Ford s'attend à traverser une période difficile en Europe

 |   |  147  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)
Ford prédit que le secteur automobile européen n'en est qu'au début de sa restructuration et que le plus dur reste à venir.

Ford va entièrement restructurer le secteur en Europe. Dans un entretien avec l'AFP, le directeur financier du constructeur automobile américain, Bob Shanks, a expliqué qu'il était possible de repenser l'automobile en Europe, "mais cela nécessitera probablement de réduire le nombre d'employés car il y a des capacités de production excessives." En 2012, Ford a affiché une perte de 1,75 milliards de dollars avant impôt sur le Vieux Continent et s'attend à perdre 2 milliards de dollars en 2013. "Nous avons besoin d'un meilleur équilibre entre la production et la vraie demande, pas la demande artificielle générée par des offres promotionnelles qui réduisent les marges à la portion congrue, a poursuivi Shanks qui se désole d'un manque de volonté et de capacité de la part des gouvernements ou entreprises, à prendre les mesures nécessaires pour créer un environnement sain. (Source : AFP)
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/01/2013 à 10:37 :
La surcapacité de production en Europe existe depuis 2007, certains en ont tiré, depuis, des leçons et ont pris des mesures ou sont en train de les prendre, Fiat a été le premier à tirer la sonnette d'alarme, et s'est diversifié aux US pendant la crise. C'est bien que Ford s'en rende compte maintenant. C'est vrai qu'ils étaient occupés chez eux par une question de survie. Les ventes promotionnelles ils connaissaient très bien aux US ainsi que les crédits gratuits. Depuis ils ont remonté une partie de la pente. Maintenant ils s'intéressent à l'Europe. Après avoir fait leur marché avec Jaguar et Volvo, il y a 10 ans, en croyant faire une affaire, ils ont vite été obligés de liquider ces foyer de pertes, vendus au indiens et chinois. Maintenant ils vont tailler dans le vif.
a écrit le 30/01/2013 à 9:14 :
"créer un environnement sain" Je me répète mais tant que l'Union Européenne restera ouverte aux quatre vents de la concurrence mondiale pendant que les autres font du protectionnisme plus ou moins ouvertement nous ne serons pas dans " un environnement sain" et l'industrie automobile européenne finira comme les mines ou la sidérurgie des années 80 !!
Réponse de le 30/01/2013 à 10:54 :
c'est un discours que les ayatollah libéraux ne veulent pas entendre, mais l'europe est la seule à faire ce jeu débile qui consiste à s'autodétruire en criant victoire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :