Le scandale des lasagnes fait grimper la consommation de viande de cheval

 |   |  385  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La consommation de viande de cheval a augmenté en France depuis le début du scandale des plats surgelés, grâce à la couverture médiatique dont a bénéficié ce produit, a déclaré à Reuters le président du groupement des bouchers chevalins de France.

Un sursaut éphémère ? En tout cas la viande de cheval profite du scandale des lasagnes "au boeuf" qui contenaient du cheval. Selon Eric Vigoureux, président de la fédération des bouchers-chevalins, les ventes ont grimpé de 10% à 15% dans les boucheries chevalines.

"Il y a un regain d'activité. Du fait du scandale, dans les bureaux, dans les lieux de travail, tout le monde en parle et donc ceux qui en consomment déculpabilisent", a expliqué Eric Vigoureux à Reuters, également boucher-chevalin installé près de Bordeaux.

Une consommation en chute libre

Depuis les années 1960, la consommation de viande de cheval est en chute libre. Aujourd'hui, l'équidé ne représente plus que 0,3% de la consommation de viande en France, l'attrait pour ce produit ayant fortement chuté depuis le début des années 1980, passant de 85.000 tonnes par an à moins de 20.000 consommées en 2012, selon l'organisme public FranceAgrimer.

>> Qui a tué la consommation de viande de cheval ?

Actuellement, 60% environ de la viande de cheval consommée en France est importée, selon les chiffres de FranceAgrimer.

700 bouchers-chevalins en France

Mais le scandale européen de la viande de cheval, étiquetée comme de la viande de boeuf dans des plats préparés surgelés, a fourni une publicité surprise aux quelque 700 bouchers-chevalins encore en activité en France. "J'ai eu de nombreuses retombées d'autres bouchers sur le fait qu'il y a eu beaucoup de clients dans les boucheries chevalines cette semaine", ajoute-t-il.

Il souligne que le Nord concentre historiquement le plus grand nombre d'amateurs de viande de cheval. "C'est l'endroit où il y a le plus (de boucheries chevalines), ils ont toujours mangé du cheval, c'est parce qu'on s'en servait beaucoup pour chercher le charbon dans les mines", explique Eric Vigoureux.

Une curiosité éphémère ?

A Paris, dans le Marais, le Taxi jaune est l'un des rares restaurant de la capital à servir encore des plats à base de cheval, comme des saucisses ou des abats. Son chef, Otis Lebert, a également vu grandir l'appétit des consommateurs ces derniers jours. Mais il n'est pas dupe sur la pérennité du phénomène. "Il y a une curiosité des gens par rapport à ce côté médiatique. Mais on se rappelle dans trois mois et on en reparle", propose-t-il à l'agence Reuters.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/02/2013 à 10:28 :
Plus le cheval est vieux, meilleure en est la viande. On pourrait donc aller au boulot à cheval et le manger quand il est vieux. La boucle est bouclée.
a écrit le 21/02/2013 à 1:35 :
Malheureusement la majorité delà viande chevaline est importée des us et Canada qui ont des conditions déplorables d élevage ...... Pas mieux que la Roumanie
a écrit le 20/02/2013 à 20:50 :
«le voila le nouveau produit qui va faire un carton !» Pas vraiment quand même, cela fait 60 ans que j'en mange et je le préfère au boeuf. Je suis un mangeur de beaucoup de viandes, sans préjugé culturel. Il n'y a que la manière d'être nourris qui m'importe. Un rat des villes pas question, un rat des champs pourquoi pas s'il est proprement nourris. Ma grand-mère faisait de succulents civets avec du hérisson, une sorte de rat des champs avec des épines non ? Si j'allais en Chine, j'essayerais bien volontiers le chien et et le chat par curiosité. Par ailleurs le serpent et les corps de sauterelles grillés que j'ai mangés en Afrique ? ce n'est pas mauvais du tout si je me souviens bien. Il y a plein de protéines dedans.
Réponse de le 22/02/2013 à 14:34 :
vous m'écoeurez
Réponse de le 24/02/2013 à 1:10 :
Pourquoi cela vous écoeure-t-il? Personnellement, je viens d'un ile (française d'ailleurs) où l'on mange du hérisson en civet et des guêpes (qui sont les choses les plus délicieuses que j'ai mangé). Je n'irais pas jusqu'à dire que j'irais mangé du chien ou du chat, mais le reste, pourquoi pas? La seule personne qui est bête dans cette histoire, c'est bien vous. Vous vous fermez hermétiquement aux nouvelles saveurs (et saveurs inconnues d'ailleurs). Goûtez donc avant de dire "beurk" comme un malheureux enfant de 4 ans!
a écrit le 20/02/2013 à 20:00 :
un coup de pub ou une triste réalité ?
a écrit le 20/02/2013 à 18:11 :
Ben, du coup, pour ceux qui n'ont même pas la reconnaissance "du ventre", comme l'on dit, ils fileront meme leurs canassons de course qui leur auront fait gagner beaucoup de fric, au lieu de leur laisser finir leurs jours dans un pré verdoyant, ils les vendront pour qu'ils finissent en "lasagnes"!! dégueulasse! de toute façon, ça se fait déjà.... l'homme est pourri...
a écrit le 20/02/2013 à 17:58 :
le voila le nouveau produit qui va faire un carton ! c'est les vraies lasagnes au cheval , à condition de les vendre bien moins cheres que celles au beuf ! personne ne les avait trouvées mauvaises !
a écrit le 20/02/2013 à 17:49 :
La viande de cheval est en effet délicieuse. Goutez le saucisson.. Et je ne sais pas où certains vont trouver un "gout" d'urine. A titre de comparaison, personne ne s'étonne que l'andouille ait, grâce à la MODE culinaire, non seulement l'odeur, mais AUSSI le gout de m... C'est en plus une viande moins grasse et, en principe, plus contrôlée. Je pense que les vendeurs de bouffe industrielle n'ont pas réalisé que le fond du problème était BIEN plus grave que le fait que cette consommation augmente ponctuellement.
a écrit le 20/02/2013 à 17:30 :
je rajouterai que je ne suis pas objectif, dans ma jeunesse, à la fin des années 50, quand le pouvoir d'achat était misérable, j'ai suffisamment mangé du cheval qui avait bossé toute sa vie comme un diable et en remerciements des services rendus à la production de charbon finissait sur l'étal du boucher. Donc c'était dur et avait un goût d'urine liée au travail fourni.
Peut-être qu'aujourd'hui, un canasson élevé pour la viande n'a pas le même goût.
a écrit le 20/02/2013 à 17:24 :
Ces gens boufferaient même leur chien. Rien ne les arrête!!
a écrit le 20/02/2013 à 17:23 :
Et la viande humaine, il n'en veulent pas les bouffes tout ? Pourtant c'est aussi de la viande et ça n'est pas beau de jeter.
Réponse de le 20/02/2013 à 18:02 :
La viande humaine est soi-disant sucrée, donc ce n'est pas bon pour le diabète, sinon, effectivement on a du stock !
a écrit le 20/02/2013 à 17:20 :
Et la viande humaine,ils n'en veulent pas les bouffes tout ? Pourtant c'est aussi de la viande et c'est pas beau de jeter.
a écrit le 20/02/2013 à 17:15 :
Le seul ennui avec la viande de cheval : c'est le goût, on aime ou on n'aime pas, mais ça a une odeur d'urine, c'est comme le lapin y a les pour et les contre. Et puis des goûts et des couleurs....une certitude c'est moins cher et source de protéines.
Réponse de le 20/02/2013 à 17:28 :
La viande de cheval a une odeur d'urine ? Je dois avoir des problèmes d'odorat car je n'ai jamais remarqué ça !
Réponse de le 20/02/2013 à 17:33 :
il existe aussi le "tofu", et c'est végétarien, des protéines, il y en a aussi dedans, plusieurs façons de le cuisiner , et finie, la barbaque! ...pas plus mal !
Réponse de le 20/02/2013 à 23:31 :
La viande de cheval, un goût d'urine! C'est la première fois que j'entends ça, c'est ridicule.
a écrit le 20/02/2013 à 17:12 :
"le Taxi jaune est l'un des rares restaurant de la capital..." non serieux avec une faute d'ortographe en moins, c'est un plus...
a écrit le 20/02/2013 à 16:52 :
Des années que je déplore la disparition des boucheries chevalines : un bon steak de cheval bien persillé est toujours un moment de bonheur. J'ignore pourquoi certains trouvent plus honteux de manger du cheval que de manger du boeuf.
À défaut, la semaine dernière, j'ai acheté des lasagnes et des raviolis ; sait-on jamais...
Réponse de le 20/02/2013 à 17:10 :
Tous le mardi, jour de marché, je vais acheter du steack de cheval. ça ne dérange pas la petite qui, le lendemain à son cours d'équitation. Elle se sent plus proche de l'animal.
Réponse de le 20/02/2013 à 17:27 :
@ Capitoul : Dans tes lasagnes ou raviolis c'est du minerai de viande, pas de la viande.
Réponse de le 20/02/2013 à 17:34 :
quel respect de l'animal qui vous ballade ! chapeau !
Réponse de le 20/02/2013 à 20:31 :
@ dégueu plutot

"respect" et "animal" dans la même phrase, ça ne te gêne pas ?!
Les mômes ne respectent plus leurs parents, leurs prof, la Loi... Ça, c'est grâve.
Le respect d'un animal, c'est un concept nouveau ? Et puis quoi, encore ? Éteindre les lampes tue-mouches, ne pas écraser les araignées, retirer le fromage des tapettes à souris ?
Je sais : je vais demander à ma femme de rendre son vison... et puis son solitaire ; lui offrir un diamant ?! ce manque de respect pour les cailloux me fait franchement honte !!
a écrit le 20/02/2013 à 16:34 :
On a découvert que cette viande était moins chère?. Mais je trouve que c ' est ignoble de manger du cheval
Réponse de le 20/02/2013 à 16:44 :
Ignoble ? on voit bien que vous n'y avez jamais gouté!
Réponse de le 20/02/2013 à 16:49 :
du point de vue du boeuf surement pas :)
Réponse de le 20/02/2013 à 16:52 :
Moi je trouve que c'est ignoble de manger des plats préparés...
Réponse de le 20/02/2013 à 17:22 :
En Inde il trouvent ignoble de manger de la vache et en Chine ils élèvent les chiens pour les manger comme nous nous élevons les bovins et les ovins. C'est une question de culture.
En fait , il est ridicule de s'arrêter à ces considérations du moment que l'abattage des animaux est fait correctement et qu'on ne se sert d'animaux élever pour ça.
Réponse de le 20/02/2013 à 17:37 :
" on peut voir l"évolution d'une société, à la façon dont elle traite les animaux" Mahatma Gandhi No comment !
a écrit le 20/02/2013 à 16:23 :
Le boucher chevalin de l'av Jean Perrot à Grenoble a vu sa fréquentation augmenter ... avant le scandale en question. L'explication qu'il en donne est qu'avec la crise, les gens se rendent compte que la viande de cheval est ... moins chère, plus tendre (j'atteste) et parait-il moins grasse.
Réponse de le 20/02/2013 à 16:44 :
certes c'est un ( beau) cheval (blanc), mais la viande est tendre un gout autre que le boeuf, et le saucisson de cheval est a tomber par terre, surtout si c'est dans une chevaline
Réponse de le 20/02/2013 à 16:55 :
Le saucisson de cheval de Boby Lapointe est le plus irresistible.
Las! les allusions que j'y ai faites ces derniers jours m'ont montré que tout le monde l'a oublié
Réponse de le 20/02/2013 à 17:13 :
Il y a aussi beaucoup moins de cochonneries chimique dans le cheval que dans certains boeufs (affaire de gros sous). Cependant attention à ceux qui achète la matière brute (le mineraie) il peut y avoir de l'âne, de la mule...
Réponse de le 20/02/2013 à 17:30 :
Dans le cheval roumain il y a aussi dans certains lots du dopant interdit pour l'homme, du vermifuge, des anti-inflammatoires. Bon appétit!!
Réponse de le 20/02/2013 à 18:11 :
qui arrive encore a consommer de la bidoche de supermarché trop degueu
mais peu de boucher ne sont pas ds la meme logique.....prix d achat x10 .....prix sur l étal

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :