Pour contrer Merkel, Hollande resserre les liens avec le SPD allemand

 |   |  295  mots
Sigmar Gabriel, président du SPD Copyright Reuters
Sigmar Gabriel, président du SPD Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
Le chef de l'Etat va recevoir trois dirigeant du parti social démocrate allemand, qui, comme lui, veulent inclure des mesure de relance dans le traité budgétaire européen

 Trois dirigeants du principal parti d'opposition allemand, les sociaux-démocrates (SPD), vont rencontrer le président français François Hollande mercredi à l'Elysée, a indiqué cette formation dimanche, confirmant des informations de presse. Il s'agit de discuter avec François Hollande "comment nous pouvons ensemble faire en sorte d'avoir plus de croissance et d'emploi en Europe", a déclaré à l'hebdomadaire allemand Bild am Sonntag le président du SPD, Sigmar Gabriel, qui sera accompagné du président du groupe parlementaire, Frank-Walter Steinmeier, et de l'ex-ministre des Finances, Peer Steinbrück. Les sociaux-démocrates avaient apporté leur soutien à la candidature de M. Hollande pendant la campagne présidentielle, tandis que la chancelière Angela Merkel avait marqué sa préférence pour Nicolas Sarkozy, conservateur comme elle. Elle avait refusé de recevoir François Hollande avant son élection.

Pas de ratification en Allemagne sans approbation du SPD

A l'instar du président français, le SPD veut compléter le traité budgétaire européen par des mesures de relance de la croissance. Le gouvernement de la chancelière Merkel est dépendant des voix des sociaux-démocrates pour faire ratifier par le parlement allemand le traité budgétaire car elle a besoin d'une majorité des deux tiers. Idéalement, Angela Merkel voudrait le voir avaliser avant la pause estivale parlementaire, c'est-à-dire avant le 6 juillet. Le 30 mai, l'ex-chancelier allemand social-démocrate Gerhard Schröder avait estimé dans la presse française que si le SPD s'abstenait de "copier le programme" du nouveau président français François Hollande, il aurait une "chance" de gagner les législatives en Allemagne à l'automne 2013. Les sociaux-démocrates n'ont pas encore déterminé qui des trois caciques, Gabriel, Steinmeier ou Steinbrück, sera le prochain candidat à la chancellerie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/06/2012 à 13:24 :
La rencontre risque d'avoir un goût amer pour Hollande car c'est le SPD sous Schröder qui a mis en place la régle d'or
a écrit le 11/06/2012 à 11:29 :
A mon avis, le jeu est habile et très politique, sûrement pas sans effet ni efficacité. Pour être cru, François Hollande est un malin.
Réponse de le 11/06/2012 à 17:50 :
+1. Ca change de la carpette qu'était NS, surement le plus mauvais de la Ve République!
a écrit le 11/06/2012 à 11:12 :
Je trouve le jeu de hollande un peu malhonnete contre une personne qui n'a pas si mal reussi en allemagne.
Réponse de le 11/06/2012 à 11:33 :
Réussi ! c'est très drôle, avec des résultats économique impressionnants le nombre de pauvres est passé de 11% à 15% de la population. des SDF dans les grandes villes, des gens qui vivent dans des campings à l'année voilà le résultat de la politique Schroeder - Merkel.
Réponse de le 11/06/2012 à 14:22 :
Ah parce que tu crois qu'en France c'est mieux avec 10% de chômage, des classes moyennes sans pouvoir d'achat et des administrations qui prennent l'eau de toute part. Faut arrêter de dénigrer tout ce qui a de bien ailleurs
Réponse de le 11/06/2012 à 15:55 :
Il semble que dul n'ait pas compris: vivre dans un camping car à l'année, ça ne veut pas dire être en vacances toute l'année. On ne peut donc pas dire que c'est ce qu'il y a de bien en Allemagne... On voit, à singer les USA, que la compétitivité d'un pays crée son pendant en misère...
a écrit le 11/06/2012 à 9:50 :
Quel rigolo celui là ! Il sait pertinemment que les efforts de rigueur que demande l'Allemagne sont justement ceux mis en place par le SPD en 2003 et qui donnent aujourd'hui les résultats que l'on connaît. Tout dans la com !
a écrit le 11/06/2012 à 0:18 :
Ce n'est pas Merkel qu'il faut contrer, c'est Hollande !
Réponse de le 11/06/2012 à 7:46 :
virons tous les socialistes
Réponse de le 11/06/2012 à 17:52 :
Merci de nous montrer à quel point la Droite est tolérante et ouverte.
Réponse de le 13/06/2012 à 15:28 :
C'est

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :