europe

Le groupe sidérurgique ArcelorMittal devrait réduire sa production d'acier plat à Dudelange au Luxembourg à compter du 1er mai, selon deux syndicats. Cette annonce intervient alors que le conflit perdure à Florange en France et après plusieurs annonces de ce type dans la région.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Après Liège en Belgique, Schifflange au Luxembourg ArcelorMittal devrait à nouveau réduire son activité dans l'une de ses usines européennes. C'est encore le Grand-Duché qui est visé, mais il s'agit cette fois de l'usine de Dudelange au sud du pays. A compter du 1er mai, une ligne de production d'acier plats devrait être voir son fonctionnement réduit de manière "substantielle", et une deuxième ligne pourrait être arrêtée dans les mois à venir, selon les deux principaux syndicats luxembourgeois LCGB et OGBL. L'usine, qui emploie 200 personnes, subirait ainsi des réduction d'effectifs.

Des carnets de commande "vides"

Des carnets de commandes "quasiment vides" avec seulement 500 tonnes de produits électrozingués à fournir, expliqueraient cette décision. Les deux organisations syndicales ont rapporté dans un communiqué les propos de la direction d'ArcelorMittal selon lesquels "aucune amélioration" ne serait en vue. Les chaînes de production de Dudelange fonctionneraient déjà au ralenti depuis janvier, selon selon Marco Casagrande, le secrétaire central de l'OGBL, contacté par l'AFP.

"La prochaine victime du vampirisme financier Mittal s'annonce au Luxembourg", déplorent les syndicats qui ont lancé mercredi un appel au gouvernement luxembourgeois de Jean-Claude Juncker pour qu'il fasse cesser "le carnage systématique et organisé du patrimoine sidérurgique". En France, les salariés de l'usine de Florange protestent toujours contre la fermeture des hauts-fournaux.