Un tiers des Allemands pour le retour au mark

 |   |  263  mots
Un distributeur allemand de cigarettes acceptant les marks. Copyright AFP
Un distributeur allemand de cigarettes acceptant les marks. Copyright AFP
Un sondage publié aujourd'hui montre qu'en un an, la proportion des partisans du retour à la monnaie allemande a bondi de 20 % à 33 %. Parallèlement, pourtant, la confiance dans la zone euro croît.

Un tiers des Allemands veulent le retour au Deutsche Mark. C'est le résultat d'un sondage publié par le quotidien saxon Leipziger Volkszeitung de ce mardi. L'enquête, réalisée auprès de 1000 citoyens allemands de plus de 18 ans montre une nette augmentation de cette proportion. Voici un an, le même sondage donnait 20 % de partisans du retour à la monnaie allemande.

Confiance dans la stabilité de l'euro

Pour autant, ce sondage souligne qu'une majorité des Allemands demeure favorable à l'euro. Ils sont même plus nombreux que voici un an à croire à la « stabilité de la monnaie commune » : 52 % contre 41 %.  C'est peut-être là le signe que les Allemands jugent favorablement les efforts de leur gouvernement, notamment à travers le pacte budgétaire pour insuffler en Europe cette "culture de la stabilité" qui leur est si chère.

