Hollande admet que l'hypothèse de croissance 2013 était trop ambitieuse

Le chef de l'Etat annonce que le gouvernement va revoir sa copie budgétaire en intégrant une prévision de croissance pour 2013 amoindrie, passant de 1,2% à 0,8% pour plus de "réalisme".

1 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)

"Je ne veux pas que l'on puisse imaginer que l'Etat prépare son budget avec des hypothèses qui se révéleraient fausses", a dit François Hollande, lors de son allocution télévisée sur TF1 ce dimanche soir.

Le président de la République a admis que la croissance du pays continue de fléchir, et il a indiqué que le gouvernement travaille désormais sur une hypothèse de progression du PIB de seulement 0,8% l'an prochain, contre une prévision de 1,2% maintenue jusqu'alors. Mercredi dernier encore, cette anticipation était confirmée par la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem. Les économistes comme les observateurs ont plusieurs fois manifesté leurs doutes quant au réalisme de cette projection. François Hollande a annoncé ce soir qu'il a entendu les critiques, et qu'il va adapter son programme d'action à l'évolution récente de la situation économique.

Il s'est présenté comme le capitaine à la barre du vaisseau France, tout en renouvelant sa confiance dans l'action du premier ministre, Jean-Marc Ayrault. Il a rappelé l'importance de l'engagement de tous, notamment des plus riches, pour redresser les comptes du pays et contrôler la dette. Il a salué la déclaration de rester contribuable français adressée par Bernard Arnault, qu'on disait prêt à s'exiler fiscalement grâce à une nationalité belge fraichement requise. François Hollande a rappelé que l'Etat ne "dépensera pas un euro de plus" l'an prochain qu'en 2012, comme il s'y est déjà engagé à plusieurs reprises.

> Nous reviendrons sur ces points, ainsi que sur les mesures de lutte contre le chômage (dont les contrats de génération) dans quelque instants

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 17/09/2012 à 13:48
Signaler
la gauche, la droite, tous des fumistes. Pire , tous ces gens découragent les bonnes volontés d'entreprendre ! chacun cherchant à se planquer dans l'administration. J'en veux pour preuve cette devise :"il vaut mieux avoir tort avec les autres que rai...

à écrit le 09/09/2012 à 22:14
Signaler
Le socialisme marche jusqu'a ce qu'on depense tout l'argent des autres.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.