Budget 2009 : le gouvernement révise à la baisse ses prévisions de croissance pour 2009

Alors qu'il tablait encore en juillet dernier sur une croissance comprise entre +1,75% et 2,25% en 2009, le gouvernement ne compte plus que sur une hausse du PIB de 1% à 1,5%.

Compte tenu de la multiplication des chocs pesant sur la croissance - , ralentissement de la conjoncture économique en Europe et aux Etats-Unis, flambée des cours des matières premières, appréciation vertigineuse de l'euro face au dollar entre autres - , le gouvernement a révisé à la baisse ses prévisions de croissance pour 2009. En juillet, il tablait encore sur une hausse du PIB (produit intérieur brut) comprise entre 1,75% et 2,25%. Désormais, il vise une croissance comprise entre 1% et 1,5%.

Selon les calculs de Bercy, l'activité serait en grande partie tirée par la consommation des ménages, qui enregistrerait un léger rebond (+2%, après +1,1% cette année). Ce léger rebond de la consommation, qui a tirée quasiament à elle seule l'économie tricolore depuis le début des années 2000, s'expliquerait en partie par l'augmentation du pouvoir d'achat du revenu disponibles des ménages, (+2%, après +1%), lui-même stimulé par une diminution de l'inflation (+2% après +2,9%).

De son côté, l'investissement progresserait de 2%, comme en 2008. Un rythme insuffisant pour permettre à l'économie française de progresser à un rythme proche de son potentiel, fixé aux alentours de 2%.

Dans ce contexte délicat, les créations d'emplois ralentiraient. Alors que l'Insee tablait en juin dernier sur la création de 199.000 nouveaux emplois cette année, Bercy anticipe un net tassement du marché du travail. Les créations de postes s'élèveraient à 34.000 en 2008 et à 50.000 en 2009.

Cette morosité ne devrait pas durer. Comptant sur un retournement du cycle actuel, Christine Lagarde vise un redressement de l'activité au cours des prochains exercices. Selon ses calculs, le PIB progresserait de 2,5% en 2010, 2011 et 2012.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.