Un sujet de débat poltique

Il n'en reste pas moins que ce sondage est un nouveau signe qu'une partie des Allemands doutent des bienfaits de l'euro pour leurs pays.La publication, voici deux semaines, du livre de Thilo Sarrazin, ancien membre du directoire de la Bundesbank et ancien ministre des finances SPD de Berlin, intitulé « l'Europe n'a pas besoin de l'euro » a relancé la polémique dans le pays. Par ailleurs, un petit parti, les Freie Wähler (électeurs libres), a annoncé son intention de faire ouvertement campagne pour les élections fédérales de 2013 sur cette question de la sortie de l'Allemagne de la zone euro. Plus que jamais, Angela Merkel va devoir prendre en compte cette donnée dans sa politique nationale et européenne.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/06/2012 à 15:43 :
l'institut de sondage allemand Infratest dimap sur son enquête datée de fin mai publie que 49 % des Allemands considèrent que l'abandon du D Mark a été une erreur et que 47 % jugent l'introduction de l'Euro positive. source: Handelsblatt
a écrit le 12/06/2012 à 22:32 :
Revenons sur Terre! Ca ne veut rien dire, ces 33%!!
Quand il s'agit de voter, 80-90% des Allemands votent CDU-CSU-SPD-FDP-Gruene, soit que des partis qui soutiennent l'Euro!
La décision unilatérale de l'Allemagne de sortir de l'Euro, ce n'est pas pour demain...
a écrit le 12/06/2012 à 18:24 :
au debut de l'euro ils disaient garder preicieusement leurs marks car ils reviendraient et voila ça en prend le chemin
a écrit le 12/06/2012 à 16:28 :
Ce serait une très bonne nouvelle pour la France. le mark serait de fait réévalué, la déflation salariale antieuropéenne que l?Allemagne fait depuis 10 ans , annulée, le mark deviendrait une valeur refuge et l'Allemagne ne pourrait plus vendre ses BMW aux Rastapopoulos grecs.
Réponse de le 12/06/2012 à 18:11 :
ça c'est bien vu, professeur. Au fait professeur en quoi ? pas en projection économique quand même ? Et qu'allez vous vendre de français aux Allemands ? SVP, donnez nous une liste de produits qui leur font défaut, des Twingos sans doute et des Daccia. C'est la vie en rose que vous nous décrivez.
Réponse de le 12/06/2012 à 18:41 :
L'Allemagne est le premier client de la France tout de même. Certes on ne leur vend pas de BMW, mais par exemple des produits agro-alimentaires dont certains sont trés réputés (le Champagne par exemple).
Réponse de le 12/06/2012 à 19:51 :
sauf que notre balance commerciale envers L'Allemagne est déficitaire de 35 milliards d'euros...
Réponse de le 13/06/2012 à 9:18 :
Notre déficit fiscal avec l'Etat providentiel français est de 1000 milliards. Qui nous détruit ?
a écrit le 12/06/2012 à 15:21 :
seulement 33 % , encore un sondage bidon de ceux que l'on aime bien en France.
Réponse de le 12/06/2012 à 17:47 :
seulement comme vous dîtes, ça me parait très très bas vu l'opinion publique allemande envers l'Euro...
a écrit le 12/06/2012 à 14:26 :
pour rappel: L'allemagne n'a pas besoin de U.E pour vivre et exporter, il y a d'autres marches vises comme l' Amerique du sud, l'Asie, la Russie etc.. Le retour du deutsche Mark (DM) ne poserait aucun probleme, seul handicap de taille le DM serait une monnaie refuge et aneantierait les exportations du pays.
Réponse de le 12/06/2012 à 15:01 :
Te rends tu au moins compte que tu te contredis en moins de 4 lignes...
Réponse de le 12/06/2012 à 15:29 :
C'est surtout très naïf de croire que les Allemands laisseraient leur monnaie les piéger sans réagir. On peut leur faire confiance pour gérer la situation avec rigueur, par exemple en exigeant des paiements en or ou en pétrole, en fixant les parités autoritairement, en levant des barrières douanières en riposte aux pays qui manipuleraient leurs monnaies pour faire de la fausse compétitivité, etc. Bref, on assisterait au retour du protectionnisme sauvage qui laminerait l'économie européenne une troisième fois en un siècle. Le retour aux monnaies nationales serait le troisième suicide européen. Il faut vraiment avoir un tout petit poids flétri dans la tête pour souhaiter le retour aux monnaies nationales.
Réponse de le 12/06/2012 à 17:49 :
non seulement il se contredit mais ce qu'il dit est faux.
l'Allemagne exporte à plus de 60 % en U.E; et la France est sont premier partenaire commercial. En fait notre solde commercial est déficitaire rien que par rapport à l'Allemagne de 35 milliards d'euros!!!
Réponse de le 12/06/2012 à 17:57 :
son est pas sont-)
Réponse de le 13/06/2012 à 9:11 :
Tout à fait, pois et non poids : merci à vous d'avoir corrigé cette horreur avec maestria.
Réponse de le 13/06/2012 à 9:17 :
Le déficit commercial avec l'Allemagne est de 35 milliards ; le déficit fiscal avec l'Etat providentiel français est de 1000 milliards. Qui détruit réellement l'économie française ? 35 contre 1000 : la réponse est évidente. Si on pouvait choisir, on ne garderait que les Allemands sans hésiter.
Réponse de le 16/06/2012 à 20:11 :
"le DM serait une monnaie refuge et aneantierait les exportations du pays".
Oui, mais c'est très facile de baisser la parité d'une monnaie. Regardez la Suisse qui contrôle la parité Euro/FS au jour le jour ou bien les Chinois qui sous-évaluent constamment le yuan. La remonter est beaucoup plus difficile car il faut plus de temps et d'efforts....
a écrit le 12/06/2012 à 13:19 :
L'euro c'est le mark....Va comprendre la logique.Mais apres tout si les allemands veulent sortir de l'ue et arreter de saigner les citoyens europeens avec leur rigiditee et leur dogme,qui a permi la naissance d'un mouvement neo nazi en grece(et la pousse du populisme en europe),c pas plus mal
Réponse de le 12/06/2012 à 14:00 :
Ils veulent sans doute egalement arreter de se porter caution... Chacun se retrouvera ainsi devant ses responsabilites, et il ne sera plus possible d'aller pointer d'autres responsables au lieu de se remettre en question...
Réponse de le 12/06/2012 à 15:20 :
Les Allemands ne saignent personne. Eux, ils partent à la retraite à 67 ans. On les comprend de ne pas vouloir aider des Grecs qui partent à la retraite avant 60 ans. Qui saigne qui, en vérité ?
Réponse de le 12/06/2012 à 15:36 :
Les rentiers ...
Réponse de le 12/06/2012 à 16:04 :
C vrai leurs positions sur la bce,les remarques stigmatisantes sur les autres pays,souvent infonde et leur export qui vont a 60% au sein de l'ue(donc vers les pays dits "mauvais eleves")....60%,si ca c'est pas saigner les autres pays,il cree leur richesse grace a leurs positions tres rigide et a l'ue qui est une zone mark(l'euro est indexe sur le mark)
Réponse de le 12/06/2012 à 16:24 :
Personne n'oblige personne à se fournir en Allemagne ! Ce n'est pas être saigné que de vouloir acheter des voitures allemandes, de l'électricité solaire allemande ou des machines outils allemandes. Les allemands travaillent longtemps, ils ont l'esprit d'équipe, le sens du bien commun et des services publiques efficaces, ils sont consciencieux (voir la fable de la cigale grecque et espagnol et de la fourmi allemande et scandinave). Pas étonnant dans ces conditions qu'ils soient plus riches que nous, et je trouve bien normal qu'ils prêtent leur argent avec des conditions. Nous ferrions pareil à leur place ou à titre individuel.
Réponse de le 12/06/2012 à 17:53 :
pas faux, je roule français, je préfère soutenir mon pays et notre industrie.
Pas besoin de voitures allemandes, qu'ils se les gardent et qu'ils sortent de l'EU s'ils ont plus envie d'y rester! Basta!
Réponse de le 12/06/2012 à 18:52 :
Les Allemands défendent toujours leurs intérêts, y compris géostratégiques (confer leur soutien de la Croatie et de la Slovénie en 90-91).
Ils partagent la même stratégie industrielle depuis 60 ans (consensus).
Il faut être candide pour imaginer qu'ils travaillent plus ou sont plus créatifs que les autres européens (à une époque les salariés de VW étaient aux 32h00 par semaine...)
Ils sont cohérents pendant que leurs voisins sont naïfs comme toujours, à l'exception des Britanniques qui se sont toujours méfié de Germania ...
Réponse de le 12/06/2012 à 19:17 :
@J: Votre discours serait coherent si nous n'etions pas dans une union....Union monetaire,politique,economique,sociale(Sur les 3 derniers points,on y est pas encore,probablement jamais) Quand on s'unit,on ne se comporte pas comme des rapaces entre pays membre,on partage les richesses,les investissements,il ya,normalement,une harmonisation(si possible par le haut) etcetc C'est comme si vous me disiez que la creuse,on s'en fout et on laisse tomber cette region,on la laisse s'endetter,on ne la devellope pas,on concentre tout a paris....Incoherent,stupide et mortifere,la je parle pour l'allemagne qui se tire une balle dans le pied en agissant ainsi.
Réponse de le 12/06/2012 à 19:25 :
vous avez bien résumé la situation....
Réponse de le 12/06/2012 à 19:54 :
Helas la France, c'est tout l'inverse : aucune vision stratégique (aller bombarder nos alliés historiques, les Serbes, fallait oser...) zizanies et chicaïas, aucun consensus social, pas de constance en politique industrielle à l'exception notable de l'aéronautique (qu'on cède progressivement aux allemands...) et du nucléaire (que les allemands voulaient aussi nous récupérer)
Bref, devinez qui est le cocu du ''couple'' franco-allemand ?
Réponse de le 12/06/2012 à 21:44 :
euh les français?
Réponse de le 12/06/2012 à 22:26 :
C'est sidérant de voir à quel point certains n'ont rien compris au problème. Pourquoi nous Francais devrions nous opposer à la position allemande? Aujourd'hui, qu'est-ce que nous coûte l'Allemagne? Rien du tout. Que nous coûte la Grèce? Des milliards!!
Alors, ne vaut-il mieux pas soutenir l'Allemagne?
Réponse de le 12/06/2012 à 23:00 :
Comme les allemands ont des intérêts bien compris, il est temps que nous nous souvenions des nôtres ...
Je ne sais plus qui disait ''la géographie est têtue''
Réponse de le 13/06/2012 à 9:08 :
L'intérêt bien compris de la France est de gagner en productivité, donc d'appliquer les méthodes allemandes favorables au travail et au capital, de faire reculer l'Etat providentiel obèse qui nous ruine, de cesser d'alimenter les parasites et les rentiers de la manne publique.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :