Immobilier : la fiscalité des plus-values de plus de 100 000 euros sera augmentée

 |   |  177  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : <small>DR</small>)
Un amendement surprise devrait augmenter la taxation des plus-values immobilières de plus de 100 000 euros. Le gouvernement espère récupérer 150 millions d'euros pour le logement social.

Les plus-values immobilières de plus de 100 000 euros seront plus lourdement taxées à partir de 2014. D'après Les Echos, cette taxe sur les plus-values immobilières actuellement de 19%, augmenterait de 3 à 5% sur les transactions hors résidenes principales. Le gouvernement veut augmenter ce prélèvement de 3% pour les plus-values supérieures à 100 000 euros, et de 5% pour les plus-values supérieures à 150 000 euros.

D'après le quotidien économique, le gouvernement compte gagner 150 millions d'euros de recettes fiscales supplémentaires. Ce gain serait alloué au financement du logement social et en faveur des ménages modestes.

Une surprise !

Cette mesure devrait être intégrée au projet de loi de finance rectificative actuellement en cours de discussion à l'assemblée, sous forme d'amendement. Il s'agit d'une surprise puisque le gouvernement n'avait pas indiqué travailler sur cette piste.

D'après Les Echos, le gouvernement pourrait également revoir le dispositif du prêt à taux zéro pour le réserver aux ménages les plus pauvres.

 

>> Pour aller plus loin :

Estimez votre bien

Découvrez les SCPI

Simulez votre crédit immobilier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/01/2013 à 20:20 :
Les acheteurs peuvent remercier le gouvernement car qui va payer cette taxe? Les vendeurs vont l'intégrer dans leur prix...
a écrit le 19/12/2012 à 23:57 :
N'importe quoi... Vous prenez vraiment les propriétaires pour des idiots! Ils n'augmentent les loyers ou le prix de revente que des sommes qui correspondent aux augmentations de taxes et autres et pas du double comme j'ai pu le lire dans vos commentaires! Bien sure que des propriétaires perdent de l'argent sur de mauvais investissement... Mais en régle générale, ce ne sont pas les très gros propriétaires.
Concernant les loyers, vous apprendrez qu'un locataire finit toujours par payer ses dettes (je peux vous le garantir - si le bailleur l'enmène en justice). Il signe un contrat qui l'engage. Il doit (et c'est normal) respecter sa part du contract! Si non ou va t'on? Moi je veux bien avoir du confort gratuit, une Porsche que je ne payerai pas bien sure, faire mes courses sans payer, etc....
Réponse de le 01/02/2013 à 14:40 :
On a pas tout compris mais ce n'est pas grave , l'essentiel c'est que vous vous fassiez du bien !
Est ce que ca va mieux au moins quand meme ?
a écrit le 07/12/2012 à 6:23 :
et bien voyons on efface les dettes de pays Africains qui représentent des milliards et on vole les propriètaires pour récupérer quelques millions d'euro , on va se laisser faire jusqu'a quand ?
Réponse de le 07/12/2012 à 7:47 :
Ce sont les acheteurs qui se font voler surtout: ils doivent s'endetter et se lever tôt pour assurer le petit confort de petits opportunistes qui ont juste profité de la bulle immobilière.
Réponse de le 07/12/2012 à 8:25 :
et bien voyons, on vole les ressources naturelles des pays africains en maintenant des dirigeants corrompus à leur têt (la françafrique), on utilise l'argent du contribuable (Scellier/PTZ) pour maintenir des prix immobiliers élevés, on fiscalise la plus-value de l'entrepreneur qui après avoir créé une PME et des emplois, revend, mais on exonère celle de celui qui par exemple s'est juste contenté d'acheter un appartement de 100 mètres carrés à Paris en puis de le laisser vide pendant dix ans sans rien créer en rendant juste le logement plus cher donc plus rare. On va se laisser faire jusqu'à quand ?
a écrit le 06/12/2012 à 23:25 :
ce qui compte c'est le bonheur de l'humanité pour etre heureux et pas sa satisfaction personnelle, j'avais appris ca à l'ecole
a écrit le 06/12/2012 à 22:56 :
et à quand les vrais profiteurs qui spéculent sur les marchés de matières premières??
N'oublions pas que pour la plupart le premier investissement dans la pierre est le résultat du placement de l'épargne disponible. Certes gagner de l'argent sans rien faire est pas très morale mais n'a rien immorale par rapport à d'autres activités spéculatives
Réponse de le 07/12/2012 à 8:34 :
A se demander si vous le faites exprès.
L'investissement dans la pierre n'est pas plus le résultat du placement de l'épargne accumulé par un travail que ne l'est l'investissement dans les actions, dans l'or, etc. Tout est investissement est financé par l'épargne ou l'emprunt.

La question n'est pas de savoir si c'est immoral ou pas. Spéculer sur le logement, bien rare mais essentiel, est immoral, comme le serait l'est la spéculation sur tout bien rare et essentiel (l'eau, les matières premières alimentaires). La spéculation sur l'or, les diamants, biens rares mais non essentiels (sauf pour certaines...) n'est pas immorale. Mais l'immoralité n'est pas la question.

La question est l'égalité du régime fiscal et le fait que la fiscalité fausse le marché, trouble l'allocation des ressources et favorise les bulles spéculatives si elle n'est pas équitable. Les gains tirés d'autres activités spéculatives sont taxées. Si je fais une plus-value sur la revente de mes actions, je suis taxé. Pourquoi alors investirais-je dans une entreprise alors que les PME crèvent par manque de financement ? A partir du moment ou on taxe les plus-values, la plus-value sur la résidence principale ou secondaire, comme sur tout bien immobilier, devrait donc être taxés au même taux que toute autre plus-value.
a écrit le 06/12/2012 à 21:32 :
Il faut taxer encre plus toutes ces plus values immobiilères, pour taxer tous ceux qui s'enrichissent paresseusement sans travailler, simplement en revendant plus cher en profitant honteusement des problèmes de logement qui touchent surtout les jeunes. Taxons les rentiers, et taxons moins ceux qui innovent et font progresser l'industrie.
a écrit le 06/12/2012 à 20:19 :
Limitez vos plus valus à 99 999 euros et c'est réglé.
a écrit le 05/12/2012 à 19:05 :
Pour éviter de faire une plus-value, je vais éviter de faire des travaux. L'idée est simple diminuer les sortie d'argent pour augmenter les entrées. De toute façon, qui demain voudra encore investir dans l'immobilier: trop de charges, trop de fiscalité (et en plus ça change tout le temps mdr!!). L'offre va s' éteindre d'elle même car plus grand monde n'investira au regard de la situation actuelle. Et oui, il faudra bien pour les locataires se contenter de ce qu'ils trouvent. Même si l'intérêt spéculatif ira en diminuant (cause diminution des prix), la rentabilité nette augmentera au moins un temps (pas de travaux, dossier locataire béton,...). J'adoooore. Ils sont d'un bêtise stupéfiante...à moins qu'ils ne soient tous proprios et ne jouent que pour leur cause.
Réponse de le 05/12/2012 à 19:33 :
Pour faire une plus valu de 100 000 euros, vous déjà se lever de bonne heure.
Réponse de le 05/12/2012 à 19:42 :
C'est clair le plafond et beaucoup trop haut
Réponse de le 05/12/2012 à 19:44 :
Détrompez-vous, ça va vite. Surtout à euro constant, l'équivalent de 250 00 euros en 1990 valent aujourd'hui 352 864 euro (source: France inflation). Et là, on en parle même pas d'immobilier. Je vous laisse faire le calcul...
Réponse de le 06/12/2012 à 8:55 :
Vous oubliez les abattements pour durée de détention !

Un abattement progressif. On applique, comme avant la réforme, un abattement par année de détention, et ce à partir de la sixième année de détention seulement. Mais la réforme de 2011 a « reparamétré » les abattements pour arriver à une exonération au bout de 30 ans. Donc, on conserve le même système de calcul mais on prévoit des abattements progressifs et non plus linéaires, qui s'appliquent, comme auparavant, à partir de la sixième année, soit :

* 2% de la sixième à la dix-septième année, soit 12 ans à 2%.
* 4% de la dix-huitième à la vingt-quatrième année, soit 7 ans à 4%.
* 8% de la vingt-cinquième à la trentième année, soit 100% d'abattement au bout de 30 ans.

(source www.pap.fr)
a écrit le 05/12/2012 à 18:59 :
Pourquoi ne pas revenir au régime d'imposition des plus-values immobilières version 1979 qui etait parfaitement logique et équitable ?: imposition au barème de l'IR ( avec application de la règle du quotient) mais prise en compte de l'inflation et abattements pour durée de détention.
Réponse de le 05/12/2012 à 19:21 :
J'ai la réponse, ben c'est bien trop simple. Faut taxer à mort et l'inflation on s'en fout. En tout cas le sort des plus-values immo est encore bien mieux que celui des cessions d'entreprise en mode IR, non? Aujourd'hui c'est très simple, il ne faut pas bouger, pas entreprendre et espérer des jours meilleurs...De toute façon, si vous travaillez, si vous investissez, si vous épargnez, Ils viendront vous faire les poches pour continuer leur politique délirante
a écrit le 05/12/2012 à 18:54 :
Ils sont rigolos les papy boomers : on va devoir payer leurs retraites et leur dépendance des dizaines d'années (sans parler de leurs dettes) et ils ne veulent entendre parler ni d'inflation, ni de défaut sur la dette et ni d'impôts bien entendu.
Réponse de le 06/12/2012 à 8:28 :
si seulement les jeunes pouvaient se mettre a bosser au lieu de regarder m6 et de pianoter sur l'ipad!il n'y aurait plus de déficits.mais voila,nous avons enfanté des monstres de paresse!c'est plus les femen mais les flemen qui se manifestent!
Réponse de le 06/12/2012 à 19:11 :
Du second degrés !!!!
Réponse de le 06/12/2012 à 21:04 :
C4est sur que faire une plus value, et s'enrichir en dormant, ça demande beaucoup d'efforts... Savez vous ce que le mot effort veut dire ? Taxer les plus values permet justement de taxer ceux qui s'enrichissent paresseusement, donc réjouissez vous.
a écrit le 05/12/2012 à 18:43 :
L'amateurisme de ce gouvernement bat son plein ... on propose tout et son contraire !!!!!!!!!!!!
Réponse de le 05/12/2012 à 18:56 :
Un peu comme celui d'avant mon cher pmxr... Sinon ça va mieux à l'UMP-RUMP ? Pas trop démoralisé ?
Réponse de le 05/12/2012 à 19:18 :
Faire confiance aux politiques de droite ou de gauche .... ce n'est pas mon genre ...!!!!!!!!!!!! En Arabie les voleurs sont imputés ... chez nous députés !
Réponse de le 05/12/2012 à 19:31 :
Ce gouvernement doit faire avec toutes les décisions à la con des 10 dernières années, rafraichissez vous la mémoire, quand Monsieur Sarkozy était au pouvoir.
Réponse de le 05/12/2012 à 20:39 :
Sérieux, question décisions à la con ,là on a à faire à des seigneurs.
Réponse de le 05/12/2012 à 20:55 :
Copé et Fillon ?
a écrit le 05/12/2012 à 18:35 :
Vous allez le chercher où le pognon, si ce n'est dans le patrimoine immo, pour financer les dépenses ? Dans la poche des jeunes ? L'immo représente les 3/4 des patrimoines et les papy boomers sont 6 fois plus riches que les actifs trentenaires (360.000 euros de patrimoine pour un couple de jeunes retraités contre 53.000 pour un couple de trentenaires)
Réponse de le 05/12/2012 à 19:32 :
D'ailleurs 100 000 euros de plafond c'est insuffisant.
Réponse de le 05/12/2012 à 20:25 :
Ok, tron, mais pas à euro constant. Il faut intégrer linflation
a écrit le 05/12/2012 à 18:11 :
Arretons de tirer à vue sur l'immobilier ! Quand plus personne n'achètera , le désastre économique sera cent fois plus important que celui de la sidérurgie. En outre, quand les caisses des organismes de retraite seront vides ( ce qui est déjà le cas), que restera- t- il pour assurer leur retraite à des millions de français qui veulent investir dans ce but en immobilier ?
Réponse de le 05/12/2012 à 18:38 :
Pendant des années , l'immobilier a eu un rendement démesuré et en économie, plus le rendement est important et plus le risque sur capital s?accroît, point barre, pas la peine de pleurer. Le rebond de l'économie passe par un écroulement de l'immo, l'argent doit repartir dans d'autres secteurs, on l'a vu aux états unis, en irlande , on le verra un peu plus tard en espagne, la France ne doit pas prendre trop de retard.
a écrit le 05/12/2012 à 18:03 :
Pour accroître les rentrées fiscales, il faut au contraire fluidifier le marche immobilier en abaissant le taux des droits de mutation (~6%), parmi les plus élevés d'Europe et qui sont incongrus en période de désinflation immobilière.
a écrit le 05/12/2012 à 17:53 :
Une fois de plus, le gouvernement se tire une balle dans le pied ,
car aggraver une nouvelle fois en quelques mois la taxation des plus valeurs immobilières va mécaniquement entraîner un ralentissement du nombre de transactions immobilières. Or, le manque à gagner pour les collectivités de la baisse du nombre de transactions , en termes de droits de mutation, va être très largement supérieur au très hypothétique gain de 150 M€ escompté par le gouvernement. Je ne parle pas du risque de retour des " dessous de table"!
Réponse de le 05/12/2012 à 18:03 :
Vous pensez que le nombre de résidences secondaires qui font des plus-values supérieures à 100 000 euros sont nombreuses ? Combien environ par an ? Et qui sont les heureux propriétaires ? Un peu de transparence de ce coté serait la bienvenue.
Réponse de le 05/12/2012 à 18:35 :
Bien sur qu'elles sont nombreuses, notamment dans les régions touristiques qui attirent les étrangers. J'habite en PACA et les plus values de 100K? sur quelques années sont fréquentes, parce que les biens ont une valeur déjà haute, donc proportionnellement 100K? de plus value c'est rapidement atteint, ca ne fait que quelques pourcent d'augmentation par an sur quelques années. Après c'est l'éternel problème de l'immobilier qui monte au point de devenir inaccessible à la population locale, les gens du coin qui se retrouvent à devoir payer l'ISF alors qu'ils n'ont rien fait d'autre que d'habiter chez eux depuis des décennies et qu'ils n'ont pas envie de devoir déménager pour cela, etc. Le marché de la résidence secondaire a des effets pervers sur celui de la résidence principale dans de telles régions.
Réponse de le 05/12/2012 à 18:40 :
ça existe un logement qui coute moins de 100k? ? malheureusement non... c'est bien le probleme !
a écrit le 05/12/2012 à 17:47 :
Cela fait 4 ans que j explique que si les prix ne baissent pas cela est du à une fiscalité immobilière délirante comme par ex les PV exonérées au bout de 30 ans ...que quelqu un m explique comment un alourdissement de la fiscalité sur un produit fait baisser le prix? Puisque l allemagne est toujours le bon ex appliquons la même fiscalité .
a écrit le 05/12/2012 à 17:08 :
Tous les ans des impôts fonciers, tout ça pour ne pas avoir à payer d'impôts sur une plus value de revente
Au final ça se paiera de toutes façons quand même : si pas en impôts sur les PV, en droits de successions ou autres...
Réponse de le 05/12/2012 à 18:44 :
les socialos ne sont que de passage.
Réponse de le 05/12/2012 à 23:39 :
@pas si bête: on est tous de passage, mais des fois le passage est un peu long (Staline) et on en souffre.
a écrit le 05/12/2012 à 16:55 :
Taxer l'immobilier de plus 100.000 euro mais pas la détention d??uvres d'art ? Une idée de Laurent Fabius????
a écrit le 05/12/2012 à 16:19 :
les plus pauvres ne peuvent de toute manière plus acheter..... c'est l'ancienne classe moyenne déclassée, qui peut éventuellement le faire.......

toute la la machine est entrain d'être tirée vers le bas..... danger absolu.....
a écrit le 05/12/2012 à 16:02 :
Argument habituel , comme la vignette auto pour les petits vieux. Marre de ces arguments à deux balles qui visent à tuer dans l'oeuf tout début de protestation.
a écrit le 05/12/2012 à 15:55 :
C'est bon mais pour payer la maison de retraites à pépère rentier, ça marche pas, ni pour les impôts ...
a écrit le 05/12/2012 à 15:54 :
Non c'est la valeur "rente a pépère"
Bref celle de l'électeur UMP
Réponse de le 05/12/2012 à 19:41 :
C'est clair
a écrit le 05/12/2012 à 15:34 :
moi qui avait réussi a placer dans l'immobilier pour compenser nos petites retraites!je me suis serré la ceinture pendant des années pour investir dans trois petits appartements a paris qui ne valent plus rien?et comment faire avec toutes les charges de copropriété alors que je touche a peine 2000 euros de retraite par mois?il faut vraiment se battre aujourd'hui pour ne pas etre expulsé de la classe moyenne!
Réponse de le 05/12/2012 à 15:51 :
Pas crédible. Désolé, il faudra revenir troller ce forum avec une meilleure fable.
Réponse de le 05/12/2012 à 15:52 :
sniff... pauvre petit va ;-)
C est vrai pouquoi c est pas les jeunes qui paient ?

SI vous avez investi il y a plus de 10 ans vous avez au moins fait +200 %
donc vous pouvez vous permettre une petite taxe.
et dites vous bien qu elle paye vos cures ou vous soins medicaux
Réponse de le 05/12/2012 à 16:39 :
@retraité ratp. Mais 2000 euros de retraite par mois c'est beaucoup. Il y a des tas de gens qui touchent à peine 1000 euros par mois et souvent moins. Vous êtes un sacré privilégié.
Réponse de le 06/12/2012 à 7:48 :
@retraitératp

vous avez pris vos risques, vous avez cru que l'immobilier = on s'en fout à perpétuité dans les poches sur le dos des gens qui bossent et qui ne peuvent pas être propriétaires aux prix actuels= ça ne fonctionne pas ainsi.

Et je suis persuadé que même en vous prenant davantage d'impôts vous vous en serez bien mis dans les poches quand même.
a écrit le 05/12/2012 à 15:28 :
Parce qu?il s?agit en France comme dans la plupart des pays développés de l?enfant chéri, de celle qu?on privilégie avant tout autre chose, la pierre sous son habit de logement est le meilleur révélateur du degré de gravité des crises. Car elle éclaire les profondes réalités économiques.

Tant que la pierre ne voit pas sa valeur chuter significativement et le marché immobilier se tendre au point de semer le doute chez les investisseurs, les fondamentaux de l?économie ne sont pas menacés. Voilà pourquoi la pierre est sans doute le véritable marqueur d?une récession économique qui n?est que le prolongement d?une crise à rebondissements. La chronique audio proposée sur ce thème est à écouter sur la webradio indépendante AWI.
a écrit le 05/12/2012 à 15:20 :
Les neuneus qui depuis 30 ans votent pour toujours plus d'Etat (56% de dépenses publiques en pourcentage du PIB, un record mondial) commencent a se rendre compte que la note va etre salée. Apres 10 ans de croissance ininterrompue des prix, il y a un stock de plus-values immobilieres potentielles phénomenal. Les français sont riches (d'immobilier), l'Etat est pauvre ( de dettes). Croire que le gouvernement ne va pas toucher aux plus-values sur la résidence principale c'est croire au père noel : il y a plein de bouches affamées a nourrir et un propriétaire , par définition est plus aisé que la moyenne. Il suffit de mettre dans la meme phrase , propriétaire, justice fiscale, s'enrichir en dormant et la messe est dite. Les riches, qui sont moins neuneus que la moyenne, l'ont bien compris et vendent deja : en 7 mois, les mandats de ventes a plus d'un million d'euros sont passés de 700 a 1200, du jamais vu.
Réponse de le 05/12/2012 à 15:59 :
Troll habituel et fausse information : "Les riches, qui sont moins neuneus que la moyenne, l'ont bien compris et vendent deja : en 7 mois, les mandats de ventes a plus d'un million d'euros sont passés de 700 a 1200, du jamais vu."
a écrit le 05/12/2012 à 15:16 :
Rien ne pourra contraindre les propriétaires des biens immo. Le capital est toujours garanti quoi qu'il arrive!
Si on augmente les impots, ils augmentent les loyers, si on taxe les plus values, ils augmentent les prix de vente, on supprime les aides d'accés à la propriété, ils temporisent jusqu'à ce que la demande soit intenable; ect....
Pas de solution miracle; si non cela se saurait! Il n'y a qu'en decentralisant ou en construisant plus de logement (mais là encore les entreprises privées qui construisent savent ce quelles font avec des stratégies à long terme!)
Réponse de le 05/12/2012 à 15:55 :
ben voyons, encore un qui croit que les arbres vont monter au ciel et que l immobilier ne va pas s effondrer (comme aux USA ou en espagne)
Si vous augmentez le prix de vente et vous avez pas d acheteur vous avez le choix entre garder votre bien mais payer les taxes foncieres, l entretien et le credit eventuel ou baisser le prix.
Quand la bulle vient de crever, il vaut mieux vendre a 80 a lieu de 100 a un pigeon que 50 10 ans plus tard
Réponse de le 05/12/2012 à 16:31 :
Et même chose pour les loyers : augmenter le chiffre c'est bien, et avoir un locataire qui paye, plutôt qu'un appart vide qui coûte, c'est mieux !
Réponse de le 05/12/2012 à 17:44 :
Expression à la c.. que l'on trouve depuis dix ans : "encore un qui croit que les arbres vont monter au ciel et que l immobilier ne va pas s effondrer (comme aux USA ou en espagne) "
Le prix du mètre carré n'a certainement pas atteint le ciel à Paris. Et par ailleurs, il faut relativiser la situation aux USA avec la crise des subprimes dans les villes des US profond, i.e. l'équivalent de la Creuse chez nous, mais une hausse constante du prix de l'immobilier à NY. Bien entendu rien à voir entre la France et le surbétonage de l'immobilier balnéaire Espagnol.
Réponse de le 07/12/2012 à 13:09 :
Cette expression à la c... comme vous dites et vient des marchés financiers où l'on cherche à rappeler régulièrement aux traders que quand c'est trop beau, c'est louche (exemple de Madoff avec ses rendements délirants pendant de longues années...). Par ailleurs, le prix d'un actif est limité par ses fondamentaux, et l'immo c'est comme le reste, ça ne peut pas monter indéfiniment...
Réponse de le 07/12/2012 à 23:38 :
"Si on augmente les impôts, ils augmentent les loyers, si on taxe les plus values, ils augmentent les prix de vente"
Ca c'est de l'argument qui tue. Mais je me demande alors pourquoi les vendeurs ne multiplient pas le prix des biens à vendre par au moins 10, comme ça ils gagneront encore plus d'argent. Même chose pour les bailleurs, ils devraient également multiplier par 10 le loyer, le loyer est "toujours garanti quoi qu'il arrive".
Pac2, vous devriez postuler pour le Nobel d'économie !
a écrit le 05/12/2012 à 14:45 :
Schrebergärten = jardins ouvriers et non "Schreiber Garten" .

Payer des impôts est signe de bonne santé économique et n'a jamais ruiné personne. Être mal payé est par contre bien plus dramatique.

a écrit le 05/12/2012 à 14:34 :
les boomers se sont enrichis de centaines de milliers d euros en spéculant sur l immobillier.
concrètement , les jeunes aujourd' hui doivent s'endetter 2 fois plus pour racheter ces biens devenus vetustes.

s'enrichir en dormant, tout en étant exonéré d' impots (cf les résidences principales) ne les choque absolument pas.
mais le système atteint ses limites, immo cher, Etat trop endetté, jeunesse appauvri...

messieurs les spéculateurs, demain vous vendrez car après demain ce sera encore moins cher, et les impots locaux eux continueront de flamber....la tenaille va se resserrer !
Réponse de le 05/12/2012 à 15:01 :
Commentaire sans aucun intérêt. Sous ce pseudo se cache le troll habituel des articles sur l'immobilier qu'il pollue depuis au moins trois ans avec toujours les mêmes non-sens. Il ne cesse d'intervenir à répétition sous chaque article et fréquemment se répond à lui-même pour ... se donner raison...
Réponse de le 05/12/2012 à 15:15 :
Lolo4 n'a pourtant pas totalement tort. Le plus choquant je trouve est de ne pas imposer les plus-values sur la résidence principale. Certains de mes amis ont revendu leur résidence principale à Paris avec 500 k? de plus value en 8 ans, ... c'est pas vraiment la "valeur travail" dont on nous a tant parlé...
Réponse de le 05/12/2012 à 16:00 :
lolo4 a raison de pointer que les gros beneficiaire de la hausse de l immobilier sont les boomers et que ca va mal se terminer car la generation qui suit n a pas les moyen de racheter aussi cher. Ca ete masque par le credit facile mais c est maintenant fini
Si on ajoute le fait que l etat est exangue, qu une bonne partie des jeunes fuient la france pour trouver un travail bien paye et ne pas devoir engloutir 50 % de leur revenus dans leur logement, on obtient un cocktail explosif
Réponse de le 05/12/2012 à 16:43 :
C'est à cause de la région parisienne, qui a les loyers trop élevés, mais les salaires ne suivent pas. Il y a aussi quelques grandes villes comme Aix en Provence, Amiens, qui sont trop chers, et que les gens fuient, car les loyers sont fous. Les salaires ne suivent pas, ils stagnent, mais les loyers dépassent les records, résultat, les gens fuient cette peste.
Réponse de le 05/12/2012 à 17:56 :
@lolo4; le prix de l'immobilier, c'est l'offre et la demande. Par conséquent, ce ne sont pas les "vieux", mais bien les jeunes qui s'endettent plus haut qu'ils ne peuvent péter qui fait grimper les prix. Si les "vieux" ont quelque chose, c'est parce qu'ils ont économisé et pas parce qu'on leur a donné. Fais déjà tes 42 ans de cotisation et reviens nous parler au lieu de jalouser !!!
Réponse de le 05/12/2012 à 19:01 :
Y en a qui ont pas l'air bien fatigué par leurs années de cotisation, on dirait... Les mêmes qui beuglent contre leurs propres enfants et qui ont spolié la génération de leurs parents avec l'inflation à deux chiffres ...
Réponse de le 05/12/2012 à 23:30 :
@patrickb

je ne jalouse pas votre generation, et personnellement, je suis à l'abri du besoin...

Je ne fais que relever un argument qui est systématiquement occulté par nos multi-propriétaires :
lorsque le marché baisse, les acteurs se dépechent de vendre car l'année d'après les prix seront encore plus bas !
un marché baissier s'alimente de lui meme tout comme un marché haussier...

donc arretez avec vos phrases du type "je retire mon bien de la vente, et l'etat ne gagnera rien" ...car ces mesures en durcissant le blocage du marché, accelereront egalement sa chute !

ceux qui ont vendu l'année derniere au plus haut, dans un marché pas encore bloqué et sans la fiscalité d'ujourd hui sont largement gagnant par rapport a celui qui a bombé le torse en retirant son bien de la vente...et celui qui va vendre cette année sera largement gagnant par rapport a celui qui va vendre l'année prochaine...Et ça va etre comme ça pendant 5 ou 10 ans, le temps de purger la bulle....
Réponse de le 05/12/2012 à 23:44 :
@lolo4: il est évident pour moi qu'il y a une grosse bulle. Compte tenu de la démographie, il faudrait que les jeunes achètent 2 apprts chacun pour stabiliserr le marché, mais étant donné le marché de l'empli, cela ne va pas arriver et donc l'immobilier va s'écrouler. Mais, je répète que ce sont les acheteurs qui font grimper les prix et pas le pépé qui lui est plutôt vendeur :-) Les jeunes doivent se prendre en main au lieu de toujours pleurnicher et de dire que c'est la faute des autres.
a écrit le 05/12/2012 à 14:21 :
Demain, il ne faudra pas bon être locataire sauf à se contenter des foyers Sonacotra ou équivalents. Car, de biens à louer, il n'y en aura encore moins que maintenant pour accompagner démographie et mobilité. Quand à celui obligé d'aller travailler à "Lens-Musée" ou à Florange (pour prendre deux localités ayant leur avenir devant elle) et venant d'ailleurs, que fera t'il de son éventuelle maison de campagne devenue inaccessible en temps et distance? Finalement, l'Allemagne de l'Est pré 1990, ses taudis et ses Schreiber Garten n'étaient qu'une vue prémonitoire de ce qui atttend notre pays et ses actifs après quelques années d'idéologies roses-brunes.
Réponse de le 05/12/2012 à 14:55 :
Encore moins de biens à louer ? On va faire quoi, démolir ceux existants ?
Réponse de le 05/12/2012 à 14:55 :
Si le marché privé avait résolu le problème, ça se saurait...
Réponse de le 05/12/2012 à 16:23 :
en effet par rapport à la demande l'offre diminue et c'est un des principaux problemes. Pas besoin de démolir pour arriver à ce resultat, il suffit de décourager les investisseurs potentiels ce qui a bien débuté; la croissance démographique fait le reste.
Réponse de le 05/12/2012 à 16:45 :
L'offre et la demande, la pénurie, éternel marronier. Ouvrez les yeux : la pénurie, c'est précisément ce que l'on nous a vendu ces dernières années comme cause principale de l'explosion des prix. Et ce, alors que le marché était inondé d'aides fiscales...Changer notre fusil d'épaule ne peut amener pire !
Réponse de le 05/12/2012 à 17:10 :
la pénurie est un fait. La solution pour y remedier c'est autre chose, et il faut éviter de tout mélanger. Je ne pense pas en tout cas que vos aides fiscales en soient responsables tout comme je ne pense pas que la fiscalité immobiliere soit dans une évolution favorable en france, en particulier du cote des taxes foncieres et d'habitations
Réponse de le 06/12/2012 à 7:53 :
@@nimporte quoi

Avoir mis en place dans un passé pas lointain le ptz pour l'ancien dans les zones tendues sans conditions a été une hérésie totale et a renchéri la demande , par conséquent ce ptz s'est retrouvé dans les prix.
a écrit le 05/12/2012 à 14:19 :
Attention en France on ne veut que des pauvres,si vous avez des capitaux,allez en Suisse por faire des developeme nts.
a écrit le 05/12/2012 à 13:46 :
Malheuresement pour les personnes en difficultées, c'est celui qui a l'argent qui aura toujours le pouvoir. N'attendez pas une erreur ou défaillance de leurs parts.

Un seul conseil (à ceux qui voudrons l'entendre): CAPITALISEZ! Et réinvestissez intelligemment en sécurisant votre mise de départ.

L'immobilier, c'est comme le Monopolie entrainez-vous car dans la vrai vie le capital de départ n'est pas fourni
Réponse de le 05/12/2012 à 14:56 :
Mais oui m'sieur l'AI, bien sûr ! Le negative equity, vous connaissez ?
Réponse de le 07/12/2012 à 23:50 :
Entrainez-vous à coups de centaines de milliers d'euros. Ha ha ha !
Peut-être bien que Pac2 est agent immobilier et qu'il encourage les gens à acheter.
Peut-être il a quelques appartements dont il voudrait se débarrasser.
a écrit le 05/12/2012 à 13:45 :
100 000 euros de plus-value quel que soit le prix initial ? Passe encore pour un pourcentage mais ce chiffre brut n'est pas très juste à mon avis. Cela montre bien que cette mesure n'est là que pour faire rentrer un hypothétique argent absolument pas une mesure de justice sociale si chère à la gauche.
a écrit le 05/12/2012 à 13:35 :
Aux voleurs ! il y a pas d'autres commentaires possibles. Le gouvernement ne nationalise pas Mittal ni d'autres entreprises mais il nationalise les biens immobiliers. Du jamais vu ! 50 % sur les terrains à bâtir à partir du 1er février : qui dit mieux ?? c'est une véritable catastrophe, l'Etat nous spolie et qu'il ne dise comme Hollande que l'immobilier serait imposable COMME les revenus du travail c'est faux. Une plus-value immobilière de 150.000 euros en 15 ans , taux d'imposition 43 % un revenu annuel de 10000 euros pendant 15 ans : 0 euro d'imposition. VIVA HOLLANDE !!!
Réponse de le 05/12/2012 à 13:49 :
Et une imposition de 50 à 60% sur les actions, ça te révolte pas? L'immobilier ne doit pas rapporter plus que l'inflation. Point barre.
Réponse de le 05/12/2012 à 14:51 :
J'ai un terrain familial, constructible dans une zone tendue et bien on ne le vendra pas et on attendra de meilleurs jours. En attendant on en fera un jardin agricole avec une friche fleurie. Bravo Mr Hollande, c'est reussi ! Taxez meme ce terrain a 90%, pour moi ca ne change rien, les tomates et patates y pousseront tout aussi bien
Réponse de le 05/12/2012 à 16:34 :
@Stan : votre post me fait croire, comme d'autres, que vous avez vu une taxe à 100% au delà de 100.000 euros...Ce n'est pas le cas, je vous rassure, et quand on enlève 3% à 100.000 euros, il en reste 97.000...
Réponse de le 05/12/2012 à 16:45 :
Je ne vendrai pas, ils n'ont qu'a construire ailleurs, je fais greve de la vente (c'est a la mode de faire greve depuis mai 2012), tant pis pour les mal-logés, Duflot les hebergera
Réponse de le 06/12/2012 à 8:06 :
@stan

rab, ne vendez pas et démerdez-vous avec les locataires si vous êtes pas contents.
a écrit le 05/12/2012 à 13:13 :
Quand ce gouvernement va t il revoir sa feuille de route sur les depenses???
+ 30 Milliards pour un projet mal ficelé par M. HUCHON, c'est honteux!!! démission immédiate de cet incompétent et gel de ce projet!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 05/12/2012 à 13:13 :
Aucune paroles les socialos, ils devaient revoir le régime des plus- values pour favoriser les contribuables modestes. Dans le même sac que sarko qui avait fortement alourdi les plus-values.
Réponse de le 05/12/2012 à 13:47 :
En même temps c'est pas comme si l'UMP et le PS menaient des politiques différentes. Les 2 font sensiblement la même chose.
Réponse de le 05/12/2012 à 16:21 :
Marine c'est toi?
Réponse de le 05/12/2012 à 16:49 :
Non non c'est bien Céline.
Réponse de le 06/12/2012 à 8:16 :
Pourtant ce n'est pas choquant du tout bien au contraire de taxer les plus-values sur lesquelles les gens n'ont pas bossé et n'ont rien fait d'autre que de profiter de la situation des 10 années de hausse. C'est toujours à 2 vitesses les gens qui profitent on dirait. Par conséquent il ne faut pas hésiter à taxer massivement.
a écrit le 05/12/2012 à 13:10 :
L'imposition des PV ne porte pas sur la résidence principale : faut arrêter de nous prendre pour des neuneus et crier avant d'avoir mal !
Réponse de le 05/12/2012 à 13:21 :
Des gens avaient pas compris ça, je rêve, le français moyen est un âne.
Réponse de le 05/12/2012 à 13:22 :
Exact, certains racontent n'importe quoi...

PS : si seulement ça pouvait porter aussi sur la résidence principale.....LOL
Réponse de le 05/12/2012 à 13:36 :
Je pense pas qu'ils le fassent, ça entraverait la mobilité des gens.
Réponse de le 05/12/2012 à 14:02 :
Pourquoi, c'est spéculatif selon vous d'acheter sa résidence principale ?
Réponse de le 05/12/2012 à 16:35 :
Quand on voit certain prix de vente, oui !
a écrit le 05/12/2012 à 13:09 :
baisse des salaires, problèmes de compétitivité on est partie pour 10 ans de déflation qui emmènera l'immobilier avec.
a écrit le 05/12/2012 à 13:08 :
Marre de trimer pour les rentiers du privé et les rentiers du public !
a écrit le 05/12/2012 à 13:06 :
À bas l'héritage ! À bas la rente !
Réponse de le 05/12/2012 à 14:04 :
A bas les revenus ! Tous aux kolkhozes...!
Réponse de le 05/12/2012 à 14:43 :
qui se gavent
a écrit le 05/12/2012 à 12:52 :
Pourtant imposer une plus-value qui tombe sans travailler ni se lever tôt est tout ce qu'il y a de plus normal et logique.
Réponse de le 05/12/2012 à 13:04 :
Cela ressemble fortement à un commentaire de quelqu'un qui n'a pas un rotin.
Réponse de le 05/12/2012 à 13:13 :
Pas du tout. Je partage l'avis de tron. Mon patrimoine est quasi exclusivement investi dans l'économie et si tout le monde en faisait autant, la France n'en serait pas là où elle est aujourd'hui.
Réponse de le 05/12/2012 à 13:35 :
c'et en effet normal mais c'est deja imposé. Par ailleurs si vous avez de l'argent à investir c'est peut etre grace à du travail et apres vous etre levé tot? renseigner vous bien pour placer cette argent car meme avec la plus-value esperée, en france, ce ne sera pas forcement tres judicieux comme placement.En tout cas c'est ce que pense de plus en plus les investisseurs
Réponse de le 05/12/2012 à 14:05 :
Je suis assez d'accord avec Tron. J'ai actuellement deux biens en location (un appart et une maison). L'idée de les revendre au prix ou je les ai achetés ne me choque pas. Au bout du compte, j'ai pris un risque, du temps de loisir pour la gestion et le locataire a remboursé l'emprunt pendant 15 ans. Néanmoins, ce que je retirerai de la vente de ces biens est déjà pas mal. Je ne demande pas à ce qu'ils aient augmentés de 150% à la fin de l'emprunt. En vertu de quoi ? Alors que ces biens auront veilli de surcroit ?
Réponse de le 05/12/2012 à 14:26 :
Du temps de loisir pour la gestion ? Chacun a les loisirs qu'il veut, j'en conviens mais d'autre se font payer gracement pour cette gestion...Tant mieux pour vous si le locataire à remboursé l'emprunt pdt 15 ans mais en Scellier, ca ne suffit absolument pas ni même en ajoutant l'économie d'impôt d'ailleurs...
Une fois de plus, une génération s'est bien gavée et la suivante devra payer.
a écrit le 05/12/2012 à 12:52 :
La fiscalité des plus-values doit passer à 90 % pour aider les plus démunis, RSA etc. Les plus démunis doivent avoir le droit au logement gratuit ainsi que des aides suffisantes pour manger, se soigner et se chauffer comme les autres. Du social, encore du social, toujours du social.
Réponse de le 05/12/2012 à 13:04 :
Et ils devraient aussi avoir les transports gratuits, l'acces aux musée gratuit, l'education gratuit, internet a prix reduit, le portable a prix reduit ... Oh mais c'est deja le cas!! Ca sert à quoi de bosser alors? L'assistanat a malheureusement encore de beau jour en France!
Réponse de le 05/12/2012 à 14:46 :
@toto Et pourquoi donc certains se crèveraient le c...à travailler alors que d'autres auraient tout gratos ? On va vers une France pauvre de fauchés et d'assistés. Nivellement au degré 0
Réponse de le 05/12/2012 à 16:03 :
Quelles sont vos solutions pour créer des emplois en France ?
Réponse de le 06/12/2012 à 8:02 :
Pourtant ce n'est pas choquant du tout bien au contraire de taxer les plus-values sur lesquelles les gens n'ont pas bossé et n'ont rien fait d'autre que de profiter de la situation des 10 années de hausse.
C'est toujours à 2 vitesses les gens qui profitent on dirait.
Par conséquent il ne faut pas hésiter à taxer massivement.
Réponse de le 06/12/2012 à 9:03 :
@tron: à force de tout taxer, on bloque toutes transactions, immo ou consommation, en attendant d'hypothétiques jours meilleurs. C'est ce qui commence à se passer, d'où chute des rentrées fiscales et renforcement de la crise.
Réponse de le 06/12/2012 à 9:16 :
Au départ c'est ce que les gens font, réactions épidermiques du départ , comme les radars automatiques , ensuite ils s'apercevront qu'ils ont moins à perdre si ils veulent vendre aujourd'hui que demain.
Et l'argent qui n'est pas issu du travail doit être taxé, on ne doit pas dévier de ce but, qui ne concerne pas les RP je rappelle.
Réponse de le 07/12/2012 à 23:57 :
Je pense que le message de Toto était ironique.
Sinon c'est un cas grave.
a écrit le 05/12/2012 à 12:50 :
On attendra sans faire de travaux, aucun entretien.
Réponse de le 05/12/2012 à 13:07 :







ILS VONT DROIT DANS LE MUR ...

Réponse de le 05/12/2012 à 16:38 :
Commentaires qui prouvent que le marché de l'immo est bien pourri et qu'il est temps de mettre un grand coup de pied dans la fourmilière. Merci à vous de nous l'avoir rappelé, oui à nous qui, juste, voudrions pouvoir acheter notre résidence principale (je parle pas de faire du profit, hein...Juste loger mes enfants correctement...)
Réponse de le 05/12/2012 à 16:59 :
il n'y a rien de pourri dans le fait qu'un investisseur regarde son interet. D'ailleurs le manque d'empressement actuel de ceux-ci dans l'immobilier est le reflet d'une perspective economique moins allechante.
Réponse de le 07/12/2012 à 13:14 :
Dans la mesure où l'on parle de logements qui servent à des gens pour...se loger, si, un tel raisonnement est pourri. Quand un trader spécule à la baisse sur un pays, c'est un investissement pourri. Quand on spécule sur les matières premières, ce sont des investissements pourris. Etre investisseur n'empêche ni d'avoir une éthique, ni d'avoir le minimum d'intelligence requis pour un être vivant, à savoir au moins, le réflexe de préservation de l'espèce. A quoi sert de garder un logement vide et sans travaux ? En dehors de l'imbécile qui va payer de la taxe foncière sans rien encaisser, j'y vois surtout un comportement de gamin gâté...pourri. CQFD
a écrit le 05/12/2012 à 12:37 :
Encore une mesure qui ne va pas inciter les Français à entreprendre. Pour ma part, j' ai construit une maison avec mon épouse, elle ne me revient pas très cher (la maison, pas l'épouse). Suite à ça j'ai été muté, je suis en location. Ma maison n' est plus ma résidence principale, et si je la revend je vais payer une énorme plus value . Donc je ne vends pas. Par contre si je pouvais vendre plus facilement, avec l'argent, je reconstruirais une autre maison, j' achèterais une voiture neuve, je consommerais . Mais là ça m'incite à ne pas bouger, à ne rien faire, parce que la sueur que j'ai tombée lors de la construction, je ne veux pas qu'elle serve à payer des bureaucrates. Chers Français, un mot d'ordre, "ne pas bouger" car si vous faites quelque chose on vous taxe. Bon courage à tous.
Réponse de le 05/12/2012 à 12:50 :
Le mot d'ordre depuis dix ans c'était.. Enrichissez vous grâce à l'immo qui monte toujours.
C'était le spéculer plus pour gagner plus.

Regarder ce qui se passe dans d autre pays, la France est une honte en ce qui concerne l'immobilier.

Réponse de le 05/12/2012 à 12:55 :
Vous pouvez aussi vous faire licencier un jour et revenir dans votre maison afin de la vendre. Il n'y a pas que les énarques qui ont des idées...à force de jouer au con il y des effets pervers.
a écrit le 05/12/2012 à 12:28 :
Dans le débat sur l'augmentation du plafond du livret A, on nous a seriné que le problème du logement social n'était pas le financement, mais la disponibilité de terrains. Et aujourd'hui, on nous sort une nouvelle taxe pour financer un logement social qui n'en a pas besoin ? Cherchez l'erreur...
a écrit le 05/12/2012 à 12:26 :
Impôts, taxes ... N'y a-t-il pas d'autres solutions pour redresser la France ????
a écrit le 05/12/2012 à 12:22 :
État gagnera, a condition que les transactions immobilières ne s'arretent pas ! Or il y a un gros coup de frein à ce niveau... Contrairement à ce que pensent semble-t-il certains à Bercy, tout ca, ce n'est pas de la pure arithmétique. A partir du moment où le gouvernement change les règles du jeu en cours de partie, les agents économiques changent leur comportement...
Par ailleurs, si on ajoute cela aux ''cotisations sociales" on va flirter avec les 40% !!!
Où s?arrêtera la frénésie fiscale de ce gouvernement ???
a écrit le 05/12/2012 à 12:22 :

Encore pour faire de l assistanat ??? au lieu d aider les P.M.E
a écrit le 05/12/2012 à 12:21 :
les commentaires sont justes, ce n'est pas l'augmentation des taxes qui va inciter les speculateurs à vendre ( car oui, vous speculez messieurs !)
Non, c'est la baisse des prix qui poussera les vendeurs à passer à l'acte !

si le marché perd 5 ou 10% de sa valeur tout les ans....alors la taxation passera au second plan dans la strategie des multi-proprietaire , il faudra vendre vite avant que ça baisse encre plus.

patience messieurs...
a écrit le 05/12/2012 à 12:14 :
jusqu?à quand les français vont supporter de ce faire voler par une bande de bureaucrate
jusqu'à quand les français vont reste là bras ballant pendant que l'on détruit tous les acquis tous les effort tous leu mode de vie
JUSQU?À QUAND !!!
Réponse de le 05/12/2012 à 12:21 :
Vous avez remarqué, c'est pourquoi ils ont changé de gouvernement
Réponse de le 05/12/2012 à 12:24 :
Vous utilisez le terme voler parce que l'on ose imposer davantage des plus-values qui tombent du ciel sans travailler?

Pas moi, j'utiliserai plutôt celui de justice sociale.
Réponse de le 05/12/2012 à 12:49 :
@ Tron : les plus values sont VIRTUELLES ! Vous gagnez une plus value de 100 000 euros mais quand vous rachetez ailleurs ou plus grand, vous payez la même somme ou plus cher ! Il n'y a pas de gain réel !!! C'est une double taxation ridicule ! Vous payez des taxes sur les plus values énormes mais en plus vous devez repayer la plus value sur le bien que vous achetez car celle ci ne sera pas détuite !
Réponse de le 05/12/2012 à 13:20 :
Vous dites n'importe quoi vu que la mesure ne concerne pas la résidence principale.
a écrit le 05/12/2012 à 12:11 :
Quelqu'un pourrait-il m'expliquer ou me justifier, en termes calmes et posés, la situation suivante.
Supposons qu'en 1995, j'ai investi 1000? dans la création d'une entreprise, créé deux emplois toujours existants, développé l'exportation (bon pour la balance commerciale du pays) qu'après dix ans ma PME vaille 1500? . Si je la revends, la plus-value est taxée (je laisse de côté les bénéfice réalisés entretemps et tous les prélèvements obligatoires qui accompagnent la vie de l'entreprise). Par conséquent, avec le fruit de la revente, je ne peux guère m'acheter l'appartement à Paris évidemment compte tenu de l'évolution des prix de l'immobilier.

Si au lieu d'investir ces 1000? dans cette création d'entreprise, j'avais avec cet argent acheté mon appartement à Paris, j'aurais aujourd'hui 2500? environ (je laisse de côté la fiscalité immoblière inhérente à la détention d'un immeuble). Je n'ai créé aucun emploi mais j'ai consommé des services et des travaux (rénovation, gardien, etc). Je le revends, la plus-value de 1500? est non taxée. Je suis donc plus riche que le créateur d'entreprise.

Cette situation vous paraît-elle justifiable ? Est-ce une bonne chose ?

Je précise que je n'ai absolument pas la réponse. Je cherche juste à comprendre la différence de traitement fiscal. Merci de ne répondre que pour une vraie explication.
Réponse de le 05/12/2012 à 12:20 :
Poser la question, c'est y répondre. Il en aurait été de même si en lieu et place d'un investissement industriel vous aviez ouvert une enveloppe dite assurance vie ...
Réponse de le 05/12/2012 à 12:53 :
Attention ! En immobilier il s'agit souvent d'une plus-value virtuelle, dans la majorité des cas, on revend pour acheter soit plus grand, soit ailleurs. Donc, vous repayez une plus value plus forte au rachat d'un autre bien. Au final, vous n'avez fait aucun gain réel, c'est purement virtuel !
Prendre en compte la plus value à la vente sans prendre en compte la plus value à l'achat est ridicule ! Votre bien a certes pris une plus value mais le bien que vous achetez aussi. Il n'y a aucun enrichissement réel puisque tout le marché a lui aussi augmenté dans les mêmes proportions...
Réponse de le 05/12/2012 à 12:58 :
Je n'ai pas la réponse mais on peux déjà faire quelques commentaires : l'immobilier a toujours été considéré comme un placement long terme sans risque; de fait les Français sont très gros investisseur en immobilier c'est sans doute parce qu'ils préfèrent la sécurité aux risques. probablement que l'investissement dans une entreprises représente un risque et ce risque n'est pas a la hauteur de l'espérance de gains avant et après fiscalité. Si l'on compare le marché des actions et de l'immobilier depuis 95 l'écart est encore plus considérable. La question est : l'immobilier est il trop cher ? ou est ce le marché des actions qui est trop bon marché ?
Réponse de le 05/12/2012 à 13:59 :
Merci à ceux qui m'ont répondu. La question était bien relative au traitement fiscal de la plus-value une fois celle-ci réalisée et non au pourquoi de l'augmentation des prix immobiliers ou au caractère virtuel de la plus-value tant que l'on n'a pas revendu.

D'autres réponses sont bienvenues, la question restant : quelle est la justification de la différence de traitement fiscal de la plus-value réalisée entre la création d'une entreprise et l'achat d'un appartement ?. Est-ce une bonne chose selon vous que cette différence ?
Réponse de le 05/12/2012 à 14:21 :
2500? sont 2500?. Votre patrimoine a augmenté de cette somme. Le patrimoine de l'entrepreneur n'a lui augmenté que de 1500? avant taxation. Celui de l'acheteur immobilier a augmenté de 2500? nets. Que l'acheteur immobilier ne puisse pas s'acheter un appartement ne signifie pas qu'il n'a fait aucun gain réel. Il pourrait toujours acheter plus que l'entrepreneur. Il est donc, quelque soit l'unité dans laquelle vous exprimez sa fortune, et en l'absence de taxation plus riche que l'entrepreneur. C'est sur cela que porte la question.
Réponse de le 05/12/2012 à 17:01 :
BEN la différence de traitement fiscal, n'est pas autre chose qu'une décision politique, si l'on veux promouvoir la création d'entreprise en France, il suffit d'y attacher une fiscalité très favorable et de sur taxer les placements sans risque. par ailleurs cette différence remarquable aujourd'hui, se réduira fatalement un jour, par le simple jeux des forces du marché.
a écrit le 05/12/2012 à 12:08 :
le social ca part d'un bon sentiment.....mais tenez un exemple en ce moment al'angle du bd montparnasse et de la rue de vaugirard,la rivp,je crois,ou un autre organisme,enfin peu importe,transforme un immeuble pierre de taille en logement social,est ce vraiment le bon endroit?.....connaissant l'immeuble il a bien longtemps,de memoire les derniers etages donnant sur la rue de vaugirard avaient une vue sympa sur le dome des invalides
Réponse de le 05/12/2012 à 12:54 :
Mettre du logement social dans Paris est ridicule. Ça coûte 4 fois plus cher qu'ailleurs et ça fait augmenter les prix pour la classe moyenne qui ne peut plus s'y loger alors qu'elle y bosse ! :(
Réponse de le 05/12/2012 à 13:39 :
en fait dans ce cas precis ca sort a peu pres 40 appartements classe moyenne superieur qui sortent du marche libre.....et pour des siecles......mais vu l'emplacement de toute facon c'est letat qui subventionne des gens qui ne bougeront plus et qui soit copains soit modestes n'ont finalement rien a faire la le cout etant disproportionner pour le contribuable
Réponse de le 05/12/2012 à 14:12 :
Ouaip, et c'est surtout la porte ouverte au clientélisme, voire à la corruption.
a écrit le 05/12/2012 à 11:47 :
Aprés la taxe TOBIN sur les transactions financières, la réflexion va vers des tout petits prélèvements sur des volumes importants, il serait bon de remettre une taxe sur les fenêtres, celles a double vitrage seraient sur taxés, voir les portes, et ou aussi les tuiles. maintenant on peux remettre la gabelle sur le sel, ou pourquoi pas 0,01 ? sur chaque baguette de pain, même chose pour les chaussures, reste enfin les crottes de chiens que l'on pourrait mettre a 0,02 ? il y a sans doute d'autre idées a trouver. la seule chose qui pourrait rapporter beaucoup c'est la débilité mais le prélèvement sera difficile
a écrit le 05/12/2012 à 11:45 :
La mairie de Paris annoncait hier -30% de recettes pour la période août sept octobre sur les droits de mutation (300/200M?). La baisse est dûe à l'effondrement du volume des ventes dixit la Mairie.
Je ne suis pas certain que cette sur taxe améliore les choses!
a écrit le 05/12/2012 à 11:45 :
Et en cas de moins value, l'Etat payera t'il la différence ?
Réponse de le 05/12/2012 à 12:17 :
Pourquoi nos impôts serviraient à ça ?
Réponse de le 05/12/2012 à 13:31 :
Parce qu'ils servent déja à sauver des banques.
Réponse de le 05/12/2012 à 13:54 :
Parce que lorsque que quelqu'un consent à prendre un risque en achetant pour louer (et oui il y a un risque n'en déplaise aux jaloux de tout bord) , le bénéfice de ce risque est confisqué en grande partie par l'Etat qui lui n'a pas pris aucun risque. Ca sert à quoi alors d'investir en immobilier ? A payer plus de taxe foncière ?
a écrit le 05/12/2012 à 11:44 :
"Il s'agit d'une surprise puisque le gouvernement n'avait pas indiqué travailler sur cette piste."
Ce n'est certainement qu'un début d'une spirale infernale, puisque le gouvernement sait que la croissance attendue en 2013 ne sera pas là, que les recettes fiscales ne seront pas ce qu'ils avaient prévu: les gens continuant d'épargner par peur du lendemain, au lieu de consommer, et que l'objectif de 3% risque bien de ne pas être tenu.
Réponse de le 05/12/2012 à 12:58 :
L'année prochaine ce sera le massacre fiscal. Ils n'auront jamais leur 3%, ils devront donc taxer à tout va, tout ce qui bouge encore... Épargnez et ne dépensez pas, l'année prochaine, on va salement morfler !
a écrit le 05/12/2012 à 11:40 :
Conclusion : n'acheter que sa résidence principale et ne pas entretenir de résidence secondaire (Ca limitera la plus-value).
Réponse de le 05/12/2012 à 13:08 :
Jusqu'à ce que l'état s'attaque à la plus grosse des niches fiscales : la Résidence Principale en 2013? L'état aurait décidé de faire baisser les prix? Bonne nouvelle.
Réponse de le 05/12/2012 à 14:22 :
En quoi la résidence principale est une niche fiscale ? Vous voulez parler de ce machin : le loyer ficitf économisé ou que sais-je ? Ce qu'il faut pas lire ? En revanche, s'attaquer au quotient conjugual et familial, là j'attends de voir car il y aurait du ménage à faire.
a écrit le 05/12/2012 à 11:38 :
ça les reprends: toujours plus d'impots et de taxes comme au début du quinquennat. Les investiseurs ne sont pas pres de revenir, la construction et la renovation vont continuer à stagner, alors que les besoins du secteur sont de plus en plus importants.
Réponse de le 01/10/2014 à 14:22 :
encore faut il l'atteindre
a écrit le 05/12/2012 à 11:37 :
La réforme fiscale qui doit provoquer un choc d'offre dans l'immobilier :
http://lexpansion.lexpress.fr/economie/la-reforme-fiscale-qui-doit-provoquer-un-choc-d-offre-dans-l-immobilier_341634.html
a écrit le 05/12/2012 à 11:35 :
Encore une connerie qui va bloquer encore plus le marché ! L'immobilier allait trop bien ??? Ça va aussi augmenter les prix car les vendeurs voudront rattraper les 5% perdus.
Réponse de le 05/12/2012 à 11:45 :
Oui, encore faut il que quelqu'un puisse leur payer...
Réponse de le 05/12/2012 à 11:50 :
Si personne n'achète avec les prix actuels, ça partira pas mieux avec des prix plus élevés...
Réponse de le 05/12/2012 à 12:59 :
Les gens achètent toujours, simplement, il n'y a quasiment plus de vendeurs à cause de ces dernières lois. Il n'y a qu'à voir les agences, elles n'ont plus d'offres en vitrine alors qu'elles ont des clients qui cherchent.
Réponse de le 07/12/2012 à 13:15 :
C'est plutôt l'inverse, ils cherchent des clients acheteurs...Vous êtes AI ou quoi ?
a écrit le 05/12/2012 à 11:34 :
C'est tout simplement honteux, il faut taxer davantage, des gens ne peuvent plus se loger ceux qui bossent ne peuvent plus se chauffer! Il faut taxer l'ensemble des revenus du capital a plus de 75%, les gens qui bossent pour 1200 ? doivent se loger à moins de 250?! Le pouvoir d'achat diminue de jour en jour, fort heureusement nous nous acheminons vers la révolution pour le moins légitime!
Réponse de le 05/12/2012 à 11:44 :
la révolution a déjà été tentée maintes fois à différentes époques et en différents lieux. Cela s'est toujours soldé par un échec sans exception aucune. Essayons qq chose de nouveau ?
Réponse de le 05/12/2012 à 12:08 :
@ el dotore
"la révolution a déjà été tentée ..." Par exemple la guerre d'indépendance américaine, la guerre de sécession, l'abolition de l'esclavage, la décolonisation, l'abolition des "privilèges" pendant la révolution française, la suppression des corporations ....
Réponse de le 05/12/2012 à 13:58 :
Le plus comique, l'abolition des privilèges. Quand on voit nos politiques actuels, c'est fun ...
Réponse de le 05/12/2012 à 15:53 :
@ Niger

Je parlais de révolution à caractère économique comme l'évoquait Pas assez !

pour en revenir à vos exemples :

1/ La révolution Américain a été faite par des bourgeois et des propriétaire terriens qui ne voulaient plus de l'emprise de la couronne britannique et qui aspiraient à maitriser leurs propres destins. Dans le cas présent je ne suis pas certain que la partie imposition ait constitué la plus grande de leur revendication même si le thé jeté hors des bateaux est resté célèbre. Par ailleurs, prendre l'exemple de la révolution US (et donc de la constitution qui a été rédigée dans la foulée) pour justifier une augmentation des impôts me laisse septique. Cette relecture ferait au mieux mourir de rire les républicains et au pire les tuerait pour de bon.

2/ La guerre de sécession est aussi une guerre économique (si si regardez Wikipedia je vous assure) . Je vous rappel également que Lincoln n'était pas opposé à l'esclavage mais uniquement à son développement au sein de l'Union.

3/ abolition de l'esclavage sur le papier oui vous avez raison. Dans les faits si cette guerre de sécession avait porté ses fruits il n'y aurait pas eu le mouvement des droits civiques aux US dans les années 50-60. là encore regardez l'affaire Rosa Park (1er décembre 1955) soit 100 ans après la fin de la guerre de sécession.

4/ Décolonisation un succès ??? euh je ne sais pas si je qualifierais cela de succès du moins pour les anciennes colonies françaises. Là où je vous rejoins c'est que les anglais ont beaucoup mieux gérer cela que nous (ie les Indes) mais nous ne nous sommes pas trouvés face à une révolution à proprement parlé (manifestations non violentes de Gandhi etc....).

5/ Abolition des privilèges et des corporation pendant la révolution française. Euh comment dire je ne suis là encore pas certain que la situation aujourd'hui soit fondamentalement différente d'avant. Ce ne sont plus les mêmes qui bénéficient des avantages mais les corporatismes et les privilèges divisent toujours autant la société française. Il y a même un débat en ce moment su le sujet non ? pour s'en convaincre il suffit d'entrer corporatismes et privilèges dans google et demander uniquement les résultats sur la France...

Donc je reste sur mes convictions, une révolution si elle est menée dans une but économique est vouée à l'échec. Le libéralisme reste le système le plus pérenne car il correspond aux attentes même de l'humanité à savoir s'enrichir, et progresser socialement. Je le déplore mais c'est comme cela !


Bonne journée à vous
a écrit le 05/12/2012 à 11:34 :
Ne cherchons pas plus loin l'effondrement de l'immobilier en France ! Vouloir taxer encore plus la revente immobilière engendre un attrait aux placements financiers et qui touchera bien plus les locataires à trouver un logement . Tous les petits retraités qui auront mis 15 ans et plus pour payer un logement dans l'intention de le revendre pour une retraite plus confortable vont devoir attendre 30 ans ,ce qui parait improbable vu leur âge avancé ils devront se résoudre à perdre énormément d'argent .Encore une fois les petits seront taxer ! Qui aurait cru un seul instant que des socialistes écrasent d'impôts les petits propriétaires ,alors que sénateurs et députés vivent comme des nababs!!!
Réponse de le 05/12/2012 à 11:41 :
Mais l exonération au bout de 30 ans est SUPPRIME de fait !
taxation perpétuelle.
Dans mon cas, je ne vend plus mon terrain et,....je n'achète plus mon appartement !
Réponse de le 05/12/2012 à 11:45 :
L 'exonération de 30 ans est supprimé dans les faits, regardez bien les textes, Nous sommes Bai....! Je ne vends plus mon terrain je n'achète plus mon appartement. L immobilier va stagner longtemps !
a écrit le 05/12/2012 à 11:32 :
allez comprendre,
le gouvernement vient de faire don de 630 millions d'euros à la Cote d'Ivoire ,et pour trouver 150 millions d'euros destinés au financement de logement social ,il est contraint de mettre en place un alourdissement de la fiscalité sur les plus values immobilières .
dans les medias, silence et bouche cousue sur cette curiosité de gouvernance .
Réponse de le 05/12/2012 à 12:39 :
EntiÚrement d accord , on continue à se comporter comme un pays qui fait croire à des capacités financiÚres qu'il n à plus depuis longtemps .
Réponse de le 05/12/2012 à 12:42 :
Exactement, on a toujours de l'argent pour certaines causes ... Le peuple n'est jamais consulté pour ces décisions là. C'est insupportable.
a écrit le 05/12/2012 à 11:14 :
il faut aller plus loin et taxer à hauteur de 75% les plus values honteuses faite sur des biens dormant où seule l'attente à fait fructifier le patrimoine... c'est la seule façon de faire baisser les prix de l'immobilier qui sont incohérents avec les ressources des français
Réponse de le 05/12/2012 à 11:24 :
Vous avez raison, camarade.
Haro sur les affreux spéculateurs qui financent la construction de logements neufs, entretiennent des logements anciens, supportent les risques d'impayé et permettent à des millions de nos concitoyens de trouver une location.
Réponse de le 05/12/2012 à 11:36 :
Avec le scellier, le ptz et tout ça, j'ai plutôt l'impression que c'est mon salaire qui finance tout ça mon bon monsieur...
Réponse de le 05/12/2012 à 11:37 :
Vous avez réfléchi ??? Plus vous taxerez, plus les prix monteront, plus les gens ne vendront plus, plus le marché se bloquera...On a d'ailleurs vu que le blocage des loyers de Duflot avait fait augmenter les prix !

Le seul moyen de faire baisser les prix c'est de construire et décentraliser ! C'est l'aménagement du territoire mais la gauche fait l'inverse de se qu'il faudrait faire !

Quant aux plus values, elles sont le plus souvent fictives car les gens vendent pour racheter autre chose sur laquelle ils paient la plus value...
Réponse de le 05/12/2012 à 11:44 :
La Taxation est akl m^me pour moi au RSA et Bettencourt. Une Honte.
Dans mon cas je en vend plus mon terrain acquis il y a 33 ans et je...n'achète plus mon appartement. L'immobilier va stagner longtemps avec ce genre de confiscation.
Il n'y a plus d exonération au bout de 30 ans....regardez bien les textes!!!
Réponse de le 05/12/2012 à 11:49 :
Les prix pourront difficilement monter plus. Il faut pouvoir payer ! Hors c'est bien le problème du moment, de pouvoir payer ! Je peux afficher mon 20m2 à 50 millions d'euros, ça ne signifiera pas que c'est sa vraie valeur....Je crois surtout qu'entre plus values et fiscalité sur le patrimoine, avec la gauche au pouvoir, tout le monde a intérêt à ne pas posséder de capital improductif dans le secteur immo...A réfléchir...
Réponse de le 05/12/2012 à 11:49 :
Vous faites l'amalgame entre "Proprietaire spéculateur" et "Proprietaire" ce qui ne semble à vos yeux n'avoir aucune différence... Je n'ai qu'une chose à dire : 2 millions de logements vaccants.
Les risques d'impayés sont couverts par les assurances.
Les locations sont trop chères sur Paris (par exemple) et cela parce que le dit propriétaire doit rembourser des échéances halucinantes (du fait du prix de l'immobilier).
L'entretien est défalqué des revenus fonciers, c'est donc un maintien de valeur sans coût...
Enfin, en résumé arrêté de vous plaindre ! Sinon vendez et prenez une assurance vie.
A titre d'exemple Berlin : 120 ? pour un 20m² VS Paris : 750 ?
On comprend qu'à ce prix là on peut payer les gens moins cher et qu'ils leur restent de l'argent pour dépenser plus.

Propriétaire content de l'être.
Réponse de le 05/12/2012 à 12:04 :
+1 avec héhé et hum
Réponse de le 05/12/2012 à 13:02 :
Les prix monteront sur Paris, les gens qui ont de l'argent en ont toujours, les autres ont déjà oublié Paris depuis 10 ans...
Oui l'immobilier improductif ne sera plus que pour les riches bientôt. La classe moyenne ne pourra même plus avoir une petite résidence secondaire vu les taxes en tout genre. On paupérise encore la classe moyenne. Les riches eux vivront toujours bien...
a écrit le 05/12/2012 à 11:13 :
J.Cahuzac prévoit de devoir financer des frais de procès et d'amendes fiscales pour sa fraude ? Alors une petite augmentation de taxes pour les particuliers est la bienvenue....
Réponse de le 05/12/2012 à 12:13 :
ne serait-ce pas de la diffamation et un propos insultant ?
Réponse de le 05/12/2012 à 13:03 :
Vous avez raison, il aurait dû employer le conditionnel ! Mais avec les socialos, quand c'est la droite, Mediapart a raison et quand c'est la gauche, comme par hasard c'est de la diffamation etc.
Réponse de le 05/12/2012 à 14:11 :
Fraude...? quelle fraude ? Rappel : avoir un compte en Suisse n'a rien d'illégal. Il suffit de le déclarer. L'imaginaire français en finance est décidemment imbattable...
a écrit le 05/12/2012 à 11:09 :
Cela va encore accroitre la pénurie de bien sur le marché, car les vendeurs attendront d'être exonérés. De plus, certains seront plus dur en négo car ils intégreront le prix de la plus value supplémentaire (on est d'accord, c'est ridicule, mais c'est un fait).
Du coup, moins de bien à vendre, les prix seront artificiellement maintenu... C'est toujorus les primo accédant qui vont trinquer...
Réponse de le 05/12/2012 à 11:38 :
Un bien qui ne se vend pas n'est pas au bon prix, un point c'est tout. Le jour où le français moyen aura compris cette règle de base du commerce, on arrêtera de voir des apparts qui "valent" deux ou trois centaines de milliers d'euros et qui restent affichés trois ans en agence...Un bien vaut le prix auquel on le vend, pas auquel on l'affiche !
Réponse de le 05/12/2012 à 11:47 :
C'est déjà le cas, je ne vends plus mon terrain acquis il y a 33 ans ...30% de Taxes à payer c'est trop je préfère le garder, les générations suivantes feront ce qu elles voudront...dans 50 ans!
Réponse de le 05/12/2012 à 13:52 :
J'adore votre calcul. En somme, vous préférez prendre 100% de rien (en ne vendant pas) que 70% du chèque d'un acheteur... C'est implacable. Merci pour cette leçon de pragmatisme français.

Réponse de le 05/12/2012 à 16:51 :
@Boule : Ah ben oui, c'est à peu près la logique de tous les propriétaires et bailleurs qui s'expriment ici, preuve de leur grand sens économique ! J'ajouterai au 100% de rien, les taxes en tout genre type foncier à payer, et là, on comprend les conséquences de la non-éducation économique de nos concitoyens...Et si l'on venait à comparer le prix d'achat de libertad, il y a 30 ans, avec le prix de vente, aujourd'hui...Heureusement que le ridicule ne tue pas !
a écrit le 05/12/2012 à 11:08 :
L'improvisation totale de ce gouvernement est démentielle... et l'instabilité fiscale et réglementaire qui en résulte est en train de tuer durablement l'activité. On prétend vouloir rétablir la "confiance", mais franchement quand vous êtes investisseur ou entrepreneur et que vous comptez le nombre de coups de matraques reçus lâchement par derrière depuis 6 mois, vous ne pensez qu'à une chose, fuir de cet asile d'aliénés ! Et le pire dans tout ça, c'est que ce matraquage ne sera même pas efficace : les recettes fiscales vont s'effondrer quoi qu'il arrive, tout simplement parce qu'on tue l'activité. A trop vouloir protéger la clientèle électorale vivant d'argent public (au lieu de l'inciter à augmenter sa productivité), c'est tout le pays qui coule.
Réponse de le 05/12/2012 à 11:15 :
Lu et approuvé, rien à ajouter!
Réponse de le 05/12/2012 à 11:41 :
Vous êtes bien gentil, mais on a donné, donné et encore donné au marché immo, tout ça pour arriver à pénurie organisée - logements vacants - loyers immodérés - prix de vente démesurés, etc, etc...Alors franchement, explorer une autre voie ça peut être une solution pour l'intérêt de tous (et pas celui d'un bailleur en particulier...)
Réponse de le 05/12/2012 à 11:50 :
La pénurie va continuer, je retire mon terrain de la vente (acquis il y a 33 ans, mais 30% de taxes...Niet)
Les loyers élevés c'est uniquement Paris, en Province ils ont baissés !
Les logements vacants c'est une imagination ( Logements en Vente ou en travaux, résidences secondaires,...)Ce n'est pas en e,nlevant des moyens aux bailleurs qu ils pourront rénover leur bien....!C'est des Talibans écolos bobos Parisiens coupés de la réalité !
Réponse de le 05/12/2012 à 12:08 :
@ bruno

Cécile Duflot le dis elle même : le fric fou qui a été injecté dans l'immobilier s'est fait au détriment d'autre chose:pas plus tard que ce matin, enfin un ministre qui prend le taureau par les cornes:

http://www.rmc.fr/rub/services/84/rmc/radio/podcast/

Réponse de le 05/12/2012 à 14:59 :
@ tron: vu les compétences de Duflot, (qui par ex. propose à la vente des terrains de l'état déjà vendus...), il faudrait d'autres sources.
a écrit le 05/12/2012 à 11:02 :
Enfin une bonne mesure ! Il faut un peut taxer les babies boomers qui se sont bien gavés sur l'immobilier (en laissant des miettes à leurs successeurs). De toute façon il est anormal que l'immobilier bénéficie d'un tas d'exonérations !
Réponse de le 05/12/2012 à 11:18 :
D'accord sur le fait que trop de gens ont fait des superprofits ces 10 dernières années en revendant leurs biens immobiliers sans rien travailler de plus. Uen taxe ralentira peut être ce processus. Par contre, s'il croit que seuls les boomers ont profité de cette aubaine, il est en dehors de la réalité. Combien de quadras artisans, commerçants, professions libérales ont investis ces dernières années dans l'immobilier Scellier et qui revendent 9 ans après. C'est au libéralisme qu'il faut s'attaquer, pas aux boomers !
Réponse de le 05/12/2012 à 11:38 :
@ eolivier

1/ Rappel : Plus il y a de ventes plus les prix ont tendance à baisser. C'est le principe de rencontre entre l'offre et la demande au prix de marché. Vous devriez donc être satisfaits de la situation

2/ ce n'est pas le libéralisme qu'il faut combattre car c'est une cause perdue. En effet, cela fait des siècles que l'on tente de le faire et cela s'est TOUJOURS soldé par un échec. Il conviendrait mieux de se questionner sur les raisons de ces echecs plutôt que de vouloir tuer le seul système qui existe depuis toujours (cf le théorie de l'autorégulation par les crises).
Réponse de le 05/12/2012 à 11:58 :
@eolivier : 2 remarques quand même : 1. il serait normal de tenir compte de l'inflation pour la retirer de la plus-value éventuelle; 2. dans pas mal de cas, quand on vend, c'est qu'on achète un autre logement : ça ne va pas fluidifier le marché de rajouter des taxes. Un clin d'oeil pour finir : en cas de moins-value, on nous rend de l'argent ?
Réponse de le 05/12/2012 à 12:04 :
C'est curieux ces lois économiques qui se contredisent... "moins il y a de demande solvable, moins il y de vente, plus les prix baisse" versus "Plus il y a de ventes plus les prix ont tendance à baisser".
Réponse de le 05/12/2012 à 15:06 :
Commentaire sans aucun intérêt. Sous le pseudo eoliver se cache le troll habituel des articles sur l'immobilier qu'il pollue depuis au moins trois ans avec toujours les mêmes non-sens. Il ne cesse d'intervenir à répétition sous chaque article et fréquemment se répond à lui-même pour ... se donner raison...
a écrit le 05/12/2012 à 10:49 :
Ceux qui ont l'intelligence de mettre leur bien en vente à un prix marché (et pas juste au dessus, comme d'hab), ont vendu ces derniers mois, et éviterons d'avoir à faire un gros rabais dans qq mois quand les prix baisseront. En région parisienne, seuls les gens très aisés peuvent acheter (d'où le prix au m² qui monte toujours), nous en sommes à -60% de chiffre dans notre agence par rapport à 2010. Ca ne va pas durer. Mon seul conseil si vous souhaitez vendre, mettez votre bien au bon prix, et pas au prix Seloger (qui prend le prix net vendeur et les frais d'agence). Sinon, vous risquez de ne pas avoir à vous soucier des plus values d'ici quelques mois et de comptabiliser une perte.
Réponse de le 05/12/2012 à 11:52 :
Impossible de vendre mon terrain (acquis il y a 33 ans) avant la fin de l année pour causse de réforme du PLU et blocage des CU !!!
Après 30% de taxes donc retrait de la vente !!!Un terrain de moins, et je n acheterai pas mon appartement....la pénurie imaginée par des journaleux sera augmentés
Réponse de le 05/12/2012 à 13:59 :
On a compris, pas la peine de nous mettre le meme commentaire toutes les 5minutes. Vous comptiez faire un max de blé avant la fin de l'année et vous êtes tout contrarié... la libertad, c'est aussi de s'affranchir de cette relation à l'argent qui vous oppresse semble t-il...
Gardez votre terrain, laissez y l'herbe pousser, aller y au printemps vous y rouler nu (gardez un billet de 500? caché dans la raie, c'est grave décadent) vous serez apaisé et...pas plus riche, mais apaisé...
Ca va bien se passer...ce n'est qu'un cap...
a écrit le 05/12/2012 à 10:41 :
Avec la suppression du PTZ et du Scellier ajoutons à cela la loi du gouvernement Sarkozy sur les plus-value et l'immobilier est au plus mal... on en rajoute une couche.
Pourtant "Quand l'immobilier va, tout va" dit le dicton.
@che quel rapport avec les marchands de sommeils ? c'était juste pour faire une phrase ?
Réponse de le 05/12/2012 à 11:05 :
Le dicton devrait être modifié pour être en phase avec l'économie : "quand l'immobilier pas cher va, tout va"
Réponse de le 05/12/2012 à 11:44 :
Bonne remarque : l'immo va bien parce que les affaires tournent, pas parce que les prix sont hauts. Ces deux derniers points sont d'ailleurs souvent inversement corrélés, on le voit bien avec le CA en berne des agences immo !
a écrit le 05/12/2012 à 10:25 :
Enfin! Les marchands de sommeil vont payer!
Réponse de le 05/12/2012 à 11:26 :
LES MARCHANDS DE SOMMEIL ILS LOUENT .... ILS NE VENDENT PAS !!!! Par contre les familles modestes qui ont travaillés 15 ans pour se construire une maison a la sueur de leur front ne pourront pas le vendre !!! vive l'assistanat !!!
Réponse de le 05/12/2012 à 11:43 :
Heu, on parle de résidence secondaire, ce que la famille modeste ne peut pas se payer...
Réponse de le 05/12/2012 à 11:53 :
Avant de prophérer des propos haineux et fielleux, il faudrait apprendre à lire et à compter.
Les résidences principales ne sont pas concernées. Alors les familles modestes qui ont sué sang et eau (merci Zola) ne sont pas concernées. La taxation concerne la plus-value au-delà de 100 000 euros. Pas le montant de la vente du bien, mais celui de la + value. Mais visiblement on parle sans même savoir ce qu'est une + value. Un bien autre que résidence principale, acquis 200 000 euros par ex, ne sera concerné que s'il est vendu + de 300 000 ? et sur la partie dépassant 100 000 e. Vente 320 000, la taxation sur la + value value portera sur les 20 000e. il faut encore attendre les textes finaux qui introduiront des abattements quant à la durée de possession du bien. Bref, pas de quoi fouetter un chat ni de vomir sa bile ni de nous sortir le refrain des pôvres petites gens qui se sont saignées. Je ne connais pas beaucoup de pauvres qui sont propriétaires de leur résidence principale et d'autres biens immobiliers assujetissables - en cas de vente et éventuellement - à la + value. Des investisseurs qui ont bien profité des contribuables qui leur ont assuré la création d'un patrimoine grâce au Sellier - oui, il y en a. Alors si ceux-ci payent des taxes sur une + value de + de 100 000 ? à l'occasion de la revente d'un bien, cela s'appelle un minimum de justice fiscale et je la trouve très bien veillante à leur égard.
Réponse de le 05/12/2012 à 11:53 :
ERREUR une famille modeste loue son logement principal et achète un cabanon a la mer ou a la campagne ! Vosu êtes coupés des réalités
Réponse de le 05/12/2012 à 13:58 :
Une famille modeste a juste les moyens de louer un appartement principal , alors ne parlez pas d'acheter un cabanon svp !
Réponse de le 05/12/2012 à 14:49 :
@libertad46 Tu arrives faire une plus-value supérieure à 100 000? avec un cabanon à la campagne toi?
a écrit le 05/12/2012 à 10:13 :
Pas mécontent d'avoir vendu en début d'années !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :