Et vous, que pensez-vous des rachats de sociétés françaises par des groupes étrangers ?

 |   |  192  mots
L'essentiel des activités du Français Alstom est convoité par l'Américain General Electric et par l'Allemand Siemens. REUTERS.
L'essentiel des activités du Français Alstom est convoité par l'Américain General Electric et par l'Allemand Siemens. REUTERS. (Crédits : reuters.com)
Près des trois quarts des Français jugent de façon négative les rachats d'entreprises hexagonales par des groupes étrangers, selon un sondage Ifop pour Ouest France Dimanche.

L'acquisition d'entreprises françaises par des groupes étrangers est mal perçue par près des trois quarts (71%) des Français, d'après un sondage Ifop pour Ouest France Dimanche, car elle est le signe de la mauvaise forme de l'économie nationale.

Selon cette enquête réalisée début mai, au moment où l'essentiel de l'activité d'Alstom est convoité par l'américain General Electric et l'allemand Siemens, 71% des personnes interrogées estiment qu'un tel rachat montre que "les entreprises françaises ne disposent pas de ressources financières suffisantes pour se développer et que notre pays est en déclin".

A l'inverse, 16% des sondés perçoivent une transaction de ce type comme "une bonne chose, car cela signifie que les entreprises françaises sont de qualité et que la France est économiquement attractive".

Les opinions les plus négatives face à ces offres de rachat se trouvent d'abord parmi les sympathisants du FN (84%), puis chez ceux du Front de gauche (75%), de l'UMP (72%) et du PS (62%).

Elles sont également supérieures à la moyenne chez les ouvriers (73%), mais inférieures parmi les cadres supérieurs (68%) et les professions intermédiaires (66%).

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/05/2014 à 13:38 :
Et quand c est l inverse ( une entreprise française qui rachète une étrangère ) : la on est pour non ??? Bien sur !
Réponse de le 12/05/2014 à 14:20 :
votre contraire est assez rare, voyons,
Réponse de le 12/05/2014 à 14:27 :
euh...l'inverse n'est pas fréquent , le reste primerait, non ? !
a écrit le 12/05/2014 à 12:13 :
Si l'environnement français, pris globalement (patrons, gouvernement, syndicats, citoyens) génère des entreprises qui doivent se vendre, laissons payer les étrangers plutôt que de saigner nos contribuables au risque de les faire partir ailleurs avec leur argent. Au risque aussi, en essayant de trouver un acheteur français à un prix inférieur à celui qu'aurait payé l'étranger, de voir nos investisseurs se placer à l'avenir sur des actions étrangères plutôt que françaises.
a écrit le 12/05/2014 à 11:14 :
Bonjour,
Les chiffres de l''étude me semblent biaisés... Donner tous les taux supérieurs à 60% ne veux pas dire grand chose, sauf à considérer que l'échantillon est minime avec 20% de réponse par exemple sur 80! Pour moi l'étude est pas du tout crédible et fiable!
a écrit le 12/05/2014 à 9:19 :
peu importe puisque le France traditionnelle n'existe plus;
a écrit le 12/05/2014 à 8:39 :
le savoir faire francais est tres bon mais les actionnaires veulent toujours plus de benefice mais ne veulent pas investir pour le developement resulat les etrangers qui ont des fonds disponibles et qui y croit investissent resultat lesindustries francaises disparaissent juste un choque le savoir faire francais et la discipline allemande avec des syndicats impliques nous serions en tete
Réponse de le 12/05/2014 à 14:25 :
les actionnaires veulent toujours plus de bénéfice , comme tout un chacun actuellement : fric, fric et pognon pour pouvoir jouir de la vie à 300%......miroir aux alouettes que tout cela ! ils pourraient investir , que nenni, ce n'est pas interessant, on claque tout notre blé et "après nous le déluge " ! quelle belle société individualiste , avec de telles qualités" on est pas sorti de l'auberge!"
a écrit le 12/05/2014 à 3:05 :
Alstom est une societe privée qui appartient aux actionnaires. Si 71% des français sont contre le rachat par GE, ils n'ont qu'a mettre chacun 250 euros et devenir actionnaires.
Réponse de le 12/05/2014 à 7:20 :
La Fed imprime 55 milliards par mois , pas d'accord pour des achats fait avec du papier
Réponse de le 12/05/2014 à 13:34 :
Oui, c'est ce qu'ils veulent ; par le biais de la holding géante appelée Etat (je me mets à votre portée...).

Selon la politique de rassemblement des grands groupes autour de l'intérêt général par l'Etat qui a permis la prospérité de la France durant les 30 glorieuses
a écrit le 11/05/2014 à 23:20 :
Personnellement j'en pense du bien pourvu que l'investisseur développe l'entreprise. Ca veut dire que le savoir faire français attire encore des capitaux...Et pour ce que les capitalistes français ont fait de la France depuis 30 ans en jouant au casino, après tout c'est peut-être mieux ainsi.
a écrit le 11/05/2014 à 20:44 :
D'accord pour le rachat de "Radiall" l'entreprise Pierre Gattaz.
a écrit le 11/05/2014 à 17:42 :
Vendre des entreprises sensibles c'est de la haute trahison et devrait relever de la haute cour de justice pour les politiques complices.
Réponse de le 12/05/2014 à 12:20 :
@ Honte : Il y a pourtant des précédents qui reviennent au même : vente de navires militaires aux Russes par Sarkozy, confirmation par Hollande. Qui a protesté ?
a écrit le 11/05/2014 à 16:26 :
je pense ...à l'inverse que les groupes français devraient acheté plus à l'étranger ...pour payer moins d'impôts et amélioré leurs compétitivité...histoire de faire de la trésorerie pour mieux se délocaliser.....!
a écrit le 11/05/2014 à 16:25 :
Avec l'union europeenne et l'euro la France est depecee tout est brades vendu et bientot la france elle meme disparaitra dans les euroregions
a écrit le 11/05/2014 à 15:32 :
personne n achete nos fonctionnaires et leurs régimes spéciaux....(moralité ça ne vaut rien )
a écrit le 11/05/2014 à 15:24 :
Même mon boulanger..., pauvre France.
a écrit le 11/05/2014 à 14:58 :
Les sociétes Françaises sont très peu investies en capitaux Français. Ceci est vrai aussi bien pour les sociétés du CAC40 que pour le tissus des PME. Certes, les sièges sont en France ert le management Français, mais on voit bien très souvent que les managers sont soumis aux arbitrages pris par les décideurs propriétaires étrangers. Quand tout va bien, le fruit (les fameuses dividendes vont dans les poches étrangères et l'on ne ramasse ici que quelques miettes et quand ça va mal, l'arbitrage ne tient compte que des paramètres propres aux décideurs étrangers. On perd donc sur tous les tableaux. TOUS les gouvernements ont malheureusement contribué à cet état, en épousant la culture très Française de l'investissement sans risque (livret A - immobilier social), Assurance vie(obligation pour assouvir les dettes de l'état)et de l'investissement immobilier, le tout à l'encontre de l'investissement productif industriel.Si nous ne nous rendons pas maître de notre outil de production, surtout s'il appartient au domaine stratégique, nous ne pouvons pas être maître de notre devenir.
a écrit le 11/05/2014 à 12:42 :
Nous ont dit que c'est pas normal d'être vassalisés et surtout racheté par des financiers à coup de dettes et implantés dans des paradis fiscaux, ça c'est un scandale. Mettre en place des coopération ou m^me des groupes à parité ou à peu près comme Airbus, Renault ou d'autres OK. Faire des concessions dans des domaines moyennement stratégiques où l'emploi en principe est peu délocalisable OK (AGF, CCF...) mais vendre des boites quelque soit leur taille qui ressortent du domaine stratégique nous sommes beaucoup à être contre, nous sommes beaucoup à exiger une concurrence loyal y compris que les questions environnementales et bien entendu fiscale et sociale. Les dernières déclarations de Hollande concernant Alstom ne sont donc pas acceptable ou bien c'est de l'hypocrisie ou bien ça ressemble à de la forfaiture et de l'abdication.
a écrit le 11/05/2014 à 12:36 :
laissons les étrangers acheter nos canards boiteux a prix d'or,et concentrons nous sur les secteurs porteurs:nouvelles technologies culture et collectivités locales.si GE accepte de racheter Alstom,offrons leur le directeur polytechnicien arrogant en cadeau,bon débarras!
Réponse de le 12/05/2014 à 12:31 :
Collectivités locales... créateur de richesse ?
a écrit le 11/05/2014 à 12:27 :
Effectivement, si le "jeu" était équilibré (tantôt on achète, tantôt on est racheté), cela sera acceptable. Mais les faits sont têtus : les achats ne vont que dans un sens. A moins que quelqu'un ait un exemple équivalant à Alstom ou Lafarge a me citer ? Perso, je ne me rappelle pas que l'on ait racheté de tels symboles à l'étranger, qui tournent à 15/20 G€ de CA...
Réponse de le 11/05/2014 à 12:50 :
Le rachat de Hoechst, par exemple. Ou celui de 44% de Nissan.
Réponse de le 11/05/2014 à 15:28 :
Euh, rien de plus récent ? Hoescht, c'était en fait Aventis, Franco allemand et en 2004. Renault - Nissan, ça date de 1999....
a écrit le 11/05/2014 à 11:44 :
Qu'un journal aussi sérieux que La Tribune relaie cet état de penser....
Au sinon, les entreprises allemandes ont comme actionnaires la plupart des pays du Golf et ce ce qui fait leur force actuellement. Le problème ne vient pas des étrangers mais des entrepreneurs français : regardez Danone, Printemps Pinaud la Redoute, Alstom et Vivendi qui n'hésitent pas à lourder SFR, la Fnac ou Lefèvre Utile à la moindre contrariété pour garder de grosses marges. Le soucis, c'est que ces groupes très rentables deviennent trop petits donc appétissants pour Pepsi, Téléfonica ou GE...
Réponse de le 11/05/2014 à 12:10 :
Faut voir la réalisé en face, les faits sont têtus, la France n'est plus...
Ce ne sont pas la CGT et consors qui permettent à ce pays d'avancer bien au contraire... les sociétés que vous cités sont de vieilles entreprises... les autres pays créés des champions du monde tous les 2 ans environ... la France est à la traîne, et heureusement qu'elle pille 15 pays africains pour s'en sortir... sinon on ne vaudrait pas mieux que le Portugal.
Réponse de le 11/05/2014 à 14:28 :
Patriceil y a du vrai et du faux, si la France certains pays en Afrique l'inverse est aussi vrai. La CGT fonctionne comme il y a 8O ans, à coté de ses pompes, Alstom même l'ancien patron en Suisse préférerait CGE, Siemens représentant trop de doublons (Alstom c'est 7OOO salariés) Continental (les pneus) faisait des bénefs en France il est parti de France pour aller vers l'Est gagner plus de fric, Pourquoi DIA va quitter la France ? Je vais avoir une réunion où le groupe fait des pertes d'exploitation depuis plus de 3 ans, perte pour 2013 2 Moi d'€, il y a tant de taxe pour les grandes surface la taxe au M², à force de taxer faut étonner que les boites se cassent
a écrit le 11/05/2014 à 11:25 :
Les rachats d'entreprises ont existé de tout temps; simplement on était moins focalisé dessus car la situation économique du pays était bonne.
Evidemment il ne faut pas laisser acheter des entreprises stratégiquement nécessaires (nucléaire, militaire,... et sous-traitants).
a écrit le 11/05/2014 à 11:03 :
c est le système sangsue .a quand pourra t on acheter la maison du voisin par ce que l ont est plus riche que lui, sans qu il puisse intervenir
a écrit le 11/05/2014 à 10:47 :
A l'évidence, ces ventes bradées des groupes industriels français sont le résultat du déclin industriel de la France,
ce déclin industriel s'est amorcé il y a plus de 15/18 ans, mais le coup d'accélération a été donné par l'idée la plus stupide, l'idée du low cost fondé sur les low value, very low addid value, bref la régression, qui aboutissent à des rentabilités minables, souvent à des pertes, et à des budgets d'investissements ridicules ... avec au final des retards technologiques...
ce déclin c'est la génération Schweitzer, grand "maître" du rétablissement de l'esclavage larvé et de toute une génération de pseudo dirigeants plus comédiens énarquiens que professionnels, et de tous ces adeptes de la gestion de leurs carrières personnelles sortis des ces écoles de la médiocrité humaine et professionnelle,
pour conclure, une génération GiscardMitterandChiracSarkozyHollande qui détruisent le travail de la génération DeGaullePompidou
Réponse de le 11/05/2014 à 10:56 :
il faut aussi rappeler qu'alcatel son pdg ne croyait plus aux usines et on voit le résultat , enfin nationaliser pour ensuite brader ou donner a des copains qui après demande a l'état de l'aide on a déjà donné et redonné depuis 40 ans , rien que la sidérurgie on a payé largement la casse sociale et industrielle pour voir aujourd'hui mittal .;enfin les petits actionnaires qui pourraient un socle plus efficace qu'une nationalisation qui couterait très chère et a la finale bonjour l'addition ..
Réponse de le 12/05/2014 à 12:32 :
@ Génération Déclin : Oui pour"GiscardMitterandChiracSarkozyHollande", mais n'oublions pas que De Gaulle est à l'origine du retour en vogue d'une malédiction française (Louis XIV, Napoléon), quand il a dit "L'intendance suivra", ce qui a été... suivi par GiscardMitterandChiracSarkozyHollande.
a écrit le 11/05/2014 à 10:44 :
C'est regrettable, mais si Alstom ne peut pas se développer, faute de marché, autant qu'il laisse ce secteur à GE. Cela évitera une faillite que tous les Français devront supporter. Par ailleurs, si une bonne partie de la vente permet de faire avancer l'entreprise vers d'autres activités plus rentables, ce peut être positif pur le futur.
a écrit le 11/05/2014 à 10:29 :
Excellent pour notre économie. Il faut arrêter de jouer aux vierges dès qu'on se fait acheter, car justement, on est attractif et on attire les IDE. Ensuite pour les naïfs qui pensent qu'un "centre de décision" sur le sol français, faut arrêter de se leurrer. Les entreprises rachetées ont comme terrain de jeu le monde entier... donc peut importe où se trouve la prise de décision, c'est là où le profit est le plus important qu'il se focalisent.
Réponse de le 11/05/2014 à 12:31 :
bravo! vous êtes pour le capitalisme effréné ! chapeau !!
Réponse de le 11/05/2014 à 23:16 :
Non il a raison. La localisation des emplois d'ouvriers et d'ingénieurs est plus importante que celle du DG ou du directeur financier. L'argent n'a pas d'odeur alors d'où qu'il vienne il sera le bienvenu en France...
a écrit le 11/05/2014 à 10:21 :
dans le cas de alstom ce sera simple si GE ne peut l'acheter il le fera couler ??,,,,le sondage reste à voir la façon de poser la question
a écrit le 11/05/2014 à 10:19 :
Contrairement aux elites les francais ont du bon sens
a écrit le 11/05/2014 à 10:19 :
On traite les conséquences: austérité, industrie... on applaudit bien fort!
a écrit le 11/05/2014 à 9:56 :
si les capitaux etrangers proviennent de la fuite fiscal c est imorale est malsain???
a écrit le 11/05/2014 à 9:46 :
bof! ça relève de la mondialisation, n'est ce pas....ce qui est à toi vient chez moi, et vice versa quel imbroglio à la C..N !!!
a écrit le 11/05/2014 à 9:43 :
ce sondage montre bien que 3/4 des français ignorent que la majorité des entreprises du CAC40 sont DEJA détenues par des fonds étrangers
Réponse de le 11/05/2014 à 10:34 :
Logique, puisque toute personne qui investi en France est considéré comme un profiteur !!! Les politiciens donne l'exemple à vouloir toujours plus taxer les revenus financiers et n'être propriétaires, pour les ministres de ce gouvernement par exemple, d'AUCUNE action française !! Donc les actions (part d'entreprises) sont délaissées ... au profit des investisseurs étrangers !!
Réponse de le 11/05/2014 à 11:00 :
et pourquoi ces entreprises sont détenues par des étrangers ? parce que les traités européens le permettent .. dans de nombreux pays les étrangers ne peuvent détenir que 49% d'une societée , enfin les petits actionnaires eux se font taxer et retaxer a ce jeu là on a perdu un socle qui a permis a certains de s'emparer de concurrents et a la final c'est l'emploi qui déguste .. sur la dette publique déjà les étrangers sont bien présent aussi .. mon ennemi c'est la finance .. pour cela allez tous sur le livret A et vous verrez le résultat dans dix ans .. le chômage et la dette vont se parer de milles feux
a écrit le 11/05/2014 à 9:39 :
pour répondre à la question, on en pense que la France, notre si beau pays fini en capilotade, vendu, malmené,bradé,ça fait mal au coeur, les politiques s'en foutent! et cette situation est voulue, il n'y a que le FRIC qui compte, rentabilité démentielle, toujours plus, plus, plus et jusqu'où tout ça? !! faudra bien un jour que ça s'arrête et nous en constaterons bien amèrement tous les dégâts irréparables !!
a écrit le 11/05/2014 à 9:35 :
Apparemment, beaucoup de personnes sont méfiants de ces rachats et semblent tout mélanger. Quand une entreprise françaises rachète une entreprise étrangère, on trouve tous que c'est super mais quand c'est le contraire, on joue aux vierges effarouchées. Tout d'abord, ce n'est pas General Electric qui a lancé une OPA sur Alsthom mais c'est Alsthom qui est venue chercher General Electric pour la demande en mariage. Pourquoi vouloir être racheter ? Patrick Kron avait estimé que la branche énergétique de son groupe n'avait plus la taille critique nécéssaire pour continuer en solo vu l'effondrement de la demande en centrale nucléaire depuis Fukushima . Et apparemment dans ce forum, il y a des experts qui pourraient conseiller Patrick Kron, voir même prendre la direction de ALSTHOM. De plus General Electric est un groupe historique et respectable aux états-unis et dans le monde, c'est un groupe auquel les salariés sont en générale bien payés et qui est implanté en France depuis plus de 40 ans dans diverses filiales, sans parler de ses syndicats puissants. Le groupe SAFRAN fabrique conjointement depuis plus de 30 ans des moteurs d'avions avec GE et le bail de collaboration a été prolongé pour encore 30 ans supplémentaires. Bref, c'est un groupe qui connait très bien la France et qui travaille avec les industriels de notre pays depuis plus longtemps que la venue au monde la plupart des intervenants de ce forum. Donc au lieu de leur jeter des pierres, attendez ce qu'ils vont proposer et moi j'ai confiance aux américains pour rendre la branche énergétique de Alsthom plus compétitive et plus rentable vus qu'ils ont un catalogue clientèle qui va considérablement s'élargir.
a écrit le 11/05/2014 à 9:28 :
L'exemple de Péchiney est très parlant. En 2000, la Commission Européenne retoque un projet de fusion entre égaux avec le canadien Alcan et le suisse Algroup, pour "abus de position dominante. La Commission sera condamnée en justice par la suite, mais le mal était fait.
Plombé par cet échec, Péchiney est emporté, en 2003, par une OPA hostile d'Alcan qui avait racheté Algroup. La Commission ne dit rien. Il y par la suite une bataille capitalistique confuse entre fonds d'investissement mondiaux.
Résultat actuel : tous les centres de décision et tous les centres de recherche de Péchiney sont partis, et il ne reste en France que quelques usines commandées de l'étranger et qui envoient leurs bénéfices à l'étranger.
Cette histoire est EXEMPLAIRE.
Réponse de le 11/05/2014 à 10:52 :
Dans l'affaire Pechiney, il serait plutôt question de l'arrogance des fameux cadres Péchiney de l'époque ... Rodier, Darmayan, Varin, Kron etc ... leur arrogance sans lime toute droit sortie de leurs fumeux diplômes et leurs prétentions ont été le seul souvenir concret laissé aux canadiens et suisses !
a écrit le 11/05/2014 à 9:00 :
Pour ne pas être racheté, peut être faut il être rentable. Pour être rentable, peut être faut il être productif. Pour être productif, peut être faut il accepter de travailler. Pour accepter de travailler, peut être faut il ne pas accorder le moindre crédit aux syndicats, ... , ... , ... Le seul responsable du rachat de son entreprise, c'est bien l'employé qui n'a pas tt fait pour qu'à sa boîte soit rentable sans aides extérieures ...
Réponse de le 11/05/2014 à 9:32 :
Tout à fait d'accord, l'état n'a pas vocation a racheter, ou même ne serait-ce que renflouer, les sociétés privées qui ne sont pas rentables. J'ajouterais que parmi les employés, les premiers responsables des mauvais résultats sont les cadres et en particuliers les dirigeants. Beaucoup trop de directeurs dans ces grosses boîtes qui battent de l'aile.
Réponse de le 11/05/2014 à 9:33 :
pas mal comme anerie
Réponse de le 11/05/2014 à 10:15 :
Les salariés font ce que disent les patrons et malheureusement avec notre élite d énarques pourrie et incompétents on fait souvent les mauvais choix
Réponse de le 11/05/2014 à 10:37 :
#lol
J'avais répondu plus violemment (à Harry)... et j'ai été censuré. J'étais aussi largement allé au-delà "d'âneries"...
Réponse de le 12/05/2014 à 12:38 :
@ Harry : votre observation est féroce et un tantinet dérangeante, mais, hélas, parfaitement pertinente. Bravo pour le penser et surtout le dire, ce qui, les commentaires le prouvent, choque les partisans du déni.
a écrit le 11/05/2014 à 8:40 :
L'état du monde fait de nous des schizophrènes : nous sommes Français, Européens, "Occidentaux". Une entreprise est "française" mais vend dans le monde entier, personne n'est contre, non ? Son capital est éclaté entre des actionnaires du monde entier, puisqu'elle est côtée sur les marchés financiers. Bon alors, quels critères adopter pour se faire une opinion ? Comme épargnant, dois-je investir en France seulement ? Doit-on me refuser l'accès aux actions Apple par exemple ? Supposons que par "patriotisme", je me plie à cette règle, comment savoir si mon assureur ou ma mutuelle n'investiront pas à l'étranger ?
Mais alors que les marchés sont mondiaux, nos impôts, nos revenus sont français...
Des impôts mondiaux, en l'état actuel, ferait sourire bien sûr. Mais des impôts européens, suivis d'une harmonisation US-Europe si l'accord de libre-échange voit le jour, seraient la réponse à nos questions.
Aujourd'hui, Vinci (aux nombreux actionnaires Etazuniens) réalise de copieux bénéfices en gérant les autoroutes construites par l'état français, qui a pour cela exproprié et indemnisé les propriétaires des riches terres agricoles de la vallée du Rhône, ça vous convient ? A moi, pas vraiment, mais comment s'y opposer ?
Réponse de le 11/05/2014 à 10:04 :
De voir dans cette "Tribune" des gens qui ne se laissent pas aveugler par les grands discours et qui ont analysé la situation réelle. Ce patriotisme des ignorants est depassé de nos jours et seuls les chasseurs de bulletins de vote, pauvres journalistes en quête de lecteurs et politiques esseulés y croient encore. NOUS sommes Mondialistes car c'est ainsi aujourd'hui.
Réponse de le 11/05/2014 à 11:04 :
en fait on scie la branche sur laquelle on est assis et on veut le moins cher que moins cher mais cela a un cout , on veut taxer la finance sans prendre de gants et on s'étonne de voir des étrangers acheter les entreprises nationales et faire des coupes dans l'emploi .. on veut tout et son contraire .. il faut élire des psychiatres et faire une thérapie collective d'urgence c'est le monde qui change et non pas le monde qui changera pour la france et ses pré-concepts d'un autre temps
Réponse de le 11/05/2014 à 14:26 :
....C'est " le monde qui change..." hélas, pas toujours dans le bon sens, vous êtes d'accord avec moi?....
a écrit le 11/05/2014 à 7:00 :
C'est très simple, en Chine un étranger n'a pas le droit d'être actionnaire majoritaire...

En France on brade nos société aux américains, qui achètent nos sociétés avec des billet de...monopoly. (merci la planche a billet !)

Pourquoi ne payent t-il pas en OR ?

C'est une honte, nos élites bradent la France, comment peuvent t-ils laisser un secteur aussi stratégique que l'énergie (Alstom) se faire racheter de la sorte pour une bouché de pain ?

Traitres !
Réponse de le 11/05/2014 à 7:56 :
tout a fait d'accord. Nous somme vendu .
si nous entrions en guerre nous serions obligé de demander a nos ennemis de nous vendre le matériel voulu.
a écrit le 10/05/2014 à 23:01 :
Toutes les actions d'entreprises françaises cumulées, détenues par les membres du gouvernement français, ca représente quel montant en euro ?? Voilà pourquoi les entreprises françaises n'arrivent plus à trouver d'investisseurs français : qu'ils commencent par donner l'exemple au lieu de vouloir donner des leçons !!!
a écrit le 10/05/2014 à 22:52 :
Les différents gouvernements ont bradé presque toutes les entreprises françaises!
On n'a plus confiance en eux!
Coups de balai !!!!
a écrit le 10/05/2014 à 19:18 :
Si l'entreprise est mieux gérée, mieux managée, investit davantage dans la recherche, recrute, pourquoi pas.
Réponse de le 10/05/2014 à 19:53 :
C'est clair que les groupes étrangers ne cherchent pas à détruire l'économie française, ce sont de véritables philanthropes...
Réponse de le 11/05/2014 à 11:09 :
La philanthropie n'appartient que peu au monde des affaires: sauf avec les fondations d'entreprise, le sponsoring de manifestations caritatives. Je dirais: plus ouvert à la créativité, pratiquant un mode de fonctionnement interne différent, plus honnête peut être que certains de nos affairistes peut-être ( des noms ?)
a écrit le 10/05/2014 à 18:10 :
"La finance, c'est l'ennemi!" a dit en substance notre président... après, comment s'étonner que les entreprises ne trouvent plus de financement français !! ...et comme les entreprises françaises ont quand même besoin de capitaux, elles sont obligées de se vendre les unes après les autres !!!
Réponse de le 11/05/2014 à 7:30 :
Aucun rapport....d'autant plus que la finance EST son ami ! Ne le voyez vous pas ?
Réponse de le 11/05/2014 à 9:41 :
notre "souveraineté" est perdue de toute façon dans maints domaines....alors......!
a écrit le 10/05/2014 à 17:56 :
Le problème n'est pas là. Si un Japonais vous proposait 4 000 000 euros pour votre maison quand un Français vous en propose 200 000 euros vous vendez à qui?
Réponse de le 10/05/2014 à 19:55 :
C'est clair qu'un japonais va se ruiner pour acheter ma maison à prix d'or...
Réponse de le 10/05/2014 à 23:57 :
C'est clair que des réponses comme ça n'ont pas grand intérêt.
Réponse de le 11/05/2014 à 1:25 :
Que le Japonais devrait se manger 3800000 euros de taxes.
Réponse de le 11/05/2014 à 7:33 :
@aaa

Bonjour, le gros problème c'est que les américains rachètent tout avec leur dollar qui ne vaudra bientôt plus grand chose...il convertissent leur monnaie de singe (planche a billet) en actifs qui ont une vrai valeur...a nos dépends ,!
Réponse de le 11/05/2014 à 10:06 :
@ Roger
Dollars et QE, facile quand on peut faire tourner la planche à billets.
a écrit le 10/05/2014 à 16:49 :
Et vous, que pensez-vous du rachats des entreprises italiennes et britanniques par EDF?
Ou le patriotisme français est réservé aux français?
Alan
Réponse de le 10/05/2014 à 19:03 :
Exactement, bon nombre d'entreprises françaises rachètent des entreprises étrangères ou des filiales, mais cela personne n'en parle.
C'est typiquement français, ce qu'il se passe aujourd'hui dans notre pays, nous le faisons depuis des années.
La France et les entreprises françaises sont présentes à l'étranger.
Réponse de le 11/05/2014 à 7:41 :
Ça qui est typiquement français c'est de se laisser faire les poches en remerciant le pique pocket au passage...

Pauvre de nous.
Réponse de le 11/05/2014 à 9:44 :
exact ! nous sommes des beni-oui-oui", au plus on matraque, au plus on en redemande ! TRISTE ! (et des masos ! )
a écrit le 10/05/2014 à 16:02 :
Le rachat des groupes fleurons français de l'industrie, c'est le pur échec des diplômés des fumeuses grandes écoles autoproclamées,
et ces cadres issues de ces piteuses écoles Mines CNAM Science Po ENA sont à ranger dans la catégorie des TMP Très Minables Potentiels qui camouflent leurs échecs en organisant la braderie de ces fleurons français.
Réponse de le 10/05/2014 à 16:18 :
@Pas clair du tout.

Trop facile.
C' est bien plus profond que l' incompétence des élites.
Peut être un problème de langage des élites incompréhensible pour celui qui travaille et paie ses impôts.
Combien de Français heureux propriétaires de leur maison accepteraient de vendre la chaudière à GE, les radiateurs et tuyaux à Siemens etc...
Puis de leur payer un loyer dans la monnaie de leur choix .
Que faudrait une telle maison dépouillée de ce qui est essentiel à cette qualification ?
Qui accepterait de payer une telle maison, prendrait un tel risque de change tous les mois ?
Est ce toujours une maison ?
Faites donc ce sondage là.
Réponse de le 10/05/2014 à 16:30 :
enfin quelqu'un qui dit la vérité: ce ne sont pas les 35 heures qui sont responsables de la déroute de l'économie française mais les patrons français qui choisissent les mauvaises strategies
Cf BMW versus Peugeot 2 entreprises familiales aux destins opposés
Réponse de le 10/05/2014 à 18:16 :
C'est vrai que par rapport à Peugeot, Renault a beaucoup mieux géré la délocalisation de sa production : à force de subventionner les syndicats d'Aulnay... Peugeot n'avait plus les fonds pour continuer ! (et si ce n'était qu'un problème de stratégie, les Chinois n'apportant rien à Peugeot, je ne vois pourquoi ils seraient les bienvenus !!!)
Réponse de le 10/05/2014 à 20:07 :
@pat a répondu le 10/05/2014 à 18:16:
Renault est une erreur de plus Renault ne fait plus aucun bénéfice depuis le lancement de Dacia, 900 millions de pertes en 2013 alors que les groupes Toyota, VW, Bmw Porsche Audi accumulent des profits énormes, des trésoreries énormes, des investissements énormes, des avances technologiques de 10 ans en avance sur Renault,
En 2005 avant le lancement de l'erreur Dacia, de l'esclavage made by Schweitzer, Renault était 1ère marque vendue en europe,
en 2013 Renault sombre à la 5ème place !
ou est le progrès, à reculons ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :